«

»

Juin 12 2017

Sassou Nguesso, saigneur du Congo, dans le hold-up permanent depuis 40 ans !

 

Bernard Madoff est un financier américain qui s’est révélé être un escroc lorsque son fonds d’investissements, basé sur un système « Ponzi » (les nouveaux entrants permettant le paiement d’intérêts élevés aux prédécesseurs), s’est écroulé. Son escroquerie a porté sur plus de 50 milliards de dollars. L’aigrefin américain a battu tous les records des grandes escroqueries financières mais Denis Sassou Nguesso, encore impuni, a-t-il été plus fort que lui ?

En 1977, Denis Sassou Nguesso est un colonel, ministre de la défense. Au prétexte de sauver le pouvoir marxiste-léniniste et de préserver le socialisme, avec quelques officiers congolais et pétroliers français complices, il lança son entreprise de conquête personnelle et d’appropriation d’un pays de 342.000 km2, riche de pétrole, de minerais et de forêts primaires pour 3 millions d’habitants, à cette époque.

Si l’on n’avait pas eu à déplorer tant d’assassinats, de crimes de guerres civiles, d’attentats, de malheurs accumulés, de misère, de pauvreté, de mépris des droits humains, Denis Sassou Nguesso aurait facilement pu être reconnu comme le maître incontesté de tous les escrocs et pilleurs de la planète. Devant Bernard Madoff !

Toutes les ressources du pays, depuis son retour au pouvoir en 1997, ont été destinées principalement à l’enrichissement de sa famille au détriment de 75% de la population congolaise qui connait maintenant l’extrême pauvreté. Les courtisans membres de son clan ont reçu des miettes consistantes qui leur ont permis un semblant d’opulence. Les complices n’ont pas manqué ; tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Le savoir-faire des pétroliers était à l’origine du complot de la prise du pouvoir, en 1977 et l’a été aussi vingt ans après, dès le 5 juin 1997.

Les proches de Sassou-Madoff n’ont pas été en reste. Hormis les célèbres méfaits du précurseur Willy Nguesso et du fiston Denis Christel, un de ses gendres (déjà dans le collimateur des justices nigérianes et italiennes)  s’est constitué une très solide fortune, dans des transactions douteuses, totalement sous le sceau d’un trafic d’influences au sommet des institutions corrompues de l’Etat congolais. Le Congo, débarrassé de Sassou Nguesso ne saurait tarder à rejoindre le Nigéria dans sa quête de justice. Un autre, un ami seulement, avait tellement bénéficié de sa proximité avec le président kleptocrate, qu’une de ses participations dans une opération pétrolière a attiré l’attention de la très redoutable S.E.C. (Securities and Exchange Commission) de New-York. Cette dernière, sûrement dépassée par l’ampleur des connections politico-maffieuses du secteur pétrolier au Congo ou peut-être simplement téléguidée par l’ancien patron d’EXXON, le Secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson, aurait saisi le Justice Department  à Washington pour enquêter sur les opérateurs pétroliers présents au Congo-Brazzavole. Cette information n’a pas encore été confirmée officiellement mais la source est de toute première qualité. Si tel était bien le cas, c’est un large pan des complicités, dont Denis Sassou Nguesso a bénéficié, qui sera révélé. Sans conteste possible, les sanctions seront lourdes, très lourdes … !

Les banques qui ont permis les préfinancements, les traders qui les ont organisés devraient se faire également un peu de mouron ; surtout ceux qui livraient à MPila, dans des petites valises à roulettes, un petit dollar en espèces par baril… Le petit péché mignon du tyran qui, en différentes devises, aimait savourer le goût délicieux de « son » juteux pétrole ! [i] D’autres banques, plus discrètes ont organisé le blanchiment de faux prêts mais avec de vrais remboursements de centaines de millions de dollars.

Ces affaires, les unes ou les autres, comme une marée noire, finiront bien un jour par remonter à la surface. Le plus tôt serait le mieux… L’impact médiatique sera énorme et contribuera largement à l’effondrement définitif d’un pouvoir moribond qui ne tient plus qu’à un fil. Le monde entier pourrait alors connaître les véritables méfaits de la tyrannie congolaise, l’ampleur de ses crimes et de ses détournements.

