«

»

Déc 17 2016

Lancement d’un emprunt obligataire, une première dans le pays

sassou-konde

Le Congo-Brazzaville est dans une situation de quasi-faillite. Personne ne peut plus le nier.

Les autorités de ce pays doivent regretter leurs largesses passées à l’endroit de certains pays de l’Afrique de l’Ouest. En 2013 et 2014, plusieurs chefs d’Etat étaient, en effet, passés à la caisse : Le Nigérien, Mahamadou Issoufou (50 milliards de F CFA), l’Ivoirien, Alassane Ouattara (100 milliards de F CFA), le Guinéen, Alpha Condé (50 milliards de F CFA), pour ne citer que ceux-là. En Afrique centrale, Denis Sassou Nguesso (sur notre photo avec Alpha Condé) avait soutenu l’équipe de transition de Catherine Samba-Panza en octroyant un crédit budgétaire de 25 milliards de F CFA au Centrafrique. Bref, une solidarité inter-africaine qui fait grincer les dents, aujourd’hui. D’autant plus que le dictateur, dans ses costumes croisés, n’a pas vu venir la crise pétrolière.

Conséquence, il lance son premier emprunt obligataire par appel public à l’épargne d’un montant de 150 milliards de F CFA pour un taux d’intérêt de 6,5%, un taux attractif pour que cette première opération du genre pour le pays, connaisse un grand succès. Toutefois, ce taux très élevé coûtera cher au contribuable congolais.

«L’objectif de cet emprunt obligataire qui a été lancé le 15 décembre, est de financer le déficit du budget de l’Etat exercice 2016 maints fois révisé», explique le communiqué du ministère des Finances.

«Les Fonds mobilisés serviront (aussi) à financer l’achèvement des travaux des infrastructures déjà amorcées à travers tout le pays », poursuit le communiqué. Ecobank Capital, Crédit du Congo, et la BGDFI Bourse », ont été mobilisés pour assurer la réussite de cette opération.

«Le prix d’émission est de 10.000 F CFA pour un minimum de 30 obligations pour un taux d’intérêt de 6,5% net l’année. Cet emprunt a une durée de cinq (5) soit, de 2016 à 2021 », conclut le communiqué.

Maintenant, à vos portefeuilles…

 

Source : Afrique Education

(7 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Isidore AYA TONGA, autonomie... dignité

    EMMANUEL MACRON, AMATEUR POLITIQUE POURRA T-IL DÉTRÔNER LES PROFESSIONNELS DE LA POLITIQUE?
    Quelle est la différence entre le professionnel et l’amateur de la politique?
    La différence entre le professionnel et l’amateur de la politique est la suivante: le premier cherche à confisquer le pouvoir au peuple alors que le second cherche à lui le rendre.

    Publié par Isidore AYA TONGA, être élu, ministre, et ou président de la République n’est pas un métier, plutôt une fonction qui, pour moi doit être limité dans le temps – un mandat renouvelable qu’une seule fois…..

    http://congo-objectif2050.over-blog.com/2016/12/emmanuel-macron-amateur-politique-pourra-t-il-detroner-les-professionnels-de-la-politique.html

    1. Apoh

      Chè(e)r(e)s compatriote(s),

      Le militant de la Résistance considère illégitime le pouvoir de Mr SASSOU et ne reconnaît pas son régime qui a été désavoué par l’ensemble de notre peuple. En tout état de cause, il appartiendra le moment venu au putschiste SASSOU II de s’acquitter de ses propres dettes qu’il contracte en tant que personne physique. Ses dettes consorts n’engagent pas la personne morale (l’Etat congolais). Le militant de la Résistance met donc en garde d’éventuels prêteurs tentés d’écouter ce flatteur pour investir à leur risque et péril dans une association de malfaiteurs aux abois. Seulement, le putschiste SASSOU II est déjà fini. VIVE LA RESISTANCE ! VIVE LE CONGO LIBRE !

  2. Ces brutes au pouvoir à Brazzaville

    Nous l’avons souvent dit, un tronc d’arbre a beau séjouner longtemps dans la rivière, il ne deviendra jamais crocodile. Sassou a beau rester au pouvoir 100 ans, il ne sera jamais un président de la République. C’est-à-dire, qu’il ne fera jamais rien pour mettre ce pays en valeur. Ce n’est pas parce qu’il ne veut pas mais parce qu’il ne sait pas faire, donc, il ne peut pas. Les circuits neuronaux de ce type sont tellement orientés vers les assassinats qu’il n’a aucune connexion pour le développement.

