«

»

Mai 01 2017

L’hypocrisie française

A la veille du deuxième tour de l’élection présidentielle française, les cris d’orfraie se font entendre de la part des intellectuels, des élites, des artistes et de la société civile, pour faire barrage au Front national. Mais, qu’espéraient-ils d’une société qu’ils ont contribué à rabaisser en stigmatisant en permanence l’autre, l’étranger, l’immigré comme le fait si bien ce parti. Il est vrai qu’il est parfois difficile de se regarder dans le miroir quand l’image que l’on renvoie est dégueulasse.

La société française est pyramidale dans son essence, à travers la méritocratie républicaine qui ne se résume qu’à une seule institution : l’Ecole nationale d’administration (ENA). Drôle de démocratie. Sortir de la cuisse de Jupiter vous garantit une rente à vie au crochet de l’état français par un droit de l’entre-soi. Ainsi, depuis plus de 40 ans, la société française est dirigée par les mêmes qui au fil des alternances se partagent le gâteau. Le peuple français, celui du bas de la pyramide n’a rien à dire ni à redire car peu méritant. Pourquoi changer la voie royale qui fait d’eux les nouveaux bourgeois français après trois ans passés dans une institution ?

A force de consanguinité, cette élite française incapable de se réformer a fini par accoucher d’un monstre. Le peuple frustré, délaissé, se reconnaît désormais dans cette bête immonde que les intellectuels eux-mêmes ont contribué à créer.

Aujourd’hui en France, l’on peut être condamné à 1 mois de prison ferme pour le vol de 20 centimes d’euro. Alors que dans le même temps Christine Lagarde directrice générale du FMI coupable de négligence par la Cour de justice de la République est dispensée de peine dans l’arbitrage favorable à Bernard Tapie en 2008 avec à la clé une perte de 400 millions d’euros pour le gouvernement français. C’est la république toute entière qui tremble quand elle voit les magistrats bafouer la loi en l’occurrence. Quelle frustration pour le commun des mortels habitué à subir les foudres d’une justice aux ordres. Le footballeur Karim Benzema a été exclu de l’équipe de France sous l’instigation de Manuel Valls alors Premier ministre pour des motifs fallacieux du respect des valeurs de la France. Alors, comment interpréter le silence assourdissant de ce dernier quand François Fillon mis en examen par la justice française s’est présenté au premier tour de l’élection présidentielle, après avoir déclaré qu’il ne se présenterait pas s’il était mis en examen. La parole de l’Homme politique français est discréditée à jamais.

Dans ces circonstances d’un duel entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, les tenants de la pensée unique nous invitent au front républicain pour faire barrage au Front national. Si le Front national n’est pas un parti républicain, pourquoi ne pas l’interdire et ainsi exclure les millions de français qui votent pour ce parti du processus démocratique ? La réponse est ailleurs, car nous assistons peut être à la recomposition du paysage politique français qui est en marche. Nombreux professionnels de la politique ont à y perdre en termes de privilèges.

Après « Le travailler plus pour gagner plus » de Nicolas Sarkozy avec un déficit de plus de 600 milliards d’euros, « Le changement c’est maintenant » de François Hollande qui a accouché d’un non changement dans la continuité, voilà que les mêmes nous font peur avec la possibilité de voir Marine Le Pen au pouvoir. Si cela arrivait, n’est-ce pas aussi l’expression de la démocratie qui est le pouvoir du peuple de choisir ses dirigeants ? Ce sont avec ces mêmes procédés que la France impose aux Africains des valets acquis à sa cause.

Les idées du Front national ont déjà irradié la société française et se banalisent dans le quotidien. Les humiliations et les frustrations sont monnaie courante avec la rhétorique « on est chez nous ». Il est temps de comprendre que cette société a changé et que le racisme y est prégnant. A grands maux, les grands remèdes au lieu d’un pansement sur une jambe de bois.

N’attendre que l’élection présidentielle française pour être indigné, c’est faire montre d’une cécité aveuglante. Tout ceci montre que les élites françaises sont hors sol et vivent dans leur bulle parisienne du Fouquet’s à la Rotonde. 60 % de la population active française  est ouvrière, mais seulement 6 % des enfants des ouvriers sont à l’ENA, 4,5 % à Sciences Politiques et 1 % à Polytechnique.

