«

»

Juil 14 2017

Le Directeur Général de la Police Jean François Ndenguet menace de tuer un syndicaliste [Vidéo]

C’est à la fois triste et révoltant d’écouter certains passages de cet échange entre le Directeur Général de la Police Jean François Ndenguet et Mr Mambeke syndicaliste. Dans cet extrait Jean François Ndenguet menace de faire disparaitre c’est-à-dire de tuer le syndicaliste. Ensuite, il parle de « leur pouvoir » qu’ils ont eu après des sacrifices. Les congolais doivent savoir que s’il arrive quoi que ce soit à Mr Mambeke, ce serait un coup de Jean François Ndenguet.

(29 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. MOUKOK MVANGA

    Législatives 2017 au Congo.

    PAS DE SALAIRES POUR LES FUTURS DEPUTES !

    Tous les futurs députés seront des bénévoles. Pas de salaire, pas de primes. Les membres de la prochaine Assemblée Nationale devront se serrer la ceinture et sièger sans rémunération. Seuls les frais de déplacement seront remboursés au compte goutte. Restrictions imposées par le FMI et la Banque Mondiale qui menacent le Congo de cessation de paiement.

    Aucun député ne sera payé dans la prochaine assemblée Congolaise. La nouvelle vient de tomber, toute fraiche, très radicale, mais strictement gardée « SECRET DEFENSE » pour ne pas perturber les élections prévues ce dimanche. En situation de crise, les mesures doivent être drastiques, pour rectifier et corriger les abus antérieurs. C’est aujourd’hui le cas du Congo.
    Autant dire que tous ceux qui courent à la mangeoire plongeront dans la plus grande désillusion.
    Sous la pression du FMI et les restrictions financières de la Banque Mondiale concernant les fonds de fonctionnement des institutions politiques congolaises, le gouvernement de Clément MOUAMBA le premier ministre que s’est choisi le président auto-proclamé Denis SASSOU-NGUESSO après son hold up électoral d’avril 2016, n’a pas de choix. Il ne peut que s’incliner face aux exigences des instances internationales, taillant sans pudeur dans le gras du budget.
    Le refus de la Banque Mondiale de verser des liquidités pour le fonctionnement de la future Assemblée Nationale, fait aussi écho aux multiples actions judiciaires engagées par les associations des différentes diasporas congolaises de France, du Canada, des USA, de Belgique et d’Allemagne. Beau succès des patriotes.

    Le rêve d’enrichissement sans cause et sans travailler vers lequel cavalent tous ceux qui voulaient apporter une légitimité au pouvoir illégal et usurpé des NGUESSO, n’aura duré que le temps de la campagne où ils se sont à 90 % illustrés par un florilège d’affiches truffées de fautes d’orthographe, éloquentes et explicites quant à leur future incompétence à sièger pour le bien du pays.

    Les instances financières internationales refusent de renflouer les caisses du trésor Congolais étant d’une part :
    – parfaitement informées de la mauvaise gestion récurente des hommes politiques de notre pays,
    et d’autre part :
    – préoccupées par les nombreux conflits politico-socio-économiques qui minent le Congo et son avenir dans le concert des nations.
    Notamment :
    1 – La crise du Pool :
    Pour laquelle, Clément MOUAMBA a commis une erreur monumentale et irréparable. En effet, en demandant une aide aux organismes onusiennes pour la résolution des problèmes divers de malnutritions aggravées… il n’a fait que reconnaitre que la guerre, les crimes, les viols et donc le génocide des populations Kongos-Laris tant dénoncé par Me MASSENGO TIASSE à l’ONU, existent réellement contrairement au réniement de Denis SASSOU NGUESSO devant des journalistes occidentaux et Mme EMPOTE sur France 24 Afrique.
    2 – Les procès des biens mal acquis :
    L’acceléraration des procédures parisiennes ont conduit à un réquisitoire ambitieux du ministère public français réclamant 3 ans de prison contre le fils OBIANG NGUEMA et la saisie de nombreux de ses biens déjà sous scellés. Nul doute qu’il devrait en être de même dans le volet congolais de ces procès sur les BMA. Après Wilfrid NGUESSO, mis en examen, Julienne NGUESSO et son mari Guy JOHNSON ont aussi été mis en examen. D’autres mise en examen des membres de la famille et du clan NGUESSO suivront, notamment celles de Christel Sassou NGUESSO et d’Edgard NGUESSO.
    3 – L’affaire Moshen HOJEIJ – Comminssimpex :
    Procédure ayant conduit la justice américaine à saisir le Boeing 787 Dreamliner congolais qui étais stocké dans le désert du Nevada en attendant de servir d’avion présidentiel à Sassou NGUESSOT. Rêve de luxe avorté pour le tyran de l’Alima.
    Tant que toutes ces affaires et bien d’autres ne seront pas résolus, le gouvernement Congolais aura du mal à faire desserer les cordons de la bourse des instances internationales et des emprunteurs patentés ayant pignon sur rue.

