«

»

Juil 25 2017

Euloge Landry Kolelas ou la capacité de transformer l’or en plomb

Il y a des flirts qui ne portent pas bonheur. Madilu Sysmème avait chanté : « basi ba keséni, ya lissouma pé ya ba chance ». Le khalife d’Oyo, Denis Sassou Nguesso et le PCT font partie des compagnons porteurs de poisse.

L’alliance MCDDI/PCT tourne au fiasco pour Euloge Landry Kolélas au regard de la débâcle des candidats MCDDI. La victoire du PCT aux législatives 2017 (70 députés dès le premier tour pour le PCT contre zéro député « mokaté» pour le MCDDI) a laissé le MCDDI littéralement KO.

Les leaders du MCDDI sont sans voix. Ils ont perdu gorge. Sassou Nguesso et le PCT leur ont-ils cloués le bec avec des espèces sonnantes et trébuchantes ?

Le parti du Nkumbi de Total sort du round électoral laminé et pétrifié mais peut-être les poches pleines, compensation matrimoniale pour un mariage de la carpe et du lapin.

Sans attendre les résultats du second tour des législatives et des locales fixées au 30 juillet 2017, la guéguerre sournoise qui existait entre Guy Brice Parfait Kolélas et Euloge Landry Kolélas a tourné à l’avantage du leader de l’UDH Yuki. C’est le crépuscule du MCDDI. Le « ntangou » s’est couché à Bacongo. Le « yuki » a éclipsé le « ntangou ». « Le soleil s’est couché à Mpemba » a écrit Sylvain Mbemba.

Le Mouvement congolais pour la démocratie et le développement intégral (MCDDI) a perdu son terrain de prédilection, Bacongo et Makélékélé. Le parti fondé par l’ancien Premier Ministre de Pascal Lissouba et maire de Brazzaville, Bernard Bakanas Kolelas est devenu l’ombre de lui-même. Le MCDDI d’Euloge Landry Kolélas a perdu son lustre d’antan. Euloge Landry Kolelas qui est passé avec armes et bagages, dans le camp de Denis Sassou Nguesso, a fini d’achever le parti du « nkumbi  » de Total. Avec le soutien, l’aide et la complicité de Sassou Nguesso et le PCT, Euloge Landry Kolélas a hérité du siège, du logo et des emblèmes du parti. Mais, c’était sans compter avec la clairvoyance des militants et des sympathisants du MCDDI qui ont certes pardonné mais n’ont jamais oublié les méfaits de Denis Sassou Nguesso. Ils se sont détournés du MCDDI et ont rejoint l’UDH Yuki. Les militants, les adhérants et les sympathisants de l’UDH Yuki ont fait mordre la poussière à tous les candidats estampillés MCDDI « ntangou».

A Bacongo, à Makélékélé et plus largement dans les quartiers Sud de Brazzaville, tous les sièges dans ces deux arrondissements de Brazzaville ont été raflés par des candidats Yuki (Matsima, Kibozi). Euloge Landry Kolélas, candidat MCDDI dans la première circonscription de Makélékélé n’a pas pu se qualifier pour le deuxième tour, c’est un candidat Yuki, Gérard Bambi Goma qui a été élu dès le premier tour. Le candidat Yuki Joseph Badiabio a été élu dans la deuxième circonscription et dans les deux autres aucun candidat du MCDDI n’a été élu. Néanmoins, le MCDDI peut compter sur trois députés reconduits dans le Pool à savoir Théodorine Kolélas à Goma Tsé Tsé, Bernard Tchibambeléla à Mbanza Ndounga et le député de Mayama.  Toutefois, Guy Brice Parfait Kolélas a averti. Le patron du Yuki pense que ces élections doivent être reportées, de façon partielle. Ils iront aux urnes, quand il y aura accalmie », (La Semaine Africaine, 19 juillet 2017). « Pan, ils l’ont sur le bec », écrirait-le Canard enchaîné. Théodorine Kolelas du MCDDI face à un candidat Yuki à Goma Tsé Tsé, voilà qui aurait de la gueule. Histoire de jauger le poids politique des uns et des autres.

  Benjamin BILOMBOT BITADYS

 

(9 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. LULENDO de Ponton

    On est député au Congo par la seule volonté de Sassou ! Cessez de parler des élections. Le verbe « élire » sied mal dans le cas actuel de la république bananière du Congo. Un putschiste n’organise jamais des élections justes et transparentes. Il tripatouille, fraude, fait semblant, corrompt ou tue.

