«

»

Juin 21 2017

Les pleurs de Mme Ambiéro DG du CHU : Lettre ouverte à Denis Sassou Nguesso

(11 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Ngoma

    Voila une Dame qui veut travailler ! Tous ceux qui font partie de cette mafia du CHU doivent être dénoncés et punis conformément à la loi. Certains médecins pillent le matériel de l’hôpital public au profit de leurs sordides cliniques démoniaques. Les médecins fonctionnaires ne devraient pas avoir des cliniques privées au Congo, ils doivent choisir le public ou le privé. Autoriser ces médecins fonctionnaires à ouvrir des cliniques privées revient à signer le pillage du matériel médical du CHU. J’espère que le Président de la république accordera une audience à cette Directrice Générale du CHU.

  2. NATTA

    Madame, peut-on vous croire ?

    Comment voulez-vous qu’un homme tant détesté par le peuple souverain et qui s’accroche au pouvoir, puisse agir autrement ?

    Comment voulez-vous qu’un imposteur fraudeur sans programme politique ni social , fasse ce que vous lui demandez ?

    Comment voulez-vous que quelqu’un qui bombarde le Pool, assassine donc dans une partie du pays, soit capable de faire du bien ?

    Pensez-vous qu’un irresponsable égoïste, chef de clan, que vous nommez « Président », ait du temps à consacrer à la santé de son prochain? Savez-vous dans quel état sont nos écoles dans Brazzaville ?

    Croyez-vous vraiment qu’un despote qui emprisonne injustement des opposants se préoccuperait du bien être de leurs parents ou amis ?

    Chère Madame, votre lettre est ridicule.
    Sassou, clan, et flatteurs zélés se soignent en Europe, dès la moindre toux. La santé du peuple souverain a toujours été une peccadille pour votre « Président ». N’avez vous pas encore compris que seule compte, la sienne, celle du clan ou celle leurs valets zélés ?

    N’avez-vous jamais saisi la colère et l’indignation de l’Opposition vis-à-vis de Sassou ? J’ose croire que vous ironisez en écrivant  » le peuple que vous aimez ». Sassou , clan et valets de tout genre ont dilapidé l’argent du trésor public dans des achats personnels de prestige ou pour des dépenses futiles. Conséquences, un pays en panne sèche. L’ignoriez-vous vraiment ?

    N’êtes-vous pas à ce jour convaincue qu’il faut une nouvelle équipe au pouvoir qui assainirait notre pays ?. Votre naïveté qui brode l’art de faire du plat à un tyran surprendrait un écolier du primaire. Vous avez à faire à un esprit perturbé et malade. Votre « Excellence » est le maître d’oeuvre de la paupérisation du pays. Vous devrez être du clan pour vous couvrir de tant de pitrerie !

    Démissionnez et militez avec l’Opposition pour le retour triomphant d’un Etat de droit où la démocratie sera l’une des valeurs essentielles.
    Sauf si, votre véritable visée est ailleurs !

  3. Mokengeli

    La mafia au sein du CH(TUE) est cautionnée par le pouvoir. Mme AMBIERO sait désormais à quelle porte frapper pour se faire entendre. Courage Madame !

  4. reponse de firmin ayessa a mme ambiero ah ah ah "bilan tellement elogieux" mon oeil! pouah siata pata!

    mme ambiero si vous pensez qu il existe un reseau mafieux au chu de brazzaville IL FAUT PORTER PLAINTE CONTRE X ET NON VOULOIR RENCONTRER DENIS SASSOU NG QUI AU DEMEURANT NEST PAS VOTRE SUPERIEUR HIERARCHIQUE. je vous aurais compris si vous aviez tente de rencontrer en vain le directeur de cabinet du ministre de la sante.

    ensuite mme ambiero VOUS VOUS AUTOGLORIFIEZ « qu un autre te loue » a ce que je sache dit le Dieu dont vous parlez.cest aux autres de dire que votre bilan a ete elogieux entre temps presentez nous les indicateurs des succes engranges en 6 mois de gestion publique au chu.mme ambiero qui vous a dit que votre bilan est « tellement elogieux » et qui en a ete le certificateur?

    avez vous recu une c visite de la commission sante de l’assemblee nationale? du senat? de la faculte de medecine? de l’oms? de l’ird? du pnud? de l’unicef? de la cooperation americaine? de la pharmacie nationale?….qui vous a dit que votre bilan est « tellement elogieux »? cest la le probleme de denis sassou ng. et cest ce que vous aviez voulu dire a sassou nguesso? ou sont vos indicateurs de succes?

