«

»

Mai 04 2017

Renaud Dutreil: Emmanuel Macron a dit que la Fançafrique c’était quelque chose qui n’était pas dans sa culture

Quelle sera la politique africaine de la France dans les cinq prochaines années ? Pour le savoir, RFI interroge les porte-parole des deux finalistes de la présidentielle française. Au nom du candidat Emmanuel Macron, Renaud Dutreil, ancien ministre de Jacques Chirac, a quitté la politique en 2008, juste après avoir écrit un rapport parlementaire sur l’Afrique. Pendant huit ans, Renaud Dutreil a représenté un grand groupe français à New York. Depuis un an, il est de retour en France et soutient le candidat d’En Marche ! Il répond aux questions de Christophe Boisbouvier.

RFI : Renaud Dutreil, si Emmanuel Macron est élu qu’est-ce qui changera dans les relations franco-africaines ?

Renaud Dutreil : Emmanuel Macron a envie de recréer une solide confiance. Pas uniquement pour des objectifs de sécurité, mais aussi parce que c’est la base d’une politique de co-développement. Co-développement économique qui est nécessaire.

Il est allé en Algérie, il a dit qu’un de ses premiers déplacements serait au Maroc. Il est également allé en Tunisie, il se rendra évidemment dans les pays d’Afrique subsaharienne rapidement… Il sait à quel point ce lien avec l’Afrique, c’est beaucoup plus qu’un lien avec une partie du monde. C’est un lien avec une partie de nous-mêmes.
L’Afrique fait partie de l’âme de la France. Je crois que ce lien il est affectif, il doit être aujourd’hui nourri par des choses – c’était d’ailleurs le sens de mon rapport au Parlement – il doit être nourri par des choses un peu plus concrètes. C’est-à-dire du développement économique, de l’investissement privé, de l’investissement public, des entreprises, des PME – moi je suis un homme de PME – l’Afrique décollera lorsqu’il y aura des milliers de PME qui arriveront à trouver des financements et un marché sur le grand continent africain. Donc il faut que nous arrivions à bâtir des relations, très, très confiantes comme celles qu’Emmanuel Macron a déjà bâties avec un certain nombre de chefs d’Etat africains. Donc il y a l’amour, bien sûr, mais il y a aussi aujourd’hui les preuves d’amour et il est temps que la France donne à l’Afrique de vraies et tangibles preuves d’amour.

RFI : Si Marine Le Pen est élue, elle promet d’ici 2022 de consacrer quelque 16 milliards d’euros – soit 0,7 % de la richesse nationale – à l’aide au développement. Qu’est-ce que vous promettez de votre côté ?

Renaud Dutreil : Très souvent, les promesses de madame Le Pen sont démagogiques. Et elle arrive, là aussi, avec une solution très simpliste : 16 milliards – 16 milliards c’est une goutte d’eau. Ce n’est pas avec 16 milliards qu’on va aider l’Afrique à décoller. L’essentiel c’est qu’il y ait différents canaux d’investissements financiers en Afrique. Il y a le canal public. Et la France doit y contribuer, mais elle doit aussi convaincre ses partenaires européens d’y contribuer. Il est certain que si la France sort de l’Europe elle aura beaucoup plus de difficulté à mobiliser l’aide au développement de l’Europe. Deuxièmement, ce qui est encore plus important, j’ose dire, c’est l’argent privé. Et l’argent privé il a besoin de la confiance. La France est un pays qui peut créer de la confiance avec ses partenaires. Madame Le Pen aujourd’hui apporte l’inquiétude, le désordre, le chaos, la fuite des investisseurs.

RFI : Sur le dossier de l’immigration, Marine Le Pen accuse Emmanuel Macron d’être le candidat de la « submersion migratoire ».

