«

»

Fév 01 2018

Pourquoi pas un forum national pour la paix dans le Pool ?

Depuis la signature de l’accord de cessez le feu du 23 décembre 2017 à KINKALA, la situation sécuritaire se normalise de plus en plus dans le département du pool, les travaux des commissions sont avancés et ont déjà permis la sortie de plusieurs ex combattants. La commission paritaire mise en place a donc commencé ses travaux avec succès et a déjà entre autre recommandations demandé l’arrêt des poursuites judiciaires contre le pasteur NTUMI pour permettre à celui-ci de s’impliquer dans le processus de démobilisation, désarmement et réinsertion de ses ex combattants Ninjas. Il y aura donc à la fin de ce processus de mise sur orbite de la paix dans le département du pool, une démobilisation et une politique d’intégration de ses ex combattants dans la vie active de notre pays. Quant au pasteur NTUMI nul ne sait ce qu’il sera demain mais pourra probablement forcément occuper un poste pour lui permettre de continuer l’œuvre de paix dans laquelle il s’est engagé. Mais que devient la population martyrisée dans tout ça ? Qu’est ce qui est prévu pour tous ceux qui ont perdu des parents, des femmes, des enfants, des maris des frères et des sœurs ? Qu’est ce qui est prévu pour tous ceux qui ont perdu des maisons, des champs ? y aura t-il à l’image du plan MARSHALL, un plan MOUAMBA pour faire face à tous ces problèmes posés ?

Depuis 1992, le département du pool est en proie à plusieurs conflits tantôt ethnique tantôt sécuritaire et militaire. Tout a commencé avec la mauvaise interprétation de l’article 75 de la constitution du 15 janvier 1992 et a abouti à une crise politique entre la mouvance présidentielle et l’alliance URD-PCT.
Alors que Pascal LISSOUBA venait d’être élu président de la république à la suite d’une élection libre et transparente organisée en 1992 qu’une guerre civile éclate entre les originaires du pool et ceux du grand Niari (Bouenza-Niari-Lékoumou) bastion essentielle de l’UPADS, parti au pouvoir. Cette crise a fait des nombreux morts, des maisons détruites de part et d’autre des communautés ethniques. Les ressortissants du Pool sont expulsés du grand Niari et dans les quartiers de Brazzaville contrôles par les partisans du pouvoir et ceux du grand Niari sont a leur tour expulsés du pool et des quartiers sud de Brazzaville.

En 1997, le président pascal LISSOUBA perd le pouvoir et c’est le président Sassou Nguesso qui était revenu aux affaires après une guerre qui avait fait plus de 4 mois.les morts se comptaient par milliers et là aussi le Pool avait très lourdement payé la participation de l’un de ses fils dans le dernier gouvernement du président pascal LISSOUBA comme premier ministre. Beaucoup des jeunes confondus aux ninjas sont tués dans les quartiers sud et dans le pool.

En 1998 ce fut le premier épisode NTUMI, un personnage sorti de nulle part et qui mena une rébellion dont personne ne connaissait le motif, les tenants et les aboutissants.la suite est connu, le Pool enregistre encore des milliers de morts dus à la crise qui a sévit de décembre 1998 jusqu’en 2003.Entretemps il y’ a eu un accord de cessez le feu signé à Libreville sous la médiation du feu OMAR BONGHO. La suite de cet accord est que NTUMI fut intégré dans le processus de paix et nommé au poste de haut commissaire chargé de la réparation des séquelles de guerre et de la promotion de la culture de la paix à partir de 2007.Le Pool croyait avoir mis fin à ses nombreux soubresauts mais c’était sans compter sur un destin toujours perturbé. Comme si cela ne suffisait pas, le destin toujours tragique du pool refera surface en 2016.

