«

»

Déc 31 2016

Sassou : Fin et décadence

sassou-fin

D’ici, j’entendis les youyous qui montaient de la Sassousphère, célébrant la soi-disant rencontre entre le New-yorkais et le natif d’Edou. Le jour de gloire arriva pour celui qui continue à asservir et à massacrer son peuple au mépris des règles élémentaires des droits de l’Homme. Mais, c’était mal connaître les usages qui régissent la démocratie américaine.

Annoncée à grand renfort de publicité sur la télévision nationale comme en Corée du Nord par un journaliste récitant de façon monocorde son texte, la rencontre du siècle a fait pschitt. Au Congo-Brazzaville, le mensonge d’état s’est fait chair. Bien que Donald Trump soit habitué aux frasques, recevoir en tant que premier président africain, un dictateur non élu, aurait été mal perçu, de gout douteux et un mauvais signal envoyé à ceux qui se battent pour la restauration de la démocratie dans leurs contrées notamment au Congo. L’honneur est sauf pour les USA vis-à-vis de l’Afrique. Ce pays où tout est possible n’a pas voulu cautionner le hold-up électoral dont a été victime le peuple congolais.

Devenu un président renégat à la suite de ses turpitudes du 20 mars 2016, il en perd le sommeil au point de faire des cauchemars et vivre dans l’illusion. Il aurait tant voulu qu’internet et les réseaux sociaux n’existèrent point pour continuer à mentir le peuple congolais. Mais, il est rattrapé par la réalité. Depuis toujours, le mensonge a été la doctrine de cet État. Quelle crédibilité auront maintenant ceux de la Sassousphère qui ont fanfaronné sur les réseaux sociaux, ridiculisant ainsi au passage un gouvernement déjà mal en point ? Ces derniers se cacheront pour toujours, mais nous savons aussi qu’au Congo le ridicule ne tue pas. Après les élections à huis clos, ils innovent avec des rencontres imaginaires.

Les vrais raisons de ce voyage sont à chercher ailleurs. Tel un boulanger qui veut rouler tout le monde dans la farine, il a été vite rattrapé par ses mesquineries. Espérons seulement qu’il aura le courage de venir nous dire les vrais raisons de ce fiasco à retentissement mondial. Après monsieur 8%, voici ce dernier devenu bonimenteur. Toute chose a une fin et celui qui a perdu son aura d’antan coure après une hypothétique renaissance sur le plan international. Tel est pris qui croyait prendre. Ils viennent de nous créer le canular de décembre qui consiste à s’inviter sans rendez-vous chez autrui.

C’est la farce politique de cette fin d’année qui vient de nous être servie et nous en sommes les dindons. Cette fin tragique n’est pas sans nous rappeler celle du Maréchal Mobutu, ballotter à travers le monde à la recherche d’une légitimité à jamais perdue.

En cette fin d’année 2016 très riche en événements, le peuple congolais est toujours à la recherche d’une solution pérenne en vue d’ancrer la démocratie dans une pratique quotidienne. Le hold-up perpétré par monsieur 8%, la guerre civile dans le Pool, l’emprisonnement de nos leaders politiques, la violation systématique de nos libertés fondamentales montrent que ce chemin ne sera pas un long fleuve tranquille.

L’on aurait pu attendre un geste d’apaisement de la part de notre timonier national tant le pays est à l’agonie. Mais ce dernier s’est illustré par une escapade américaine qui restera dans les annales de la diplomatie mondiale. C’est le remake en live du « Prince d’Edou à New-York », mais ici nous ne sommes plus dans une fiction. Nul point besoin de revenir sur un épisode pathétique qui a humilié tous les Congolais à travers le monde. L’on pourrait se poser la question de savoir s’il y a un capitaine dans le navire CONGO ? Ce personnage est devenu pittoresque par ses expérimentations hasardeuses.