    mme ambiero vous me faites pensez aux petites filles du pool qui pêlurent nuit et jour et parfois inutilement..mme ambiero a ce que je sache dans une demande d’audience cette correspondance met l’accent sur la raison d’etre de l’objet de l’audience sollicitee.le contenu de cette lettre contredit carrement l’objet de l’audience.

    mme ambiero avant le chu quel etablissement public d’une telle envergure avez vous gere? vos insuffisances transpirent et vs accusez un reseau mafieux au demeurant imaginaire.quelle est la situation du chu de pointe noire? l’hopital de makelekele talangai dolisie…et meme le chu edith lucie bongo odimba d’oyo ….ben ecoutez mme ambiero …. mr p lissouba disait chaque jour « moyen ya kou sal i kel ve » pourtant si on peut travailler.denis sassou ng a bcp travaille avec des ninjas sauvages comme pas possible.il y en avait du temps de p lissouba ces « jeunes » sauvages du pool, bon ils ne vieillissent jamais ils sont tt le temps « jeunes ». .

    mme ambiero denis sassou nguesso n’a pas du temps pour les pleurnichardes.TRAVAILLEZ! « bilan tellement elogieux « mon oiel

    IL N Y A AUCUNE MAFIA REELLE OU IMAGINAIRE AU CHU DE BRAZZAVILLE.

    FIRMIN AYESSA
    DIRECTEUR DE CABINET
    PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE
    BRAZZAVILLE CONGO

  5. RENE MAVOUNGOU PAMBOU

    La corruption a gangréné tout le corps social au point où le Congolais est devenu un minable qui s’enprend même au compatriote qui prône la vertu. Il convient de saluer le courage de cette brave femme qui ose dénoncer les actes crapuleux en cours au sein de son institution et qui mettent la vie des Congolais en danger. Mais je suis pessimiste quand à l’aboutissement de sa démarche auprès de Sassou Nguesso. Celui-ci étant bien renseigné par sa police secréte sur tout ce qui se passe dans le pays. Lui-même étant le parrain d’une mafia nationale, donc il ne peut pas ignorer le fait que sa mafia ait étendu ses tentacules partout dans le pays. Et qu’est ce qui vous dit qu’il ne connait pas les mafieux qui sévissent au CHU? Comment concevoir que les milliards de fonctionnement de cet hopital puissent disparaître sans que des sanctions ne soient envisagées à l’endroit des présumés coupables qui ont en charge la gestion de cet éblissement?. Qu’est-ce qui peut expliquer ce laxisme? Sassou Nguesso est le premier responsable de l’état de délitement de notre pays, car il opté de gérer le pays par de rédoutables antivaleurs rétrogrades dont le népotisme, la corruption et kleptomanie. J’ai dit

  6. Mbote

    Elle fait semble pour gagner plus. Pourqoui attendre 6 mois et qui vous empeche de rencontrer le diable. Comment etes vous arriver la?

  7. JE SUIS LA SANTE/JE SUIS CHU

    Ecouté, je pense que la solution est simple. Il y a pas trop longtemps, on a vu comment l’hôpital Edith Lucie a été doté du matériel de pointe. Comme à Oyo, il y a pas assez des malades le mieux serai de prendre ces appareils pour les mètres à CHU( déjà vu à Dolisie quand le transfo de Dol a été envoyé à Brazza pour alimenté un des ses quartiers pour quelques temps.

  8. INFOX

    COMPLOT AU CHU-TU DE BRAZZAVILLE AU CONGO DÉVALUÉ, DÉCLASSÉ ET DÉSHUMANISÉ PENDANT LA DICTATURE DE SASSOU ET DES NGUESSOS…
    CHU-TU DE BRAZZAVILLE = NÉPOTISME MÉDICAL POLITIQUE = DANGER DE MORT ASSURÉ POUR 2 PATIENTS SUR 3 = DÉTOURNEMENT DE FONDS PUBLICS= MÉDECINE DU QUART MONDE = TRAFICS DE DÉPOUILLES ET PRATIQUES SATANIQUES FRANC-MAÇONNIQUES… http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/06/complot-au-chu-tu-de-brazzaville-au-congo-devalue-declasse-et-deshumanise-pendant-la-dictature-de-sassou-et-des-nguessos.html

  9. INFOX

    Spécial CHU-TU Congo-Brazzaville

    L’ACTUELLE DIRECTRICE GÉNÉRALE DU CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE BRAZZAVILLE EST-ELLE SEULE RESPONSABLE DE TOUS LES MAUX DONT SOUFFRE CET HÔPITAL ?