En effet, alors que l’élection présidentielle du 20 mars 2016 venait d’être organisée et que les congolais croyaient que les affres de la guerre n’étaient qu’un vilain souvenir qui n’allait plus se répéter, fort malheureusement le département du Pool s’est replongé dans l’abime, dans le malheur et le désarroi le plus absolu. Le virus sinon la malédiction a encore refait surface. Encore et encore des cauchemars, des traumatismes, des morts inutiles, de la désolation à toute épreuve, bref le pool et toujours le pool est tiré sur les bas coté de la République. On croit avancer après chaque accord de paix mais on replonge toujours dans l’abime, au fond de l’océan. Le pool a donc connu le deuxième épisode NTUMI sans vraiment savoir pourquoi.

C’est ici que vient mon interpellation. Pourquoi toujours le Pool et pas d’autres départements ? Qu’est ce qui fait que le pool soit toujours à la une quand il s’agit des conflits armés et civils dans notre pays ? J’ai du mal à comprendre cet état de fait qui fait que le Pool soit toujours victime, pris en otage et fasse l’objet des manipulations et des calculs politiciens.

Il faut donc sauver le Pool pour que les cycles à répétitions perpétuelles de violences ne soient plus de mise dans l’avenir. Le problème du pool doit être traité à la racine pour que la paix définitive soit instaurée dans ce département, une paix qui va résister aux contingences politiques.

Voilà pourquoi, je pense qu’il faut poser la problématique des conflits à répétition dans le pool.
Ainsi donc un « Forum National pour la paix dans le pool » ne serait pas une mauvaise chose. Ce forum qui impliquera toute la classe politique élargie à la société civile ainsi qu’aux confessions religieuses et les organismes internationaux contribuera à la recherche de l’origine du problème, à la promotion et à la sauvegarde de la paix dans le département du pool. Il sera l’occasion de proposer des pistes de solution aux crises qui y sévissent constamment depuis un moment. Il sera le moment idéal pour instaurer un climat de paix fondé sur la réciprocité des attitudes et comportements bienveillants entre communautés et qui se matérialisera par un environnement calme et harmonieux, sans troubles ou violences, du fait des comportements des personnes dans notre pays le Congo Brazzaville.

Ce forum sera aussi l’occasion de poser les bases pour que plus jamais le département du pool soit encore l’objet de manipulations politiciennes et fasse encore l’objet des troubles pour n’importe quelle raison que ce soit.

Lorsqu’une partie du corps d’une personne est malade, c’est cette personne qui est donc malade. Notre pays le Congo ressemble donc à une personne. Le Congo est malade par le pool et il faut donc soigner cette maladie pour qu’elle ne devienne un cancer que l’on ne peut plus soigner.

Sauvons le pool et sauvons ainsi le Congo.

Henri Blaise NZONZA

 

(17 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. alerte generale

    LA RÉSISTANCE AU TYRAN SASSOU : POURQUOI DAVID LONDI RELANCE T-IL L’ IDÉE DE LA DÉSOBÉISSANCE CIVILE ? https://www.youtube.com/watch?v=-7RjRUnv7Z8&feature=youtu.be

  2. Pascal Malanda

    « C’est ici que vient mon interpellation. Pourquoi toujours le Pool et pas d’autres départements ? »

    Vous avez posé la question cardinale. Pourquoi pas le Kouilou, la Sangha ou la Lékoumou ? Parce que trop de ressortissants du Pool se sentent investis de la mission de libérer le Congo, avec ou sans les autres régions. Si l’intention libératrice est noble, la démarche est catastrophique, d’abord pour le Pool qui en est la première victime.

    « Qu’est ce qui fait que le pool soit toujours à la une quand il s’agit des conflits armés et civils dans notre pays ? »

    Il faut commencer à rendre au Pool ses lettres de noblesse. C’est région a toujours été à l’avant-garde des luttes politiques au Congo. Qui peut oser nier le rôle du Pool dans la lutte anticoloniale et plus récemment pour l’obtention de la Conférence Nationale Souveraine.
    Au-delà de ce beau prélude, il y le drame de la lutte armée. Je crois que c’est par tradition. La lutte politique des Matsoua et autres a été pervertie après l’indépendance. La période de la JMNR a semé une culture de la violence armée : défense civile, etc. C’est cette culture qui facilite le recrutement de jeunes dans les milices. Il faut aussi ajouter l’impact du messianisme qui très souvent s’imbrique avec certains trafics de stupéfiants. Des jeunes exaltés par la facilité des gains issus de la vente et consommation d’hallucinogènes se livrent à différents trafics et confondent les transes psychédéliques avec du messianisme. C’est une hypothèse sur laquelle les cadres du Pool doivent travailler pour affranchir cette région de ce fléau que la crise financière et économique ne fera qu’aggraver : DIAMBA.

