«

»

Juil 04 2017

Le ministre de la culture Leonidas Carel Mottom Mamoni une fois de plus victime d’un accident de la circulation

Le samedi 26 novembre 2016, le ministre de la Culture et des Arts Léonidas Carel Mottom Mamoni avait été victime d’un accident de la route dans le département des Plateaux. Ce jour là, le véhicule du jeune ministre avait fini sur le bas coté de la chaussée, entre les localités de Ngo et Gamboma. A la suite de cet accident qui avait causé la mort du comédien CŒUR à CŒUR, il avait été évacué en France pour des soins appropriés.

Bis repetita ce mardi 4 juillet 2017.

En effet, aujourd’hui 4 juillet 2017, entre les localités d’Owando et de Makoua dans le département de la Cuvette Centrale, le ministre de la Culture et des Arts, Leonidas Mottom vient d’être victime d’un grave accident de la circulation.

Prompt rétablissement à Léo.

Ci-dessous quelques images :

  

 

 

 

 

(6 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. NON A LA BARBARIE CULTURELLE

    ACCIDENT DU MINISTRON DE L’INCULTURE DE SASSOU LE 4 JUILLET 2017 A MAKOUA: UN AVERTISSEMENT A FIRMIN AYESSA http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/07/accident-du-ministron-de-l-inculture-de-sassou-le-4-juillet-2017-a-makoua-un-avertissement-a-firmin-ayessa.html

  2. NON A LA BARBARIE CULTURELLE

    « Le malheur n’arrive jamais seul », dit un adage. Le tout a été décidé hier lundi 3 juillet 2017 tard dans la soirée, lorsque les sages Makouas hostiles à la politique dévastatrice de monsieur Denis SASSOU NGUESSO, incarnée à Makoua par monsieur Firmin AYESSA (beau-père et directeur du cabinet de Sassou Nguesso), ont appris que le cortège du ministre de la culture allait traverser MAKOUA pour aller à OUESSO pour la campagne des législatives.

    Les sages Makouas avaient déjà manifesté leur désaccord avec leur fils adoptif Firmin AYESSA qui incarne le mal à Makoua. En effet, comme tous les congolais, ces sages ne comprennent pas la raison de l’incarcération à la maison d’arrêt de Brazzaville, de leurs deux fils Jean Marie Michel MOKOKO et Jean NGOUABI.

    Ces sages sont également contre ces élections législatives qui sont truquées d’avance et qui ne vont pas apaiser la population congolaise déjà fragilisée par le hold-up électoral du 20 mars 2016.

    Le dictateur Sassou Nguesso a été largement vomi par le Congo tout entier : le dictateur le sait. « Rester indifférent serait choisir le camp de l’oppresseur », dixit monseigneur DESMOND TUTU, Prix Nobel de la paix.

    Dès lors, ces sages-Makouas, à l’abri des regards indiscrets, ont décidé lundi 3 juillet au soir, qu’ils ne pouvaient pas permettre que le cortège du ministre de la culture Léonidas MOTTOM MAMONI traverse la ville de MAKOUA pour aller à Ouesso. Plusieurs « barrières », connus des initiés, ont été érigées autour de la ville de Makoua pour contrer cette traversée du ministre de la culture.

    Cet accident qui survient à PAMBODZAKA dans l’agglomération de Makoua à quelques kilomètres de la ville de Makoua est une réussite du dispositif mis en place lundi soir. Il s’agit en fait d’un désaveu envers le pouvoir de Sassou Nguesso et envers les agissements zélés de monsieur Firmin AYESSA, beau-père et directeur du cabinet du dictateur. Les Makouas n’ont guère apprécié le traître F. AYESSA qui tente de diviser les Makouas mais aucun Makoua qu’il soit de la rive gauche ou de la rive droite(*), n’aime F. AYESSA.

    En effet, depuis que F. AYESSA est à côté de Sassou Nguesso, il n’y a pas eu d’émergence d’une autre élite Makoua. Il a œuvré pour bloquer tous les dossiers des Makouas. Makoua est même devenu un village en ruine. Monsieur F. AYESSA est d’ailleurs le candidat unique de la circonscription de Makoua à toutes les élections depuis Sasou Nguesso 2 et 3.

    Les résistants extérieurs à la dictature vous l’ont d’ailleurs déjà dit dans un article récent que la réaction des sages de Makoua, a toujours précédé et entrainé la chute des différents gouvernements du Congo: Sassou Nguesso le sait d’ailleurs. C’est la raison pour laquelle Sassou Nguesso a dépêché nuitamment ces conseillers occultes qui sont allés vers la Sangha.

    Pourquoi F. AYESSA n’a-t-il pas prévenu son ami du gouvernement, monsieur le ministre de la culture Léonidas MOTTOM MAMONI, qu’il ne fallait pas traverser Makoua pendant ces temps de contestation du régime de Mpila ? Les faux-sages n’est-il pas une partie de combine entre F. AYESSA et SASSOU NGUESSO de sacrifier MOTTOM MAMONI ? « A malin, main et demi » : les vrais sages Makouas ont déjoué les faux-sages de F. AYESSA hier lundi 3 juillet 2017.

    Tout porte à croire que le sort de monsieur Firmin AYESSA est scellé non seulement par les sages Makouas, mais aussi par le dictateur qui va bientôt décider quand il doit plier son beau-père, Firmin AYESSA : « je partirai mais pas seul. Je ne laisserai pas de témoins de mes crimes humains. Ceux qui ont profité de mon pouvoir, partiront avec moi », dixit le dictateur Sassou Nguesso.

    (*) : Rive gauche et rive droite par rapport à la rivière LA LIKOUALA-MOSSAKA.

    ACCIDENT DU MINISTRON DE L’INCULTURE DE SASSOU LE 4 JUILLET 2017 A MAKOUA: UN AVERTISSEMENT A FIRMIN AYESSA: http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/07/accident-du-ministron-de-l-inculture-de-sassou-le-4-juillet-2017-a-makoua-un-avertissement-a-firmin-ayessa.html

  3. Fedia

    Ce moutton ne sera pas le seul et dernier……soyez patients….. !!!!

  4. Mottom-trompe-la-mort

    Question à 1 makuta…

    Ce ministre victime d’un (autre) grave accident de circulation non loin d’Owando, sera-t-il traité dans un hôpital sophistiqué (qui a coûté assez cher aux Congolais) et bien proche de son lieu d’accident, autrement dit au CHU de la ville d’Oyo???? ou bien na mikili comme d’habitude?

  5. Mokengeli

    A propos du nouvel accident de Léonidas Porno Mottom Mavoyeur :

    1 – Si c’est lui-même qui conduisait, il faut l’en empêcher désormais car il conduit comme un pied.
    2 – s’il n’était pas lui-même au volant, alors il a intérêt à embaucher de bons chauffeurs en se basant sur des critères de professionnalisme et non sur ceux de l’appartenance ethnique.

    Porno Mottom devrait éviter la réflexion suivante :  » SI TU BAISES TA FEMME COMME TU CONDUIS TON VEHICULE, NE T’ETONNES PAS D’ETRE COCU ».

    A bon entendeur, SALAUD !

  6. NON A LA SOUMISSION VOLONTAIRE

    FIRMIN AYESSA ET LE DICTATEUR SASSOU NGUESSO: LE PROBLÈME DES MAKOUAS ET DU CONGO BRAZZAVILLE. http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/07/firmin-ayessa-et-le-dictateur-sassou-nguesso-le-probleme-des-makouas-et-du-congo-brazzaville.html

Laisser un commentaire