«

»

Août 24 2017

Liste intégrale des conseils communaux et départementaux

(10 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Congo ya beto

    Nous sommes à la veille du plan social national pourquoi tout cela. Le P.C.T ne voit pas la crise devant mais la voit derrière si non on ne multipliait pas les dépenses. On a beau crié crise, crise mais on augmente les dépenses de l’Etat. Combien coûte un conseiller municipal au Congo? combien coûtera le chef de fil de l’opposition? Voilà qu’au lieu de minimiser les dépenses la « Nouvelle République  » augmente ses charge en comptant sur la manne qui proviendrait du FMI.Comme le Gouvernement maîtrise la situation financière on peut s’attendre qu’il finisse les chantiers avec l’emprunt qu’on a oublié l’utilisation ou l’affectation des dépenses. Les députés pourront nous dire quel était le montant et qu’avions nous fait de cela si sassou ne cache rien à son peuple.

  2. Le peuple congolais est un cas d'école de peuple de moutons à l'échelle africaine.

    EDUCATION ET SOCIETES: LES CONGOLAIS ONT-ILS DES FEUILLES DE MANIOC A LA PLACE DES NEURONES DANS LEUR CERVEAU DE MOUTONS?
    La valeur d’un peuple ne se mesure pas à l’individu intelligent et courageux ou non. La valeur d’un peuple se mesure en terme de collectivité d’oser toujours agir pour sa liberté, sa dignité et pour le but de sa condition humaine et sociale. On parle de peuple de moutons et de loups. Le peuple de moutons se laisse toujours faire par des pouvoirs politiques tyranniques ou démocratiques de loups.
    Le peuple congolais est un cas d’école de peuple de moutons à l’échelle africaine. Les peuples occidentaux sont des peuples de loups parce qu’ils ne se laisseront jamais faire par un pouvoir quel qu’il soit…. ils s’indignent et agissent efficacement contre toutes les formes d’injustices… Explications en image d’un peuple de moutons: http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/08/les-congolais-ont-ils-des-feuilles-de-manioc-a-la-place-des-neurones-dans-leur-cerveau-de-moutons.html

  3. VISITEZ LE PEUPLE DE MOUTONS DU MONDE AU CONGO BRAZZAVILLE

    LES CONGOLAIS ONT-ILS DES FEUILLES DE MANIOC A LA PLACE DES NEURONES DANS LEUR CERVEAU DE MOUTONS? https://www.youtube.com/watch?v=MaeXWf2bwJk

  4. Isidore AYA TONGA

    LES AFRICAINS EN DANGER EN CAUSE LES PROGRAMMES ALIMENTAIRES ET MEDICAUX DE DE-POPULATION DIRECTE

    Aux Etats-Unis, entre le début du xxe siècle et le milieu des années 1970, plus de soixante mille personnes ont été stérilisées de force. En Suède, ce sont soixante-trois mille hommes, femmes et enfants qui ont été victimes, entre 1935 et 1977, d’une loi eugéniste. Des « faibles d’esprit » jugés incapables de s’occuper de leurs enfants. Des mères célibataires dont on jugeait qu’elles coûteraient trop cher en allocations à la société… Née dans le cerveau d’un cousin de Darwin à la fin du xixe siècle, l’idéologie eugéniste, ou « science des bonnes naissances », a fait des ravages tout au long du xxe siècle, comme le montre ce documentaire aussi passionnant que glaçant.

    Avant d’être mis en oeuvre par les nazis dans ce qui restera le plus meurtrier des programmes de « purification de la race », l’eugénisme a été un mot très populaire chez les scientifiques en Europe, mais ­aussi aux Etats-Unis, séduits par la perspective d’améliorer la « qualité de la population » en empêchant « les faibles, les malades, les mauvais, les inaptes » d’avoir une descendance. Dès 1907, les Etats-Unis mettent en place des lois de stérilisation. « Trois générations d’imbéciles, c’est assez », tranchera en 1927 un juge d’un tribunal de Virginie pour décider la stérilisation d’une femme internée dans un asile. Le film alterne avec subtilité éclairages d’historiens et témoignages de victimes de ces irréversibles mutilations, qui continuent à se battre pour la reconnaissance du préjudice subi. De la Caroline du Nord à la Suède, en passant par l’Allemagne, un effarant voyage sur les traces de ce « meilleur des mondes »

    https://www.youtube.com/watch?v=GPKh7rdnmu8

  5. ben ecoutez !

    bof et alors?

