«

»

Juil 16 2017

Élections législatives et locales annulées dans le Pool [Vidéo]

Comme on s’y attendait, les élections législatives et locales ont été annulées dans le département du Pool. Seuls les amateurs politiques adeptes du boycott croyaient que les élections allaient avoir lieu dans ce département. Tous les analystes sérieux savaient que le pouvoir poursuit la guerre dans ce département martyr pour obliger l’opposition dite radicale à boycotter le scrutin.

(12 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. TONA TONA

    C’est effectivement ce que souhaitait YOKA qui est le député de VINDZA puisque leur constitution dit, en cas d’empêchement de voter dans certains bureaux de vote, le député sortant est automatiquement reconduit c’est ce que attendait YOKA. Vous comprenez maintenant l’un des objectifs de la guerre du POOL. En temps de paix, cette fois-ci YOKA ne pouvait gagner cette élection du coup il a fallu déclencher une guerre bidon pour que tous ceux des députés du PCT soient reconduits. Dans les pays où l’individu est respecté, c’est tout le pays qui ne votait pas, les élections seraient tout simplement reportées. Mais comme les BAKONGOS sont des esclaves des MBOCHI alors il faut juste annuler les élections que dans leur région et la tour est joué. Imaginons LISSOUBA annulé une élection dans la région des plateaux, Imaginons les BAKONGO en ordre de bataille se mettaient à dire que tout le Sud du pays ne vote pas. Tous les MBOCHI allaient crier au « tribalisme » leur seul mot Français qu’ils connaissent. J’ai un seul conseil à leur donner: Qu’ils ne perdent plus l’argent pour les élections pour faire plaisir aux Blancs. Que sassou et sa famille se maintiennent jusqu’à la fin des temps puisque le Congo n’appartient qu’aux MBOCHI; N’aviez-vous pas entendu NDENGUET qui menace un syndicaliste que c’est leur pouvoir?

  2. Mokengeli

    C’était le but recherché ! Ils l’ont atteint et doivent jubiler de joie, ces MBOCHIS au pouvoir.

    Il fallait mettre le Pool en marge des élections pour donner de la « crédibilité » au hold-up de la constitution et de la présidentielle. Mais quand KOLELAS et son Yuki a décidé d’y prendre part, les MBOCHIS au pouvoir sont passé au plan B : annuler les élection dans le Pool, pour empêcher KOLELAS d’être le leader de l’opposition à l’assemblée nationale. C’est pas pour rien que cet IMBECILE d’Hydevert MOIGNY a claironné d’avance : « Il faut empêcher les amis de NTUMI d’entrer au parlement ». Il faisait allusion à Brice KOLELAS, dévoilant ce que ses frères MBOCHIS au pouvoir avaient planifié de longue date.

    Quand on vous dit que la crise du Pool a été provoquée et entretenue par le pouvoir MBOCHI, qui peut encore oser en douter ? La débâcle subie aux précédentes élections lui étant restée en travers de la gorge, le pouvoir tribal devait trouver un moyen de ne plus remettre ça. C’est très clair aujourd’hui.

    Quelle crédibilité pour une élection quand tout un département et non des moindres, le Pool, en est exclu ?

    Avec les MBOCHIS au pouvoir, le Congo s’est relégué au dernier rang des processus électoraux crédibles au monde. C’est une HONTE !!!

  3. ON NE RÈGLE PAS LES PROBLÈMES AVEC CEUX QUI LES ONT CRÉES.

    CONGO BRAZZA/LÉGISLATIVES ILLÉGALES: TAUX DE PARTICIPATION MOINS DE 5% ET LE DICTATEUR SASSOU HUMILIÉ !!!
    LE PEUPLE A TOUT ESSAYÉ EN VAIN – LE TEMPS DE L’INSURRECTION POPULAIRE A CARACTÈRE MILITAIRE ET CITOYENNE EST ARRIVÉE… https://www.youtube.com/watch?v=JtVztw2MmY0&feature=youtu.be

  4. ON NE RÈGLE PAS LES PROBLÈMES AVEC CEUX QUI LES ONT CRÉES.

    LE PEUPLE A TOUT ESSAYÉ EN VAIN – LE TEMPS DE L’INSURRECTION POPULAIRE A CARACTÈRE MILITAIRE ET CITOYENNE EST ARRIVÉE…

    #URGENT : Les élections à ‘’Gros couillons’’ dites ‘’Nominations et cooptations’’ dans la secte Sassouland par le ‘’Père, le Fils et les mauvais esprits qui entourent Sassou Nguesso ‘’.