Renaud Dutreil : Madame Le Pen c’est la haine de l’autre. C’est ce sentiment que l’autre est une menace. Il est clair qu’un pays comme la France doit continuer à avoir une politique d’immigration maîtrisée. C’est ce que veut Emmanuel Macron. Tout le monde est conscient que la France ne peut pas accueillir un nombre d’immigrés au-delà d’un certain seuil qui peut être variable, qui peut très bien évoluer dans le temps. Et à l’heure actuelle, l’inquiétude des Français devant l’emploi, devant l’insécurité, fait que la France n’est pas aujourd’hui un pays qui a envie d’avoir sur son sol un très grand nombre d’immigrés. Il faut en tenir compte. Ça ne veut pas dire qu’il faut tout à coup rompre avec ce qu’a fait la France.

RFI : Concrètement, à propos des sans-papiers, plusieurs pays africains dont le Mali, refusent de signer avec l’Union européenne un accord de réadmission des migrants en situation irrégulière. Qu’est-ce qui se passera si vous arrivez au pouvoir ?

Renaud Dutreil : Emmanuel Macron est favorable à ces accords de réintégration. Il l’a dit, c’est une pierre angulaire de sa politique de traitement de l’immigration. Donc il est clair que les immigrés illégaux, clandestins, doivent retourner chez eux. Il faut comprendre les raisons pour lesquelles certains pays sont réticents aujourd’hui. Parce qu’ils se trouvent dans des situations économiques qui ne leur permettent pas à eux-mêmes de dire : Oui, revenez chez nous… Donc il faut aider ces pays à décoller. Il faut absolument arriver à ces accords, que ces accords soient signés et que ces accords soient appliqués. Et pour cela il faut – non pas user de la contrainte – mais il faut user la persuasion.

RFI : « De la France, Marine Le Pen propose un visage rétréci et haineux », dit Emmanuel Macron. Le Front national réplique : « Le visage haineux c’est celui qui consiste à maintenir en place le système de la Françafrique avec les grands amis d’Emmanuel Macron comme Jacques Attali ou Vincent Bolloré ».

Renaud Dutreil :  La Françafrique, je ne vois pas en quoi un candidat comme Emmanuel Macron qui a 39 ans – qui il y a à peine cinq, six ans était totalement inconnu des gens dont vous parlez – pourrait l’incarner. Regardons plutôt du côté des liens financiers troubles que le Front national depuis des décennies entretient avec des bailleurs de fonds auxquels ensuite ils sont pieds et mains liés. Donc qu’ils balaient devant leur porte avant d’essayer ces arguments de bas étage. Emmanuel Macron a dit que la Fançafrique c’était quelque chose qui n’était pas dans sa culture. C’est un homme neuf, c’est un homme qui n’a pas de casseroles. C’est quelqu’un qui ne doit rien à personne et sans le soutien des réseaux habituels qui ont, à droite comme à gauche, parfois apporté des moyens financiers humains. C’est une start-up Emmanuel Macron ! C’est une start-up, ça n’a absolument aucun rapport, aucun lien, avec des systèmes de financement comme ceux qu’on appelle la Françafrique. Oui, moi j’ai soutenu Emmanuel Macron parce que pour moi Emmanuel Macron c’est la rupture avec François Hollande. La rupture aussi avec le quinquennat d’avant. Je donne ma confiance à cet homme qui n’a pas à traîner derrière lui tout ce passé que peut-être un Hollande, un Sarkozy, un Chirac ont eu à traîner, et qui est donc un immense signe d’espoir ! Il n’a pas d’arrières-pensées, Emmanuel Macron. C’est quelqu’un qui est honnête, qui veut simplement être le meilleur président de la République qu’on ait eu depuis très longtemps.

