«

»

Mar 22 2017

Marc Mapingou Mitumbi : « Le général Mokoko est en grand danger »

(7 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. COMMENT TRAITER LA BARBARIE AU CONGO BRAZZAVILLE

    Le barbare est d’abord quelqu’un qui croit à la barbarie et la pratique d’ailleurs. Le barbare est souvent dépourvu de toute humanité. Il est souvent dans un état comportemental proche de l’animalité (le sauvage). Le comportement d’un barbare est en fait dicté par son stade d’évolution humaine qui est situé entre le chainon manquant et le stade d’humanité, de sorte que le barbare ne peut s’empêcher d’agir comme il agit.

    Le stade inférieur d’humanité commande, le barbare obéit, le barbare est l’incarnation d’une totale servitude à la brutalité. On ne parler de stade d’humanité que pour être qui s’affranchi de la bestialité, c’est-à-dire du déterminisme naturel.

    Le stade d’humanité commence par le respect de l’intégrité physique, de la dignité et de l’autonomie de la personne humaine –Et tout en cherchant à faire ressortir et à analyser le contenu social, moral et philosophique du caractère sacré de la vie humaine.
    En effet, seul un être qui s’est affranchi de la bestialité ou de la barbarie peut remplir les conditions minimales de l’accès au stade humanité – c’est-à-dire d’être au stade de la raison, de la conscience morale (la barrière entre le bien et le mal).

    Par ailleurs, la seule solution à la barbarie ou à ce comportement antisocial, est à la fois éducative et judiciaire. L’éducation et la justice ont en effet, pour rôle, de discipliner la bestialité ou la barbarie, c’est-à-dire de la réduire au silence pour le barbare ne se contente pas d’obéir à ce que sa nature ou son comportement antisocial commande. Ceci est un cas d’éducation et de culture socio-judiciaire correspondant aux problématiques des sociétés nouvelles. Explications: https://www.youtube.com/watch?v=YIaFrd5jxYA

  2. COMMENT TRAITER LA BARBARIE AU CONGO BRAZZAVILLE

    Le Conseil des barbares au Congo Brazzaville a examiné le seul point inscrit à l’ordre du jour par le chef des Barbares Denis Takou Sassou Nguesso: l’examen du nombre de cadavres et prisonniers depuis le putsch électoral des barbares de mars 2016. http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/03/les-barbares-et-la-barbarie-dans-nos-societes-comment-la-traiter-ou-la-reduire-au-silence.html

  3. LE CONGO BRAZZAVILLE EST DESORMAIS CLASSE AU 1ER RANG AFRICAIN DE LA BARBARIE

    Nous ne sommes plus au moment de la sélection naturelle. Alors, nous disons « NON » aux comportements réfractaires à l’évolution humaine.
    Dans toute race et couches sociales confondues (du clochard au milliardaire), la proportion des gens qui résistent à l’évolution humaine est la même partout dans le monde, c’est à dire 37% de barbares prédisposés à la bestialité.
    Le Conseil des barbares au Congo Brazzaville a examiné le seul point inscrit à l’ordre du jour par le chef des Barbares Denis Takou Sassou Nguesso: l’examen du nombre de cadavres et prisonniers depuis le putsch électoral des barbares de mars 2016.
    Le barbare est d’abord quelqu’un qui croit à la barbarie et la pratique d’ailleurs. Le barbare est souvent dépourvu de toute humanité. Il est souvent dans un état comportemental proche de l’animalité (le sauvage).

    Le comportement d’un barbare est en fait dicté par son stade d’évolution humaine qui est situé entre le chainon manquant et le stade d’humanité, de sorte que le barbare ne peut s’empêcher d’agir comme il agit.
    Le stade inférieur d’humanité commande, le barbare obéit: le barbare est l’incarnation d’une totale servitude à la brutalité. On ne peut parler de stade d’humanité que pour être qui s’affranchit de la bestialité, c’est-à-dire du déterminisme naturel.

    Le stade d’humanité commence par le respect de l’intégrité physique, de la dignité et de l’autonomie de la personne humaine –Et tout en cherchant à faire ressortir et à analyser le contenu social, moral et philosophique du caractère sacré de la vie humaine.

    En effet, seul un être qui s’est affranchi de la bestialité ou de la barbarie peut remplir les conditions minimales de l’accès au stade humanité – c’est-à-dire d’être au stade de la raison, de la conscience morale (la barrière entre le bien et le mal).

    Par ailleurs, la seule solution à la barbarie ou à ce comportement antisocial, est à la fois éducative et judiciaire.

    L’éducation et la justice ont en effet, pour rôle, de discipliner la bestialité ou la barbarie, c’est-à-dire de la réduire au silence pour que le barbare ne se contente pas d’obéir à ce que sa nature ou son comportement antisocial commande.

    Ceci est un cas d’éducation et de culture socio-judiciaire correspondant aux problématiques des sociétés nouvelles. http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/03/les-barbares-et-la-barbarie-dans-nos-societes-comment-la-traiter-ou-la-reduire-au-silence.html

  4. Mokengeli

    SNPC, POUBELLE TRIBALE, TU PUES LE MBOCHI !!!

  5. Le congo n'est pas souillé et déclassé par le commun du mortel mais par les sois-disant diplomés et puis policamerde

    LES BONNES ET MAUVAISES NOUVELLES DES CINQ MILLIONS DE PRISONNIERS POLITIQUES CONGOLAIS (EXCLUSIF) http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/03/les-bonnes-et-mauvaises-nouvelles-des-cinq-millions-de-prisonniers-politiques-congolais-exclusif.html

  6. Le congo n'est pas souillé et déclassé par le commun du mortel mais par les sois-disant diplomés et puis policamerde

    Publié par le front commun et universel du stade d’humanité ou de respect de l’intégrité physique, de la dignité et de l’autonomie de la personne humaine –Et tout en cherchant à faire ressortir et à analyser le contenu social, moral et philosophique du caractère sacré de la vie humaine. http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/03/les-bonnes-et-mauvaises-nouvelles-des-cinq-millions-de-prisonniers-politiques-congolais-exclusif.html

  7. Extraterretre

    Non mon cher Marc MAPINGOU ll faut dire les choses dans la vérité, le pasteur Ntoumi n’a jamais été un produit du président SASSOU.Rien ne sert d’entretenir la confusion.
    il n’ Ya pas de liens entre le président SASSOU et le pasteur Ntoumi.
    L’histoire nous dira la vérité un jour.

Laisser un commentaire