«

»

Août 02 2017

La France écarte Sassou Nguesso du dossier libyen

Paris a organisé une rencontre entre les représentants des gouvernements rivaux libyens sans convier le président congolais Denis Sassou Nguesso, haut responsable désigné par l’UA sur ce dossier.

« Pour nous, la solution de la crise libyenne ne passe pas par Denis Sassou Nguesso« . Selon ces propos rapportés par l’hebdomadaire Jeune Afrique, l’entourage d’Emmanuel Macron ne mise guère sur l’Union africaine dans la résolution du conflit libyen.

Lors d’une rencontre organisée la semaine dernière entre les deux principaux rivaux libyens, Denis Sassou Nguesso, président du comité de haut niveau de l’Union africaine sur la Libye, n’a pas été convié. Une absence qui en dit long sur la confiance accordée par l’hexagone à l’UA dans la recherche d’une solution à la crise qui secoue la Libye depuis 2011.

Cette réunion sous l’égide du président Macron visait à établir un dialogue entre Faïez Sarraj, le chef du gouvernement installé à Tripoli, et le maréchal Khalifa Haftar qui dirige le gouvernement de Benghazi, la grande ville de l’Est du pays.

Le 2 mai, les deux hommes s’étaient déjà rencontrés à Abou Dhabi sans parvenir à une déclaration de commune. Un accord de « paix et de réconciliation » proposé par l’ONU avait également été signé en juillet 2015 à Skhirat au Maroc, mais celui-ci avait été boudé par les représentants du parlement de Tripoli.

Informé, mais pas invité

« Le président Sassou n’a pas été informé par le président Macron, mais nous avons appris ce qui se tramait par divers canaux diplomatiques », déplore un dignitaire du Congo-Brazzaville dans les colonnes de Jeune Afrique.

Deux jours avant la rencontre, l’ambassadeur de France au Congo, Bertrand Cochery, avait pourtant été reçu par Denis Sassou Nguesso pour l’informer des attentes de cette rencontre. Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a également prévenu le même jour le Guinéen Alpha Condé, président de l’Union africaine.

Face à la volonté du gouvernement français de ne pas convier le président congolais, son entourage se questionne : « Peut-être voulaient-ils garder le secret sur ce rendez-vous pour ne pas prendre le risque qu’il échoue?« , s’interroge une source citée par Jeune Afrique.

Un secret pourtant bien mal gardé auprès de la présidence guinéenne. L’ambassadeur français ayant également dressé le bilan de la rencontre dès le lendemain, auprès du secrétaire général du ministère congolais des Affaires étrangères.

Vers un cessez-le-feu ?

Lors de leur rencontre à Paris, les deux hommes forts de la Libye se sont engagés, dans une déclaration commune, à « s’abstenir  de tout recours à la force armée pour ce qui ne ressort pas strictement de la lutte antiterroriste« .

Pour autant, le chemin vers une paix durable semble encore long. « Cet accord est une étape positive, mais il ne va pas tout régler d’un coup de baguette magique. Les chefs de tribus n’étaient pas présents, et la ville de Misrata échappe à tout contrôle« , nuance un dignitaire congolais.

Ce n’est pas la première fois que l’UA est écartée par la France sur le dossier libyen. En 2014, Jean Ping l’ex-président de la Commission de l’Union africaine avait déclaré au journal français l’Humanité que « les pays occidentaux n’ont pas laissé l’Union africaine “entrer” dans cette histoire libyenne« .

 

 

(7 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Limingi - Britos La main de Moungalla

    On ne se le cache plus… sassou pue trop les produits décapants, dit-on dans les milieux du nouveau président français… Voila pourquoi il utilise des parfums trop forts pour tenter de couvrir la puanteur de ces produits décapants… Des mains trop noires et une face ponctuée d’acnés rougeâtres … Le constat est très frappant. Cela agace dit-on le cercle proche du pouvoir a Brazzaville.
    Et en plus, le rôle de dictateur qui lui colle à la peau depuis, commence a le rendre infréquentable même s’il donne beaucoup d’argent aux différents lobbies ces derniers jours pour qu’on l’invite en France.
    Dur temps pour les dictateurs présentement… surtout pour ceux qui se décapent la peau…

