«

»

Jan 21 2017

Sassou Nguesso arrache la levée de l’immunité parlementaire d’André Okombi Salissa

sassou-nguesso

Du rapport de force à l’état brut et cru. Le régime dictatorial du Congo-Brazzaville ne s’embarrasse plus de scrupules. Le Khalife d’Oyo, Denis Sassou Nguesso, ne fait pas dans la nuance. Il y va franco. Absolutiste, l’homme d’Edou-Penda confirme le totalitarisme dont toute la planète l’accuse (cf, l’interview du petit journal de Canal+). Il a voulu la levée de l’immunité parlementaire d’André Okombi Salissa, il l’a obtenue ce jeudi 19 janvier 2017. Place à Pierre Mabiala, le Garde des Sceaux et André Oko Ngakala, le petit procureur de Brazzaville,  de faire le boulot.

A la demande expresse et insistante de Denis Sassou Nguesso, les députés réunis en séance plénière le 19 janvier 2017 à Brazzaville, 113 sur les

117 présents, ont voté pour la levée de l’immunité parlementaire d’André Okombi Salissa, député de Lekana (Département des Plateaux). Son tort ?

Avoir mené une campagne contre le changement de la Constitution du 20 janvier 2002 voulu par Denis Sassou Nguesso et surtout s’être présenté à la présidentielle du 20 mars 2016. Crime de lèse majesté.

Sans surprise donc, pas une seule voix des camarades membres du PCT et apparentés n’a manqué ce jeudi 19 janvier 2017 à l’occasion de la mascarade de vote pour la levée de l’immunité parlementaire d’André Okombi Salissa d’ores et déjà décidée par Denis Sassou Nguesso. Tout le monde a fait chorus. Le dictateur de Mpila a instillé la peur sur la ville, exerçant un terrorisme d’Etat qui passe pour une particularité en Afrique Centrale et, bientôt, un modèle exportable en Afrique, par exemple en Gambie.

Non que les députés PCT aient procédé à la levée de l’immunité d’André Okombi Salissa de gaité de cœur. C’est qu’il y allait de leur survie politique voire physique. Dans ce pays, le Congo-Brazzaville, transformé par Denis Sassou Nguesso en prison à ciel ouvert où la classe politique est corruptible à souhait, où l’on peut être assassiné, arrêté et jeté en prison pour avoir levé son petit doigt, les camarades membres du PCT n’avaient pas d’autre choix que rentrer dans les rangs. Une bassesse achetée, bien entendu, à coups d’espèces sonnantes et trébuchantes. La peur de mourir, l’appât du gain, l’incertitude du lendemain qui déchante ont eu raison des petits soldats du PCT déguisés en parlementaires. Nous sommes, tout de même, à la veille des élections législatives. Pourquoi tenter le diable en prenant le risque de perdre son strapontin ?

Quatre députés sur 117 n’ont pas voté la levée de l’immunité parlementaire d’André Okombi Salissa. Parmi ceux-ci, Claudine Munari Mabondzo, députée de Mouyondzi. Pascal Tsaty Mabiala, député de Loudima, s’étant abstenu, il faut croire que l’honorable Okombi avait une chance infinitésimale de s’en tirer à bon compte.

Absent de la salle, la légende n’instruit pas sur le positionnement ce jeudi 19 janvier 2017 de Guy Brice Parfait Kolelas, député de Kinkala.

Benjamin BILOMBOT BITADYS

 

(7 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. OKOMBI SALISSA N’A PLUS D’IMMUNITÉ DICTATORIALE ET QU’EST-CE QUE CA PEUT FAIRE DANS UNE DICTATURE ?

    OKOMBI SALISSA N’A PLUS D’IMMUNITÉ DICTATORIALE ET QU’EST-CE QUE CA PEUT FAIRE DANS UNE DICTATURE ? https://www.youtube.com/watch?v=Y7BYieeDdL4

  2. LE PATRIOT

    euillez transmettre cette vidéo a hollande et a tout le gouvernement français, eu qui soutiennent la barbarie au Congo Brazzaville même Kabila de la RDC ( en refusant de rencontrer le terroriste français sassou) c’est montrée plus grand qu’hollande qui sa soit sans honte a cote d’un criminel que l’Afrique n’a jamais connu comme président.
    Il est temps a la France de finir avec l’économie coloniale, nous les congolais nous disons non a au terroriste français au nom de Sassou
    A la France les congolais veulent vivre en paix et sassou n’est qu’un criminel, sa place c’est en prison. Nous voulons au Congo Brazzaville un président qui va penser aux congolais et non grossir les prisions avec des prisonniers politiques.
    LA France LAISSE NOUS TRANQUILLE, TU PEUX FERMER TON AMBASSADE DE BRAZZAVILLE NOUS AVONS RIEN A PERDRE, SI NON NOUS AURONS LA PAIX.
    QUEL BÊTISE DE COMMISSION SUR LA LIBYE UN PAYS PAYS TOTALEMENT DÉTRUIT. AVANT DE S’OCCUPER DES AUTRE CE CRIMINEL DOIT D’ABORD FAIRE LA PAIX CHEZ LUI EN RECONNAISSANT AVOIR VOLER LE VICTOIRE DU PEUPLE
    https://www.youtube.com/watch?v=crR6Rys4usA

