«

»

Déc 22 2016

Détails sur l’assassinat de Monsieur Roland Gambou, frère d’André Okombi Salissa

roland-gambou-texte

Nous souhaitons porter à la connaissance du Public, les circonstances de l’assassinat du frère cadet de Monsieur André Okombi Salissa. Roland Gambou qui a été tué hier dans les geôles du régime de Mpila.

Roland Gambou a été arrêté en bonne santé depuis plus de quatre mois dans le cadre de la fausse affaire des armes d’Okombi, il est tombé malade en prison (les geôles de la DGST) à cause des multiples tortures subies, ils l’ont gardé pendant des mois sans traitement.

Dans la prison quand la maladie prenait de l’ampleur, pour éviter d’avoir un cadavre entre les mains, ils l’ont emmené à l’hôpital militaire. Sur place, le Médecin après examens avait décidé de le garder en observation à l’hôpital, mais  les responsables de la DGST sous l’instigation d’Oko Ngakala ont refusé et le ramenaient en prison tout malade.

Suite a cette accumulation de tortures et de traitements inhumains, Roland Gambou rentre dans un État Comateux, et ses tortionnaires le transfert au CHU avec toute une équipe  de policiers qui empêchaient même parfois aux membres de sa famille, la famille OKOMBI, de lui rendre visite, un véritable psychodrame familial et mortifère.

Sur le fond de cette fausse affaire d’armes, feu Roland Gambou était  en séjour à Pointe-Noire ou  il a été arrêté, ils ont fouillé chez lui sans trouver ces armes tant recherchées, et c’est trois mois après son arrestation qu’ils fabriquent cette affaire des armes retrouvées au domicile de Mme OKOMBI SALISSA née NGOMA Gisèle pendant que lui est en prison et les  propriétaires de la maison (le couple OKOMBI) hors de Brazzaville.

Les tortionnaires de Mpila rendent Roland Gambou  responsable de la gestion de ces armes placées par les gens de Mpila eux – mêmes, alors qu’il ne vit pas là où ils supposent avoir trouvé des armes.

Ils voulaient des aveux par force de sa part sous des tortures multiples, pour qu’il accepte de porter le chapeau, chose que le martyr Roland Gambou a refusé de faire jusqu’à la dernière minute et à son dernier souffle.

 

(22 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Ces brutes au pouvoir à Brazzaville

    Le sang et les larmes des autres ont encore la côte chez les Nguesso. Ils ne ratent pas une occasion pour en verser malgré la promesse faite, le coeur sur la main qu’il n’y aurait plus rien de cela. Nous avons toujours la confirmation de plus que l’homme des promesses n’a jamais pu en tenir une de sa vie.

    Vivre durement aujourd’hui pour vivre mieux demain : 32 ans après, nous vivons encore plus durement qu’hier

    Autosuffisance alimentaire d’ici à l’an 2000. 16 ans après l’an 2000, la faim et la misère sont toujours au rendez-vous.

    Santé pour tous d’ici à l’an 2000. Tous les hôpitaux sont en état de délabrement. Tiens! C’est Obami Itou qui a choisi d’aller au mourir des congolais. On va voir s’il va s’en sortir ou subir le sort de la majorité des congolais.

    Le traitre Sassou avait donné promesse aux réfugiés de RDC de rentrer et qu’aucun mal ne leur serait fait. Résultat : au moins 350 personnes disparues

    On peut continuer la liste…………………………………………………………………..

    Et dire qu’il y a des gens qui croient encore cet cette calamité!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Pouah!!!!!!!!!!!!!!!

  2. tout tombe

    À qui la faute? A son Yaya et à lui même qui a mal conseillé son frére. Ils étaient biens, il avait déjà eut sa part, au lieu de se taire, il a fait la bouche. Voila ce arrive aux parents des ingrats.

  3. PIRI

    Au Sénégal,il y aurait un quartier appelé : KONGO ZOBA. Allez y comprendre!

    1. bantu

      A monsieur PIRI,

      Le congolais adore s’embourber et patauger dans le mensonge comme le porc dans la boue. Il n’y a aucun quartier appelé KONGO ZOBA au Sénégal. Le Sénégal où je vais souvent aller passer les vacances et où je vais parfois pour des missions de travail. C’est un mensonge, ce quartier n’existe pas. Quand j’étais enfant, j’entendais ce mensonge au Congo, mais quand j’avais mis les pas au Sénégal, j’avais réalisé que c’était un mensonge.

  4. Mokengeli

    Etre mbochi est un péché mortel. Un jour des villages mbochis disparaitront de la carte de la carte du Congo pour purifier ce pays. C’est nécessaire parce que c’est écrit. Vivement demain !

  5. YAMOUWONDA

    Peut être que cela sortira son frère de sa tanière, ou le fera reagir

  6. El Mbochiotte

    Avec à sa suite, le front 550!

    C’est maintenant ou jamais.

  7. le vantard

    @YAMOUWONDA, El Mbochiotte: vos réactions expriment exactement ce que recherche le seigneur du Congo, c’est à dire diviser pour mieux frapper. En somme, c’est à chacun son tour.
    Vous faites erreur en vous comportant de la sorte; sachez seulement que le front 400 n’est jamais allé en guerre dans le Pool. Merci.

    1. bantu

      A monsieur le vantard,

      Le front 400 avait combattu dans le front de MAYAMA. Renseignez-vous très bien.