RFI

(14 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Justin Koumba Koumba

    Tout cela c’est l’enfummage pour séduire l’électorat des pauvres africains à la quête des meilleures conditions de vie en France et en Europe. Le candidat d’En Marche, Emmanuel Macron fils Politique de François Hollande, ne changera rien de la politique française de l’Afrique. Cette politique est faite ainsi, pour maintenir aussi longtemps que posible l’ancienne puissance coloniale en vie. Reconnaitre l’autonomie réelle aux pays africains comme l’Espagne par exemple a fait avec toutes ses colonies d’Amérique latine ou la Grande Brétgne avec la plupart de ses colonies d’Afrique, suppose l’arrêt de mort de ce pays dont les politiciens sont des véritables parasites et hipocrites. Holande avait lancer que son élection était une mauvaise nouvelle pour les dictateurs africains. Mais il a fini par être le grand ami de Denis Sassou Nguesso le dictateur le plus violent et plus criminel du continent noir pour son soutien financier massif à la COP 21. C’est d’ailleurs pour cela que Hollande qui disait aux chefs d’Etats africains en prenant le bel exemple du Burkina Faso de ne pas modifier les constitutions pour intérêts personnels a fini par dire en l’espace de quelques heures seulement  » Le président Sassou Nguesso avait le droit de consulter son peuple pour modifier la constitution. » Ce n’est pas Macron qui fera le contraire. Pour l’histoire récente: avant lui, Mitthérand, avec la Baule en 1990, Chirac et de Villepin ont soutenu le retour d’un dictateur Sassou Nguesso sur les char angolo françaises, Sarkozy a fait renverser Laurent Goagbo en Côte d’Ivoire et Kadaffi en 2011. Donc Noirs reflechissez.

    1. Ngoma

      Cela veut dire que désormais les problèmes africains ne doivent être résolus que par les africains, et en Afrique. Monsieur Macron ne peut pas mieux dire ! ainsi, au lieu de faire le combattant en Europe, tout africain doit désormais savoir que cela ne sera plus possible et sera assimilé au grand banditisme. Il faut donc aller faire le combattant sur place en Afrique. Plus de France/Afrique et merci Macron. Ceux qui veulent affronter le Président Sassou peuvent le faire directement au Congo et sans intermédiaire.

      1. Trash Can

        C’est ça cacahouette, vendons tous des CD alors!

  2. Didier Makaya

    Les phrases et les expressions sonnent bien et attirent les esprits les plus faibles ou peut ètre cretins. Mais je reste sceptique comme le précédent internaute. Je crois que c’est pas posible. Ainsi je dis: On va voir….

  3. NON A LA BARBARIE CULTURELLE

    PENSER L’APRÈS DICTATEUR SASSOU – PENSER TRAITEMENT DES CRIMINELS POLITIQUES D’ABORD. http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/05/penser-l-apres-dictateur-sassou-penser-traitement-des-criminels-politiques-d-abord.html

  4. mimi

    Moi Yengo Loulendo Antoine votera Marine Lepen. Laisson L’europe aux Europeens et regagnons notre Afrique afin de la construire. Ce n’est pas Macron ou les Blancs qui batirons le continent africain. Nous qui vivont en Europe, avec l’experience que nous avons ici alors repartons dans notre continent L’afrique et construsons nos pays. Vivre en Europe est un temps perdu a moinsque si tu es feneants mais le future est en Afrique.

    1. Nick

      Avez-vous besoin de voter MLP pour repartir en Afrique?

  5. Mokengeli

    Si MACRON est un chantre de la Françafrique, on ne tardera pas à le savoir. Les choses vont vite vous savez. Par exemple, si MACRON est élu président de la République, et qu’il évite de rencontrer SASSOU-NGUESSO ou ses émissaires, en tout cas pas tout de suite, ce serait déjà un bon signe. Il faudra qu’il évite également de rencontrer (tout de suite) les autres dictateurs d’Afrique centrale. Par contre, s’il va tout de suite au Burkina Faso, au Sénégal mais aussi dans les pays anglophones comme le Ghana, la Namibie, le Nigéria, c’est à dire des pays où les résultats des urnes ne sont jamais traficotés, il gagnera beaucoup d’estime chez des nombreux Africains.
    Emmanuel MACRON doit être très attentif avec les fous qui nous tiennent lieu de dirigeants politiques au Congo car leur rendre visite, les inviter ou s’afficher avec eux c’est déjà des notes en moins dans les sondages ; mais aussi beaucoup de déception parmi les populations congolaises fatiguées d’être des sujets d’une bande de mafieux au pouvoir.