  6. moro'apassi

    Nous attendons que l’on nous dise que faire de la dictature les Congolais sont fatigué de la merde des Ndzombo, Nsilou, Ondongo, Mvouba, Bouya, Ayessa, Ntsiba, Gokana, JDO, Ndenguet, Oboa, Itoua Bruno, les Nguesso, Onanga, Nganongo, Ngakosso, Ngondo, … NOUS voulons marché comme au Togo.

  7. STOP AMALGAME

    ARISTIDE MOBEBISSSI A-T-IL DES PROBLEMES AVEC SON ÂME ET SA CONSCIENCE DE NORDISTE ET DE CONGOLAIS? https://www.youtube.com/watch?v=3SzzYBG0BoU&feature=youtu.be

  8. le poste de vice premier ministre cree par denis sassou ng est anti constitutionnel tout comme l'etait la force d'interposition cree par p lissouba dans le cadre d'un dialogue pool pays du niari et dirigee par philippe binkinkita

    Le Président de la République Denis Sassou Ngueso, sur proposition du premier ministre Clément Mouamba, vient de publier, le 22 août à Brazzaville, la nouvelle équipe gouvernementale. Composé de 35 ministres, le gouvernement Mouamba comprend un vice-premier ministre et trois ministres d’Etat.

    Le deuxième gouvernement Mouamba compte désormais en son sein un vice-premier ministre, l’ancien directeur de cabinet du Président de la République, Firmin Ayessa. Il aura à sa charge la fonction publique, la réforme de l’Etat et la sécurité sociale. Outre les trois autres nouveaux arrivants : Hugues Ngouélondélé aux Sports, Fidèle Dimou aux transports, Dieudonné Moyongo à la Culture, les autres ministres ont gardé leur poste, s’ils n’ont pas été mutés ailleurs.

    Ainsi, Claude Alphonse Nsilou change de portefeuille pour occuper celui du Commerce. Pierre Mabiala a laissé la Justice pour retrouver les Affaires foncières. Aimé Wilfrid Bininga a laissé à son tour la Fonction publique pour s’occuper de la justice. Aimé Parfait Coussoud Mavoungou s’occupera de la Recherche Scientifique, après avoir laissé les Affaires foncières.

    Digne Elvis Tsalissan, Alfred Opimbat, Hellot Matson Mampouya, Carel Mottom, Bénoît Bati, Euloges Landry Kolelas et Alain Akouala sont les ministres sortis du gouvernement.

    Pourtant dans son message à la nation le 14 août, le président Sassou N’Guesso avait annoncé la mise en place d’une équipe « efficace et portée sur l’action ». Ce qui veut dire se doter d’un gouvernement de combat, dont la première mission et la plus ardue est la relance de l’économie congolaise, aujourd’hui dans une mauvaise passe.

    Voici la liste complète des membres du gouvernement

    1-Vice-Premier ministre, chargé de la fonction publique, de la réforme de l’État, du travail et de la sécurité sociale:
    Firmin Ayessa

    2-Ministre d’État, ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche:
    Henri Djombo

    3-Ministre d’État, ministre de l’économie, de l’industrie et du portefeuille public:
    Gilbert Ondongo

    4-Ministre d’État, ministre du commerce, des approvisionnements et de la consommation:
    Claude Alphonse Nsilou

    5-Ministre de l’intérieur et de la décentralisation:
    Raymond Zéphirin Mboulou

    6-Ministre des mines et de la géologie:
    Pierre Oba

    7-Ministre de l’aménagement, de l’équipement du territoire, des grands travaux:
    Jean-Jacques Bouya

    8-Ministre des hydrocarbures:
    Jean-Marc Thystère-Tchicaya

    9-Ministre des affaires étrangères, de la coopération et des congolais de l’étranger:
    Claude Gakosso

    10-Ministre de la défense nationale:
    Charles Richard Mondjo

    11-Ministre des finances et du budget:
    Calixte Nganongo

    12-Ministre de la communication et des médias, porte-parole du gouvernement:
    Thierry Moungalla

