«

»

Juin 15 2017

Économie : Dévaluation programmée du Franc CFA

Le Trésor français vient de communiquer au Président Emmanuel Macron un rapport sur la situation du franc CFA en relation avec le compte des opérations d’où il résulte qu’il faut conforter la division géographique de la zone CFA Afrique centrale et Afrique de l’ouest. Le président Macron a successivement reçu les présidents Alassane Dramane Ouattara et Macky Sall pour des entretiens à ce sujet. On se rappelle que la Directrice du FMI Madame Christine Lagarde était déjà venue au Cameroun en compagnie du ministre français de l’économie et des finances Michel Sapin pour entretenir les chefs d’états de la CEMAC sur une éventuelle dévaluation du franc CFA XAF. Il est désormais manifeste que cette dévaluation du franc CFA ne concerne pas le franc CFA XOF de l’UEMOA.

Les conclusions des économistes du Trésor français sont précises que l’Afrique de l’ouest a mieux géré ses réserves monétaires dans le compte des opérations françaises que l’Afrique centrale. La première dévaluation du franc CFA était le fait de l’Afrique centrale et c’est pourquoi l’Afrique de l’Ouest ne veut plus le lien monétaire entre elles. Et notamment Monsieur le président Ouattara a bien géré ses devises en bon économiste, en important moins et en consommant plus les produits locaux. Car plus on importe plus on épuise ses réserves dans le compte des opérations.

C’est le lieu de rappeler que la Cote d’Ivoire dispose de 40% des devises de toute l’UMOA et d’une balance commerciale excédentaire. Il est clair que l’Afrique de l’ouest cible avec bonheur ses importations alors que l’Afrique centrale importe tout en chine jusqu’à l’ail qui est pourtant produit localement. La conséquence est que les importations sont garanties par le compte des opérations en France, lequel compte est précisément destiné au paiement de nos dettes et de nos importations en devise.

Il s’avère donc qu’en important tout, les pays de l’Afrique centrale ont épuisé rapidement leurs réserves dans le compte des opérations. A contrario, les pays de l’UMOA, pilotés par la Cote d’ivoire et le Sénégal ont encore des réserves dans leurs comptes des opérations.
Face à cette situation, le président français Emmanuel MACRON a proposé aux présidents de Cote d’Ivoire et du Sénégal d’aider la zone CEMAC en leur faisant des avances de devises.

Ce à quoi ces deux ont opposé une fin de non-recevoir au motif, dit le président Ouattara, que « chacun assume ses propres  turpitudes » et qu’on ne demande pas aux uns (qui ont bien géré leurs devises) de venir au secours des autres (qui ont mal géré). Comme chacun sait la fourmi n’est pas prêteuse.

Le trésor français face à cette situation a proposé au président Macron d’envisager la dévaluation du franc CFA XAF  (de la CEMAC) au taux de 1 Euro = 1300 francs CFA XAF soit de 50% la valeur actuelle et de réévaluer le franc CFA XOF au taux de 1Euro= 500 francs CFA XOF (de l’UMOA).

Il est clair que cette situation déplorable est le résultat d’une gestion catastrophique de certains pays de la CEMAC qui impacte sur tous les autres. Les importations massives au préjudice des produits locaux dont la promotion n’a pas été assurée est, à n’en point douter, à l’origine de la dévaluation projetée.

C’est pourquoi les chefs d’Etats de la CEMAC doivent réduire les importations et les cantonner au strict nécessaire vital.

La France, terre des droits de l’homme, de liberté et de justice, doit faire une lecture attentive des accords de coopération monétaire qui lient la France aux pays de la CEMAC et notamment en ses articles 7 et 9 qui disposent que la France garantit la convertibilité illimitée du franc CFA. Ainsi la France en exécution de son obligation contractuelle doit injecter les devises dans les économies exsangues de l’Afrique centrale pour éviter la dévaluation projetée qui sera préjudiciable aux peuples africains.

