«

»

Août 06 2017

Conférence de Presse du Collectif de l’opposition Congolaise du samedi 5 août 2017 [Vidéo]

(6 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. congolais DEBOUT

    nous avons vu que Bouka, Mboulou et Sassou leur mentor ne savent plus lire, prévoir et interpréter dépuis que ses trois organisent nous ne savons pas le corps électoral par région ou par ville. Surtout que Oyo est devenu la cité la plus peuplée du Nord. Si BOUKA était honnête il nous dirait que le taux de participation ne mérite pas de valider ses résultats depuis le référendum. Puis que les observateurs ne vont jamais dans la Likouala, comment ne pas dire que la bas y a eu un taux de participation de 100%.
    La CNEI et le ministère de l’intérieur ne nous donnent pas des explications des coups de feu de Poto-Poto, Madibou, Boko, Kellé, Mouyondzi, etc.
    Comme il veulent le désordre mobilisons nous pour mettre hors de danger ses malfrats de l’Etat Pour cela réclamant son départ comme celui du premier Président YOULOU le 15 août est une date idéale prenons d’assaut tout les lieux publics et réclamons notre liberté confisquée. Au boulevard des cris de joie seront chantés SASSOU SASSOUFFIT SASSOU SASSOUFFIT SASSOU SASSOUFFIT
    pendant cela d’autres compatriotes seront vers notre Palais du peuple pour attendre que le locataire libère la maison.
    Notre fête doit se faire place de la République ex-CCF . Nous appelons tous les brazzavillois à braver la peur et de croire que seule leur présence libérera les opprimés des cachots privés
    La junte au pouvoir dévore ses fils nous l’avons vu pendant ses élections. Ces élections nous ont montré que le P.C.T n’a plus de pouvoir regardez même seul dans certaines villes il n’y a pas eu d’électeurs. Au nord il n’y avais le P.C.T.et les dissidents; exemple: à Mpouya , Makoua, Gamboma, Oyo, Boundji,.. il n’y avait que des candidats uniques. A kellé nous avons bien vu comment le PCT a été chassé à Boko, à Makoua le ministre Ayessa a été mis à sa place et avait pris les précautions d’écarter tous les candidats à la DGAE
    AYESSA FIRMIN a dépensé 600.000 Frs dans un village des sources de son équipe de compagne

  2. KIKI PRESIDENT 2018 A 2047

    LE CONGO EST FICHU DEPUIS MAINTENANT 2015 JUSQU’A L’ARRIVEE DE KIKI
    LE CONGO BRAZZAVILLE EN DANGER: LA FRANCAFRIQUE CHOISIT DENIS CHRISTEL SASSOU NGUESSO https://www.youtube.com/watch?v=WmQuFqf8g_Q

  3. LE CANNIBALE SASSOU, L'ENFANT CHERI DE LA FRANCE

    C’EST BIEN BEAU DE DIRE LA VÉRITÉ SUR LE DÉSASTRE ÉCONOMIQUE DU PLUS GRAND CRIMINEL DE TOUS TEMPS D’AFRIQUE SOUTENU A VIE PAR LA FRANCE AU NOM DE SASSOU. MAIS QU’ELLE EST LA SOLUTION?
    S’ASSOIR ET ATTENDRE QUE TOUT LE MONDE PUISSE MOURIR, CAR LA FINALITÉ OU LE PROJET DE SASSOU C’EST DE VIDE TOUTE LA POPULATION CONGOLAISE ACTUELLE POUR LES REMPLACER PAR LES TOGOLAIS ET LES BÉNINOIS. CHOSE QUE KOLELAS ET NTSATY MABIALA NE SAVENT PAS.
    LE 15 AOUT TOUT LE MONDE POUR LE PART DU REPRÉSENTANT DE LA France AU CONGO AU NOM DE SASSOU. C’EST RIDICULE ON NE PEUT PAS DEMANDER A L’OPPRESSEUR DE TE SAUVER.

  4. Ngoma

    zjon le ridicule!

    1. Limingi - Britos La main de Moungalla

      Et ta pute de mère, plus ridicule que la vérité de Dzon…

  5. AFFAIRE POLITICO-CRIMINELLE

    SALE TEMPS POUR LES SASSOUISTES : QUAND LE MONSTRE CHINOIS BROIE SASSOU LIKUBE

    Les sassouistes croyaient avoir non seulement contourné les mécanismes de la zone Franc, en plaçant les 14.000 Milliards de CFA d’excédents budgétaires accumulés entre 2003-2014 dans les comptes personnels et d’État en Chine.

    Mais aussi pris le pays en otage en prenant possession de toute sa richesse.

    C’était sans mesurer sur la ruse et la force du monstre asiatique qu’est la Chine.

    La Chine a ponctionné jusqu’à épuisement les réserves de l’état congolais dans ses banques au titre du remboursement en capital et en intérêt de la colossale dette consentie au Congo.

    C’est ainsi qu’il n y a plus rien des Fonds placés en Chine pour le compte de l’état congolais. Plus rien, pas un sous.