    Réunion confidentielle à OYO :
    Face aux exigences du FMI et de la Banque Mondiale, le dictateur infatigable Denis SASSOU-NGUESSO a convoqué de toute urgence son premier ministre Clément MOUAMBA et le ministre des finances Calixte GANONGO. Ce collège tryptique a donc décidé non seulement de ne pas divulgué, mais surtout de TAIRE cette information calamiteuse aux multiples candidats aux députations qui auront lieu ce dimanche.
    STRATEGIE ADOPTEE PAR SASSOU – MOUAMBA – GANONGO : Ne rien dire à qui que ce soit jusqu’à l’investiture des futurs députés. D’autant plus que bon nombre de candidats à ces députations ont dépensé des fortunes personnelles pour leurs campagnes. D’autres allant même jusqu’à hypothèquer des biens meubles et immeubles.
    Ceux qui ont vendu leurs maisons n’auront plus que leurs yeux pour pleurer quand la vérité explosera au grand jour.
    Les assoiffés de pouvoir qui rêvaient de bonne fortune avec un mauvais coeur, vont devoir faire bon coeur avec mauvaise fortune.
    Cette assemblée de cancres qu’on nous concocte, risque vite de tourner à une cour des AVC… permanents.
    Ils se voyaient déjà riches et beaux sans le moindre effort, certains vont devoir s’assumer pauvres et moches de coeur et de physique pour avoir trahi nos martyrs au profit d’un clan.
    Que ceux pour qui il n’est pas trop tard changent d’avis, rangent leurs affiches et pancartes et se retractent de la trahison, car la vie, la vraie, c’est aussi savoir se raviser et retrousser ses manches pour gagner sa vie dignement et proprement plutôt qu’en se « TSALISSAN » spirituellement et mentalement.
    Vendre son âme au diable, ne paye que le temps des illusions.

    MOUKOK MVANGA

    (Message à transmettre d’urgence à tous les postulants aux députations)

  2. GUY-FERNAND LOULENDO

    Pathétique, il fait pitié ce pauvre type. Tout y passe tutoiement, injures etc. il va aller chercher un syndicaliste sans aucun mandat et le faire disparaître, et dire qu’il est policier

    Nous avons la preuve que, comme je l’ai toujours dit, nous sommes dans un pays de non droit, dirigé par un gang d’inculte.
    Cette pièce devra être jalousement gardée, elle nous sera utile le moment venu.

    Cet assassin avoue qu’il fait disparaître des congolais, il s’expliquera un jour, visiblement son séjour à la santé ne lui a pas suffit.

  3. Isidore AYA TONGA

    SCIENCES DE LA TERRE ET VULGARISATION SCIENTIFIQUE: QUELS ÂGES ONT-ILS LES MASSIFS ALPINS EUROPÉENS? http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/07/sciences-de-la-terre-et-vulgarisation-scientifique-quels-ages-ont-ils-les-massifs-alpins-europeens.html

  4. faux et mensonge ehonte

    en ressources humaines faire disparaitre un agent sous entend son licenciement sa revocation ou son affectation vers un autre site. votre interpretation est fausse et completement erronee.le general j f ndenguet ne peut pas se permettre pareilles aberrations.vous n’avez pas fait ressources humaines.