Par ailleurs, la France doit prendre toutes les dispositions pour que le Franc CFA redevienne une devise internationale, comme avant la dévaluation de 1994 intervenue en toute violation des accords de coopérations monétaires sus visés.

ANM

(17 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Education culture et sociéte

    BAC PHILO 2017 FRANCE: LES CORRIGÉS DES SUJETS EN SÉRIE L  » LITTÉRATURE » ENTRE ÉDUCATION CULTURE ET SOCIÉTÉS. http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/06/bac-philo-2017-france-les-corriges-des-sujets-sujets-en-serie-l-litterature.html

  2. Asy Dominica de Masella

    C’est une bonne nouvelle pour Sassou Nguesso, Paul Biya, Les Bongo, et les autres dictateurs de tout acabit qui écument dans la region concernée par cette nouvelle dévaluation. Les congolais doivent assumer leur turpitude en soutenant ce fou qui a conduit le pays à la catastrophe actuelle. Alors qu’en 1991/1992 André Milongo, malgré les graves difficultés économiques avaient reussi à payer les travailleurs seulement avec de l’argent engrangé par les recettes fiscales, sassou nguessso qui a accumulé autant d’argent du petrole congolais a tout volé et conduit le pays vers le précipice. Est ce la fin du régime? Un manioc vendu hier a 500 frcfa coutera désormais 1000Fcfa. Les salaires qui se payaient à 90 000 Fcfa le smic passeront à 180000Fcfa. Où Sassou Nguesso trouvera t -il de l’argent pour tout cela? Le régime s’écroule, il est attaqué de toute part. Et ici c’est la loi de Dieu qui s’exprime toujours avec le temps. En 1994 alors que le pays avait déjà connu la première dévaluation et les conséquences avaient été dures pour les congolais, nous voici encore à cette épreuve. Hier on accusé le président Lissouba à tort sur la première dévaluation alors que Nguesso avait tout volé entre 1979 et 1991, le pays ne pouvait pas être relevé en trois ans, aujourd’hui nous pouvons donc avec cette situation percevoir l’auteur de la tragédie du congo pris désormais dans la magouille et le vol éhonté.

  3. ingo

    Mais oú Zenga-Mambu va chercher ses informations? Soutenez-vous lamain mise de la France sur le Franc-CFA? Donc si les pays de la zone CFA Centrale sont depossés de plus de 60% de leur ressources financieres au profit du tresor Francais c’est parce que la France aiment ses pays et dans la zone ouest OUATTAR et macky Sall eux gerent biens leurs pays?

    Mais un peu de bon sens les gars. A qui profite le Franc-CFA et la dominantion de la France sur les dirigeants qu’elle soutien depuis plus de 100 ans si on totalise la durée au pouvoir de tous les dirigeants des 14 pays zone CFA?

    La France exploite les pays de la CEMAC et de la CEDEAO et vous Zenga-Mambu vous trouver que son president veut faire du bien a ces pays surtout ceux de la zone ouest? Je dors ou reve?

  4. LE GÉNÉRAL NIANGAT MBOUALA EST-IL A DEUX PAS DE REJOINDRE ADOUA, AVOUKOU, TSOUROU ET PUIS ET LA PAIX ÉTERNELLE?

    LE GÉNÉRAL NIANGAT MBOUALA EST-IL A DEUX PAS DE REJOINDRE ADOUA, AVOUKOU, TSOUROU ET PUIS ET LA PAIX ÉTERNELLE? http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/06/le-general-niangat-mbouala-est-il-a-deux-pas-de-rejoindre-adoua-avoukou-tsourou-et-puis-et-la-paix-eternelle.html