    « J’ai du mal à comprendre cet état de fait qui fait que le Pool soit toujours victime, pris en otage et fasse l’objet des manipulations et des calculs politiciens. »

    Victime ? Otage ? Les deux sont liés et remontent au messianisme. « On nous agresse parce que nous voulons libérer le pays, tandis que les autres régions ne font rien et se contentent d’un esclavage qui ne dit pas son nom »

    « Il faut donc sauver le Pool pour que les cycles à répétitions perpétuelles de violences ne soient plus de mise dans l’avenir. Le problème du pool doit être traité à la racine pour que la paix définitive soit instaurée dans ce département, une paix qui va résister aux contingences politiques. »

    Oui, il faut traiter le mal à la racine. Mais avant cela, il faudra faire un diagnostic courageux. Le Pool doit se mirer et pointer ses propres travers avant de prétendre libérer tout le pays.

    « Voilà pourquoi, je pense qu’il faut poser la problématique des conflits à répétition dans le pool.
    Ainsi donc un « Forum National pour la paix dans le pool » ne serait pas une mauvaise chose. »

    C’est là où les cadres du Pool se trompent er vous en premier. Le problème du Pool concerne avant tout le Pool. Il doit être résolu par les ressortissants du Pool. Ce n’est qu’après avoir trouvé une solution locale que le Pool pourra monter au niveau national pour trouver avec humilité sa vraie place dans le concert de la nation à bâtir. Inverser les choses est une lâcheté intellectuelle gravissime. C’est une fuite en avant et un évitement des responsabilités locales énormes.

    « Ce forum qui impliquera toute la classe politique élargie à la société civile ainsi qu’aux confessions religieuses et les organismes internationaux contribuera à la recherche de l’origine du problème, à la promotion et à la sauvegarde de la paix dans le département du pool. »

    Le Pool doit se prendre en charge sans chercher à diluer ses problèmes dans la nation ou les transférer à la communauté internationale. Il faut aux cadres de la région, le courage de se remettre en cause pour pointer les vrais maux et trouver les vraies solutions.

    « Il sera l’occasion de proposer des pistes de solution aux crises qui y sévissent constamment depuis un moment. »

    Les problèmes du Pool ne datent pas d’il y a un moment. Ils remontent à la période coloniale. Le transfert de la capitale du pays de Pointe-Noire à Brazzaville par les ressortissants du Pool n’a fait qu’exacerber une prétention certes légitime au leadership national, mais un leadership basé sur l’ethnie n’a aucun avenir au Congo. Le Pool doit s’ouvrir sincèrement au reste du pays.

    « Il sera le moment idéal pour instaurer un climat de paix fondé sur la réciprocité des attitudes et comportements bienveillants entre communautés et qui se matérialisera par un environnement calme et harmonieux, sans troubles ou violences, du fait des comportements des personnes dans notre pays le Congo Brazzaville. »

    Cette belle intention restera une simple incantation tant que les enfants du Pool ne prendront pas à bras-le-corps le problème intrinsèque à cette région. Pourquoi vouloir à tout prix associer les ressortissants d’autres région à un problème spécifique à une région tel vous l’avez si bien mentionné ? Une fois le mal diagnostiqué et vaincu, le Pool devra s’ouvrir aux autres régions dans un processus de construction nationale.

    Pascal Malanda

    LE CONGO ETERNEL

    1. PIRI

      Merci beaucoup mon frère Pascal Malanda,
      Tu as tout dit. Je ne voulais pas encore dire qqc,mais je m’oblige à placer quand même un mot. Un problème mal posé, ne donne que de fausses solutions.
      Voilà pourquoi, pour régler la situation du Pool, il faut que le Pool se garde en face ( fils et filles du Pool se regardent en face).

