«

»

Sep 02 2017

Communiqué de Presse de la Fédération de l’Opposition Congolaise

Voici le mot liminaire de Mme Claudine Munari, Présidente de la Fédération de l’opposition congolaise, lu par le Professeur Zacharie Charles BOWAO, à la conférence de presse du 1er septembre 2017.

(5 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. congolais étranglé

    Que prévoit la Fédération de l’opposition Congolaise les jours à venir? Rien que des communiqués de presse ? Nous voulons passer aux actes de désobéissance civile. On ne peut pas voir le pays s’abîmer et rester insensé, nous voulons qu’on décrète des journées de réflexion. Par exemple dire que chaque mardi les Congolais doivent klaxonner à 12 h soit en voiture soit agiter les casseroles ou siffler chaque 18 heures. Pour que le pays profond soit sensibilisé des déboires des autres chômeurs, agents licenciés, retraités maltraités, étudiants en danger, les agents ayants des moins sans salaires, les agents municipaux avec 8 mois sans salaires à Dolisie.
    Proclamer un jour pour tout cela et le peuple vous suivra. Proclamer un jour de balayage, jour où tout Congolais doit balayer pour balayer les prédateurs au pouvoir. N’attendons pas que IBOKO-ONANGA féticheur préfet nous accorde le lieu pour faire notre meeting. Quand les gens ont manifesté au Togo, il y a eu des policier en armes à la CEAUSESCU de la Roumanie.
    La lutte de libération pacifique de notre pays n’aura jamais lieu quand nous sommes cloués sans appeler à une journée sans marché, une journée sans musique, une journée sans travail,…
    Notre salut viendra de notre lutte comme en 1963, en 1990. Si nous ne pouvons plus imaginer, mobiliser, rejoignons les autres en prison.

  2. LULENDO de Ponton

    Bonne communication par son fond et sa forme.

    Tout ce que les Congolais subissent est clairement exposé. Toutes les caractéristiques du régime despotique de Sassou sont méthodiquement soulignées. Ce à quoi aspire le peuple souverain est la résurrection d’une République moderne, socialiste et démocratique.

    Le président autoproclamé actuel, est un incompétent et un tricheur notoire qui étouffe les Congolais, car les valeurs qu’il prône sont contraires au progrès. L’Opposition fait bien de les rappeler puisque ce sont en fait, des délits qui serviront demain : l’abus du pouvoir, les fraudes, les détournements du denier public, les faux procès, les privilèges à caractère clanique, les fraudes et les violences de toutes sortes.

    Faire renaître un Congo où le vivre ensemble sera de nouveau notre étendard est une urgence. L’Opposition a raison de garder cette ligne politique comme but prioritaire. Avec l’aide du peuple, l’Opposition sera récompensée, sûre de gagner toutes les luttes contre la barbarie.

    Merci d’être toujours dans la clarté vis-à-vis de la politique ignoble de Sassou et de marquer sans cesse, l’objet de la bataille de l’Opposition patriotique et éclairée.

    Courage aux compatriotes injustement emprisonnés par le putschiste d’Oyo.

  3. Passy Jules

    10 millions de Kiki. N’est ce pas cruel quand on sait ce que vit le peuple congolais? Quand on sait la misère des Congolais qui ont fait des études et travaillé? C’est scandaleux et incompréhensible !

    Avez-vous du cœur ! Dire qu’il y a des sots qui soutiennent ces genres de monstres ! Tous de grands malades !

    Cette famille mérite la corde !

  4. LE CANNIBAL SASSOU L'OEUVRE DE LA FRANCE

    Ce qui vient de se passer au KENYA ne peut pas avoir lieu dans un pays d’Afrique francophone. Notre malheur c’est la France. Un pays totalement parasite vivant sous le sang des africains. Yaya djame est parti sous la pression de l’Angleterre et que fait la France contre le plus grand criminel de tous les temps que l’Afrique n’a jamais connu.
    Sassou a déjà tué plus de ½ millions des congolais, et il continue de tuer. Que peut faire encore sassou au CONGO ?
    Nous sommes dans la descente vers les ténèbres, le monde tel que sassou le pense, c’est-à-dire la misère la plus absolue, l’intolérance, les violes, la destruction, tueries, le vol, un état de non droit l’apocalypse.
    L’impéritie des congolais c’est de penser que que sassou se maintient au pourvoir par ce qu’il mystique ou par ce qu’il tient tout le monde ceci est totalement faut. Lissouba l’a dis a son departt (qu’il se battait contre la France et non sassou).
    C’EST LA France QUI MAINTIENT SASSOU AU POUVOIR AU CONGO, PAR LES LÉGIONNAIRES QUI TUENT CHAQUE JOUR AU CONGO, SON DROIT DE VETO DE L’ONU, AUCUNE RÉSOLUTION DE L’ONU NE PEUT PASSER, ET SA FORCE MÉDIATIQUE, LES MEDIA FRANÇAIS NE PARLENT DU BIEN DE CE CRIMINEL. LES MEDIAS FRANÇAIS SUR LEURS PAGES ANGLOPHONE NE MÉDIATISENT RIEN DU CONGO, MÊME EN FRANÇAIS SEULEMENT SUR LA PAGE RÉSERVER AUX CONGOLAIS, ISOLEMENT TOTAL AU NIVEAU INTERNATIONAL.
    SUR LE PLAN NATIONAL LA France A CREE DEUX GRAND TRAITRES KOLELAS ET NTSATY MABIALA.

  5. Isidore AYA TONGA

    LA FRANCE EST-ELLE SEULE LE PROBLÈME DE LA DÉMOCRATIE ÉLECTORALE FRANCAFRIQUE MOYENÂGEUSE ?

    Isidore AYA TONGA à la Mairie de Paris, le 03/09/2017 à 16h00

    La France est-elle à 40% responsable du problème et à 50% les africains francophones eux-mêmes et à 10% dont on ne sait rien? La démocratie électorale francafrique peut-elle être interprétée comme quantique?

    C’est à dire que personne n’est responsable et coupable de rien. On ne sait donc pas à qui la faute sur différentes échelles individuelles, locales, nationales et francafriques? (Isidore AYA TONGA)…

    http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/09/la-france-est-elle-seule-le-probleme-de-la-democratie-electorale-francafrique-moyenageuse.html

Laisser un commentaire