    1. GUY-FERNAND LOULENDO

      Ne mettez vos pseudos ressources humaines à toutes les sauces. Les concepts doivent s’interpréter dans leur contexte. Cet imbécile cobra sait très bien de quoi il parle, personne n’est dupe.

    2. Meking

      Vous devez savoir qu’un jour vous répondrez de ce que vous faites,pourquoi vous ne signez jamais par vos vrais noms?vous qui etes au pouvoir?vous avez peur de qui?du peuple?bande d’imbéciles mbochis

  5. ELECTIONS LEGISLATIVES DU PERE AU FILS ET VOUS ME COLLEZ LA PAIX GENERAL NDENGUET

    La campagne électorale qui bat son plein dans les villes congolaises a permis de mettre sous les feux de la rampe la présence de plusieurs fils d’anciens dignitaires du Congo, candidats aux différents scrutins. Avec ou sans l’appui de leurs parents, certains d’entre eux se servent des effigies ou des noms de leurs géniteurs pour espérer rassembler le plus de suffrages.

    C’est dans la première circonscription de Dolisie que les électeurs ont fait la connaissance de Jeremy Lissouba, fils de l’ancien président Pascal Lissouba (1992-1997). Il bat campagne au nom de l’UPADS, la formation politique fondée par son père, et que dirige aujourd’hui Pascal Tsaty Mabiala, qui s’est d’ailleurs fait le devoir d’aller investir le petit Lissouba à Dolisie.

    Jeremy qui vit en France est à Dolisie comme sur la terre de ses ancêtres. Introduisant le jeune candidat qui sera face au premier secrétaire de la Force montante du Congo (FMC) du PCT, Juste Bernadin Gavet, un dignitaire de l’UPADS a rappelé que c’était au même endroit que Pascal Lissouba s’était levé pour se faire élire, d’abord comme député, ensuite président de la République. Lui-même Jeremy a inscrit sur une de ses banderoles de campagne, « Qui a vu le fils, a vu le père ». Un message qui vend mieux le jeune candidat à une population attachée au vieux professeur.

    A Pointe-Noire, un autre fils de dignitaire, Jean-Marc Tystère Tchicaya est sur la ligne de départ dans la circonscription électorale de Mvoumvou, sur la terre de ses ancêtres. La ville pétrolière où son père, Jean-Pierre Tystère Tchicaya a été maire entre 1994 et 1997, ne lui est pas entièrement favorable. Mais, il peut y tranquillement tirer son épingle du jeu, car il a déjà été élu en 2012, face à un candidat du PCT, le parti au pouvoir, Anatole Collinet Makosso qui a préféré cette fois-ci, une circonscription électorale à Loandjili. Jean-Marc Tystère Tchicaya, à la tête du parti fondé par son père, le Rassemblement pour la démocratie et le progrès social (RDPS), tient également à arracher la majorité des onze sièges mis en jeu dans cette ville et devenir le leader de Pointe-Noire, devant le maire de cette ville, Roland Bouity Viaudo.

    Le jeune Ganao, fils de son père, a fait couler les larmes des femmes qui ont vu en lui le patriarche téké, Charles David Ganao. Ce Londonien de longues dates a été adoubé dans la deuxième circonscription de Djambala dans les Plateaux, sous la bannière de l’UFD, le parti créé par son père qui repose à quelques encablures du centre-ville de Djambala. Il est quasiment assuré d’être élu député, au nom de son père, ancien Premier ministre de Pascal Lissouba entre 1996 et 1997, et ministre des Affaires étrangères d’Alphonse Massamba-Débat.