L’heure est grave car le capitaine du Titanic congolais navigue à hue et à dia, ne voyant poindre à l’horizon l’iceberg qui se profile devant lui. Le Congo vient de perdre ses dernières lettres de noblesse en devenant la risée du monde. Les bonnes manières en diplomatie font place à l’amateurisme des pieds nickelés d’Oyo, de Tchikapika, d’Edou et de Sibiti. Notre steward national qui a toujours préféré la douceur et la quiétude des avions au climat sale et poisseux du Congo a été vite rattrapé par ses démons. C’était la ballade des gens heureux d’Oyo au pays de l’oncle Sam, eux qui se soucient peu du peuple congolais. Tintin à New-York alla aux USA chercher une légitimité perdue dans les urnes au Congo-Brazzaville. C’est vite oublier que dans une démocratie, c’est le peuple, le souverain primaire, qui a le pouvoir d’élire ses dirigeants. Cela est valable pour tous les pays du monde, sauf au Congo.

C’est le peuple américain qui a élu Donald Trump comme dans toute démocratie. Mais, il serait inapproprié de s’imaginer ou de croire que Donald Trump va imposer au peuple congolais le tyran de l’Alima. Celui-là même qui après plus de 32 ans de pouvoir n’a pu apporter ne fut-ce que les besoins physiologiques les plus basiques à ses concitoyens. Son exercice du pouvoir n’a consisté qu’à se vautrer dans la luxure au point de transformer le Congo en un lupanar dans lequel tous les vices sont permis.

Le peuple congolais n’est pas dupe. Ces voyages négociés à coup de nos milliards de francs CFA afin de rendre visite à nos grands électeurs qui élisent les dictateurs africains, ne nous émeuvent plus. Nous savons d’ores et déjà que notre destin est entre nos mains. Il nous revient de faire entendre notre voix au-delà de ces prisons à ciel ouvert, dépourvues de tout, qui nous servent de pays.

Nos dirigeants africains se ridiculisent en allant dans les capitales occidentales se faire adouber avec notre argent par ceux-là même qui nous critiquent à juste raison pour notre malgouvernance. Cet archétype a du mal à se débarrasser du fameux syndrome de Stockholm. Ce monsieur, le dernier des barbares, est le type de dirigeants africains qui nous font honte et que nous ne voulons plus sur ce continent. Toujours est-il que nous n’attendions rien de ce voyage. Il a déjà rencontré le Pape François I, mais ce n’est pas pour autant que ce dernier a touché son cœur endurci par tant de haine vis-à-vis d’un peuple qui lui a tourné le dos.

Fréquenter les démocrates occidentaux qui savent que l’argent n’a pas d’odeur ne fait pas de vous un démocrate. Être Président du comité de haut-niveau de l’Union africaine sur la Libye, ce cartel des dictateurs africains, et ne pas pouvoir régler la crise qui sévit au Congo et plus particulièrement dans le département du Pool est la plus grande gageure politique de cette fin d’année 2016 qui décidément n’a pas fini de nous offrir des surprises. Quand sa propre maison brûle, il convient de rechercher les voies et moyens de sortie de crise au lieu de crier au loup. Ne désespérons pas car dans son discours de fin d’année, notre joyeux luron pourra nous offrir sa démission tant son échec est patent et qu’il a du mal à se relever ne sachant plus à quel saint se vouer. Ce serait sa dernière frasque et la bonne. Il faut qu’il parte avant d’abîmer encore un peu plus l’image du Congo que nous aurons du mal à redorer. Le Congo mérite mieux.

Une pensée émue pour ceux et celles qui nous ont quittés en cette année 2016. A mes compatriotes, tous mes vœux les meilleurs pour l’année 2017 que j’espère sera sereine et empreinte de responsabilité vis-à-vis du peuple congolais qui ne mériterait pas qu’on l’abandonne. Mon admiration va à ceux et celles qui affrontent au quotidien les foudres de la tyrannie au Congo-Brazzaville. Votre travail ne sera pas vain. Mention spéciale à nos compatriotes des USA qui ont fait échouer cette rencontre par leur ténacité et vigilance citoyenne.

Margaret Mead écrivait : « Ne doutez jamais qu’un petit groupe de personnes peuvent changer le monde. En fait, c’est toujours ainsi que le monde a changé. » A tout le peuple congolais, je dis que même la nuit la plus sombre a toujours une fin lumineuse.