    Actuellement, il est triste de constater que le centre hospitalier universitaire de Brazzaville (CHU) n’est plus à mesure de réaliser des examens de biologie médicale, de radiologie conventionnelle, de scanner.

    Cette situation perdure depuis des mois faute de consommables des appareils d’équipement médical. La plupart de ces appareils sont en panne. Et pourtant cet hôpital de référence du pays dispose d’un gros budget de fonctionnement et fait même des recettes.

    L’établissement est devenu un mouroir au point où le nombre de décès journalier se compte par trentaine, voire même cinquantaine. Lorsque vous vous rendez dans cet hôpital pour des soins même primaires, vous avez une chance sur deux de mourir. C’est la raison pour laquelle la population l’a dénommé CHU-TU, c’est-à-dire un hôpital qui ne remplit pas une de ses missions, de soigner la population malade mais au contraire il la tue.

    Plusieurs questions se posent à nous:
    Qui est responsable de l’aggravation de cette situation du CHU-TU déjà chaotique?
    L’actuelle directrice Générale est-elle la seule personne responsable de ce dysfonctionnement ?
    Les prédécesseurs de cette directrice ont-ils une part de responsabilité ?
    Le réseau mafieux du CHU-TU dont fait état la directrice générale dans son courrier au dictateur SASSOU NGUESSO, est-il entrain de torpiller le travail de madame Gisèle Marie AMBIERO ALLIANDZI, directrice dudit établissement?
    Pourquoi ce CHU-TU défraie maintenant la chronique sur TELEFOU alors qu’au temps où monsieur Ignace NGAKALA était le directeur de cet hôpital, il y avait un black-out sa gestion scandaleuse?

    Avant de tenter d’y répondre à ces interrogations, définissons d’abord ce qu’est un centre hospitalier universitaire (CHU).
    Selon la nomenclature internationale, un CHU est un établissement de santé qui doit remplir les trois 3 missions suivantes

    1- L’enseignement,
    2- La recherche scientifique,
    3- Les soins médicaux.

    En rebaptisant l’hôpital général de Brazzaville en CHU, les autorités congolaises avaient le souci de faire de cet hôpital, un établissement de référence conformément aux missions ci-dessus citées.
    Malheureusement, la politique de destruction du pays n’a pas épargné cet hôpital.

    Or, nous savons que cet hôpital a été géré comme une épicerie familiale des Nguesso pendant près de 15 ans, par monsieur Ignace NGAKALA, membre de la famille présidentielle.

    C’est monsieur Ignace NGAKALA alors directeur général du centre hospitalier universitaire de Brazzaville (CHU) qui l’a transformé en CHU-TU. Ce dernier est même devenu un milliardaire et propriétaire des châteaux en France alors que ce CHU-TU manquait de tout: de sanitaires, d’ascenseurs, de médicaments, d’équipement de base, de personnel qualifié.

    Pour avoir une idée sur l’ampleur de la mafia au CHU-TU de Brazzaville, citons l’exemple de la surfacturation des travaux de peinture des bâtiments du CHU-TU au moment où monsieur Ignace NGAKALA était son directeur.

    Ces travaux de peinture avaient coûté 14 milliards de francs CFA, soit plus de 21 millions d’euros (rien que pour peindre l’extérieure des bâtiments).

    Après le départ forcé de monsieur Ignace NGAKALA, c’est monsieur Bernard OVOULAKA qui l’a succédé à la tête de cet établissement de santé pendant 3 ans, soit de 2013 à 2015.

    Sa gestion selon les méthodes du Parti Congolais du Travail (parti au pouvoir) a donné les résultats attendus par le clan d’OYO: le fonctionnement de cet hôpital reste chaotique et surréaliste.

    Les autorités du Congo sont tellement conscientes de la médiocrité des soins de ce CHU-TU, qu’elles vont toutes se faire soigner à l’hôpital Américain à Paris aux frais de l’état congolais.

    Monsieur B. OVOULAKA, alors qu’il était en fonction au CHU-TU, n’hésita pas un seul instant à effectuer son tourisme sanitaire à l’hôpital Américain à Paris pour une simple contusion du bassin suite à un accident de la voie publique survenu à Brazzaville. En dépit d’un budget de fonctionnement assez conséquent, la qualité des soins n’est pas assurée.

    Nommée en conseil des ministres du 28 janvier 2016, madame Gisèle Marie AMBIERO ALLIANDZI a été installée dans ses fonctions le 2 février 2016.
    Au pays de la dictature où règnent la mafia et la médiocrité, madame AMBIERO ALLIANDZI a accepté naîvement le poste de directrice générale du CHU-TU.