    Jean Jacques Yhombi Opango est reparti à Owando pour réhabiliter son père, le général Jacques Joachim Yhombi-Opango, ancien chef de l’Etat (1977-1779) et ancien Premier ministre de Pascal Lissouba entre 1994 et 1996. Jean Jacques tente de réchauffer le parti de son père, le RDD, dont les actions sont aujourd’hui au bord du gouffre. L’ex-président Yhombi est à l’écart de la vie politique, et la plupart de ses anciens compagnons comme Saturnin Okambe, Eugène Sama ou Anaclet Tsomambet ne sont plus actifs. C’est donc le tour des enfants.

    Denis Christel Sassou Nguesso dit « Kiki » chassera également sur la terre de ses ancêtres. C’est pour la deuxième fois qu’il va repartir à Oyo, la citadelle imprenable de son père, Denis Sassou N’Guesso. Considéré comme un enfant prodigue, « Muana Ndeya », Denis Christel Sassou Nguesso portera les couleurs du PCT dont il est membre du bureau politique. Si ce fils du président de la République ne devrait pas avoir du mal à se faire élire, il soutiendrait par ailleurs un important réseau de candidats indépendants qui pourraient, après leur victoire, lui servir de renfort au sein du PCT où il a besoin d’un vrai soutien.

    Il n’y a pas que Denis Christel dans la famille des Nguesso. Sa sœur Claudia Ikia Sassou Nguesso « Coco » est candidate à la cinquième circonscription de Talangaï à Brazzaville. En face des adversaires poids plume, Claudia Sassou Nguesso est quasiment assurée de conserver son siège de député, gagné depuis 2012. C’est plutôt sa sœur, Stella Sassou Nguesso, tentant sa chance à Kintele, qui doit tout donner pour se faire élire. Nouveau quartier, puis nouvelle commune, Kintele a de grands défis à relever. Une autre Sassou Nguesso, Cendrine, aux côté des adversaires de taille comme Nicéphore Fylla Saint Eudes ou Guy Parfait Kolelas, un autre fils à papa, n’a pas toutes les cartes sous la main. Elle doit batailler fort pour déboulonner le « Yuki » bien encré dans la capitale départementale du Pool.

    Les Kolelas eux aussi sont des candidats. Leur frère ainé, Guy Brice Parfait veut conserver son siège de Kinkala. Faute de parti politique, tous ses 32 candidats sont des indépendants, mais ont gardé le logo « Yuki ». Son objectif est de rafler la plupart des sièges à Brazzaville où son défunt père a été député-maire. Landry Euloge, son frère, est candidat à Makelekele. Il se sert de l’effigie de son père, Bernard Albert Bakana Kolelas, pour rallier le plus de monde.

    Landry Kolelas est actuellement le maitre incontesté du parti fondé par leur père, le Mouvement congolais pour la démocratie et le développement intégral (MCDDI). Théodorine leur sœur, députée à Goma Tse-Tsé dans le Pool, n’a pas eu le temps de battre campagne dans cette circonscription électorale en proie aux graves violences armées. La benjamine des Kolelas est candidate à Madibou, de l’autre côté du Djoué à Brazzaville.

    Les enfants des dignitaires manifestement soudainement l’envie d’entrer en politique pour gérer la chose publique, parfois avec l’ambition de faire mieux que leurs géniteurs ! L’Assemblée nationale est pour eux, la porte d’entrée.

  6. chu news

    l’expert congolais en sante publique et ancien consultant a l’oms brazza a finalement ete installe en qualite de directeur interimaire du chu de brazzaville. bon travail a mr jeremie mouyokani.

  7. Fedia

    Et l’enterrement de Bakala, c’est pour quand, mr ndenguet « stoper-temporiser » ???

  8. Fedia

    Disparus du beach = sacrifices, dont toi mr « temporiser stoper ndenguet » fait allusion….