 

Patrice Aimé Césaire MIAKASSISSA

 

(6 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. donald trump

    oui dans une certaine mesure deja que denis sassou ng est desormais interdit de presence physique aux sommets de la francophonie.mais il nest pas le seul chef detat congolais a avoir vecu une telle deculottee.deja en aout 19987 pascal lissouba le rpremier chef detat a avoir invite l’aviation dans un conflit politique(les helicos MI 24 pilote par des ukrainiens) avait prit son avion pour paris afin de rencontrer jacques chirac.une fois a paris j chirac au telephone lui avait que « je ne vais pas te recevoir et j’ai d’ailleurs prevenu lionel de ne pas te recevoir.ton mandat s’acheve le 31 aout et tu ne seras plus le president du congo ». p lissouba etait rentre a brazzaville voyant que tt etait fini avait donc appele a la rescousse la bete sauvage du pool en la personne de b kolelas. comme tjs la bete du djoue avait accepte.c’etait trop tard.

    pour donald trump je pense que cette rencontre a ete organisee par des arnaqueurs.sassou a depense bcp d’argent.setant deplace en tant que mediateur de l’ua sur la crise lybienne cette rencontre devrait etre placee sous les auspices de lua.donc cest l’ua qui devrait etablir le calendrier de travail de rencontre ….a bord de lavion presidentiel devrait sy trouver des diplomates de lua.or claudia etait a bord et claudia n’est pas diplomate de l’ua.lua sait que mr donald trump na pas encore ete investit comme president des usa. est ce que firmin est un administrateur?

    ensuite on ne deplace pas un chef d’etat americain comme on le fait en afrique.meme a miami donald trump ne pouvait pas sy rendre.securite personnelle oblige procedures americaines oblige.un chef detat americain sur son itineraire y volent des helicos.docn meme sassou ng a miami donald trump ne pouvait pas sy rendre.meme a los angeles au texas… conclusion donald trump n’a pas rencontre sassou ng.

    mais cela ete une HONTE NATIONALE.ce nest pas sassou ng qui a remporte lelection presidentielle du 20 mars 2016.cest mokoko.bien mal acqui ne profite jamais.

  2. TRUMP M'A HUMILIE ET VA ME TUER APRES SA PRISE DE FONCTION LE 20 JANVIER 2017

    BONNE ANNÉE 2017 AUX CONGOLAIS DEPUIS PARIS CHAMPS-ÉLYSÉES CHARLES DE GAULLE ÉTOILE. 2 VIDÉOS DE L’EVENEMENT MADE IN AYA TONGA http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/01/bonne-annee-2017-aux-congolais-depuis-paris-champs-elysees-charles-de-gaulle-etoile.html

  3. Flova

    Le president de l arret public a rencontré un franc succes aux USA, Il n a pas ete interpelé par la justice americaine, son avion n a pas été confisqué comme annoncé, aucun membre du gang n a été inquiété par la police, il a pu mettre pied sur terre. l exploit est a voir de coté. Un criminel qui foule le sol americain sans etre inquiété, il aurait pu etre menotté et enfermé. ce qui pouvait bien arranger nos affaires a Brazzaville.
    Attendons 2017, les choses vont changer.

  4. LES ANNÉES DES CYCLES MAJEURS AU CONGO BRAZZAVILLE: 1947/1957/1977/1997/2017/2037...

    ❤ ATTAQUER ATTAQUER IL EST FINI IL DOIT PARTIR ❤ ❤ ATTAQUER ATTAQUER SES JOURS COMPTÉS IL SERA MIS HORS D’ÉTAT DE NUIRE AU PEUPLE CONGOLAIS ❤ http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/01/top-secret-tic-tac-tic-tac-et-sassoufin-entre-le-5-juin-et-le-15-octobre-2017-ouf.html