  2. LE CANNIBALE SASSOU, L'ENFANT CHERI DE LA FRANCE

    Comme nous le savons tous, le mal du Congo c’est la France (la colonisation c’est la France, sassou c’est la France, le CFA c’est la France, le coup d’état de 1997 qui c’est transformé en génocide de 1998 a 2002 c’est encore la France, la nouvelle constitution de sassou c’est la France…) je pense que le Pool c’est la région ou le département qui a donné naissance a la fierté d’être congolais, mais malheureusement il nous manque un leader. Actuellement nous avons, un oiseau du bas coup, c’est-à-dire quelqu’un qui va partout ou on lance les graines. A mon frère KOLELAS de savoir que tu ne peux pas te dire meneur du peuple quand tu travailles avec système totalement corrompu, avec des petits coups bas que la France organise pour tout mélanger, je sais que le poids de la France est très difficile a supporté, mais sache le que. Nous admirons tous le savoir faire et la grandeur de l’ouest (Les USA est les occidentaux), mais aujourd’hui, le bloque Asia-Pacifique avance a grand pas, jusqu’à poussé l’ouest de faire des grand changements. Pourquoi ne pas explorer d’autres horizon, car avec la France nous resterons pauvres même pire nous déjà des esclaves. AVEC SASSOU , LA France OUBLIONS LE CONGO LA France N’A JAMAIS JAMAIS ET JAMAIS CONSTRUIT UN PAYS DANS SE MONDE. LA France C’EST LE PIÈTRE DES COLONS. ALORS COMME TU COMPRENDS L’ANGLAIS S-T-P LIT CET ARTICLE ET ET COMMENCE DE MÉDITER.
    https://www.rt.com/news/398205-china-opens-base-djibouti/

  3. A.D

    La France doit écarter Sassou Nguesso, le génocidaire du dossier libyen.Une vérité dont chaque démocrate, Congolais conscient de ses devoirs et responsabilités doit s’inspirer:“ le dictateur n’organise pas les élections pour les perdre. le dialogue ou les négociations ne peuvent pas être une solution dans un rapport de forces déséquilibrés. „ Une insurrection populaire pour désintégrer le système politique actuel au Congo et préparer l’avènement d’une démocratie assumée ou lutte armée restent les seuls solutions pour mettre fin à l’esclavage et à la barberie Sassou Nguesso au Congo.Depuis 1968, année de leur fameux coup-d’état, Sassou Nguesso, marche sur les cadavres, piétine tout un peuple.

  4. CONGO - BRAZZAVILLE: LE 1/100% D'HISTOIRES SECRETES POLITIQUES DE 1944 A 1963 ET PUIS - A SUIVRE !!!

    CONGO – BRAZZAVILLE: LE 1/100% D’HISTOIRES SECRETES POLITIQUES DE 1944 A 1963 ET PUIS – A SUIVRE !!!
    CETTE VIDEO A ETE FILME LE 03/07/2017 A PARIS 12E ENTRE 13H45 ET 14H06 A LA GARE DE LYON PARIS …

    FIN DE LA 2EME GUERRE MONDIALE – NOUVEL ORDRE MONDIAL EDICTE PAR USA/URSS – LE GENERAL CHARLE DE GAULE – NOUVEAU ORDRE POST COLONIAL – USA – UNION SOVIETIQUE – DROITS CIVIQUES USA – FRANCE COLONIALE- GUERRE D’INDOCHINE – GUERRE D’ALGERIE – SEKOURE DE GAULLE – AEF – RESEAUX FOCARD -CONGO BRAZZZAVILLE – AFRIQUE EQUATORIALE FRANCAISE – DECOLONISATION – 1944 A 1963 AU CONGO BRAZZAVILLE – EXPLICATION ET A SUIVRE… http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/08/congo-brazzaville-le-1/100-d-histoires-secretes-politiques-de-1944-a-1963-et-puis-a-suivre.html

  5. Mokengeli

    Avec la Libye, c’est une affaire de gros sous. Si vous ne l’avez pas compris, vous êtes des nullités infinies !!!

    La Libye est immensément riche et donc convoitée par les occidentaux dont la France. Cette dernière n’est pas prête de lâcher le morceau même si les Africains lui reproche d’avoir, par SARKOZY, œuvré pour l’assassinat de KHADAFFI.
    Or, si la France laisse l’UA régler le problème Libyen sans qu’elle n’y soit associée, elle perdra gros. N’oublions pas : la Chine est à l’affût ; et cela donne des sueurs froides à Paris. Donc, elle fait et fera tout pour faire exactement le contraire de ce que tente de faire l’UA.
    C’est le moment pour les Africains de jouer serrés avec le dossier Libyen. Ils doivent faire comprendre à tous les acteurs en conflit dans ce pays que leur avenir ne se jouera jamais à Washington, Londres ou Paris ; mais en AFRIQUE, avec les AFRICAINS.

  6. LE CONGO FICHU

    COMMIPEX = 13% DE DETTE PUBLIQUE CONGOLAISE/120% DU PIB : COMMENT TRANSFORMER DES DETTES PRIVÉES EN UNE DETTE PUBLIQUE ?