  9. Isidore AYA TONGA

    SCIENCES DE LA TERRE ET VULGARISATION SCIENTIFIQUE: QUELS ÂGES ONT-ILS LES MASSIFS ALPINS EUROPÉENS? APPLICATIONS: INGÉNIERIES, TECHNIQUES, TECHNOLOGIES, URBANISME, TRANSPORT CADRE DE VIE ET TOURISME…
    C’est près de 65 photos tournant en boucle accompagnées d’une musique de montagne…
    http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/07/sciences-de-la-terre-et-vulgarisation-scientifique-quels-ages-ont-ils-les-massifs-alpins-europeens.html

  10. ON NE RÈGLE PAS LES PROBLÈMES AVEC CEUX QUI LES ONT CRÉES.

    MACRON DEMANDE SASSOU NGUESSO ET JEAN FRANÇOIS NDENGUET DE FRANCHIR CERTAINES BARRIÈRES DE L’HUMANITÉ ET DE LA CIVILISATION
    Pour être civilisé, il faut d’abord avoir franchi les barrières de la raison, de l’esprit critique, de la conscience et de l’histoire humaine (Isidore AYA TONGA). http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/07/macron-demande-sassou-nguesso-et-jean-francois-ndenguet-de-franchir-les-barriere-de-l-humanite-et-de-la-civilisation.html

  11. guy brice parfait kolelas avait deja danse devant denis sassou ng a nsouele source tele congo.

    collez la paix a mr macron hier c’etait francois hollande apres vous avoir envoye de l’eau chaude au visage au trocadero vous vous en prenez desormais a emmanuel macron.la france ne vous aime pas.elle connait bien lhistoire du congo.en 1944 elle etait oblige de supprimer la vie a andre grenard matsoua qui etait deja dieu et prophete chez les laris.andre grenard matsoua N A PAS DE TOMBE ET NOUS DISONS MERCI A LA FRANCE SINON CETTE TOMBE SERAIT DEVENUE UN LIEU DE PELERINAGE LES LARIS SONT DES FOUS.

    en 2005 jacques chirac etait oblige d’etre extrement severe vis a vis de b kolelas-dieu et prophete chez les laris- qui devrait rentrer a brazzaville pour inhumer sa femme. »tu ne deranges pas denis ».et pourtant guy b p kolelas avait bien remis a denis sassou ng les fetiches de leurs peres. c’est officiel et indeniable. tele congo avait montre guy b p kolelas dansant tres fort devant denis sassou ng a nsouele lors de l’atterissage de l’helicoptere de sassou ng.c officiel.il etait vetu d’un boubou blanc. le pauvre batteur nen pouvait plus tellement que guy insistait de battre plus fort le tam tam en faveur de denis sassou ng.COLLEZ LA PAIX AU GENERAL DENIS SASSOU NG.

    emmanuel macron sera severe vis a vis de guy b p kolelas. sassou ng est la poupee de la france.

  12. guy brice parfait kolelas a deja danse devant denis sassou ng a nsouele source tele congo. guy lui meme le sait.

    l’udh youki n’est pas encore un parti politique.un minimum de cinq doit s’ecouler entre la date d’emission de l’agrement definitif et le depot de candidatures.donc si l’agrement final est emis en 2017 c’est au moins en 2022 que l’udh pourra faire acte de candidature aux elections presidentielles .mais avant c’est non.tel que je connais sassou ng il usera du dilatoire pour remettre l’agrement final de l’udh youki en 2018. donc ce sera au moins en 2023 soit deux ans apres denis christel. vous perdez votre temps.les membres du directoire de campagne doivent tous presenter un casier judiciaire vierge.or bitsangou sera membre du directoire de campagne.sa presence va eliminer toute la candidature de guy b p kolelas puisqu un mandat d’arret a ete emis contre lui..en tt cas ne vous faites aucune illusion guy ne sera pas candidat en 2021. sassou est traumatise.l’onu la france l’europe ils trouveront des artifices juridiques pour ecarter sa candidature.vous pensez que l’onu peut se rejouir de bruler chaque fois des armes et dans la meme region du pool.e n principe mr boamah du pnud brazza et mr paton ex representant resident pnud brazza sont entrain d’echanger .