  5. M

    La mutinerie du 29.12.2016 à la maison d’arrêt de Brazzaville est un coup monté par les extrémistes du pouvoir ultra criminel et Nazi de Sassou Nguesso.Elle visait à abattre J3M, Ntsourou et Paulin Makaya à la sortie de leurs cellules dans la confusion, et créer ainsi des images fortes aptent à détourner l’attention sur l’humiliation subie par Denis Sassou Nguesso aux USA. Le tyran est prêt à faire davantage couler le sang des Congolais pour camoufler son incompétence, ses crimes contre l’humanité et accentuer son opération d’épuration éthnique, d’extermination dans le Pool. Sassou-Nguesso est un adepte du terrorisme d’État. Sassou-Nguesso humilié et devenu la risée du monde entier a besoin de faire encore usage à la violence, qui est pour lui seul moyen qu’il connait pour faire oublier la honte, les crimes contre l’humanité qu’ils imputent toujours aux autres,particulièrement à Ntoumi qui n`était qu’un petit enfant quant’ il a commencé à les commettre. Comme il fallait s’ y attendre, le pouvoir illégitime de Sassou Nguesso, qui n’est autre qu’une organisation criminelle, n’a pas tarder à accuser de nouveau Ntoumi, son victime de tous les temps, pour la dite mutinerie à la maison d’arrêt centrale de Brazzaville, le jeudi 29 décembre 2016 afin de justifier sa poursuite de ses arrestations arbitraires, l’épuration éthnique dans le Pool. La presse du pouvoir titre pour ce scénario de tous les temps:“La tentative d’évasion de prisonniers aurait été commanditée par quelques éléments du pasteur du pasteur Frédéric Bintsamou alias Ntoumi qui sont également en détention dans ces geôles. „ Cela est vraiment Cynique et relève d’ailleurs un aveu de faiblesse. Comment les élements de Ntoumi ont’ils pu réussir à pénétrer les enceintes de la prison si bien surveillées et dans une de Brazzaville si bien quadrilllées par les forces de l’ordre au service de Sassou et clique. Sassou Nguesso et sa clique qui font de Ntoumi un mythe, derrière lequel il faut se cacher pour tous les coups, ne peuvent désormais en tout cas tromper que les niais et les comrompus.Ntoumi est’ il l’ auteur des massacres des disparus de Beach et ceux perpétrés à la maison de Ntourou il ya à peine quelques années?“ Remontons un peu plus loins: »Lorsque Sassou Nguesso et Yhombi-Opango assassinent Marien Ngouabi. Quand Ils détournent les soupçons sur des innocents Laris-Bakongos qu’ils éliminent physiquement. Et qu’ ils organisent une semaine sanglante,au cours de laquelle sont opérées de nombreuses exécutions sommaires, et les malheureux sont enterrés comme des chiens, torturés avant d’être abattus ou enterrés vivants; tel que cela fut le cas de l’ex-Président Massamba-Debat, dont les yeux auraient été crevés, puis dépécé et jeté en pature aux lions du parc zoologique. le Cardinal Emile Biayenda, les lieutenants Kimbouala-Nkaya, Mboro, Ontsou, ainsi que d’autres innocents étaient massacrés, alors que Sassou Nguesso est ministre de la Défense, et dirigea provisoirement l’Etat, du 18 mars au 3 avril 1977, » Ntoumi était il là? Le tyran Sassou Nguesso a rendu un vibrant hommage à sa force armée tribale et ses supplétifs qui ne cessent perpétrer des crimes, des génocides, de bombarder le département du Pool depuis prèsque déjà une année, en déclarant : « ​Il s’agit des vaillants officiers et des braves soldats de nos forces de défense et de sécurité dont je salue l’esprit de mission, d’abnégation et de sacrifice qu’ils consentent au quotidien pour assurer notre sécurité et notre quiétude collectives. „Honte pour Sassou Nguesso et sa clique qui continuent à massacrer les Congolais au mépris des règles élémentaires des droits de l’Homme sont des des grands criminels, des individus sans foi ni loi et très dangereux pour la paix, le développement, l’avenir du Congo et en partie de l’Afrique. Pour 2017, Sassou-Nguesso demande à son gouvernement illégal de dire la vérité. Espérant pour cela que l’auteur de très nombreux crimes contre l’humanité, les crimes de guerre, de tortures tels que ceux des disparus du beach, du hold-up électoral et massacre son peuple dans le département du Pool, des assassinats des présidents NGouabi, Massambat-Débat , du cardinal Biayenda, des détournements de fonds publics depuis plus de 32 ans, ainsi que du pillage systématique des revenus pétroliers, des biens mal acquis etc commence par nous dire la vérité sur les raisons qui lui pousse à agir comme il le fait depuis des années.Quant à nous Congolais conscients de nos devoirs et responsabilités. Il ne reste plus à perdre un seul instant le temps. Unissons nos efforts pour renverser sans retard, Sassou Nguesso et sa clique et sauver le Congo !