Quant aux Africains et notamment aux Congolais qui s’excitent dans cette élection, rappelons-nous que depuis plus de 50 ans d’indépendance et malgré la succession des présidents français de tout bord, nos pays africains francophones n’ont toujours pas pour leur population l’accès à l’eau potable, à l’électricité, aux soins de santé de qualité et à une éducation digne. L’illusion du changement en marche en France, nous fait remonter dans le temps avec l’euphorie qui a suivi l’élection du premier président Noir américain Barack Obama. Les présidents occidentaux sont élus pour servir et garantir les intérêts de leur peuple, dixit le Général de Gaulle : « Les états n’ont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts ».

Pour ma part, mon combat est résolument tourné vers le Congo qui aspire à devenir un pays démocratique. En cela, réunissons tous nos efforts pour chasser du pouvoir Sassou élevé au rang de catastrophe nationale ainsi que toute sa clique. Barack Obama et François Hollande, nonobstant des discours mielleux sur les droits de l’Homme et la bonne gouvernance n’ont pas pu. Ils se sont heurtés à la logique économique qui prend le dessus sur la vie des milliers de Congolais qui meurt notamment dans le Pool. N’éparpillons pas notre énergie pour une campagne présidentielle dans laquelle nous ne sommes perçus que comme des anomalies sympathiques. Après le 07 mai 2017, les rideaux tomberont et le monde retrouvera ses habitudes qui ont la vie dure.

La mondialisation a mis à nu la France, qui est devenu un pays quelconque. Il revient ainsi aux Africains de changer le paradigme de leur relation bilatérale en fonctions des intérêts de leur population car nous ne sommes pas condamnés à mourir bêtes.

Cette élection présidentielle française nous a montré l’état de déliquescence de la France, ce même état que celle-ci a contribué à plonger nos pays. Il est de notre devoir de relever le défi de la construction de nos états africains pendant qu’il est encore temps. Ce qui est cocasse, c’est que bientôt nos chefs d’états africains grabataires viendront faire allégeance au minot et y recevoir leurs ordres de missions.

Le point de référence d’une société civilisée c’est la qualité de sa justice. Nous en sommes encore loin en France comme au Congo, et dans les deux cas c’est l’injustice sociale qui prime d’où le risque d’implosion sociale. Tant que les magistrats français seront décorés par ceux qu’ils sont censés juger, le mélange des genres va perdurer. En tout état de cause, le changement ce n’est pas pour maintenant. Vive le monde de l’entre-soi et la république des petits copains et coquins. Aux larmes citoyens !

Le racisme et la dictature sont les deux fléaux qu’ils nous incombent de combattre en ce début du XXIème siècle.

C’est Albert Einstein qui écrivait : « La folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent ».

Sortons tous de l’asile car nous n’avons rien n’à y faire.

Patrice Aimé Césaire MIAKASSISSA

 

 

(2 commentaires)

  1. LE CONGO RAZZAVILLE ET SON PEUPLE TRAHI EN LIVE DEPUIS BRAZZAVILLE JUSQU'A PARIS ET PUIS

    IL A DIT: S’AFFRANCHIR DE SA LOGE EST A LA FOIS DUR ET A LA FIN PUNISSABLE…
    Clarification secrète: Il n’y a pas de franc-maçons politiques en prison ou torturés au Congo Brazzaville -vous l’aurez compris les codes de ses gens qui détruisent invisiblement notre cher patrie – Ils sont du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest – Ils défendent tous leurs différentes loges contre le peuple congolais !!! http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/05/les-sacrifices-humains-a-vendre-la-franc-maconnerie-est-elle-diabolique-au-congo-brazzaville.html

  2. VOTER MACRON POUR L'EXTERMINATION DU CONGO EN COMMENÇANT PAR LE POOL

    bande des criminels nous sommes tous des congolais sauvez le pool c’est l’objectif de tout congolais. BUVEUR DU SANG HUMAIN SASSOU LE PLUS GRAND CRIMINEL FORMÉE ET ENTRETENU PAR LA France, MACRON VA FAIRE PIRE QUE HOLLANDE

Laisser un commentaire