«

»

Fév 12 2017

Testament du Capitaine Pierre Anga au peuple Kouyou et aux congolais [Vidéo]

Après l’assassinat du Président Marien Ngouabi en mars 1977,  les pleins pouvoirs de l’Etat furent exceptionnellement attribués à un Comité Militaire du Parti (CMP) présidé par le Général Joachim Yomby Opango. Il sera déposé le 5 février 1979, par son 1er Vice-président coordinateur des activités du Parti et ministre de la défense, Denis Sassou Nguesso. Mais, après une décennie de règne, le régime Sassou assassine le capitaine Pierre Anga dans son maquis d’Ikongono. Pourquoi cet assassinat crapuleux ?

(18 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Irène Malonga

    Merci internet sans toi, nous jeunes générations n’aurons jamais entendu cette voix.Chacun a écouté Pierre Anga, le ton utilisé dans cet enregistrement démentèle l’Affirmation de Roger Albert Massema qui lui fait porter directement et nommement la responsabilité de l’assassinat de president Marien Ngouabi. En tout c’est pas lui. Yombi qui a succedé Marien Ngouabi n’a jamais tenu ce genre de propos ni ce temps. Sassou Nguesso n’en veut même plus parler. Le cadavre de Marien Ngouabi est sur la table. Qui l’avait vraiment tué? D’après mon analyse n’est ce pas les cubains qui vivaient au Congo en 1977? Comment se fait il que Carlos et beaucoup des cubains soient exfiltrés et renvoyés dans leur pays? Et qui pourrait les exfiltrés? Il est temps que ceux qui connaissent la vérité nous le disent vraiment. L’internet vous aide à dire exactement ce qui s’est passé. Florent Tsiba, Yombi Opango, Louis Sylvain Goma, Sassou Nguesso, Jean Michel Ebaka, le peuple congolais veut savoir la vérité. Les criminels c’est vous et non ceux là meme que vous avez précipiter dans les tombes. Aujourd’hui on apprend de Mouamba Clement le 1er ministre de sassou nguesso qui demande à Paullin Pietro cardinal du Pape François la demande sur la béatification de Emile Biayenda, Pourquoi Sassou n’avait pas dit à ce prélat pourquoi ils ont fait assassiner Emile Biayenda. Vous savez béatifier une personne c’est savoir comment elle est norte. Dites nous quelle est vraiment la raison de sa mort avant de demander sa beatification!

  2. L'armée du désordre

    Bon message pour le Grèneral sur papier OKOI, qui exécute aveuglement les ordres du criminel sassou pour le braconnage humain dans le POOL.

  3. CEMG CCL

    Toujours les hommes du Pool que SASSOU NGUESSO Dénis père utilise pour tuer les Congolais.

  4. Itoba Ruffin

    Quand le Okoi était adjudant, Malonga, alors alors commandant de zone Nº 4 Owando était lieutenant colonel. Aujourd’hui Okoi est général, Malonga à quel grade après ce sale boulot à Owando? Est il devenu général aussi?

    1. Ngoma

      @toba Ruffin,

      @Itoba Ruffin,

      Comme vous êtes né pour désinformer, je vous informe que le Général Okoï n’a jamais été adjudant comme vous le présentez ci dessus. je vais vous rappeler le Curriculum Vitae du Général Okoï :

      Guy Blanchard Okoï, promu général de division, est né le 20 mars 1961, Il a fait ses études primaires et secondaires au Congo, avant de poursuivre sa formation en France, à l’école polytechnique, au collège militaire d’Aix-en-Provence, à l’école spéciale militaire Saint-Cyr, à Paris, et à l’école d’application Enie, à Angers.

      En 1984, il est moniteur commando au Centre national d’entraînement commando de Mont-Louis.

      De retour au Congo, il est aspirant, en 1986, au G.a.p (Groupement aéroporté) des Forces armées congolaises. Il sera, successivement, instructeur à Mbounda; instructeur de la première promotion de l’Académie militaire Marien-Ngouabi, à Brazzaville. En 1994, il participe à la mission de l’Onu (Organisation des Nations unies) au Rwanda. En 1996, il obtient le diplôme d’Etat-major spécial, à Thiès (Sénégal).

      En 1997, il est nommé commandant de la zone militaire de défense numéro 6 (Impfondo). En 1998, il est le commandant du théâtre des opérations Brazzaville-Pool.