L’éducation nationale au Congo, dès que Sassou Nguesso avait pris le contrôle du pays, était une des meilleures d’Afrique. Une quarantaine d’années plus tard, sous sa botte taillée sur mesure, les élèves congolais s’entassent jusqu’à 398 par classe souvent à même le sol, sans banc ni table pour un pays qui exporte 2,5 millions de m3 de bois par an.

Par les armes, par son totalitarisme, le pillard de l’Alima, s’est assuré une impunité sur le plan national. Par sa complaisance sur les conditions de l’exploitation pétrolière, par la corruption d’élites et d’élus de toutes nationalités, français et européens en particulier, le dictateur kleptocrate a eu droit à une reconnaissance internationale, à des aides et à des éloges TOTALement usurpés. Des Evêques et des Cardinaux à l’intérieur même du Vatican ont servi cette même cause, avec les mêmes moyens et aux mêmes fins… Idem à Bruxelles, au siège de l’Union Européenne toujours silencieuse s’agissant des élections ou de la situation politique au Congo.

Exsangue financièrement et économiquement le pays est mort, complètement mort. Aucune structure de production agricole ou d’élevage n’existe réellement au Congo pour répondre aux besoins d’une demande intérieure et encore moins pour l’exportation.

Suscitées pour masquer la faillite financière, le pays est actuellement la proie de grandes violences. La tentation pourrait être grande chez certains de laisser, sans mot dire, le sang congolais couler à flots, comme nous le voyons déjà dans le Pool, et laisser le pays s’embraser dans un feu purificateur qui effacerait toutes traces de complicités, comme ce fut le cas en 1997-1998. Cela n’avait alors dérangé personne. Cependant, ce coup de poker sera très difficile à répéter.

Denis Sassou Nguesso n’est pas un dirigeant africain tout à fait comme les autres. Il est temps de démasquer l’escroc-dictateur congolais et de dresser son bilan catastrophique. La farce a assez duré : perte d’influence, instabilité politique, guerres à répétition, émigrations et sous-développement. La France derrière le Président Macron vient de se débarrasser de sa vieille classe politique. C’est un exemple qui devrait servir à toute l’Afrique et principalement au Congo avec ses vieux réseaux françafricains.

Par Rigobert OSSEBI  

(16 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. zulubassemba

    le problème pour le regime de Brazza est que la diaspora ne lâche plus rien donc d’ici là nous enttendrons les news. Car l’oppisition aussi se joue à l’exterieure.

  2. Mokengeli

    Finalement, SASSOU confond le Pool et les poules . Il est grave !

  3. Appel au moratoire

    NOUS DEMANDONS UN MORATOIRE DU STADE D’HUMANITÉ PENDANT LA DICTATURE DE SASSOU AU CONGO BRAZZAVILLE http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/06/nous-demandons-un-moratoire-du-stade-d-humanite-pendant-la-dictature-de-sassou-au-congo-brazzaville.html

  4. LE CONGOLAIS

    Quoi de neuf

    Du nord au sud de l’ouest a l’est aucun congolais n’est pour la guerre, même ceux de la diaspora.
    Selon la dialectique matérialiste, le changement magret ses mélancolies est un facteur du développement.
    Dieu a créée le monde dans la diversité, ceci veut dire le changement est naturel. NOUS NE SOMMES PLUS AU TEMPS DES ROIS.
    Alors après 32 ANS de pouvoir, il est temps que sassou puissent prendre sa retraite.
    Mais ce denier répond aux que je resterais même si vous ne me votez pas, pour ceux qui ne veulent plus de moi leur châtiment c’est la mort et l’épuration ethnique, c’est ce qu’il est en train de faire au Pool. Mettre les opposants en prisons. La torture, les arrestations arbitraires, le vol du bien publique, la terreur, les tueries, le tribalisme,les violes… sont les éléments principaux de la politique de se criminel. Entre 1997 et 2002 , il a tue 10% de la population congolaise.
    Personne ne veut la guerre même pas Ntumi, car il continue de le dire « je veux négocier »
    Sassou refuse de un, de reconnaitre son épuration ethnique dans le Pool alors qu’il présente les corps partout dans la ville de Brazzaville t de deux, il refuse de négocier
    EN CE MOMENT LA SASSOU EST UN TERRORISTE.
    Je demande aux traitres du peuple qui nous ont joué le coup durant les élections présidentiels et qui veulent faire le meme coup sur la nomination de députés, a savoir KOLELAS ET TSITY MABIALA DE FAIRE COMME MOUAMBA, ALLAIENTs’Y DANS LE PCT NE PARLER PLUS AUX NOM DE L’OPPOSITION LAISSER LE FROCAD, ET APPARENTÉS DE DÉFENDRE LE PEUPLE.
    EN SE MOMENT LA SEUL LE PCT SERA AU RENDEZ-VOUS DE LA NOMINATION DES DÉPUTÉS.