  3. carole claudia ,claudine munari et leur petite soeur stella mensah sassou ng maire de kintele

    pourquoi toujours le pool c’est simple le pool est malleable naif provacateur violent tueur menteur violeur voleur tribaliste il na pas d’amis et n’aime personne ne vote que pour un lari et nul autre ne vote pour lui croit souvent avoir gagne l’election presidentielle comme en 1992 ou b kolelas avait crut remporter l’election presidentielle et avait lacher des ninjas dans la ville de brazzaville nuisant gravement a la bonne vie democratique. le pool doit presenter des excuses a p lissouba

    les autres regions ne peuvent suivre le pool car le pool est extremement sauvage.forum national sur le pool cest NON

    quand une partie du corps est regulierement malade un medecin chirugien peut ordonner a son imputation.ok? on peut amputer une partie du corps.

    aujourdhui le pool dans sa ruse est entrain de beneficier pour une seconde fois des fonds des nations unies dans le cadre du DDR

    le pool peut il accepter d’etre desarme? la reposne est NON le pool est tres attache a la kalachnikov et ca l’onu ne le sait pas.nous avons demande au conseil de securite de l’onu de formuler des blames vis a vis du pool pour extorsion des fonds de l’onu et vis a vis de la representation residente du pnud a brazzaville pour financement iteratif du DDR au meme groupe arme car les ninjas avaient deja beneficie d’un DDR sous mr william paton representant resident du pnud a brazzaville.

    officiellement il est difficile de beneficer des fonds des nations que ce soit dans le cadre d’une bourse detudes ou dune remuneration(salaires consultants fournisseurs….) alors pourquoi est il donc facile pour les caimans du pool d’acceder de facon aisee au fonds des nations unies dans le cadre du DDR quand on sait que le ninja ne desarmerera jamais. en 2021 les laris se battront de nouveau.nous soupconnons une collusion entre le bureau de la representation residente du pnud au congo et les ninjas.

    ils attaquent les trains tuent des gens tendent des embuscades aux militaires font sauter des viaducs du cfco asphyxient le port de brazzaville et lepnud a brazzaville visblement content declenche une alerte stupide a new york pour beneficier des fonds internationaux et financer un stupide DDR

    est il ecrit dans les procedures de l’onu qu’un groupe arme peut il beneficier a deux reprises d’un DDR?

    le pool est le venin du congo

    1. Uhem mesut

      Vous dites. le pool est le venin du congo. Dans ce cas, laissez le Pool s’émanciper du reste!?
      Vous dites. Quand une partie du corps est régulièrement malade, un médecin peut ordonner son amputation. Dans ce cas, laissez le Pool s’émanciper du reste du reste!?

  4. Isidore AYA TONGA

    PROBLÉMATIQUES CONTENTIEUX HISTORIQUES CONGOLAISES : ISIDORE AYA TONGA RECADRE GUY MAFIMBA ET POURQUOI ? http://congo-objectif2050.over-blog.com/2018/02/problematiques-contentieux-historiques-congolaises-isidore-aya-tonga-recadre-guy-mafimba-et-pourquoi.html

  5. NOT MISSION LE RETOUR D'UN ETAT DE DROIT AU CONGO (LE DEPART DE SASSOU ET SON CLAN)

    Nous allons entendre des imbibés les fameux ninjas qui ont vendu leur maitre pour sassou venir nous raconteur des salades des conneries
    LE MAL DU CONGO C’EST SASSOU, IL EST LE SEUL TERRORISTE AU CONGO
    NTUMI EST LE RESISTANT
    TOURNONS NOUS VERS TRUMP, AVEC LE France NOUS RESTERONS DES ETENELS ESCLAVE

  6. Titus

    Finalement, le Pool est un pays, c’est le Congo tout entier qui en demeure l’un des départements à part entière.