    Evaluation du taux de participation.
    #Taux de #participation 2% de partisans du dictateur + 3% d’étrangers fictifs + 1% de morts ressuscités ou d’électeurs morts depuis 2015.
    #A #Chacun #Son #Chacun

    #Brazzaville (Talangai) : Déploiement de la police politique dans les quartiers dits sensibles. Les populations vaquent à leurs occupations dans les marchés, pendant ce temps les bureaux de votes sont vides.
    #Ouesso : Les pratiques éhontées du PCT. Filmer le bulletin pour se faire payer. Ca va brûler.
    #Olombo (Cuvette-Centrale) : Maître Emmanuelle Oko l’avocat du Sassouland, l’Etat Sassou Nguesso, se retrouve à l’hôpital d’Oyo pour avoir subi la pression de celui qui doit être nommé le Ministron pasteur défroqué Jean Bruno Itoua, membre éminent de la secte Sassouland. (Photo).
    Illustration vers ‘’Okemba Jean Dominique’’ à Talangai. (Photos).

    #Makoua (Cuvette-centrale) : Vide sidéral. Le ‘’mauvais esprit’’ Firmin Ayessa a interdit les votes dans les villages. Villages vidés par les populations qui sont partis à la pêche, les champs etc. A Makoua, Firmin Ayessa a emmené son contingent venu de Brazzaville pour ‘’voter’’. Instructions a été donnée par les leaders du coin : ‘’laisser Sassou nommé son beau-père…Bisso Na Bango Kaka Tembe… Nani Essili Te ‘’

    #Ewo, #Kellé, #Mbomo (Cuvette-Ouest) : Les populations disent NON aux élections de Sassou Nguesso, le Fils et les mauvais esprits qui l’entourent. ‘’Nous souffrons et vous organisez des ‘’nominations’’ qui ne servent à rien’’ dixit nos compatriotes insoumis. Ici et là, des pneus brûlés, des urnes cassés etc.

    #Nyanga (Niari) : La Ministron Doukaga dit ‘’Douk-Saga’’, ‘’pire mauvais esprit’’ devant l’éternel devant la débande d’hier est revenue en force avec des miliciens venus de Dolisie et un contingent importé droit du Gabon et de Dolisie. Tenson extrème.

    #Kigoué et #Mouyondzi (Bouendza) : Incertitude sur la mise en scène des ‘’nominations’’. Les ‘’nominés’’ doivent partir de Nkayi avec ‘’armes’’ et ‘’votants’’. Pour les populations NIET.
    Par ailleurs, on apprends de nouveaux tombés lors d’une nouvelle embuscade des FALC menées contre des miliciens de Sassou qui venaient en renfort.

    Elections annulées dans le département du Pool et boycott à 97% sur l’ensemble de la partie sud du Congo Brazzaville, soit de deux tiers de l’électorat.

    #URGENT : Les élections à ‘’Gros couillons’’ dites ‘’Nominations et cooptations’’ dans la secte Sassouland par le ‘’Père, le Fils et les mauvais esprits qui entourent Sassou Nguesso ‘’.
    #A #Chacun #Son #Chacun

    #Poto_Poto (Brazzaville) : Le colonel a la retraite Eba membre du pct a gardé 1223 cartes d’électeurs chez lui pour remettre aux jeunes moyennant 5000f pour voter le beau fils des Nguesso dit #Kourissa_Jean_De_Dieu membre de la secte.

    La police par l’appel des autres candidats l’ont déplume.mais étant mbochis et membre de la secte, la police n a pas pu l’ interpeller et l’arrêter pour fraude.Elle a juste retirer les cartes pour éviter l agitation des autres candidats.

    #Sassoufit

    Tout en image: http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/07/le-peuple-a-tout-essaye-en-vain-le-temps-de-l-insurrection-populaire-a-caractere-militaire-et-citoyenne-est-arrivee.html

  5. ON NE RÈGLE PAS LES PROBLÈMES AVEC CEUX QUI LES ONT CRÉES.

    #URGENT : Les élections à ‘’Gros couillons’’ dites ‘’Nominations et cooptations’’ pour la secte Sassouland par le ‘’Père, le Fils et les mauvais esprits qui entourent Sassou Nguesso ‘’.