  5. CHEMIN D'AVENIR

    LE CONGO BRAZZAVILLE: UN PAYS OFFICIELLEMENT DISPARU DES RADARS DE L’HUMANITÉ ET DE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE. http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/06/le-congo-brazzaville-un-pays-officiellement-disparu-des-radars-de-l-humanite-et-de-la-communaute-internationale.html

  6. IL N YA PAS DE CRISE DU POOL.COMBIEN DE FOIS VOUS LE DIRA T ON?

    continuez a promouvoir les attaques ninjas je vous ai dit que le pool sera dans cette situation jusqu en 2090 91 92… nous ne dialoguerons pas.les ninjas tueront et ils seront tues.les militaires tueront et ils seront tues.ne vous faites aucune illusion.les femmes lari actuellement enceintes accoucheront des ninjas. en 2032 33 34 ce sont eux qui se battront dans le pool. IL N Y A PLUS DE REGION DU POOL. NOUS ALLONS RESTER COMME CA.CA FAIT PLUS D UN AN.SASSOU NG SE PORTE BIEN.ET LE POOL.en juillet ce seront le vacances scolaires dans tt le congo mais on parlera de guerres combats embuscade dans le pool.octobre 2017 rentree scolaires on parlera de guerre combats embuscades dans le pool.cest fini.il faut oublier la vie d’autrefois dans le pool.le pool a deja fait craquer les nerfs de trois chefs d’etat que furent fulbert youlou marien ngouabi et p lissouba.c’est largement suffisant.nous allons rester ainsi.l’homme du pool sera tuer a jamais.

  7. encore des dons internationaux pour le gros bebe du congo qu'est le pool.les gens pensent a vous non apres tout.

    A l’occasion du 71ème anniversaire de la République d’Italie, célébré le 2 juin dernier, l’ambassadeur d’Italie, Andrea Mazzella, a offert une réception à sa résidence, à Brazzaville, au cours de laquelle, dans l’allocution qu’il a prononcée, il a proposé que la date du 2 juin soit le point de départ d’une initiative humanitaire en faveur du Pool.

    Toujours au cours de cette réception où le gouvernement était représenté par Bruno Jean-Richard Itoua, ministre de l’enseignement supérieur, le Mémorial Pierre Savorgnan De Brazza, par la voix de sa directrice, Belinda Ayessa, a fait don d’un chèque de 4,5 millions de francs à l’Ecole spéciale Saint-Dominique, située à Poto-Poto, dans le troisième arrondissement de la capitale, qui s’occupent des enfants autistes. Le chèque a été réceptionné par Sr Ida Pélagie Louvouandou, coordonnatrice de ladite école, après un long débat.