    Les congolais devraient-ils transformer eux aussi ; leurs dettes privées en 120% de dette P.I.B nationale ? Sinon comment cela se fait-il que le dictateur Sassou, ses enfants, sa famille, son clan tribal au pouvoir, ses dignitaires, ses courtisans, ses valets locaux et étrangers et entreprises inféodées ont-ils pu transformer leurs dettes privées en dette publique congolaise de Brazzaville?

    La problématique est universelle. Elle est d’ailleurs politique, morale, socioéconomique, financière et civilisationnelle sur différentes échelles sociétales. Ceci devient donc un cas de prise de conscience philosophique, politique, juridique, financière, socioéconomique, culturelle et sociétale tout au long du XXIe siècle. Sinon quel repère morale et d’éthique sociétale allons-nous laisser aux générations actuelles et de demain ? (Isidore AYA TONGA) !!!

    https://www.youtube.com/watch?v=6zx0RQFgths&feature=youtu.be

  7. A.D

     
    Chaque Congolais conscient de ses devoirs et responsabilités doit savoir les conditions dans lequels lui et son peuple se trouvent afin d’arriver réellement à les changer:“ Les élections, le dialogue ou les négociations avec le dictateur génocidaire Sassou Nguesso et sa clique ne servent à rien et ne peuvent pas du tout être une solution dans un rapport de forces déséquilibrés. Il faut complètement éffacer le régime Sassou Nguesso.„ Une insurrection populaire pour désintégrer le système politique actuel au Congo et préparer l’avènement d’une démocratie assumée ou lutte armée restent les seuls solutions pour mettre fin à l’esclavage et à la barberie Sassou Nguesso au Congo.Depuis 1968, année de leur fameux coup-d’état, Sassou Nguesso, marche sur les cadavres, piétine tout un peuple.« Ce qui se déroule dans le Pool, c’est un génocide programmé, un holocauste, intitulé „Opération Mouébara“ nom de la mère de l ‘ initiateur ,dictateur , sorcier, criminel, génocidaire Denis Sassou Nguesso.Cette épuration éthnique avait déjà eu lieu entre 1998 et 2004. Cette nouvelle Opération Mouébara a pour objectif final de faire disparaitre du Congo les Laris, Bacongos, raser le Pool. Denis Sassou Nguesso et sa clique, complices veulent terminer leur crime de massacre de masse en s’achetant à coup des millions de Dollars, d’euro obtenu par l’argent du pétrole, bois, minerais du Congo bradés, des douanes appartenant au peuple Congolais, le silence, la complicité des médias, des politiques, dirigeants des organisations internationales.„Sassou Nguesso est un vrai assassin, corrupteur, génocidaire. Il est le mal du Congo. » Denis Sassou Nguesso n’a pas fait qu’hypothéquer l’avenir, il l’a détruit, il l’a effacé comme on efface des écrits sur une ardoise qu’il a ensuite cassée. »Sassou a inventé le capitalisme clano-familial pour que le Congo soit dominé politiquement et économiquement par une seule et même famille : la famille royale Sassou&Nguesso.Après avoir détruit la forêt tropicale et aussi vendu 25% de toute la forêt congolaise à la banque jordanienne en 2012, ;soit 1/4 de la forêt du Congo, privatisé, voici le dictateur qui n’a pris aucune mesure pour endiguer cette absurdité dans un pays dont la forêt tropicale, est la plus importante après l’Amazonie, se faire distinquer aux yeux du monde pour une publicité trompeuse du fonds bleu pour le bassin du Congo. l’accord decréation du Fonds bleu pour le bassin du Congo a été signé le 9 mars, moins de quatre mois après son annonce lors de la COP22, à Marrakech. Portée par Denis Sassou Nguesso avec le soutien de la Fondation Brazzaville – présidée par l’homme d’affaires français Jean-Yves Ollivier, proche du président congolais –, l’initiative avait alors été adoptée par les chefs d’État des douze pays concernés : l’Angola, le Burundi, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale, le Rwanda, la RD Congo, la Tanzanie, le Tchad et la Zambie.Voici ici une véritable fuite en avant, tel que le dictateur genocidaire et terroriste en connait parfaitement le secret pour camouffler la verité. Comment accordez du crédit à toutes déclarations tapageuses. du dictateur sanguinaire Sassou Nguesso , qui, malgrés la grande manne pétrolière providentiellement tombée sur l’économie congolaise pendant tant d’années n’a pas été capable d’oeuvrer à donner de l’eau potable et l’électricité aux Congolais et à radiquer par exemple, la présence des groupes électrogènes qui sont des grands producteurs de monoxyde de carbone (C0); un gaz très toxique, mortel sont mis en vedette, les sordides montagnes, ainsi que des ordures jetées depuis des décennies ici et là, qui constituent une vraie atteinte à la santé publique peut’ il franchement se motiver à la sauvegarde de la foret qu’il laissent tant saccager pour son insatiable cupidité. de l’argent pour lui, sa famille et son clan?