    tout le monde est traumatise par le pool meme le pool lui meme.les villageois sont traumatises. c’est comme si dans ce pays on ne doit pas battre un kolelas. kingoumbi a ete deuxieme deux fois meme dolisie n’avait pas brule mais avec guy…parcequ il sappelle kolelas alors quand meme messieurs du pool .on ne doit plus battre un kolelas dites le nous pendant qu il est encore temps.

    en 1992 c’etait pareil son pere bernard kolelas etait deuxieme pourtant 20% seulement derreire pascal lissouba alors c’etait la guerre civile .pendant cinq ans pascal lissouba avait chie du caca noir….parcequ il avait pour second bernard kolelas.

    aujourdhui guy a eu 15% presque le taux de son pere cest la guerre!

    EN TOUT CAS GUY B P KOLELAS A DEJA DANSE DEVANT DENIS SASSOU NG. GUY AVAIT UN BOUBOU BLANC GUY B P KOLELAS AVAIT REMIS LES FETICHES DE BERNARD KOLELAS A DENIS SASSOU NG CEST OFFICIEL ET C’ETAIT ANTI CONSTITUTIONNEL.UN MINISTRE NE DOIT PAS REMMETTRE DES FETICHES A UN CHEF D’ETAT.

  13. guy brice parfait kolelas a deja danse devant denis sassou ng a nsouele source tele congo. guy lui meme le sait.

    vous appelez appeler au respect de la constitution jusqu a perdre vos vies alors que guy b p kolelas avait pose un acte anticonstitutionnel extremement grave.un membre du gouvernement ne doit pas remmetre des fetiches a un chef d’etat en fonction. il ne peut pas le nier.mr guy b p kolelas doit etre attrait devant un juge.le congo n’est pas une nation syncretique.

  14. guy brice parfait kolelas a deja danse devant denis sassou ng a nsouele source tele congo. guy lui meme le sait.

    accident des youkiste sur la route brazzaville kinkala.

    il n y avait donc pas de crise dans le pool .on vous le disait non.on avait raison.vive le general denis sassou ng

  15. ON NE RÈGLE PAS LES PROBLÈMES AVEC CEUX QUI LES ONT CRÉES.

    VIDEO MADE IN ISIDORE AYA
    PARIS 14 JUILLET 2017 ET GRANDIOSE FEU D’ARTIFICE A LA TOUR EIFFEL CHAMPS DE MARS PARIS 7E http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/07/uploaded-by-isidore-aya-on-2017-07-14.html

  16. LE CANNIBALE SASSOU, L'ENFANT CHERI DE LA FRANCE

    NOUS SOMMES CHEZ LES BARBARES, SEULS KOLELAS ET NTSATY MABIALA QUI LISENT A L’ENVERS, POUR PARLER DES ÉLECTIONS AU CONGO, NOUS DISONS NOMINATION. KOLELAS SACHE LE QUE DIEU NE DORE JAMAIS. TU ES PLUS DANGEREUX QUE SASSOU ET J’AI PITIE DE TOI
    POURQUOI BATTRE COMPAGNE SUR QUELQUE CHOSE QUI EST FAUT
    DIEU TE REGARDE, ET JE TE RAPPELLE QUE TOUT SE PAYE SUR CETTE TERRE

  17. ado

    Le retraité Général de la police, directeur illégal et illégitime de Monsieur 8 pour cent est un faux général qui menace de tuer un syndicaliste et le faire disparaitre.le .Tout ou tard tu répondras des tes crimes.

  18. Meking

    Vous vous acharnez contre ndenguet,mais quand votre president cobra dit dans son interview reportage accordé à soudan:le 05 juin 1997 il a eté reveillé dans son someil et que sa garde composé de plusieurs elements armés ont neutralisé un char de la republique avec du bazuka.
    Qui dit quoi? lui ce type etait qui pour avoir autant de gens armés chez lui?lui ce type avait quel droit d’avoir des bazuka chez lui? au jourd’hui les gens dignes sont emprisonnés pour atteinte à la sureté de l’etat et detention d’arme de guerre pour moins que ça;tout le monde doit savoir que le mal du congo c’est sassou,c’est un homme minable,je me demande quelle eduction a t il eu? c’est pas pour rien qu’il s’entoure seulement des bandits et des putes(ndenguet,okemba,mikolo,adelaide,ingani…)