  7. Isidore AYA TONGA

    ❤ ❤ ❤ Enjeux éducatifs sur un réseau global: Oui, l’inégalité entre couches sociales, traditions, cultures, sociétés et civilisations n’est pas fondée sur la nature – elle réside dans l’éducation ou l’information qu’on donne à l’individu ou plutôt dans celle qu’on lui refuse ❤ ❤ ❤ Ceci est un cas de prise de conscience universelle au niveau philosophique, politique, économique, social, culturel, écologique et sociétal ❤ ❤ ❤ Élevons ensemble la raison ( savoir juger par soi-même et pouvoir gérer soi-même son cerveau) ❤ ❤ ❤ Éveillons en nous l’esprit humain (l’esprit critique), car celui ou celle qui n’accepte pas la critique n’avancera jamais ❤ ❤❤ Oui, la critique aiguise l’intelligence et l’éveil de conscience ❤❤❤ Je pense que la conscience de l’individu devrait être au dessus de l’appartenance ❤❤❤ Quant à l’éducation, elle devrait transmettre de manière positive l’esprit même de la liberté, de la dignité, de la justice, de devoir de mémoire et des valeurs morales (le bien contre le mal) ❤ ❤ ❤ Depuis presque 10 millions d’années, le cerveau humain et son comportement ont évolué dans l’espace et le temps ; l’humain est passé d’abord d’un stade animal (le sauvage) au chaînon manquant (entre le sauvage et le barbare) et puis au stade inférieur d’humanité (le barbare). ❤ ❤ ❤ Il a enfin évolué vers le stade d’humanité (l’évolué, le raisonnable, le conscient de ses actes, de ses habitudes, de son comportement et de leurs valeurs morales, la barrière entre le bien ou le mal) ❤ ❤ ❤ Le stade d’humanité commence d’ailleurs par le respect de l’intégrité physique, de la dignité et de l’autonomie de la personne humaine –Et tout en cherchant à faire ressortir et à analyser le contenu social, moral et philosophique du caractère sacré de la vie humaine. ❤ ❤❤ On ne peut par ailleurs parler de stade supérieur d’humanité que pour un être qui s’est affranchi de la sauvagerie, de la barbarie et des barrières de la raison et de la conscience – c’est à dire en cours et ou en devenir d’être civilisé ❤ ❤ ❤ L’idée du civilisé peut être interprétée sur différents aspects humanistes, amoureux, philosophiques, politiques, socio-économiques, cultuels, culturels, écologiques et sociétaux sur différentes échelles ❤ ❤ ❤ D’ailleurs en 1794, dans « Esquisse d’un tableau des progrès de l’esprit humain » de Condorcet, l’idée du civilisé désignait les progrès accomplis par l’individu dans une nation ou société donnée ❤ ❤ ❤ Il fut possible de passer de la barbarie, à l’état de droit, de citoyen, de civil ou de civilisé, quel que soit le droit positif en vigueur ou les autres facteurs locaux tels que la tribu, l’ethnie, la nationalité ou la religion ❤ ❤ ❤ ❤ ❤ Pensé par Isidore AYA TONGA, intellectuel congolais, philosophe naturaliste et scientifique naturaliste environnementaliste ❤ ❤ ❤

    http://congo-objectif2050.over-blog.com/2018/02/le-president-francais-emmanuel-macron-a-dakar-au-senegal-et-interdit-a-brazzaville-au-congo-et-pourquoi.html

  8. Isidore AYA TONGA

    LA RUMBA CONGOLAISE ÉTERNELLE DE 1782 (CONGO, CUBA ET PUIS) A 2018 ET + EN ROUTE POUR LES PROCHAINS MILLÉNAIRES : http://congo-objectif2050.over-blog.com/2018/02/le-president-francais-emmanuel-macron-a-dakar-au-senegal-et-interdit-a-brazzaville-au-congo-et-pourquoi.html