    http://www.congo-internet.com/pdf/congo_vu_par_thiery_hayes.pdf
    Depuis plus d’ une année, le génocidaire, président illégitime illégal Sassou Nguesso et sa bande continuent à semer la terreur au Congo et à massacrer sauvagement les populations civiles dans le Pool, sous prétexte qu’elles sont prises en otage par Ntoumi et ses rebelles Ninja. Par conséquent, la communauté internationale et surtout la « France,ne peut par conséquent pas nier les massacres et le génocide actuellement en cours au Congo, en particulier dans le département du POOL (un des départements du Congo qui a désavoué le dictateur lors des dernières élections du 20 mars 2016). »„Denis Sassou Nguesso qui n’a pas gagné l’élection présidentielle du 20 mars 2016 après avoir modifiés illégalement la constition qui l’interdisait à se représenter est un président illégitime. Un dictateur génocideur diminué qui est aux commandes de l’ethnie-Etat et qui cherche à la fin de compte à céder le pouvoir illégitime à Christel Denis Sassou-Nguesso;un de ses enfants illégitimes très actif dans la mafia,la grande criminalité, les assinats, les affaires des biens mal acquis. »Milliardaires avec l’argent volé dans les caisses du Congo. Christel Denis Sassou Nguesso, enfant batard qui n’a jamais travaillé nulle part, jouit de la position de son père arrivé par la force des armes qui n’est jamais arrivé au pouvoir et jamais par les urnes, ne connait comme son père que la violence, les crimes, la corruption, les assassinats, la magouille, qui sont leurs seules doctrine et philosophie de gouvernement, de pouvoir. Le Congo-Brazzaville regorge de charniers connus et non encore répertoriés à ce jour dont ils sont les auteurs. Milliardaire comme son père, ses soeurs, Cousins, Denis Christel Sassou le plus riche, l’est devenu en vendant du pétrole volé, non déclaré et en piquant dans les caisses du Congo. Il l’ai devenu en piratant des cargaisons de la Cotrade ou de celles de la SNPC. Chef de file dans le domaine des Biens Mal Acquis, Denis Christel Sassou Nguesso a permis à ses amis à devenir tels que: Calixte Ganongo, aujourd’hui ministre des finances du gouvernement fantoche de Clément Mouamba, Willy Etoka le Golden Boy du pétrole congolais, Blaise Elenga, Raoul Ominga, le nouveau Directeur Administratif et Financier de la SNPC, cousin et successeur de Calixte Ganongo de devenir aussi milliadaires par des cargaisons du pétrole volé. » Sans oublier la fameuse Madame Fairouz Garlan; venue de nulle part et qui est en réalité la véritable patronne, avec ou sans procuration, de la Société Nationale des Pétroles du Congo, la SNPC propriété de Nguesso, et de toutes ses filiales dont la CORAF. Voici comment toute une république, tout un peuple se laissent pasivement exploiter, souffrir par le dictateur, sanquinaire Sassou Nguesso, ses enfants, famille et clique. Le dictateur , genocidaire, Denis Sassou-Nguesso a mis le Congo-Brazzaville complètement par terre sur tous les plans. Où est passé l’argent de pétrole, du bois, des minerais congolais si la réalité est telle que la réalisations de quelques projets qui se sont faites au Congo Brazzaville ont pu s’ acquérir grâce à l’endettement (lourd) du Congo-Brazzaville vis-à-vis de la Chine, qui est gagé pour des années sur le pétrole? Pour le reprendre, Sassou Nguesso et sa clique ont dépensé l’argent du Congo, et continuent en une certaine mesure à le faire, dans les biens mal acquis, l’achat des armes et des consciences,dans l’enrichissement illicite du dictateur Sassou Nguesso, celui de ses enfants, familles et clique. Sassou et sa clique, ses enfants dépensent énormement de l’argent du Congo dans la corruption, pour vendre leurs images, acheter le silences des grands de monde. Il faut s’imaginer de l’argent gaspillé par le dictateur Sassou Nguesso a pour se faire désigné comme médiateur dans des nombreux cas. Il s’est par exemple fait désigner (à coups de billets de banque) réconciliateur en chef des Libyens pour le compte de l’Union africaine (dont les dirigeants ont été corrompus). Comme le fait état le journal Afrique Education, le fameux ministre des affaires étrangères du gouvernement illégal; Jean Claude Gakosso, a déjà, fait le tour de la terre (et dépenser inutilement l’argent des Congolais)pour faire « pousser » ce dossier libyen, apparemment, sans résultat notable, et surtout, sans reconnaissance évidente des Occidentaux. »Le peuple Congolais doit agir et faire partir de force de Sassou Nguesso et sa clique afin de se débarasser de l’esclavage, terreur impossée par l’imonde dictature.

Laisser un commentaire