    Ne faîtes donc pas croire qu’il y aurait eu « des élections » organisées par un despote. Ce dernier nomme les députés, organise des équilibres favorables à la conservation du pouvoir. Nous n’oublions pas qu’il est illégitime. Il cherche à se donner une certaine contenance. C’est le propre des putschistes . Sassou, clan et flatteurs zélés ne perçoivent-ils pas qu’ils sont la risée non seulement des Congolais, mais du Monde ?

    En outre, quel rôle joue le Parlement congolais en faveur de l’alternance politique, des libertés individuelles, de la Démocratie ou du développement effectif des Régions ? Toute la gouvernance de l’autocrate est orientée vers le matraquage des compatriotes qui refusent la servitude du chef de clan et luttent contre l’oppression du peuple souverain.

    Aux patriotes injustement emprisonnés par le despote kleptomane Sassou, je leur dis courage !

  2. Robert POATY PANGOU

    Mon très cher  » Benjamin BILOMBOT BITADYS »,

    Je vous lis beaucoup. Dès lors, je suis sûr et certain que vous savez ce qui se passe dans ce pays depuis des années.

    Qu’est ce qui vous étonne dans ce « JEU » ?

  3. sibiti

    Bonjour Benjamin!
    Il faut corriger l’erreur qui consiste à dire que ds députés ont été reconduit. Il n’y a aucune disposition constitutionnelle qui le dit. Les élections seront organisés dans les circonscriptions reportés.
    Merci de corriger cette erreur

    1. Diboula disso

      Sibiti, tu as raison de mentionner qu’aucune disposition légale ne prevoit ce genre de vote en « mode differé ».le jounaliste l’evoque comme si de Rien n’ était. la vie de toute une region reconduit en mode de tacite reconduction, n’est faiisable nul part ailleurs qu’au Congo au pays de « faz ce que vouldras « .

  4. Apoph

    Chè(e)r(e)s compatriote(s),

    La lamentable défaite des adeptes de la politique du ventre n’étonne pas le Militant de la Résistance qui avait déjà condamné avec force les candidatures des prétendants à la politique du ventre. Car participer à cette mascarade électorale, c’était comme rester à Sodome. En participant à cette couillonnade d’élection (si l’on dire), Jean Jacques Serge YHOMBI OPANGO, Jean-Marc Thystère TCHICAYA, Landry KOLÉLAS, Théodorine KOLÉLAS, Guy Brice Parfait KOLÉLAS, Bernard TCHIBAMBÉLÉLA, Pascal TSATY MABIALA, Jérémie LISSOUBA et consort se sont révélé être des véritables sodomites passif(ve)s quand ils ou elles se font foutre par Denis SASSOU NGUESSO. Pour indication, la Sodomie tire son nom de « Sodome », ville qui, selon l’Ancien Testament, subi avec Gomorrhe les foudres de Dieu : les habitants ont été changés en statue de sel en raison de leurs mœurs dissolues. Tel est le sort de tous les entêtés et traitres.

    Chè(e)r(e)s compatriote(s), le putschiste SASSOU II sait ce qui l’attend car il est coupable de haute trahison. Toute sa famille sera chassée du Congo et déchue de la nationalité congolaise. Ses complices (collabos et autres accompagnateurs) seront pourchassés et interdit à vie de refaire de la politique dans notre pays. Parmi ces collabos, il y a tous « les fils d’anciens dignitaires » devenus des prostituées politiques. Ces traitres seront châtiés sans pitié, quelles que soient leurs appartenances régionales, ethniques, tribales ou familiales. VIVE LA RESISTANCE ! VIVE LE CONGO LIBRE !

  5. LE POOL ET ENCORE LE POOL

    CULTURE ET SOCIÉTÉ : LE DÉPARTEMENT DU POOL EST-IL ENCORE LE POOL DU CONGO-BRAZZAVILLE ? https://www.youtube.com/watch?v=j6aeQRCH1Kg

  6. Loko Balossa

    Bitadys ne critique jamais son champion parfait Kolelas , un peut de décence cher Bilombot la compagne électorale de parfait Kolelas a fait 21 morts à ce jour ! Une compagne pour légitimer la barbarie des Mbochis . Mon frère tu es la honte des intellectuels du pool , comme certains ignares comme Bidounga soutients indéfectible de parfait Kolelas . Ces ignares passent leurs temps à gare nord pour releyer les idioties de Parfait Olelas .

  7. NTINIA

    Le chef d’état major ne critique pas non plus sassou,le comdamné de la conférence nationale et surtout ne le déposera jamais malgré les crimes qui crevent les yeux.Les partisans de mokoko ménagent également leur champion etc..etc Les idiots et les fous fanatiques existent dans tous les départements du congo

  8. katuka

    qui perd gagne ou aussi qui gagne perd .

Laisser un commentaire