    D’après son courrier adressé au dictateur congolais, elle tente de relever le défi mais elle est confrontée au réseau mafieux de cet hôpital. Peut-on réellement la croire ? A défaut d’obtenir une audience auprès du cleptomane d’Oyo, pourquoi elle ne demande pas une audience auprès du Premier Ministre de fait, monsieur Clément MOUAMBA ?

    Bien que nous, Collectif des résistants extérieurs à la dictature ne soyons pas en mesure de dresser le bilan d’un an de gestion de madame AMBIERO ALLIANDZI (elle a pris ses fonctions en février 2016), nous ne pouvons pas imputer tout ce dysfonctionnement à cette dernière.

    Cet hôpital était devenu CHU-TU au temps de monsieur Ignace NGAKALA, membre de la famille présidentielle.
    Notons que l’équipement médical du CHU-TU de Brazzaville est un équipement recyclé et désuet que cet hôpital a acquis avant l’arrivée de madame AMBIERO ALLIANDZI à la direction de ce mouroir.

    L’on peut se demander à qui profite ce dysfonctionnement de cet hôpital de référence du Congo-Brazzaville ?
    La question que les usagers de cet hôpital se posent est la suivante: quand le procureur et chérif OKO NGAKALA va t’il lancer une enquête pour atteinte à la sûreté de l’Etat ?

    Les accusations de madame la directrice sur l’existence d’un réseau mafieux au CHU-TU sont-elles fondées ou diffamatoires ?

    En voulant mieux faire, madame la directrice n’est-elle pas dans le viseur du réseau mafieux?

    Le gouvernement de monsieur Clément MOUAMBA et le ministère de la santé vont-ils continuer de faire fermer les yeux sur l’existence d’un réseau mafieux sus-mentionné par la directrice générale dans son courrier au chef des gangs SASSOU NGUESSO?

    Quel est le préjudice subit par la population ?

    Le collectif des résistants extérieurs à la dictature est favorable à cet AUDIT que mène le cabinet CACOGES puisqu’il s’inscrit dans le cadre de l’amélioration du fonctionnement de cet hôpital. Cet audit a commencé et concerne les années 2013, 2014 et 2015.
    Sur la base des résultats de cet AUDIT, comment peut-on expliquer la pression qu’exerce le cabinet du ministre de la santé sur la personne de madame AMBIERO ALLIANDZI ?

    Notre point de vue est sans ambiguité: la gestion du CHU-TU répond à l’image même de l’infatigable destructeur du Congo, le dictateur SASSOU NGUESSO.

    Madame la directrice est-elle une victime collatérale ou est-elle co-responsable du système mafieux qui la nourrit ?

    Par ailleurs, par souci de respect de la nomenclature internationale, le Collectif des Résistants Extérieurs à la dictature, recommande qu’une administration ou direction provisoire soit mise en place pour redresser cet établissement de santé, afin qu’il remplisse ses missions. Sinon, sa dénomination en CHU doit lui être retiré.

    Madame la directrice générale du CHU-TU de Brazzaville fait bien de rappeler à son chef des gangs Sassou Nguesso, son mot d’ordre de l’année 2017, année de rigueur et vérité!

    Allons seulement dans ce mouroir !

    Fait, le 22 juin, 2017

    Le Collectif des Résistants Extérieurs à la dictature du Congo-Brazzaville: http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/06/complot-au-chu-tu-de-brazzaville-au-congo-devalue-declasse-et-deshumanise-pendant-la-dictature-de-sassou-et-des-nguessos.html

  10. contradiction entre la devise de l'unicef et la devise du pool. L'UNICEF EST DEGOUTEE DU POOL.

    il n y a aucune dictature a brazzaville

  11. INFOX

    La situation du CHU-TUE de Brazzaville est parafoxale.
    Les autorités ont demandé au cabinet CACOGES de realiser un AUDIT. Or, d’après les informations recueillies après des congolais, ces AUDITS ont déjà été faits à maintes reprises. Peut-on voir dans ces AUDITS récurrents, un moyen de blanchiment d’argent du système SASSOU?
    D’autre part, il semblerait que madame AMBIERO ALLIANDZI s’est enrichie frauduleusement. Elle aurait acheté des parcelles un peu partout. Les sociétés de jardinage du CHU-TUE lui appartiennent. Alors, quelle est la réalité des faits? Sagit-il d’une lutte intra-gang? entre elle et le reseau mafieux ministériel ? http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/06/complot-au-chu-tu-de-brazzaville-au-congo-devalue-declasse-et-deshumanise-pendant-la-dictature-de-sassou-et-des-nguessos.html

Laisser un commentaire