    #NGOKO (Cuvette Centrale ) : On en reparlera de lui encore, #Magloire_Dambendze, non pas pour ses uppercuts saillants mais comme candidat indépendant à Ngoko ou il affronte le candidat sortant du Pct, un certain #Ambeto. Ce dernier très en difficulté a demandé l’intervention de Ngolo, premier secrétaire du Pct pour qu’on l’aide à gagner.

    Débordé de tous les côtés par des appels au secours des candidats Pct en déroute et des populations qui ne veulent pas de ces élection, il n’a pas trouvé mieux que de demander à #Mboulou d’intervenir.

    C’est ainsi qu’à sa grande surprise, le nouveau sous-préfet, un colonel à la retraite au nom d’#Ondze reçoit un coup de fil de #Mboulou, ministron des élections et de l’intérieur et lui dit » :Monsieur le sous-préfet, est ce qu’on vous a mis là pour faire perdre #Sassou ?

    Donc, arrange-toi pour que le candidat du Pct l’emporte! » Ce que Mboulou ne sait pas, c’est que le suppléant de #Dambendze est l’oncle du sous-préfet! Entre l’enclume et le marteau, on prévoit des risques d’AVC en perspective. Eyindi! Mora awoua! Ebonga Ebonga té ! Toujours meilleurs ! Bo Bomona !

    #Sassoufit
    Les 15 photos résumant la victoire du boycott contre la secte néo-templier sassouland: http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/07/le-peuple-a-tout-essaye-en-vain-le-temps-de-l-insurrection-populaire-a-caractere-militaire-et-citoyenne-est-arrivee.html

  6. Yilukulu

    Sans faire de polémique, l’annulation concerne 8 districts sur 14 dans
    le Pool.

  7. ON NE RÈGLE PAS LES PROBLÈMES AVEC CEUX QUI LES ONT CRÉES.

    CONGO BRAZZAVILLE: PRÉVISIBLE COUP D’ÉTAT MILITAIRE SALUTAIRE CONTRE LE DICTATUEUR SASSOU NGUESSO !!! http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/07/congo-brazzaville-previsible-coup-d-etat-militaire-salutaire-contre-le-dictatueur-sassou-nguesso.html

  8. ON NE RÈGLE PAS LES PROBLÈMES AVEC CEUX QUI LES ONT CRÉES.

    Législatives 2017 au Congo.

    PAS DE SALAIRES POUR LES FUTURS DEPUTES !

    Tous les futurs députés seront des bénévoles. Pas de salaire, pas de primes. Les membres de la prochaine Assemblée Nationale devront se serrer la ceinture et sièger sans rémunération. Seuls les frais de déplacement seront remboursés au compte goutte. Restrictions imposées par le FMI et la Banque Mondiale qui menacent le Congo de cessation de paiement.

    Aucun député ne sera payé dans la prochaine assemblée Congolaise. La nouvelle vient de tomber, toute fraiche, très radicale, mais strictement gardée « SECRET DEFENSE » pour ne pas perturber les élections prévues ce dimanche. En situation de crise, les mesures doivent être drastiques, pour rectifier et corriger les abus antérieurs. C’est aujourd’hui le cas du Congo.
    Autant dire que tous ceux qui courent à la mangeoire plongeront dans la plus grande désillusion.
    Sous la pression du FMI et les restrictions financières de la Banque Mondiale concernant les fonds de fonctionnement des institutions politiques congolaises, le gouvernement de Clément MOUAMBA le premier ministre que s’est choisi le président auto-proclamé Denis SASSOU-NGUESSO après son hold up électoral d’avril 2016, n’a pas de choix. Il ne peut que s’incliner face aux exigences des instances internationales, taillant sans pudeur dans le gras du budget.
    Le refus de la Banque Mondiale de verser des liquidités pour le fonctionnement de la future Assemblée Nationale, fait aussi écho aux multiples actions judiciaires engagées par les associations des différentes diasporas congolaises de France, du Canada, des USA, de Belgique et d’Allemagne. Beau succès des patriotes.