    Dans son allocution, l’ambassadeur italien, Andrea Mazzella, a rappelé l’importance de la date du 2 juin 1946, qui représente le moment où le peuple italien a atteint l’objectif de la liberté et de la démocratie, en prenant le départ d’une aventure constitutionnelle et républicaine qui continue jusqu’à présent, avec le poids de ses défis et responsabilités. Il a fait part des réflexions qui ont permis au peuple italien de relever le défi de la liberté comme l’avaient fait les pères de leur patrie. Il est aussi question pour les Italiens aujourd’hui, de défendre les institutions européennes, qui ont donné plus d’un demi-siècle de paix et de prospérité à l’Europe. Il a saisi cette occasion pour condamner les attentats terroristes qui continuent de faire des victimes innocentes. Aussi, a-t-il souhaité que leur fête et les valeurs qui l’animent puissent servir d’exemple et de référence au peuple congolais, avec lequel son pays a des liens de fraternité de très longue date. «Pendant les trois dernières années passées au Congo, les collaborations italo-congolaises se sont intensifiées dans tous les domaines», a-t-il confié. Du point de vue de la diversification économique, l’Italie a maintenu ses propres promesses faites alors par le Président du conseil (Premier ministre) Matteo Renzi, en juillet 2014, présentant les projets finalisés de développement dans le cadre des infrastructures de transport, de la pêche et de l’agriculture.
    Au Congo, Andrea Mazzella a souhaité que les législatives du 16 juillet prochain puissent représenter un moment de cohésion nationale, à travers lequel «les meilleures énergies politiques du pays pourront librement s’exprimer et se canaliser enfin dans l’assemblée législative».

    S’agissant de la situation sécuritaire dans le Pool, le diplomate italien s’est inspiré d’un éditorial du quotidien «Les Dépêches de Brazzaville» intitulé «Reconstruire», et qui parle «d’une pensée différente et positive, chargée d’espoir et d’optimisme». Selon lui, cet éditorial rapporte aussi avec courage la possibilité de faire que la paix revienne bientôt dans le Pool. «Les vraies victimes des affrontements du Pool sont les femmes et les enfants qui restent sans abris, plongés dans la souffrance», a-t-il souligné. Aussi, a-t-il appelé les Congolais de tous les départements et la communauté internationale entière à voir la possibilité d’intervenir et de répondre aussi à l’appel lancé dernièrement par l’Eglise catholique, pour soutenir une opération humanitaire véritable, comme celle d’un véritable téléthon pour les victimes du Pool. Pour cela, il a interpellé ses collègues ambassadeurs, les représentants des organisations internationales, des organisations humanitaires, afin qu’ils les aident, sous la coordination des autorités congolaises, à faire du 2 juin, le point de départ de cette initiative humanitaire.

    Signalons que plusieurs invités ont pris part à la réception offerte par le diplomate italien, au nombre desquels quelques membres du gouvernement, des représentants des différentes institutions civiles, militaires et religieuses, des membres du corps diplomatique, etc.

  8. le pool interdit de legislatives ah les laris les gens ne vous aiment pas.

    Aux législatives et locales, les déplacés du Pool n’ont pas été recensés dans le cadre de la révision des listes électorales et, donc, ne voteront pas dans les localités où ils se sont installés provisoirement, en attendant de retrouver leurs villages ou localités d’origine. C’est la directive ferme qu’a donné Raymond Zéphyrin Mboulou, le ministre de l’intérieur, lorsqu’il s’est rendu dernièrement dans le Département de la Bouenza, pour toucher du doigt les préparatifs des futures élections. Ce principe doit être respecté. Le gouvernement trouvera une solution à la situation des déplacés, a laissé entendre le ministre de l’intérieur.

  9. pas de laris ambassadeurs ah les laris les gens ne vous aiment pas.

    Le chamboulement intervenu en janvier 2017 dans le corps diplomatique congolais, suite au rappel brutal de seize ambassadeurs, a donné des insomnies à tous ceux qui briguent des postes dans nos chancelleries. Le président de la République a commencé à mettre fin au suspense, car il a déjà pris des décrets nommant certains compatriotes aux fonctions d’ambassadeur du Congo auprès des pays amis ou institutions internationales. La première liste de ces ambassadeurs se présente comme suit: Rosalie Kama Niamayoua (à Cuba), Maryse Chantal Itoua Apoyolo (en Namibie), Clovis Guillon (en Suisse), Félix Ngoma (au Japon), Luc Aka Evy (au Sénégal), Célestin Akoulafoua Mvoula (en Egypte), Léon-Raphaël Mokoko (en Belgique), Jean Marie Mowelle (au Royaume du Maroc), Valentin Ollessongo (au Cameroun), Mamadou Camara Dékamo (en Allemagne), Henri Ossébi (à l’Unesco).