    1. Apoph

      Chè(e)r(e)s compatriote(s),

      Renaud DUTREIL ne voit pas « en quoi un candidat comme Emmanuel MACRON qui a 39 ans – qui il y a à peine cinq, six ans ÉTAIT totalement inconnu des gens [de la Françafrique] ». Pourtant Renaud DUTREIL vous en dit plus que vous ne vouliez le croire dans le verbe « être » conjugué à l’imparfait de l’indicatif qui exprime un fait ou une action qui a déjà eu lieu au moment où nous nous exprimons, même si parfois elle peut encore se dérouler. « Il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir » dit l’adage. Et pour cause ?

      Grâce à son action diplomatique, la Diaspora avait bien réussi avec efficacité à éliminer tous les représentants de la Françafrique aux différentes Primaires et au 1er tour des présidentielles françaises : de Manuel VALLS à François FILLION, en passant par Nicolas SARKOZY DE NAGY-BOCSA. Ils ont tour à tour été dégagés. Et le Militant de la Résistance s’en réjouit. Mais MACRON (comme tout macro qui se respecte) a déjà récupéré les naufragés de la Françafrique en perdition. Tel « le radeau de la méduse », son mouvement « EN MARCHE » n’est plus qu’un lieu de débauche pour les dignitaires de la Françafrique jusque-là en perdition. Jacques ATALI, l’un des rescapés, s’est à nouveau autoproclamé conseillé à la présidence comme il a su le faire avec MITTERRAND, CHIRAC et SARKOZY. Ancien président de la BERD (Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement), Jacques ATALI fit contraint à la démission en 1993 pour banqueroute. C’est un incompétent qui s’est octroyé le monopole des leçons d’économie.

      Emmanuel MACRON, « c’est un homme neuf, c’est un homme qui n’a pas de casseroles ». Certes pour l’instant ! Mais tous ses nouveaux amis ont des casseroles accrochées aux costumes. De fait, le Militant de la Résistance craint fort que certains de nos amis de la Diaspora n’aillent vite en besogne avec MACRON. « Il y aura un cocu dans cette affaire » pour paraphraser MACRON a lui-même employé cette expression pour mettre en garde les français tentés par le vote FN.

      Prudent à cet égard, le Militant de la Résistance conseille plutôt à nos amis de la Diaspora ne pas s’égarer et de mettre toute leur force dans la balance pour empêcher le FMI et la Banque mondiale (les partenaires d’Emmanuel MACRON) de financer le régime putschiste aux abois. Par sa bravoure, notre peuple est prêt à chasser ce putschiste qui a perdu sa bouée de sauvetage et n’a cette fois-ci aucune chance de s’en sortir tant que ce dernier ne bénéficiera d’aucune aide extérieure. VIVE LA RESISTANCE ! VIVE LE CONGO LIBRE !

      La Sentence

  6. NON A LA FRANCAFRIQUE MOYENAGEUSE

    FRANCAFRIQUE: LE DÉRÈGLEMENT POLITIQUE SOCIALISTES ET DE LA DROITE FRANÇAISE ET POURQUOI FAIRE? https://www.youtube.com/watch?v=Em3tJVduqlM&feature=youtu.be

  7. FRANCAFRIQUE ZOBA

    Il ne s’agit pas d’un dérèglement climatique mais politique et ses conséquences en France et en Francafrique. https://www.youtube.com/watch?v=Em3tJVduqlM