      En 1999, commandant du Centre de formation de l’unité commando, qui prélude à la création du G.p.c (Groupement para-commando) sur les cendres du G.a.p. Depuis 2000, il dirige le G.p.c, jusqu’à sa nomination comme chef d’Etat-major général des F.a.c. En 2008, il est reparti en formation, à l’école de guerre, au collège interarmes de défense de Paris (France).

      Au plan international, il a reçu la médaille commémorative de l’Onu, celles de chevalier dans l’Ordre du mérite français et de la médaille commémorative libyenne.
      Rappelons qu’alors commandant du G.p.c et chef du groupement opérationnel n°1 de Maya-Maya, dans une interview accordée à La Semaine Africaine, dans son édition du jeudi 1er août 2002, à la suite des événements tragiques du 14 juin 2002 qui avaient secoué les quartiers de Mfilou-Ngamaba et au comportement déplorable affiché par certains militaires, le général Okoï déclara: «Le rôle du militaire, c’est de servir à l’image de Jésus». «Pour devenir militaire, il faut avoir une bonne éducation. Notre métier nécessite une foi ardente, pour qu’il ne s’apparente au banditisme et il ne peut se concevoir sans loyauté visi-à-vis de l’Etat qui nous équipe et nous organise et de la population pour laquelle nous nous sacrifions», avait-il poursuivi.

      Le général Guy Blanchard Okoï est commandeur dans l’Ordre du mérite congolais, chevalier dans l’Ordre du mérite congolais et de la Croix de la valeur militaire.

  5. Kassava de Tsibakala

    Chers compatriotes,

    je ne veux pas paraître aux yeux de tous comme un donneur de leçon. Mais comme l’impératif des urgences nous l’impose, j’aimerai apporter un ingrédient assez ingénieux comme la nouvelle donne pour permettre de galvaniser les masses, mêmes les plus hésitantes des quartiers nord de Brazzaville, pour faire partir le régime criminel de Sassou.

    Nous devons stigmatiser le tribalisme béat des « Mbochis » que Sassou veut à tout prix nous faire accepter de force, comme sa mode de gouvernance pour bien s’accaparer du denier public des congolais.

    Nous ne baisserons pas les bras pour le décrier. Nos parents l’avaient fait contre les colons et le tribalisme de Sassou sera aussi vaincu. Son système de gouvernance à la façon « Nazie » est désormais mis à nu.

    Nous devons le dire tout haut et partout où nous serons, que le tribalisme est un crime contre l’humanité. Le tribalisme sous-entend une ségrégation ethnique. C’est du racisme pur et dur. C’est une doctrine politique au même piédestal que le nazisme hitlérien.
    Les congolais doivent s’affranchir du joug du tribalisme « Mbochi » . C’est désormais notre dévise !

    La gouvernance de Sassou nous répondra sûrement qu’au temps de Lissouba, ce régime aurait pratiqué aussi le tribalisme.
    Notre réponse : cher monsieur 8%, on ne corrige pas une faute en commettant les mêmes bêtises. Et comme vous vous reconnaissez en faute, en pratiquant sciemment le tribalisme qui est un crime contre l’humanité, vous êtes alors passibles des sanctions pénales les plus sévères que le peuple décidera au moment opportun.

    La gouvernance de Sassou ajoutera dans sa défense, qu’elle n’est pas si monocolore, il y a aussi parmi nous d’autres ethnies.
    Notre réponse : le génie du régime nazi avait lui aussi réussi à établir une hiérarchie des races, qui les permettait sans rigoler de montrer des huissiers juifs qui comptabilisaient les trains qui transportaient les déportés dans les camps de concentration. Et ces races inférieures s’appelaient tout simplement des collabos. Même la France sous l’occupation nazie fût dirigée par un collabo au nom de Pétain. Vous pouvez appuyez votre argumentaire en présentant Thierry Moungalla comme étant un très bon collabo, qui du reste a menti l’opinion nationale et internationale sur le génocide du Pool. Même dans l’opposition actuelle, il y a aussi des collabos qui doivent aussi nous expliquer leur comportement. Je cite un certain Guy Brice Parfait Kolélas …

    Donc vous voyez chers compatriotes, ce régime est un ramassis de criminel au même titre que les nazis d’Hitler.