  10. le pool dans ses oeuvres

    Alors que la force publique y assure une sécurité accrue, avec de nombreux bouchons militaires tout le long de la traversée du Département du Pool, la route lourde reliant Brazzaville à Pointe-Noire a enregistré de nouveau une attaque sanglante des hommes armés, notamment les ninjas-nsiloulou du pasteur Ntumi, le vendredi 26 mai 2017. Deux grands bus de voyageurs appartenant à des sociétés privées (notamment Océan du Nord et Trans route Congo) et un moyen de type Toyota Coaster, ayant quitté Brazzaville et en partance pour Pointe-Noire, ont été arraisonnés par un groupe de miliciens qui les a contraints à emprunter une bifurcation carrossable entre les villages Ngandouboudzoua et Ngamanzambala (Districts de Mindouli et Mayama). Ils ont rançonnés tranquillement les passagers (dont un aurait perdu une somme de six millions de francs Cfa), violé trois jeunes femmes (dont une élève candidate au bac qui partait à Pointe-Noire), avant de mettre le feu sur les trois véhicules qui ont été complètement calcinés. Deux jeunes militaires en uniforme, se trouvant à bord de l’un des trois bus, ont été tués. Deux jours après, les images des bus calcinés ont été diffusées dans les réseaux sociaux, accompagnées d’un communiqué vantant cette attaque armée et promettant d’autres. De même, les photos des jeunes militaires tués ont été aussi postées sur facebook, avec des commentaires rebelles. Apparemment, les groupes armés qui agissent ainsi communiquent, par téléphone mobile, avec des complices au départ des bus, pour coordonner leurs attaques. En tout cas, la facilité avec laquelle ils agissent est déconcertante. La force publique ne faisant que le médecin après la mort.

  11. le pool dans ses oeuvres

    Il y a quelques jours, les réseaux sociaux étaient envahis par une information annonçant le décès d’une femme militaire atteinte par balle dans une caserne militaire, la nuit du mardi 23 mai 2017, à Brazzaville. D’après le journal «Le Patriote» du mardi 5 juin 2017, la victime «revenait de l’enterrement de ses collègues du BI tombés au champ d’honneur dans le Pool». «Comme il faisait tard, le principe dans l’armée recommande un mot de passe pour accéder dans un camp militaire. Malheureusement, la jeune demoiselle n’en connaissait pas», rapporte, notre confrère.

  12. a l'onu le pool est un gros bebe deja en 2021 il y aura des elections et en 2022 il y aura une crise du pool.vous perdez votre temps.avec le pool c'est comme ca.

    Le Conseil de sécurité de l’O.n.u (Organisation des Nations unies) examinera, mercredi 13 juin 2017, le dernier rapport du représentant de son secrétaire général pour l’Afrique centrale, le Guinéen François Lounceny Fall. Mais, celui-ci en a parlé déjà sur Rfi (Radio France internationale), jeudi 8 juin, notamment la crise qui secoue le Département du Pool, pour ce qui est du Congo-Brazzaville. Il a dit être inquiet de la situation dans ledit département, qui a fait à ce jour environ 81.000 déplacés selon lui. Malheureusement, plusieurs districts ne sont pas accessibles aux organisations humanitaires, déplore-t-il. Pour lui, il va falloir ouvrir un couloir humanitaire comme il l’a demandé au gouvernement, mais celui-ci avoue son incapacité à assurer leur sécurité. Il a demandé que le gouvernement puisse collaborer avec les organismes des Nations unies qui s’occupent de ces questions. Et d’ajouter: «Cela est de l’intérêt aussi bien du gouvernement congolais, des populations que de la communauté internationale. Et le gouvernement devrait aussi beaucoup plus communiquer sur la situation du Pool et non pas laisser les O.n.g seulement dire ce qu’elles veulent».

