«

»

Avr 01 2017

Le D.G. de Talassa serait-il victime d’une erreur judiciaire ou veut-on … ?

Ghys Fortuné Dombe Bemba, pour avoir publié le message de Frédéric Bintsamou dans le journal Talassa n°439 du lundi 09 janvier 2017, est poursuivi pour  ‘‘complicité d’atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat’’ et placé depuis le 11 janvier 2017 à la Maison d’Arrêt Centrale de Brazzaville.

Le Procureur Oko Ngakala avait bouclé son instruction le 20 janvier 2017 par un deuxième interrogatoire qui a tourné uniquement autour de la publication dudit message durant lequel le prévenu a été catégorique, affirmant l’avoir l’avoir piqué sur internet. Aussitôt, le Procureur de la République a envoyé le dossier à la Chambre d’accusation notamment, chez le Procureur Général Mbitsi qui le lui a renvoyé quatre jours après pour requalifier les faits. Après requalification des faits, André Oko Ngakala a renvoyé le dossier à la chambre d’accusation en début du mois de février.

Erreur judiciaire ou d’appréciation ?

Telle est la question que plus d’un Congolais se posent quand on sait que ledit message a circulé dix jours avant sa publication dans le journal Talassa, dans des centaines de milliers de téléphones utilisant les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Wattsap, etc.) ; divers sites internet, voire certains journaux de la place, le cas du journal La Griffe du 5 au 13 janvier 2017. Les milliers de personnes qui l’ont compulsé et les divers canaux qui l’ont diffusé bien avant le journal Talassa n’ont pas curieusement été accusé de ‘‘complicité avec Ntumi’’, mais seulement le D.G. de Talassa qui a fait son travail comme le font les journalistes du monde entier. Que dire des journalistes qui sont dans divers théâtres d’opération dans le monde ? Sont-ils en complicité avec l’un ou l’autre partie en conflit ? RFI et d’autres chaînes internationales qui ont déjà diffusé les interviews de Ntumi pendant qu’il est retranché sont-elles complices aussi ?

En relayant ce message, Ghys Fortuné DOMBE BEMBA n’avait pas enfreint à aucune règle déontologique ni à la mission dévolue à la presse d’informer la population. Et s’il y avait faute, en réalité, c’est le Conseil Supérieur de la Liberté de Communication (CSLC) qui devrait le sanctionner. Ce qui est encore grave, c’est que le Procureur avait parlé d’un flagrant délit or, en la matière, aussitôt le jugement devrait suivre. Mais jusqu’à ce jour, rien n’est fait.

La ligne éditoriale radicale qui dérangerait ?

Il sied de dire que, nonobstant sa ligne éditoriale proche de l’opposition, notre confrère n’est ni comploteur moins encore politicien. Pour l’avoir côtoyé depuis 2002 que son journal existe, je peux confirmer qu’il est simplement très engagé et il a la main sur le cœur. Il a secouru plus d’une personne, de gauche comme de droite, toutes les catégories socioprofessionnelles et même les plus démunies. Qui n’a pas bénéficié de ses services ?

Ghys Fortuné Dombe Bemba qui est aussi homme d’affaires et consultant sur les questions de sécurité et de paix, ne mérite pas ce traitement d’être cloîtré dans une cellule 24/24 comme un bandit de grand chemin.

Continuer à le garder en pison, c’est violer la parole du Président de la République qui avait déclaré tout haut et fort que les délits de presse sont officiellement dépénalisés au Congo et aucun journaliste ne devrait plus aller en prison pour les infractions liées à sa profession.

Que gagne le pays en gardant les journalistes en prison ? Ne voyons-nous pas que c’est le pays qui est discrédité avec différents rapports sur l’état de la démocratie ? Garder Ghys Fortuné Dombe Bemba en prison, c’est valider la thèse que derrière cet emprisonnement se cache quelque chose.

Ghys Fortuné Bemba Dombé est un homme de Dieu qui respecte ces préceptes même quand il écrit, bien qu’incisif, il utilise des métaphores que certaines gens mal intentionnées prennent pour injures.

(3 commentaires)

  1. groupement des eleves de l'ecole militaire colonel jean jacques joachim yombhy opango de mindouli

    la parole d’un chef d’etat n’a pas force de loi.elle n’est pas une disposition constitutionnelle.

    il est reproche a mr ghys f d bemba davoir narguer lautorite publique.il savait pertinement que mr bitsangou frederic etait coupable de destruction des biens publics(mairie de makekeleke) et d’interruption de service publics(attaques des trains) et d’assassinats d’agents publics(les gendarmes qui convoyaient le train marchandises, le conducteur assassine…) et que mr ghys avait dit dans son bidule enregistre sous l’appellation de talassa « propos recueillis hier » cela veut dire qu il narguait sassou en disant « je sais ou se trouve celui que tu recherches ». le pool est fou.vs le savez bien non.sous lissouba quand m b kolelas etait recherche par la police nationale les laris n’arretaient pas de donner des nouvelles de b kolelas.sachant bien qu il etait recherche par les pouvoirs publics en vue d’un jugement.mr b kolelas avait fait enlever deux directeurs de cabinet de p lissouba.ces faits etaient d’une extreme gravite. le pool est fou.combien de fois le dira t on.le meme kolelas recherche par la pôlice nationale en 1965 sous alphonse massamba debat eh ben les laris lavaient fait traverser le fleuve pour kinshasa. alphonse massamba debat ne l’avait jamais sut.le pool lui le savait. le pool est fou!

    bon au moins lui il est en prison.il a des droits. certains lui sont garantis les eleves de l’ecole militaire colonel jean jacques joachim yombhy opango de mindouli n’ont jamais fait de prisonnier eux. laurent bisset journaliste a radio congo avait ete abbatu a la kalachnikov a 06h du matin a mfilou .il faut bien qu il soit venge.20 soldats des facs ont ete assassines par des « jeunes » eleves militaires de lecole militaire colonel jean jacques joachim yombhy opango au nord de mindouli a 05h du matin en janvier 2017.vs le savez bien.jean jacques joachim yombhy opango faisait tuer ces condamnes tot le matin a 05h du matin.il se porte bien.le pool tue les gens a 05 ou 06h du matin.charles mvouama avait ete tue a 06h du matin chez lui .angele bandou avait ete tuee a 06h du matin chez elle.le pool se porte bien.

    POOL TAIS TOI A JAMAIS.

    1. bantu

      Encore toi … dans le mensonge et des conneries.

  2. Libertad

    Libérez Ghys Fortuné, le journaliste est innocent

Laisser un commentaire