    13-Ministre de l’enseignement supérieur:
    Bruno Jean-Richard Itoua

    14-Ministre de l’équipement et de l’entretien routier:
    Émile Ouosso

    15-Ministre de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation:
    Anatole Collinet Makosso

    16-Ministre de la justice et des Droits humains et de la promotion des peuples autochtones:
    Ange Aimé Bininga

    17-Ministre des petites et moyennes entreprises, de l’artisanat et du secteur informel:
    Yvonne Adélaide Mougany

    18-Ministre de l’énergie et de l’hydraulique:
    Serge Blaise Zoniaba

    19-Ministre des affaires foncières et du domaine public, chargé des relations avec le parlement:
    Pierre Mabiala

    20-Ministre des zones économiques spéciales:
    Gilbert Mokoki

    21-Ministre de l’enseignement technique et professionnel, de la formation qualifiante et de l’emploi:
    Nicéphore Antoine Thomas Fylla Sainte-Eudes

    22-Ministre de la construction, de l’urbanisme et de l’habitat:
    Josué Rodrigue Ngouonimba

    23-Ministre de l’économie forestière:
    Rosalie Matondo

    24-Ministre des transports, de l’aviation civile et de la marine marchande:
    Fidèle Dimou

    25-Ministre de la santé et de la population:
    Jacqueline Lydia Mikolo

    26-Ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique:
    Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou

    27-Ministre du plan, de la statistique et de l’intégration régionale:
    Ingrid Olga Ghislaine Eboukas-Babakas

    28-Ministre des postes, des télécommunications et de l’économie numérique:
    Léon Juste Ibombo

    29-Ministre du tourisme et de l’environnement:
    Arlette Soudan-Nonault

    30-Ministre des sports et de l’éducation physique:
    Hughes Ngouélondélé

    31-Ministre des affaires sociales et de l’action humanitaire:
    Antoinette Dinga Dzondo

    32-Ministre de la promotion de la femme, et de l’intégration de la femme au développement:
    Inès Nefer Bertille Ingani

    33-Ministre de la jeunesse et de l’éducation civique:
    Destinée Hermella Doukaga

    34-Ministre de la culture et des arts:
    Dieudonné Moyongo

    35-Ministre délégué auprès du ministre de l’intérieur et de la décentralisation, chargé de la décentralisation:
    Charles Nganfouomo

    la nomination de firmin ayessa au poste de vice premier ministre est anti constitutionnelle.le poste de vice premier ministre cree par denis sassou ng est anti constitutionnel tout comme l’etait le poste de commandant de la force d’interposition cree par p lissouba et occupe par philippe binkinkita.la constitution du 15 mars 1992 avait resposnbilise exclusivemenet les facs d’etre seules et uniques responable du maintien de lorder et de la discipline sur touyte letendue national.or mr lissouba avait cree un groupe charge de sinterposer entre les ninjas et les zoulous ce qui etait une violation du code de procedure penal. la constitution du 20 mars 2015 n’a pas prevu le poste de vice premier ministre.rien constitutionnellement ne justifie la creation d’un tel poste. mr firmin ayessa doit demissionner de ce poste.mr isidore mvouba president de l’assemblee nationale doit invalider cette nomination.

  9. chi dans l'eau

    PISSER PUIS CHIER ET ENFIN VIVRE LES PIEDS DANS L’EAU SERAIT-IL DÉGRADANT POUR LE CONGOLAIS? https://www.youtube.com/watch?v=OTnr5hg1Tac

  10. Chier dans l'eau serait-il dégradant?

    Les peuples de l’eau du bassin du Congo et de l’Oubangui Chari sont majoritaires en Afrique équatoriale. Ces peuples de forêt et de l’eau du bassin couvrent les territoires immenses d’Afrique équatoriale – l’avenir de l’Afrique en terme de ressources halieutiques, de biodiversités faunistiques, floristiques et bio minérales aux 21e, 22e, 23e, 24e et 25e siècles et puis (Isidore AYA TONGA, scientifique naturaliste ) !!! http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/08/pisser-puis-chier-et-enfin-vivre-les-pieds-dans-l-eau-serait-il-degradant-pour-le-congolais.html

Laisser un commentaire