    Nous devons dire non au tribalisme de Sassou et jurer de les traduire tous devant une juridiction internationale à l’instar du procès du Nürnberg. La discrimination ethnique par les « Mbochis » n’est pas un délit de vice, mais un crime contre l’humanité. Oui chers compatriotes, j’ai dit …

    Nulle tolérance au tribalisme Mbochi aux commandes de la gouvernance actuelle du Congo. Trop c’est trop …

    Vive le Congo

  6. Jean Didier IBOUYA

    Le lieutenant colonel Malonga je suis né le 4 septiembre 1987 à Owando sous le coup de vos obus largués dans une ville pleinement habité. Je ne vous connaissais pas. Cet enregistrement vient de me reveler vos responsabilités dans le drame d’owando. Je prends note. Mais hier vous meme et Prospèr Konta avez éte acteurs de premiere ligne sur une affaire qui ne vous concernait pas. vous avez tué des gens à owando pour la cause d’un homme habitué dans le crime sassou nguesso. vous avez violé nos tantes, nos meres, nos cousines,; vous avez autorisez les liens sexuels interdits dans nos coutumes, entre pere et fille, mere et fils, soeurs et freres etc. Vous avez meme oublié que ce meme sassou qui vous envoie commettre cette barbarie est celui qui a fait assassiner les votre entre 1977 et 1978. Massamba Debat, Emile Biayenda, B, Kikadidi, et tous les autres 10 ans plus tot. Personnellement je ne saurai me rejouire d’aucune façon de ce qui se passe dans le Pool. Mais vous Konta et Malonga comment réagissez vous sur les atrocités commis sur vos parents par les miliciens de Sassou Nguesso? Si Konta est devenu general et doit se contenter d’un poste de second plan dans le groupe des miliciens de sassou nguesso, Malonga en ce que je sache n’a jamais éte elevé au grade de general. Et tout ton acharnement sur les populations d’owando t’a appporté quoi? Que ce qui soutiennent la criminalité de sassou nguesso au congo reflechissent deux ou plusieurs fois. Marcel Ntsourou, JMMMokoko. André Okombi Salissa sont là un exemple particulièrement éloquent.

  7. ANNONCE OFFICIELLE: LE CONGO EST MORT

    LE CONGO-BRAZZAVILLE : LA MORT CLINIQUE D’UN PREMIER PAYS PERDU DE FRANCAFRIQUE IMMORALE ET DÉCLASSÉE. http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/02/le-congo-brazzaville-la-mort-clinique-d-un-premier-pays-perdu-de-francafrique-immorale-et-declassee.html

  8. habibah

    https://www.youtube.com/watch?v=TkNbkdoOxUE—CYRIAQUE MONGO DZON STOP MENSONGE A CIEL OUVERT!!STOP MONSTRE FROID

  9. Sassoufi laissez la jeunesse

    Bonjour a tous

    Une seul chose que vous deviez savoir. au Congo Brazzaville l’Armee n’existe pas car Sassou a deja transformer cet armee a une milice dont tout se fait que sous ses ordre.

    le discour fait ce bien c’est un bon discour est un discour vrait mais sauf une chose essaie meme de le constatez uajourd’hui avec tous nos soit disont opposant. il le deviennent que lorsqu’il sont virer du pouvoir et vient nous tremper d’autre sont meme placer comme pion dans l’opposition vous le saviez tres bien alors que a lons nous faire? mes amis rien de tous ce qu’ils nous disent aujourd’hui ils ont tous participer a notre souffrance ils ont tous soutenue sassou pendant tous et en tous mes frere laissons leur recolter ce qu’ils ont semet que personne n nous embrouille notre seul est unique opposont tous puissant ce Dieu dans le nom de Jesus Christ croiyons seulement en lui est prions juste il faira car j sait que ce que sasous est entrait de faire avec tous ce gares c juste pour nous aider a fin que lorsque le liberataire viendra le terrain soit deja clean de tous ses puissant corrempu et assassin ne nous croyions plus en eux croyons seulement a Dieu fini mes frere tous ira tres bien

  10. Isidore aya Tonga, l'aiguille

    LES PRÉSIDENTIELLES 2017 ET L’ÉLOGE DES CONS A L’ÉCHELLE ÉLECTORALE ET CITOYENNE FRANÇAISE. https://www.youtube.com/watch?v=sQf4dXSPOa8&feature=share

  11. Ngoma

    @Itoba Ruffin,

    Comme vous êtes né pour désinformer, je vais vous rappeler le Curriculum Vitae du Général Okoï :

    Guy Blanchard Okoï, promu général de division, est né le 20 mars 1961, Il a fait ses études primaires et secondaires au Congo, avant de poursuivre sa formation en France, à l’école polytechnique, au collège militaire d’Aix-en-Provence, à l’école spéciale militaire Saint-Cyr, à Paris, et à l’école d’application Enie, à Angers. En 1984, il est moniteur commando au Centre national d’entraînement commando de Mont-Louis.