  13. CHEMIN D'AVENIR

    ALERTE INFO ROUGE: DENIS CHRISTEL SASSOU NGUESSO RISQUE DE DIRIGER LE CONGO BRAZZAVILLE AVANT LA FIN DES GRANDES VACANCES 2017: http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/06/alerte-info-rouge-denis-christel-sassou-nguesso-risque-de-diriger-le-congo-brazzaville.html

  14. M

    L’ interview accordée à RFI par Mr Fall, représentant spécial de l’Onu sur la situation du Pool est une injure pour le peuple Kongo. Cela est inquiétant que Mr Fall qui a pris ses fonctions en novembre dernier entant représentant spécial de l’Onu qui pourtant se dit pourtant inquiet de la situation du Pool et se permet de se montre si complaisant vis-à-vis de Sassou-Nguesso et qui assassinne encore a huit clos une partie du peuple du Congo. Comment peut ‘ on soutenir un dictateur sanguinaire qui garde illégalement le Pouvoir au Congo Brazzaville et se livre de nouveau à un terrible génocide après celui de 1998 à 2003, à celui des disparus du Beach?
    Cela est très inquiétant pour ce monde qu’ un représentant spécial de l’Onu se montre si corrompu et puisse défendre le plus grand criminel, génocidaire, l’ hitler de notre temps. Cela est incroyable que Mr Fall ne puisse pas franchement reconnaitre que les bombardements utilisés par Sassou Nguesso“ les autorités „ depuis le début de cette offensive, en avril 2016 contre la région du Pool, commencée par par Sassou Nguesso et sa clique sont des méthodes trés nuisibles pour débusquer un individu et que celles ci ne peuvent dans tous les cas épargner la vie , la sécurité des populations civiles qu’ on est cessé de protéger.
    « Pourquoi un si grand fonctionnaire international de l’ONU s’acharne à défendre les antivaleurs ? Pourquoi Mr François Louncény Fall se lance t’ il aux déclarations contraires à l’éthique morale, professionnelle et politique de de son rang et de l’ONU? Dans quel monde vivons nous quand ce fonctionnaire de l’ONU se donne la liberte de se faire l’avocat de Sassou Nguesso, le grand criminel, génocidaire , connu par ses mépris des droits humains? Faudrait t’il qu’ on parle encore des assassinats, crimes de guerres civiles, crimes contre l’humanité, arrestations arbitraires contre les opposants et jeunes manifestants, innocents, des biens mal acquis, malheurs, misère, pauvreté que Sassou Nguesso et clique imposent au peuple Congolais pour comprendre enfin qui le responsable depuis des annees de ka crise du Congo.Soyons honnetes. Ntoumi n’est pas du tout responsable de la crise du Pool, du Congo? Le grand mal du Congo, du Pool est Sassou et son pouvoir. » qui a commence en 1977 de massacrer publiquement une partie du peuple congolsis qui sont les Laris, les bacongos.
    „Dans le Congo-Brazzaville du dictateur, Sassou-Nguesso, les assassinats se suivent et se ressemblent comme un long fleuve tranquille. La vie d’un être humain compte pour du beurre. On tue en riant, sans jamais rendre compte à personne, ni sur le plan national, ni à l’extérieur. Le Congo-Brazzaville de Sassou-Nguesso est le royaume de l’impunité totale, avec à sa tête l’un des chefs d’Etat les plus sanguinaires à être encore en exercice. „
    Entendons nous: La situation sociale, économique et politique du Congo-Brazzaville se dégrade dangereusement. Et Ntoumi n’a rien à voir en tout cela.
    Sassou est un chef d’Etat médiocre, criminel qui a échoué. Il est arrivé au pouvoir par le plus grand échec qu’on puisse imaginer. Sassou Nguesso est un génocidaire, un terroriste d’état, un terroriste international. „Son implication supposée dans le crash du DC10 d’UTA est là pour le démontrer,
    „Denis Sassou Nguesso n’a jamais gagné une seule élection; il ne s’impose que par la violence et par la fraude.Voulant parer à cette pratique qui le ‘humilie à la face du monde entier, il a décidé de réduire la population du sud, par tous les moyens, afin de favoriser la population du nord qu’il a pris en otage; et pour y parvenir, il a secrètement lancé un plan de dépeuplement du sud du congo, comme en témoignent les résultats officiels issus des deux derniers recensements de la population“ ainsi que l’épuration éthnique contre les populations du Pool. Pasteu Ntumi et ses FALC (Forces d’autodéfense pour la libération du Congo) sont des résistants.

    Laisser un commentaire

  15. frederic bintsamou

    denis christel president pas mal

  16. Kongo

    Bonjour à Dénis tsatou nguesso. Allons seulement

Laisser un commentaire