    Le rêve d’enrichissement sans cause et sans travailler vers lequel cavalent tous ceux qui voulaient apporter une légitimité au pouvoir illégal et usurpé des NGUESSO, n’aura duré que le temps de la campagne où ils se sont à 90 % illustrés par un florilège d’affiches truffées de fautes d’orthographe, éloquentes et explicites quant à leur future incompétence à sièger pour le bien du pays.

    Les instances financières internationales refusent de renflouer les caisses du trésor Congolais étant d’une part :
    – parfaitement informées de la mauvaise gestion récurente des hommes politiques de notre pays,
    et d’autre part :
    – préoccupées par les nombreux conflits politico-socio-économiques qui minent le Congo et son avenir dans le concert des nations.
    Notamment :
    1 – La crise du Pool :
    Pour laquelle, Clément MOUAMBA a commis une erreur monumentale et irréparable. En effet, en demandant une aide aux organismes onusiennes pour la résolution des problèmes divers de malnutritions aggravées… il n’a fait que reconnaitre que la guerre, les crimes, les viols et donc le génocide des populations Kongos-Laris tant dénoncé par Me MASSENGO TIASSE à l’ONU, existent réellement contrairement au réniement de Denis SASSOU NGUESSO devant des journalistes occidentaux et Mme EMPOTE sur France 24 Afrique.
    2 – Les procès des biens mal acquis :
    L’acceléraration des procédures parisiennes ont conduit à un réquisitoire ambitieux du ministère public français réclamant 3 ans de prison contre le fils OBIANG NGUEMA et la saisie de nombreux de ses biens déjà sous scellés. Nul doute qu’il devrait en être de même dans le volet congolais de ces procès sur les BMA. Après Wilfrid NGUESSO, mis en examen, Julienne NGUESSO et son mari Guy JOHNSON ont aussi été mis en examen. D’autres mise en examen des membres de la famille et du clan NGUESSO suivront, notamment celles de Christel Sassou NGUESSO et d’Edgard NGUESSO.
    3 – L’affaire Moshen HOJEIJ – Comminssimpex :
    Procédure ayant conduit la justice américaine à saisir le Boeing 787 Dreamliner congolais qui étais stocké dans le désert du Nevada en attendant de servir d’avion présidentiel à Sassou NGUESSOT. Rêve de luxe avorté pour le tyran de l’Alima.
    Tant que toutes ces affaires et bien d’autres ne seront pas résolus, le gouvernement Congolais aura du mal à faire desserer les cordons de la bourse des instances internationales et des emprunteurs patentés ayant pignon sur rue.

    Réunion confidentielle à OYO :
    Face aux exigences du FMI et de la Banque Mondiale, le dictateur infatigable Denis SASSOU-NGUESSO a convoqué de toute urgence son premier ministre Clément MOUAMBA et le ministre des finances Calixte GANONGO. Ce collège tryptique a donc décidé non seulement de ne pas divulgué, mais surtout de TAIRE cette information calamiteuse aux multiples candidats aux députations qui auront lieu ce dimanche.
    STRATEGIE ADOPTEE PAR SASSOU – MOUAMBA – GANONGO : Ne rien dire à qui que ce soit jusqu’à l’investiture des futurs députés. D’autant plus que bon nombre de candidats à ces députations ont dépensé des fortunes personnelles pour leurs campagnes. D’autres allant même jusqu’à hypothèquer des biens meubles et immeubles.
    Ceux qui ont vendu leurs maisons n’auront plus que leurs yeux pour pleurer quand la vérité explosera au grand jour.
    Les assoiffés de pouvoir qui rêvaient de bonne fort: http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/07/congo-brazzaville-previsible-coup-d-etat-militaire-salutaire-contre-le-dictatueur-sassou-nguesso.html