  19. ON NE RÈGLE PAS LES PROBLÈMES AVEC CEUX QUI LES ONT CRÉES.

    LA FRANCAFRIQUE DE-CIVILISATRICE ET DÉSHUMANISANTE: MACRON ET SASSOU AUX FRONTIÈRES DE LA CIVILISATION !!! http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/07/la-francafrique-de-civilisatrice-et-deshumanisante-macron-et-sassou-aux-frontieres-de-la-civilisation.html

  20. TONA TONA

    Au fait, j’allais dire un mot à mon frère Isidore AYA TONGA. Frère AYA. Ne perdons plus le temps à parler de KOLELAS mobilisons plutôt nos opposants à sassou de la partie NORD de Brazzaville. Les KOLELAS, MOUNARI et TSATY-MABIALA sont fatigués que les leurs meurent sans pour autant que les militants de l’opposition de la partie NORD bougent ne serait-ce qu’un doigt. Mobilisons la partie Nord cher frère c’est le message que les opposants à sassou du Sud nous envoie. Cessons de critiquer KOLELAS il est le seul qui peut aujourd’hui mobiliser pour renverser sassou. Croyez-moi. Tu veux un exemple de ce que j’avance ?

  21. alanmwene

    Ce sont des maladies mentaux comme ceux-la qui dirigent ce pays?Il promet publiquement de faire disparaitre les gens?Wow!

  22. 02 FEVRIER 2009 02 FEVRIER 2017 VOICI 8 ANS QUE DISPARAISSAIT BRUNO OSSEBI .....Je me souviens de ce debat sur les deux feux...

    La mort mystérieuse d’un journaliste franco-congolais à Brazzaville
    Bruno Ossébi soutenait la plainte contre les « biens mal acquis » de trois chefs d’Etat.

    Par Philippe Bernard

    LE MONDE Le 09.07.2009 à 16h10 • Mis à jour le 16.07.2012 à 09h04

    S’abonner dès 1 € Réagir AjouterPartager (25)Tweeter
    Bruno Jacquet Ossébi, journaliste franco-congolais engagé dans la lutte anticorruption, est mort à Brazzaville à l’âge de 44 ans, le 2 février, dans des circonstances mal expliquées, alors qu’il soutenait la plainte déposée à Paris contre les « biens mal acquis » visant les présidents du Gabon, de Guinée équatoriale et du Congo. A la veille de l’élection présidentielle du dimanche 12 juillet en République du Congo, Reporters sans frontières (RSF) a publié, jeudi, un rapport d’enquête qui qualifie de « probable » la « thèse d’une attaque délibérée ».

    Le 3 juillet, le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), basé à New York, constatait les « réticences » des autorités congolaises à rendre publics les résultats des enquêtes. En avril, un premier rapport du CPJ soulignait « les circonstances nébuleuses » de la mort de Bruno Jacquet Ossébi.

    Le drame s’est joué en deux temps : le 20 janvier, un incendie surprend Bruno Jacquet Ossébi à son domicile. Tandis que sa compagne et les deux enfants de cette dernière périssaient dans les flammes, le journaliste était brûlé au deuxième degré. Hospitalisé, il donnait des signes de rétablissement lorsque, le 2 février, à la veille de son rapatriement en France organisé par le Quai d’Orsay, il est mort subitement.

    Trois jours avant l’incendie, Bruno Jacquet Ossébi avait publié dans le journal en ligne MwindaPress un article révélant que la société pétrolière nationale, dirigée par l’un des fils du président Denis Sassou-Nguesso, sollicitait d’une banque française un prêt de 100 millions de dollars gagé sur la production d’or noir. Il l’accusait d’organiser un « endettement de façade » en contradiction avec les engagements pris par le Congo auprès du Fonds monétaire international. Deux jours avant le sinistre, le journaliste avait pris contact avec le Comité pour le recouvrement des biens volés de la Banque mondiale. Quelques semaines plus tôt, il avait manifesté l’intention de se joindre à la plainte déposée contre les « biens mal acquis ».