    Tenez! En plein 21è siècle, alors que la voiture est devenu un moyen à la portée de tous, un moyen de plus en plus indispensable, il ne peut pas se rendre compte que pour relier le Congo d’un bout à l’autre ce sont des autoroutes qu’il faut et non une petite route qui, bientôt sera saturée et causera beaucoup d’accidents. Le petit esprit de Sassou n’est pas en mesure de réfléchir à ce point, hélas! Par contre pour aller crier tous les jours sur téléfoufou et raconter n’importe quoi, il sait faire.

    On nous présente Maya Maya comme un bijou. Peut-être. mais comment bâtir un grand aéroport en plein centre ville pendant que les autres les éloignent des grandes agglomération pour éviter les nuisances sonores, les pollutions et autres gênes à ce propos????

    La totale c’est justement cette générosité à aller donner de l’argent à d’autres pendant que chez lui le chômage règne en maître. Là non plus, la connexion neuronale ne peut se faire. Tout ce qui compte c’est le petit confort personnel. Et quel confort!!!!!!

    Voilà donc un abrutisseur qui a trouvé autour de lui des courtisans qui lui font des ovations tous les jours, qui sont payés par l’argent du pays. Ils ne savent pas que les sources sont en train de tarir dangereusement et que nous serons tous logés à la même enseigne de la pauvreté. Que des nuls dans ce pays de merde!!!!!!!!

  3. Mbote

    Il faut etre imbecile pour tomber dans le piege de sassou. Pour les congolais et congolaise de mon age, souvenez vous d’une recitation que l’on apprenais a l’ecole primaire. Il s’agissait d’un lion qui etait tombe dans un trou et il criait au secour a tous les passants. Je ne me souvient plus du titre, mais le singe conseillait tous les passants de ne pas le sauver car celui ou celle qui risque sera le premier repas du lion a la sortie du trou.
    Qui sauvera sassou sera son premier repas puisque Sassou n’honnor rien meme ses propres paroles.

    Sassou et sa famille ont amasse d’enorme somme d’argent (liquide, meubles, immobiliers et autres) qu’ils peuvent utiliser pour vivre jusqu’a la sasoin nouvelle. Apres tout Sassou pense qu’il est au pouvoir pour la vie. Et donc pourquoi emprunter si cela n’est pas un piege?

  4. Isidore AYA TONGA, autonomie... dignité

    Zimbabwé: « Tongai, tongai baba », « Dirige-nous, dirige-nous, père » ont scandé le samedi 17 décembre 2016, les partisans du régime dictatorial.
    ZIMBABWE: ROBERT MUGABE, 92 ANS INVESTI CANDIDAT A LA PRÉSIDENTIELLE DE 2018 !
    http://congo-objectif2050.over-blog.com/2016/12/zimbabwe-pas-besoin-de-primaire.a-92-ans-mugabe-est-investi-pour-la-presidentielle.html

  5. COCO752158

    Aaaah président MASSAMBA-DEBAT !!! André MILONGO !!! Pascal LISSOUBA !!! Pourquoi avoir laissé ce pays et ses finances aux mains de ces ignares prédateurs qui ne connaissent même pas le B-A-BAS de l’économie et ne savent même pas que gouverner c’est prévoir !!! POURQUOI CE MONSIEUR NE PUISE PAS LES NUMERAIRES DANS SA CAGNOTTE PERSONNELLE ??? Car en totalisant les milliards dilapidés par tout ce beau monde il serait en mesure de remettre à flot l’économie Congolaise ! Quoi que… IL faut déjà avoir la volonté de le faire ! Mais pour quelqu’un qui n’aime pas le CONGO… Affaire à suivre !!!

  6. Isidore AYA TONGA, autonomie... dignité

    ALERTE : RDC le jour le plus long…KABILA à Oyo ? http://congo-objectif2050.over-blog.com/2016/12/la-crise-aux-portes-des-armees-congolaises-contre-les-mercenaires-des-dictateurs-sassou-et-kabila.html

Laisser un commentaire