  5. au sujet du general nianga mbouala des forces annees congolaises: la version de brazzanews

    le gl nianga mbouala ne mourra pas.en plus vous lui devez une fiere chandelle.il avait reussit a deloger les cocoyes qui avaient place des canons a la caserne des sapeurs pompiers de brazzaville construite sous le plan quiquennal grace a l’ingeneirie du general denis sassou ng. aujourdhui les gens s’y rendent pour prendre des photos.les bus circulenet idem pour les taxis . merci general nianga mbouala.la presnec des canons a la casrene des sapeurs pompier setait une grave vioationd es droits humains.cette zone est medicale et universitaire.mr p lissouba tout comme son premeir ministre j j j yombhy opango – la source d’inspiration des ninjas du pool- meritent tous deux d’etre attraits devant un juge.

    le general nianga mbouala ne mourra pas.vous avez deja annonce sur ce site l’hospitalisation en inde du general okoi.vous avez annonce ici l’arrestation du general nianga mbouala par les ninjas c’etait l’an de’rnier .le general ninga mbouala on l’avait vu au defile de madingou bien portant.

    JE VOUS AI DIT QUE LA SITUATION DU POOL RESTERA AINSI JUSQU EN 2090 91 92. NOUS SOMMES A NOTRE PREMEIRE ANNEE. REGARDEZ DESORMAIS LES VISAGES DES HOMMES DU POOL. SASSOU LES A TOUS CHANGES QUI EN GORILLE QUI EN MACAQUE….LE POOL PASSERA TOUTES SES VANACES DANS LE COMBAT ET LES EMBUSCADES LE POOL PASSERA LA PROCHAINE RENTREE SCOLAIRE ET UNIVERSITAIRE 2017-2018 DANS LES COMBATS ET LES EMBUSCADES.

    REGARDEZ LES VISAGES DES HOMMES DU POOL AUJOURDHUI. SASSOU EN A FAIT DES GROS GORILLES.

  6. M

    Comme l’économie peut’ il fonctionner dans un pays comme le Congo Brazzaville où la situation sociale, économique et politique du Congo-Brazzaville se dégrade dangereusement, malgré les potencialités trés énormes du Pays.Soussou Nguesso,les tenants du pouvoir ne connaissent faire que voler le bien commun, se lancer aux assassinats, crimes de guerres civiles, crimes contre l’humanité, arrestations arbitraires contre les opposants et jeunes manifestants, innocents. En tout cas en ce qui concerne les dirigeants vdu Congo sont des champions pour les biens mal acquis, causer des malheurs, misère, pauvreté à la population.Sassou Nguesso et clique imposent tant de mal au peuple Congolais.Sassou Nguesso et sa clique sont les responsables depuis des annees du malheur du Congo et du Pool. Le grand mal du Congo, du Pool est Sassou et son pouvoir.  » qui a commence en 1977 de massacrer publiquement une partie du peuple congolsis qui sont les Laris, les bacongos.Après avoir assassiné le président Ngouabi, il est l’instigateur, la personne qui dirige la junte militaire, le comité militaire du parti (CMP) qui s’empare automatiquement du pouvoir Après le 18 Mars 1987.
    « Pour un mouvement monté à l’improviste, les rôles étaient plutôt mieux repartis. Par ailleurs, les enquêteurs agissent vite, mieux qu’au cinéma. Massamba Débat la tête à claques en prend pour son compte. Sur la charrette quarante-quatre autres personnes. La scène du crime, tel que le rapporte la version officielle ne tient pas debout. L’inculpation de Massamba-Débat a été vite déterminée.
    l’assassinat de Marien Ngouabi le 18 mars 1977, est un crime crapuleux.
    « Dans le Congo-Brazzaville du dictateur, Sassou-Nguesso, les assassinats se suivent et se ressemblent comme un long fleuve tranquille. La vie d’un être humain compte pour du beurre. On tue en riant, sans jamais rendre compte à personne, ni sur le plan national, ni à l’extérieur. Le Congo-Brazzaville de Sassou-Nguesso est le royaume de l’impunité totale, avec à sa tête l’un des chefs d’Etat les plus sanguinaires à être encore en exercice. „
    Sassou est un chef d’Etat médiocre, criminel qui a échoué. Il est arrivé au pouvoir par le plus grand échec qu’on puisse imaginer. Sassou Nguesso est un génocidaire, un terroriste d’état, un terroriste international. „Son implication supposée dans le crash du DC10 d’UTA est là pour le démontrer,
    „Denis Sassou Nguesso n’a jamais gagné une seule élection; il ne s’impose que par la violence et par la fraude.Voulant parer à cette pratique qui le ‘humilie à la face du monde entier, il a décidé de réduire la population du sud, par tous les moyens, afin de favoriser la population du nord qu’il a pris en otage; et pour y parvenir, il a secrètement lancé un plan de dépeuplement du sud du congo, comme en témoignent les résultats officiels issus des deux derniers recensements de la population“ ainsi que l’épuration éthnique contre les populations du Pool.