  3. LA SANTÉ MENTALE DES CONGOLAIS EST-ELLE ENCORE RÉCUPÉRABLE ET OU RÉPARABLE?

    L’ignorance est-elle la pire des souffrances? – Oui, c’est à peu près cela. Mais tout dépend de la durée pendant laquelle le cerveau a été abimé par la durabilité de la période médiévale.

    LA SANTÉ MENTALE DES CONGOLAIS EST-ELLE ENCORE RÉCUPÉRABLE ET OU RÉPARABLE?

    Les congolais n’ont même plus la dignité, ni le courage d’oser « NON » et enfin agir de manière insurrectionnelle et militaire contre le régime politique antisocial incarné par le dictateur Sassou Nguesso. Explications: http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/01/la-sante-mentale-des-congolais-est-elle-encore-recuperable-et-ou-reparable.html

  4. LA SANTÉ MENTALE DES CONGOLAIS EST-ELLE ENCORE RÉCUPÉRABLE ET OU RÉPARABLE?

    SASSOUFIN: PRIORITÉ A LA REFORME MENTALE DES CONGOLAIS D’ABORD ET PUIS LA RESTAURATION DE L’ÉTAT ET DE SON AUTORITÉ http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/01/sassoufin-la-reforme-mentale-des-congolais-d-abord-et-puis-la-restauration-de-l-etat-et-de-son-autorite.html

  5. LE PATRIOT

    Je continue a dire que la situation de la Gambie n’est pas similaire a celle d u Congo Brazzaville.
    Au CONGO depuis 1997 nous luttons contre la France (l’armée française est venu faire la guerre contre un président élue en détruisant toutes les structures d’un état
    Destruction de l’armée congolaise, aujourd’hui on nous parlons toutes les armes lourdes de ce pays se trouvent a Oyo sous le contrôle d’une milice formée et entretenue par la France. Du coup l’armée dite républicaine au Congo Brazzaville obsolète chose différente en Gambie.
    L’assemble nationale même les députes du sud Congo sont tous Mbochi nommé par le terroriste sassou du coup l’assemble congolaise est un ensemble de la famille du terroriste français sassou, chose différente en Gambie.
    Toutes les postes clés du gouvernement du Congo sont tenu par la famille du terroriste.
    En plus en Gambie l’armée ouest Africaine était prête sous l’égide de l’Angleterre de faire assaut en Gambie chose différente au Congo Brazzaville c’est plus la France qui organise le désordre.
    OUVREZ TOUS LES MEDIAS DE MONDE VOUS TROUVEREZ LE PROBLÈME GAMBIEN.
    MAIS PAR CONTRE QUAND CE CRIMINEL DE SASSOU C’EST RENDU USA (LA PREMIÈRE PUISSANCE DU MONDE) DURANT SON FIASCO AVEC TRUMP C’EST INEXISTANT DANS LES MEDIAS DU MONDE SAUF TÉLÉ FOUFOU INTERNATIONALE (Rfi).
    PARTOUT OU LE CONGOLAIS C’EST RENDU C’EST LA MÊME RÉPONSE « VOTRE PROBLÈME C’EST LA France, NOUS NE POUVONS PAS NOUS INGÉRER DES AFFAIRES DE LA France »
    ALORS CHER CONGOLAIS SASSOU EST IMBÉCILE DE NAISSANCE IL NE CONTRÔLE ABSOLUMENT RIEN TOUT EST FAIT PAR LA France C’EST QUI SIGNIFIE QUE NOUS SOMMES EN FACE D’UN PROBLÈME D’INDÉPENDANCE
    FAIREMONS L’AMBASSADE DE France DE BRAZZAVILLE.

  6. Extraterrestre

    Entre nous,c’est le président SASSOU qui a enlevé l’ immunité parlementaire D’Okombi? non,ce sont les parlementaires Congolais et non le président SASSOU.
    C’est une méconnaissance du fonctionnement du parlement.

Laisser un commentaire