  9. Samuel Noko

    Qu`est ce que vous arrivez pas a comprendre jusqu`aujourd`hui ? La region vous appellez le Pool est le lieu lequel la cause des conflits du monde entier avait eu lieu a travers les premiers humains dans la tèrre. Jesus Christ etait venu sur tèrre pour rachetè le premier ADAM qui vivait dans cette region, en même temps pour sauver toute l`humanitè d`accomplir la vie eternelle. La guerre et la paix partout dans le monde entier à sa source dans cette region. Vous avez Jesus Christ qui est la clè. Des reunions à Kinkala vous permettra a remettre le propre nom de cette region qui est MBANZANGUEDI qui veut dire:  » Le lieu de la premiere maman de tous les mamans ». Cette premiere maman il s`agit de KIMPA VITA qui signifie EVE la maman de toute l`humanitè. Au lieu de Brazzaville, vous remettez son nom d`origine qui est EDEN. Cela vous permettra aussi à mieux comprendre la vèritable histoire de vos ancetres qui sont tous BANTU. C est bien vos ancetres qui porte le nom KUSH dans la Bible et KUSH signifie NOIRE. Il s`agit des noires africains. En faisons cela, au fut de la mèsure vous connaîtrez la vèritè et la vèritè vous rendra LIBRE. Car la tèrre vous vivez est une archive pleine des epreuves qui sont codè en Kikongo. Kinkala est dèja une bonne exemple. Refusez cette politique Nguesso qui est la direction de la destruction. En Kikongo on dit: KALENO (Refusez) en même temps le même mot KALENO veut aussi dire RETOURNEZ. Il faut tout juste un tout petit changement d`intonation du mot pour bien entendre. Jesus Christ est votre voix et votre clè.

  10. zulu Bassemba De Kibouéndé

    Le mal du Pool c’est Sassou Nguesso Denis,président usurpateur.C’est lui le jaloux saboteur aux yeux de crococdile.Ce monsieur manifeste une haine viscérale pour notre région.La mort de ce monstre odieux sera un ouf de soulagement pour tous les enfants du Pool.Il est généralement admis chez nous au Pool qu’il faut absolument tuer la tortue pour mettre fin à l’odeur nauséabande produite par ses pètes.Quant aux enfants du pool, ne soyez pas trop pessimistes ou alarmistes car il ya un lendemain meilleur pour notre région.C’est à nous de prendre conscience de notre leadership car nous sommes la proue du Congo.Je reconnais une chose pour laquelle je suis convaincu,notre faiblesse vient beaucoup plus du côté de notre naïveté.On nous manipule trop facilement,et je le dis sans fausse honte.L’homme du Pool est cupide,égoïste ,fourbe et très mercantile, pour rien au monde,il est capable de trahir son frère.D’ailleurs, satan en chef le sait,c’est pour cela même si l’on pouvait tuer tous les enfants du Pool,les Mvouba,Moughani Ade et compagnie n’auront rien à redire tellement ils sont corrompus.L’ère du messianisme aveugle est obsolète,elle doit prendre fin tôt ou tard dans notre région.Aucune autorité d’où qu’elle vienne n’a été investie d’un pouvoir messianique pour le Pool.Wu ba huna we na meso.Ingètah!!!

  11. Ngungu de Kimpila

    Ba yari ba youla mio kuna ku mia tuka kua ka bazabi,
    Ba yari ba zonza mio kuna ku mia tuka ngana kua bazebi…

  12. Timinu Mukongo

    Ntangu yi fueni, kuna ku mia tuka kua tu zebi.
    Lutomo banza, yinduleno.

    Tata wa ntete ntieno mia kasisa.
    Ntangu yi fueni, Tia zibuleno.

  13. Timinu Mukongo

    Ntangu yi fueni, tia zibuleno.
    Kuna ku mia tuka kua tuzebi.

    Tata wa ntete ntieno mia kasisa.

  14. Lougoumati Le Dibouri - Wa baka Diboula

    Ba peuple, seno mayele hein, touvi mbongo tueka eh.

    Mbemba wa yenda mu nzari, yandi ba mu tela kawandi ko…

    Bilahou bia ta bimpoyila bitumini ntchi.

    Mini mina bieri batela tata, makoutou basa bunfoundia, ka bawila ko…ambe bouleki boh.

    SENO MAYELA, TOUVI MBONGO TUEKA.

  15. Samuel Noko

    Nlongo, nlongo. Le cantique Kikongo numero 1.

Laisser un commentaire