  8. REVEIL TOI CONGOLAIS

    PENSER L’APRÈS DICTATEUR SASSOU – PENSER TRAITEMENT DE CRIMINELS POLITIQUE ET DEVOIR DE MÉMOIRE D’ABORD.
    Une maison quelle-qu’elle soit ne peut être construite sans l’histoire du terrain à bâtir, ni fondation et même sans structure architecturale – Sinon, elle s’écroulerait dans le temps comme un château de cartes. Pour construire un pays, une nation ou un peuple c’est pareil…
    MOBILISATION GÉNÉRALE – PEUPLE NATION ET SOCIÉTÉ A BÂTIR DANS LE TEMPS…
    Pas de mobilisation profonde du citoyen, ni de dépassement de soi sans horizon à atteindre, de lendemains à construire et de futur à édifier.
    Si oui, alors penser l’après dictateur Sassou Nguesso – penser traitement des criminels politiques et devoir de mémoire d’abord !!! Explications !!! http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/05/penser-l-apres-dictateur-sassou-penser-traitement-de-criminels-politique-et-devoir-de-memoire-d-abord.html

  9. VOTER MACRON POUR L'EXTERMINATION DU CONGO EN COMMENÇANT PAR LE POOL

    La fin du monde « L’OUEST, WEST OCCIDENTAL » EST TRÈS PROCHE.
    L’association des empires franco-anglophone, va avoir fin par le monté du monde ASIA-PACIFIC incluant la RUSSIE.
    La raison fondamentale.
    Cette association dite west, a tourné le dos a dieu pour se rapprocher de Satan en organisant des guerres partout dans le monde, pour eux la démocratie ou disons le la liberté des peuples est une propriété exclusivement réservée a eux.
    Tous ces pays de l’ouest sont super endetté en commençant par les USA
    ACTUELLEMENT LA CHINE EST DEVENUE LE PAYS PROCÉDANT LA GRANDE LIQUIDITÉ MONÉTAIRE DU MONDE ET EN PLUS LA GRANDE MANUFACTURE DU MONDE.
    LA RUSSIE EST LE LEADER MILITAIRE, ET ÉNERGÉTIQUE DU MONDE.
    LA CHINE ET LA RUSSIE CONTINUENT D’AFFIRMER LEUR INDÉPENDANCE TECHNOLOGIQUE ET MÊME MONÉTAIRE. ILS S’ATTAQUENT AUJOURD’HUI AU DOMAINE AEROSPATIALE, A BIENTÔT LA FIN D’AIRBUS ET DE BOIENG, CAR LES PRODUTS RUSSE ET CHINOIS SONT MOINS CHER ET HIGH TECH.
    CHINA
    youtube.com/watch?v=3GPtF8uektw

    RUSSIA
    SUR LE MARCHÉ
    youtube.com/watch?v=w8-7v0gXzSI

    NOUVEAU
    youtube.com/watch?v=bfXruAwWs_0

    LA RUSSIE ET LA CHINE VONT S’UNIR POUR CONSTRUIRE LES SUPER JUMBO

    LA France QUI DOIT SON EXISTANCE DE TOTAL GRACE AU CONGO BRAZZAVILLE A CHOISI COMMENT OPTION LE MASSACRACRE DE LA POPULATION CONGOLAISE DEPUIS 1997, LA France DIT JE NE NEGOCIE JAMAIS MEME S’IL FAUT EXTERMINEER TOUS LE CONGOLAIS, MAIS PETROLE EST CONGOLAIS ET NON FRANÇAIS. C’EST LA PILITIQUE DU DIABLE MACRON FERA PIRE.

  10. la dignité est sacrée

    L’ABOLITION DE L’ESCLAVAGE: POURQUOI LA FRANCE S’ACHARNE T-ELLE A ENTRETENIR LE « CODE NOIR » AU CONGO BRAZZAVILLE? https://www.youtube.com/watch?v=z-LOsYeJoVk

Laisser un commentaire