  7. M

    Comment l’économie peut’ il fonctionner dans un pays comme le Congo Brazzaville où la situation sociale, économique et politique se dégrade si dangereusement par la médiocrité, l’esprit très criminel, génocidaire de Sassou Nguesso et sa bande?

  8. CONGO BRAZZAVILLE/PARC NATIONAL D'ODZALA-KOKOUA MBOKO: POUR INVENTER LE FUTUR PROTÉGEONS L'HUMAIN ET LA NATURE D'ABORD !!!

    CONGO BRAZZAVILLE/PARC NATIONAL D’ODZALA-KOKOUA MBOKO: POUR INVENTER LE FUTUR PROTÉGEONS L’HUMAIN ET LA NATURE D’ABORD !!! http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/06/congo-brazzaville/parc-national-d-odzala-kokoua-mboko-pour-inventer-le-futur-protegeons-l-humain-et-la-nature-d-abord.html

  9. Mokengeli

    PUTAIN ! Même le franc CFA pue le mbochi ! Mais qui diable a créé le Mbochi, cet animal qui a toujours brillé, qui brille encore et qui brillera toujours pour la mauvaise gestion de tout ce qu’il touche ????

  10. Roch Agnan BANZOUZI

    La politique Monétaire est très complexe. D’un point de vu macro-économique, quand on dévalue une monnaie, c’est pour la rendre compétitive sur le marché, notamment lors des échanges commerciaux. C’est une question très technique.

    La dévaluation a pour but de booster les exportations, qui vont générer de la plus-value en terme de produits fiscaux. Cet argent est en suite réinjecté dans le circuit économique, pour favoriser la consommation, génératrice de la TVA.

    Mais, cette politique est favorable que pour les pays de grandes productions, notamment, les pays avancés, pour ne pas dire développés; car le développement est perpétuel et non figé.

    Pour le cas du Congo-Brazzaville, un pays, dont son économie est principalement basée sur l’exportation de ses matières premières(le pétrole et le bois), il sera dans une situation très catastrophique, car il importe plus qu’il ne produit. Cela veut dire que, le solde de sa balance commercial entre les importations et les exportations est négatif.

    Tous les prix à l’importation vont augmenter. C’est à dire: nous achèterons 2 fois les pris actuels de tous les produits importés.

    Conséquences: Le consommateur final sera obligé de multiplier par 2,5 son budget du ménage consacré à la consommation, pour ainsi faire face au coût de la dévaluation.

    Tous les secteurs vont se dégrader pour les ménages modestes et moyens(L’économie de la santé, l’économie vestimentaire, l’économie du logement, etc……).

    Les solutions: Pour y parvenir, les solutions existent.

    Alors, pourquoi la France veut-elle dévaluer le franc CFA de la zone CEMAC, et non celui de l’Afrique de l’Ouest ? La raison évoquée par le Trésor public est farfelue. Comme son économie est en panne, elle veut relancer son industrie qui dépend beaucoup de l’importation des matières premières, en les achetons 2 à 3 fois moins que les prix actuels du fait de la dévaluation. Toutes ces matières premières viennent en majorité des pays de l’Afrique centrale(le Congo-Brazzaville et le Gabon) en ce qui concerne l’or noire et le bois.