    De retour au Congo, il est aspirant, en 1986, au G.a.p (Groupement aéroporté) des Forces armées congolaises. Il sera, successivement, instructeur à Mbounda; instructeur de la première promotion de l’Académie militaire Marien-Ngouabi, à Brazzaville. En 1994, il participe à la mission de l’Onu (Organisation des Nations unies) au Rwanda. En 1996, il obtient le diplôme d’Etat-major spécial, à Thiès (Sénégal).

    En 1997, il est nommé commandant de la zone militaire de défense numéro 6 (Impfondo). En 1998, il est le commandant du théâtre des opérations Brazzaville-Pool.

    En 1999, commandant du Centre de formation de l’unité commando, qui prélude à la création du G.p.c (Groupement para-commando) sur les cendres du G.a.p. Depuis 2000, il dirige le G.p.c, jusqu’à sa nomination comme chef d’Etat-major général des F.a.c. En 2008, il est reparti en formation, à l’école de guerre, au collège interarmes de défense de Paris (France).

    Au plan international, il a reçu la médaille commémorative de l’Onu, celles de chevalier dans l’Ordre du mérite français et de la médaille commémorative libyenne.
    Rappelons qu’alors commandant du G.p.c et chef du groupement opérationnel n°1 de Maya-Maya, dans une interview accordée à La Semaine Africaine, dans son édition du jeudi 1er août 2002, à la suite des événements tragiques du 14 juin 2002 qui avaient secoué les quartiers de Mfilou-Ngamaba et au comportement déplorable affiché par certains militaires, le général Okoï déclara: «Le rôle du militaire, c’est de servir à l’image de Jésus». «Pour devenir militaire, il faut avoir une bonne éducation. Notre métier nécessite une foi ardente, pour qu’il ne s’apparente au banditisme et il ne peut se concevoir sans loyauté visi-à-vis de l’Etat qui nous équipe et nous organise et de la population pour laquelle nous nous sacrifions», avait-il poursuivi.

    Le général Guy Blanchard Okoï est commandeur dans l’Ordre du mérite congolais, chevalier dans l’Ordre du mérite congolais et de la Croix de la valeur militaire.

  12. Extraterrestre

    Mes chers amis parfois il faut réfléchir avant de suivre les gens comme le camarade Anga Pierre.je vais descendre bas comme vous.
    La garde du président Ngouabi était à 89% composée des originaires de son ethnie(Kouyou),elle ne comptait pas des mbochis l’ethnie du président SASSOU.
    Mais comment, connaissant le tribalisme dans ce pays,le MBOCHI SASSOU est rentré chez les Kouyous arrêté et tué le président Ngouabi,
    Tous les cercles de sécurité étaient truffés des originaires kouyou, fanatisés,tri balisés…Mais finalement,le président SASSOU est un super Homme?
    Non la mort de Ngouabi il faut la chercher dans son milieu ethnique (kouyou), tout comme son arrestation.Le président SASSOU est pour rien,lui ne servait que le pouvoir de Ngouabi.
    Après la mort de Ngouabi, le pays avait à la tête un comité militaire du PCT, composé de combien de MBOCHI? et de combien de Kouyou?
    Et là aussi le cdt SASSOU dominait tous les kouyous les EBAKA,LES YOMBI,les ANGA,les OKONGO…pour organiser les assassinats d’après du 18/03/1977.Et les autres blancs comme neige,ou comme des pigeons regardaient bras croisés le cdt SASSOU faire.
    Qui peux vous croire pas moi.Attention à la nouvelle génération,elle a l’information par le net.
    Le président SASSOU n’est pour rien dans tout çà.
    pourquoi le président Yombi n’avait pas gracié les Ndoudi-Nganga….? Si c’est le cdt SASSOU qui était le véritable assassin du Ngouabi.
    Anga s’est mis à parler quand il n’était plus au CMP,ce comportement était dicté par le ventre,il avait perdu les privilèges du CMP.