  6. Kuna

    Allo Thierry Moungalla, c’est le doyen dinosaure et président à vue du Zimbabwe, Robert Mugabe. Que voulez vous? Écoute petit idiot. Va dire à ton idiot de président mon frère que moi le doyen l’attend à Harare ma belle capitale. Là c’est sûr il n y aura pas de rendez- vous manqué. Comme je ne sais quoi faire de mes journées nous pourrons passer ensemble des heures à élaborer des stratégies pour rester ad vitam aeternam au pouvoir.

    Allo Thierry Moungalla, c’est Erdogan le dictateur d’Ankara en Turquie. Ok mais que voulez vous. Écoute petit idiot. Dis à ton idiot de président qu’il n y a pas que les USA. Il peut venir passer du beau temps à Istanbul. Il pourra ainsi voir comment je mate les Kurdes, comment je maltraite les journalistes les enseignants même les officiers. Il passera un bon stage pour durcir sa dictature contre les Kurdes de son pays qui se font appeler les Bakongos.

    Allo petit Thierry Moungalla c’est Bachar en Assad le boucher d’Alep ville martyr que j’ai écrasé après deux mois de bombardements intensifs. Va dire à ton idiot de président que je l’attends à Damas. Surtout qu’il vienne avec son Jean Dominique Okemba. Je leur apprendrai les vraies méthodes pour venir à bout du seul rebelle Ntoumi et comment raser le Pool.

    Allo Thierry porte-parole le plus idiot. Cest qui? Cest le Maréchal Mobutu Sese Seko. Mais vous n’êtes pas mort et enterré au Maroc? Eh idiot. Il n y a pas de mais. C’est une mission de la plus grande importance. Que dois je faire? Va immédiatement dire à ton idiot de président mon petit frère. Dis lui bien qu’a trop vouloir s’accrocher au pouvoir il va se retrouver comme Samuel Do à qui on avait coupé les oreilles et les couilles avant de le liquider. Moi quand ça commencé à chauffer j’avais au moins un avion qui fonctionnait et un général Mahele très fidèle qui m’a accompagné à l’aéroport.

    Allo Thierry Mounkala. Qui appelle? C’est le guide éclairé Kim Jon Un président à vie de la Corée du Nord. J’invite ton idiot de président pourvunr visite d’État à Pyongyang. Il pourra venir inspecter mon arsenal se servir gratuitement pour raser le Pool et commettre un génocide sur les habitants du Pool. Chez moi même les chiens ont peur de moi.

    Allo Thierry Moungalla. C’est qui encore? Oh petit idiot un peu de respect pour les grands. Mais à qui ai je l’honneur? C’est le guide Kadhafi. Quoi? Kaadhaafi? ,Oui himself. Mais tu n’es pas mort sous les balles de Sarkozy? Tais toi et écouté. Va dire à ton idiot de président qu’on ne blague pas avec les yankees. Même avec Hollande quand bien même il ne va pas sr représenter. C’est là qu’il est plus dangereux. Mais que dois je aller lui dire. Écoute je crains qu’il finisse comme moi, rattrapé dans un caniveau et abattu comme un chien…. pourtant ils m’avaient pris vivant…

    Allo Thierry Moungalla! Mais c’est qui encore? Eh idiot! tu es toujours porte-parole du gouvernement ya matuvi? Alors quoi tu es jaloux de moi? D’abord c’est qui? C’est ton père qui t’appelle depuis le boulevard des allongés. Euh papa qu’est ce que tu veux. Tu me fous la honte, la honte de toue la famille. Moi qui pensais avoir mis au monde un digne fils. Quel gâchis! Oh Dieu! qu’est ce ce que je t’ai fait pour avoir un enfant aussi idiot. Ecoute idiot: si c’est moi qui t’ai mis au monde, alors tu dois démissionner, car après la honte que tu as foutu au pays tout entier avec ton affaire de Trump? TU devrais déjà démissionner§

Laisser un commentaire