  9. tous les problemes du congo n'ont qu une seule et unique source:le pool

    il n ya aucune guerre encours dans le pool.on vous avait bien dit qu il n yaura plus jamais de vie civile economiiue politique sociale culturelle dans le pool.nous demeurerons ainsi jusqu en 2090 91 92….en 2021 le pool ne votera pas et ne votera plus.le pays n’est calme que quand le pool est a l’ecart. en 2002 le pool n avait pas vote. kingoumbi kia mboungou deuxieme le pays etait calme.en 2009 le pool n’avait pas vote kingoumbi deuxieme le pays etait calme.en 2016 guy b p kolelas devenu grand le pool le voit ils le poussent a quitter le gouvernement et le poussent a la presidence.il sort deuxieme comme en 1992 du temps de son pere avec 15% (son pere lui avait eu 20%) le pool crie au scandale hausse le ton demande des armes et lache ses chiens le 04 avril 2016 contre la mairie de makelekele. riposte des facs dans le cadre des missions regaliennes le pool crie a la violation des droits humains et exige un dialogue.le pool ment disant que cette guerre a lieu car le pool n a pas vote pour sassou ng et va plus loin en parlant d’une histoire de femme.nous avons dit au pool qu en 1992 vous naviez pas vote pour p lissouba pourtant il y avait une guerre. NOUS AVONS DIT NON NON ET NON AU DIALOGUE sous p lissouba c’etait pareil.NOUS NE DIALOGUERONS PAS. les engagements pris par le pool dans le cadre des accords pool pays du niari demeurent valables.

    on ne doit plus devancer un kolelas dans ce pays? est ce devancer un kolelas cest docn synonyme de la guere?messieurs et mesdames du pool.je sais que vous navez pas fait des hautes etudes.ca danse ca tue ca ment.

    le congo fait actuellement 4 800 000 hbts. source fnuap.est ce que le total bacongo +makelekele+ le pool peut il atteindre 4 800 000?

    un peu de bon sens entre nous.b kolelas avait 20% et guy b p kolelas a eu 15%.c’est tellement logique. guy b p kolelas a t il mieux fait que son pere?

    il n y a pas eu de bac bepc cepe dans le pool cette annee 2017.IL N Y EN AURA PLUS.

    on ne peut pas aller en campagne dans une region fortement militarisee comme le pool.LE POOL NE VOTERA PLUS JAMAIS DANS CE PAYS AU GRAND BONHEUR DU PEUPLE CONGOLAIS.

    du temps d’al massamba debat et de marien ngouabi le pays etait agite car b kolelas, s’agitait beaucoup.en dehors de la parenthese claude ernest ndalla et kiembissila tous deux ex miliciens andimbas et leurs bombes des cinemas ebina en 1984 le pays etait calme.1991 le pool revient a la charge avec la conf nat.en 1992 p lissouba elu, deuxieme b kolelas eh ben p lissouba pendant cinq ans avait chie du caca noir.

    NOUS DEMANDONS AU GENERAL DENIS SASSOU NG DE MORCELLER LE POOL EN TROIS NOUVEAUX DEPARTEMENTS

    P LISSOUBA AVAIT SECTIONNE LA CUVETTE EN DEUX ENTITES .DENIS SASSOU NG PEUT LE FAIRE ET IL DOIT LE FAIRE POUR LE POOL. AL MASSMBA DEBAT AVAIT CREE LA LEKOUMOU IL TROUVAIT LA BOUENZA DE TROP GRANDE

    GENERAL DENIS SASSOU NG NOUS VOUS ATTENDONS.

  10. Ngamakosso

    Bande de menteurs!!!!!!!!
    Les élections ne sont pas annulées dans tout département du POOL,Dans certaines localités, et, en raison de la situation d’insécurité provoquée par le Monsieur défroqué et illuminé, les élections sont suspendues.
    Ne travestissez pas la vérité.
    Mais avec les franco-laris c’est peine perdue.

  11. Ngamakosso

    8 districts sur 14 dans le POOL !!!!!!!! ce n’est pas tout le POOL
    Ah!!!!! les FRANCO-LARIS toujours dans le mensonge !!!!!!

  12. ntinia

    Non tous les problemes du congo n’ont qu’une seule et unique source:SASSOU.Le pool a dirrigé la transition et organisé les élections sans tricher. Au contraire sassou et elf avaient tenté un coup d’état échoué grace aux barricades de kolelas père.Depuis son enfance malheureuse sassou a toujours été un tricheur sans honte.Avec sassou au pouvoir au nord les enfants continueront à aller à l’école à la nage,pas de tables bancs ni toilettes décentes.Quant aux pirogues antiques c’est la honte.Le nord ne verrra jamais un tram way avec sassou.

Laisser un commentaire