    J’aime le président SASSOU POINT

    1. alanmwene

      Tu es voleur et un menteur ne!
      Oscar ewolo(directeu de la garde presidentielle ) etait-il kouyou?Ontsou etait -il kouyou?
      Te sens-tu coupable parce que ton ethnie avait participle au massacre des gens a owando?Qu`est ce que Anga a avoir avec la mort de Ngouabi?Anga etait un kouyou un vrai,il ne pouvait jamais comploter la mort de Ngouabi quell que soit le prix.Connais-tu qui etait Nicolas Okongo?Vas prendre l argent chez sassou et fais ton boulot.Votre hyprocrisie a ete devoilee.Vous pouvez vendre vos meres,peres,enfants,…..pour de l argent.

  13. Mokengeli

    @ Extraterrestre

    La guéguerre entre les Mbochis et les Kouyous, ces bonobos, n’intéresse pas les congolais. Ils ont les mêmes gènes, sont violents à l’identique et tirent le Congo vers le bas depuis 1968.

    Un complot nordiste a planifié et exécuté Marien NGOUABI et ILS ont mis leur forfait sur le dos des sudistes. Voilà ce qu’il faut savoir de ses ANIMAUX qui « gouvernent » le Congo. Le PCT, le CMP et les autres appellations aussi dégueulasses les uns que les autres n’intéressent pas la majorité des congolais. Balayer toute cette gadoue dans laquelle le Congo patauge depuis des décennies, voilà qui intéressent les congolais. Le reste, c’est du pipeau.

  14. Alerte générale

    LE GÉNÉRAL MOKOKO LE PRÉSIDENT ÉLU EST EN PRISON DEPUIS + DE 10 MOIS ET POUR RIEN QUOIQUE ?
    Le manifeste dégagiste populaire, citoyen et universel devient le préalable ou plutôt la condition sine-quinone libératoire du souverain peuple congolais du joug tyrannique, antidémocratique, antisocial et surtout criminogène incarné par l’ex dictateur Sassou Nguesso au Congo Brazzaville. Explications: https://www.youtube.com/watch?v=PWkxU_i-KhQ&feature=share

  15. Jean yves olivier sassou nguesso parfait kolelas et co

    Sur quel droit universel humain, Jean-yves Olivier, citoyen français, inconnu de l’électorat français, aurait-il le pouvoir supérieur de commanditer et de manière injustifiable, la vie, le destin des congolais ou plutôt l’incarnation de tout digne fils du Congo – Brazzaville?
    Jean-yves Olivier parle aux français: aller voter, quel que soi le Président élu, il sera d’ailleurs avec moi, je suis le big brother francafrique, j’ai toujours déclassé l’afrique francophone, oui, j’ai toujours utilisé la France compagnie d’assurance pour mes intérêts, de mes réseaux illicites et de ses sous-fifres politiques français, bien sûr que je me suis enrichi et puis et qu’est ce que ça peut faire puisque…

    Jean-yves Olivier est-il conscient du mal qu’il a fait au peuple congolais? Entre affaire privée et les raisons des états, Jean-yves Olivier mesure t-il l’impact de ses liaisons dangereuses avec le régime agonisant congolais et des conséquences à venir sur lui-même, tenant toujours compte des raisons intangibles des états souverains et cela dans l’espace et le temps? Oui, les hommes passent, les lois des peuples et des états demeurent et puis…

    POURQUOI JEAN-YVES OLIVIER A-T-IL COMMANDITÉ L’INCARNATION DU PRÉSIDENT ÉLU CONGOLAIS EN MARS 2016? http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/02/pourquoi-jean-yves-olivier-a-t-il-commandite-l-incarnation-du-president-elu-congolais-en-mars-2016.html

  16. Extraterrestre

    Mon cher frère je vous informe que le grade de général est à la fois,administratif et politique.Et ne dépend que de la volonté du président de le république qui est le cdt en chef des forces armées. Et dans tous les pays du monde c’est comme çà que les choses fonctionnent.
    Tout dépend du chef de l’ETAT,pour être général dans une armée.
    Moi je connais l’armée.

Laisser un commentaire