    Aucun économiste ne peut me démontrer le contraire !

    Roch Agnan BANZOUZI

  11. Coupure d'internet

    COUPURE D’INTERNET : INTERROGATIONS D’ ISIDORE AYA TONGA ET DE LION DE MAKANDA ET POUR CAUSE? https://www.youtube.com/watch?v=AoHIfJWBxnU&feature=youtu.be

  12. Tsoua

    Que la France paie c est meme une obligation elle veut imposer des présidents cancres en Afrique centrale qu elle assume ses erreurs. A vouloir le beurre et l argent du beurre la France se met la corde au cou ne sachant plus que faire avec ces incapables des présidents d Afrique centrale . Cette situation met également la France en difficulté puisque elle compte beaucoup elle même sur ces réserves pauvre france

  13. LE CONGOLAIS

    Voici la ville pétrolière POINTE NOIRE battit par la France au CONGO BRAZZAVILLE (sassou l’enfant chéri de la France même quand il est en train d’organisé un génocide dans le pool la position de la France ne change pas)
    youtube.com/watch?v=ka29pxt0grU
    Voici une ville pétrolière avec la main des anglophones, ici on ne parle pas de génocide
    youtube.com/watch?v=v9CJ0AbOPro

  14. Bulukutu

    Quittons cette monnaie de singe au propre comme au figuré. C’est le moment. Point barre.

  15. Revelino

    On vous a dit qu’il ne restait que 2 mois d’importation au Congo-Brazza. Pourquoi peut-on s’étonner de la dégradation de la situation économique de ce pays et par ricochet de la zone CEMAC, zone des incapables. Si dévaluation y est, c’est une dévaluation compétitive qui a pour but de relancer la compétitivité économique d’un pays et donc sa production. Or, le Congo ne produit que du pétrole. Si on dévalue le CFA de la zone CEMAC, le Congo vendra son pétrole moins cher et donc une possibilité d’entrer de devises qui iront alimenter le compte des opérations du Congo auprès du Trésor français. Cependant, il y aura hara kiri sur la consommation des ménages congolais. Puisque le Congo est un importateur net, il va falloir plus de CFA au ménage congolais pour acheter les mêmes produits. Vu le faible pouvoir d’achat actuel, le pouvoir d’achat futur issu de la dévaluation sus conséquente aura des conséquentes dramatiques. Connaissant le peu d’intérêt des dirigeants voleurs à améliorer le pouvoir d’achat des congolais, ces derniers n’auront plus que leurs yeux pour pleurer. A défaut des larmes, les congolais n’auront plus qu’à pisser le sang en guise de cadeau du papa malheur congolais, grand criminel devant l’Eternel. L’économie, c’est simple. Mais, dans le pays des aveugles, les bornes sont rois. Bienvenu dans la vraie vie.

  16. Revelino

    lire « … vu le faible niveau de pouvoir d’achat … »

  17. anonyme

    Si cet article dit vrai à propos des réactions de Ouattara et Macky, eux qui se sont endettés lourdement auprès de Brazzaville du temps des vaches grasses, il va s’en dire que personne ne prendra plus jamais au sérieux un seul dirigeant de l’Afrique Noire. Que nos dirigeants cessent de jouer aux petits garçons devant n’importe quel dirigeant du monde non africain; cela ne fait plaisir à personne. Hier, au nom de l’OUA, rebaptisée comme par enchantement UA par simple mimétisme, le dirigeants africains nous ont créé de toutes pièces le NEPAD, aujourd’hui oublié par manque de courage donc d’esprit de suite dans les idées. Pourtant cet instrument aurait donné l’occasion à nos stratèges de la cemac, uemoa, sadecc et autres groupements de nous montrer leur savoir faire… seulement , rien que du bruit.

Laisser un commentaire