    Le fait que les décombres de la maison incendiée du journaliste ait été déblayés quelques heures après l’incendie et qu’il n’y ait eu « ni enquête sérieuse ni autopsie », selon RSF, alimente les interrogations. La cause officielle de son décès – « arrêt cardio-respiratoire » – ne mentionne pas les brûlures dont il souffrait.

    « DÉLINQUANCE DU SYSTÈME »

    Le rapport de RSF apporte de nouveaux éléments de contexte. Bruno Jacquet Ossébi, apparenté à plusieurs barons du régime congolais, était un homme d’affaires (dans les secteurs du bâtiment et des services) et aussi un journaliste-blogueur dénonçant « la délinquance financière du système ». Plusieurs fois menacé mais né d’un couple mixte franco-congolais, il pensait être protégé par sa nationalité française. Constatant l’inertie des enquêteurs congolais, RSF demande à Paris d’ouvrir une instruction pour expliquer les causes de sa mort.

    L’affaire s’inscrit dans une série d’intimidations brandies par plusieurs pays africains à l’encontre de militants ou de journalistes engagés dans la dénonciation de la corruption. Au Gabon, trois militants, dont le signataire de la plainte déposée en France contre les « biens mal acquis » (BMA), ont été inculpés et incarcérés pendant douze jours, en janvier à Libreville. Au Cameroun, Jean-Bosco Talla, directeur de l’hebdomadaire Germinal est harcelé depuis qu’il a contribué au rapport du Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD) sur la corruption publié le 24 juin.

    Sans oublier l’étrange incendie, sans grande gravité, dont a été victime Benjamin Toungamani, un opposant congolais exilé en France dont l’épouse s’apprêtait, elle aussi, à porter plainte dans le dossier BMA. Le feu, à son domicile de Saint-Ay, près d’Orléans, le 20 janvier, avait pris le même jour que l’incendie de Brazzaville.

    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2009/07/09/la-mort-mysterieuse-d-un-journaliste-franco-congolais-a-brazzaville_1217113_3212.html#RhdSbmv5imx9FefB.99

  23. 02 FEVRIER 2009 02 FEVRIER 2017 VOICI 8 ANS QUE DISPARAISSAIT BRUNO OSSEBI .....Je me souviens de ce debat sur les deux feux...

    ah le feu de chez benjamin toungamani ce n’etait pas un incendie criminel ah je me souviens de ce debat…sa femme ne savait pas manipuler une gaziniere…elle soupconnait sassou ng sans causes serieuses…

  24. ON NE RÈGLE PAS LES PROBLÈMES AVEC CEUX QUI LES ONT CRÉES.

    SASSOUFIT: LE CONGO BRAZZAVILLE REPENSÉ/AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE/ CADRE DE VIE ET INFRASTRUCTURES https://www.youtube.com/watch?v=B1sAZ5o4N1M&feature=youtu.be

  25. Mokengeli

    NDENGUET EST UN MALADE MENTAL!!!

    Que ceux qui doutent encore suivent cette conversation téléphonique. Personne ne vous croira en dehors du Congo que ce TROU DU CUL est le chef d’une Police nationale. C’est ça, le Congo des MBOCHIS au pouvoir : un BORDEL DE PUTAIN DE PAYS DE MERDE !!!

  26. ON NE RÈGLE PAS LES PROBLÈMES AVEC CEUX QUI LES ONT CRÉES.

    HUGUES NGOLONDÉLÉ LÂCHE L’ÉPICERIE FINE FAMILIALE DU DICTATEUR DENIS SASSOU http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/07/hugues-ngolondele-lache-l-epicerie-fine-familiale-du-dictateur-denis-sassou.html

  27. Etoile du matin

    Seigneur pitié!

Laisser un commentaire