«

»

Sep 03 2017

Sala â Sisa : Le legs dilapidé, spolié

(2 commentaires)

  1. anonyme

    Ceux qui gouvernent aujourd’hui ne sont pas en mesure de faire quoi que ce soit de bon, car soit trop impliqués dans toutes les défaillances, soit obsédés par la conservation du pouvoir par des moyens militaires avec du tribalisme comme vecteur.
    Dans tous les cas avec de l’incompétence de la plupart des « responsables ».
    Le dialogue n’est possible que s’il s’agit d’un dialogue franc, c’est à dire un dialogue de type conférence nationale, seul moyen de garantir un vrai débat pour régler les problèmes en toute transparence.
    Les idées pour s’en sortir existent et sont nombreuses à l’image de ce qui est présente dans l’article ci-dessus.

    Les congolais doivent trouver une façon de gouverner qui soit adaptée à notre situation.
    les congolais, et plus généralement le noir, doit éviter d’être le precipal prédateur de ses concitoyens, car à bien voir le tribalisme, la corruption, l’absence de patriotisme, les ambitions personnels de mégalomanes nous ont conduit là où nous sommes

  2. LA DIFFERENCE COGNITIVE

     » Les esprits d’élite discutent des idées, les esprits moyens discutent des événements, les esprits médiocres discutent des personnes. » Jules Romains: http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/09/isidore-aya-tonga-se-demande-si-aristide-mobebissi-est-il-conscient-de-son-tribalisme-inconscient.html

Laisser un commentaire