    Mais s’agissant des Fonds en leurs noms propres, là encore le géant asiatique a montré toute sa ruse. Ils ne peuvent pas en tant que non résident, faire des transferts entre la place financière chinoise et d’autres places financières en tant que particuliers des montants supérieurs à 1 Million de dollars US.

    Ils ont donc voulu reverser leurs fonds propres dans les comptes de l’état pour contourner la règle chinoise et permettre le transfert de plus d’argent.

    Mais problème c’est que dès qu’ils mettent leurs fonds propres dans les comptes de l’état congolais, les banques chinoises les raclent automatiquement en raison du paiement du reliquat de la dette.

    La dernière tentative ou mission conjointe des voleurs de la République ( Christel Sassou, Bouya, Ondongo et Ganongo) pour tenter de convaincre les autorités chinoises d’intervenir pour que l’argent reversé dans les comptes de l’état congolais ne soit pas englouti dans la dette a échoué.

    Les amis chinois se montrent donc aussi impitoyables que les occidentaux, lorsqu’il s’agit des intérêts de leur pays ».

    *******************************************************************************************************

    LE PRESIDENT FRANÇAIS EMMANUEL MACRON N’EST-IL PAS SUR LES PAS DE SON PREDECESSEUR FRANCOIS HOLLANDE ?
    12) Le tyran Sassou Nguesso a déjà planifié l’assassinat du Général Jean Marie Michel MOKOKO, le vainqueur du 1er tour des élections présidentielles du 20 mars 2016, emprisonné depuis le 16 juin 2016 pour avoir refusé de reconnaitre le hold-up électoral du dictateur Sassou Nguesso.

    Pourquoi n’allez-vous pas déjouer cet assassinat programmé du Président démocratiquement Elu le Général MOKOKO, de surcroît votre frère d’armes ?

    13) Nous collectif des résistants extérieurs à la dictature, savons que Sassou Nguesso est entrain d’affiner ce plan d’assassinat programmé.

    Quel conseil donnez-vous aux populations congolaises pour leur permettre de défendre la personne qu’elles avaient choisie lors de la consultation souveraine du 20 mars 2016 ?

    14) Nous savons aussi que le dictateur Sassou Nguesso n’acceptera pas un autre successeur que son fils Christel Sassou Nguesso. Ce dernier est aussi une figure du grand banditisme «tel père, tel fils », dit un adage. Etes-vous d’accord avec ce genre de transfert du pouvoir qui foule au pied, les fondements d’un Etat de droit ?

    15) La population congolaise et les résistants extérieurs à la dictature doivent-ils avoir confiance aux manœuvres dilatoires du FMI (tentatives d’octroi d’une aide financière au clan du tyran), du président MACRON (le volte-face sur le Congo, l’omerta sur le Congo), de la justice française (atermoiement des procédures judiciaires concernant les crimes économiques connus sous le nom des biens mal acquis) ?

    Nous disons que ces manœuvres n’ont pour objectif que de faire gagner du temps au tyran pour accomplir son projet macabre destiné à transmettre le Congo-Brazzaville à son fils comme une simple propriété privée avec la bénédiction de la françafrique ?

    16) Quelles sont vos alternatives pour empêcher ce projet du tyran ?

    17) Nous savons que l’actuel ministre de la défense, le Général Charles Richard MONDJO, 63 ans, a fait son choix de servir le tyran jusqu’au boutisme. Mais le Général Guy Blanchard OKOî, 56 ans, Chef d’Etat-major des armées congolaises, va-t-il sacrifier sa vie et sa carrière en accompagnant le tyran jusqu’au bout ?

    18) Une fois le plan du tyran accompli c’est-à-dire l’installation de son fils Christel Sassou Nguesso au pouvoir, ces deux généraux MONDJO et OKOI, pensent-t-ils avoir un sort différent que celui des autres officiers comme les Généraux AVOUKOU, ADOUA, MOTANDO, le Colonel NTSOUROU, qui avaient servi loyalement ce tyran en l’aidant à revenir au pouvoir par les armes, et que ce tyran s’en est débarrassé comme des chiffons ? Ils furent lâchement assassinés sur ordre du dictateur. Sachez que le tyran arrivera à accomplir son plan si vous restez spectateurs.

    19) L’histoire se répète, et les mêmes causes produisent les mêmes effets. Le dictateur Sassou Nguesso avait utilisé les KOUYOUS pour tuer son mentor, le président Marien NGOUABI, d’ethnie Kouyou. Le dictateur Sassou Nguesso n’est-il pas entrain d’utiliser les Makouas autour du vallet Firmin AYESSA pour préparer l’assassinat du président démocratiquement Elu Le Général républicain MOKOKO, d’ethnie Makoua, vainqueur des élections du 20 mars 2016 ? http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/08/sale-temps-pour-les-sassouistes-quand-le-monstre-chinois-broie-sassou-likube.html

Laisser un commentaire