  8. ANTHROPOLOGIE MATIERE GRISE ET SOCIETE

    UN PEUPLE DE MOUTONS FINIT-IL PAR ENGENDRER UN GOUVERNEMENT DE LOUPS? http://congo-objectif2050.over-blog.com/2016/12/un-peuple-de-moutons-finit-il-par-engendrer-un-gouvernement-de-loups.html

  9. CEMG CCL

    Après avoir chassé LISSOUBA Pascal, président élu très démocratiquement, aujourd’hui chasse à tromper tout le monde pour conservé son pouvoir et sa famille. A qui la faute. Vive le parti unique

  10. ANTHROPOLOGIE MATIERE GRISE ET SOCIETE

    NATURE ET BIO-CONSOMMABLES DURABLES : QUI EST-CE QUI NOUS DISTINGUE FONDAMENTALEMENT DES ANIMAUX ?
    La problématique porte à examiner d’abord, des éclairages existentiels de la nature, de la vie de l’homme et des autres espèces vivantes sur la planète-terre et notamment les végétaux et les animaux.

    La problématique porte aussi à examiner d’une part, les rapports entre l’homme et la nature – et d’autre part, du comportement abusif de l’homme face à la nature et face à d’autres espèces floristiques et faunistiques et enfin face à la géo-diversité planétaire.
    La problématique porte finalement à examiner des éclairages anthropologiques existentiels entre humains, entre traditions, cultures, sociétés et civilisations. http://congo-objectif2050.over-blog.com/2016/12/nature-et-bio-consommables-durables-qui-est-ce-qui-nous-distingue-fondamentalement-des-animaux.html

  11. NGATSONO IBARA

    KIKI AURA UN JOUR SA PART
    kiki ou une autre rejeton de sassou alias vampire connaitra des tortures ou une fin à la samuel DOE !
    un régime qui pille systématiquement
    vole artistiquement
    tue scientifiquement
    fait son lit de souffrances qu’il sera obligé de payer !
    Le mensonge et l’instrumentalisation des autres tels sont leurs favoris!
    humilier les autres voilà leur source de joie!
    NGAMBOU mon cher ami je t’ai connu au lycée technique , tu revenais de lekana et moi d’abala ! nous sommes liés d »amitié durable, tu n’aimais jamais abordé les questions politiques, tu me disais que mon frère a choisi la politique moi j’ai choisi l’administration publique! tu n’étais pas membre du CADDMJ ni du CADD, intègre tu l’étais, honnete tu le fus la preuve tu as préféré mourir que de « mentir » ou « trahir »!
    tu parlais un peu bochi et moi le koukouya mais jamais tu ne m’avais montré un signe de quelqu’un qui devait souffrir le martyr!
    ADE MATANGA ABARATSO; bisi atso liwa!

    1. bantu

      A monsieur NGATSONO IBARA,

      Vos mots sont très touchants. Je mets mon cœur à côté du vôtre et à côté de celui des membres de la famille éplorée.

      Le régime de Sassou Nguesso est décidé à tuer, même des innocents qui n’ont rien à avoir avec la politique. C’est déplorable et regrettable.

      Courage frère compatriote car dans ces geôles, la bande de Sassou Nguesso tue de nombreux innocents. Il y a quelques 3 ans, c’était un ami d’enfance à moi qui y avait trouvé la mort Eric SOUAMI, responsable de la garde de maître MBEMBA, accusé d’avoir des armes pour alimenter les ninjas.

      Finalement, que veut Sassou Nguesso ? Il tue des innocents qu’il accuse de détenir des armes.

      Courage car cette souffrance aura une fin un jour !

  12. Tribut Mountsara Ngassele Gratte-Ciel

    Ntali, tusi Ntali ! (Le serpent mord le serpent

    L’annonce de l’assassinat de monsieur Roland Ngambou, du fait de sa consanguinité avec l’Honorable André Okombi Salissa interpelle plus d’une conscience.
    Monsieur Roland Ngambou, pour ceux qui ne le savent pas, fut le frère cadet du député de Lékana. Les deux hommes sont de même père.

    Monsieur Roland Ngambou, eut –il été de même mère que Monsieur Andre Okombi Salissa ou bien même sont frère jumeau ou siamois, rien ne justifait pas qu’ont le tût. Car en droit et selon le bon sens duquel découle la science juridique, son parent quel qu’il soit, proche ou éloigné ne peut en aucun cas payer les erreurs de monsieur André Okombi Salissa. Encore faut-il que Denis Sassou Nguesso, puisque c’est de lui qu’il s’agit, et sa clique de laquais d’officiers d’opérette, constitués de l’Amiral Jean-Dominique Okemba, le Général Jean-Francois Ndenguet, le Colonel Bakala, le Général Jacques Bouity, le Général Nyanga Mbouala Ngatse, l’Amiral Ngombé, le Général Pierre Oba, etc, démontrent quelle erreur l’Honorable André Okombi Salissa a-t-il commis. En se déclarant présidentiable, ou bien en se présentant à l’élection présidentielle, aurait-il commis un péché ?

    La République du Congo serait-elle devenue la propriété de la vieille défunte Mouébara ou du vieux défunt Nguesso, pour que seules les gens ayant pour patronyme Nguesso soient les en mesure de le diriger ?

    Cet André Okombi Salissa, n’a t-il pas cessé de répéter à quiconque veut l’entendre qu’il est le produit fini ou semi-fini de l’éprouvette de Denis Sassou Nguesso, son mentor en politique ?

    Tuer Roland Ngambou, parce qu’il est le frère d’André Okombi Salissa, c’est comme pendre Maurice Nguesso parce que demi-frère du de l’avorton de Denis Sassou Nguesso lequel pousse l’outrecuidance jusqu’à dépuceler ses filles et à coucher avec elles à longueur de journée les unes après les autres. Qu’il baise ses filles ou bien Jean-Jacques Bouya, Aimé Emmanuel Yoka, Jean-Francois Ndenguet, Pierre Mabiala, olphe Adada, odAmédée Avounda, Jacques Bouity, c‘est son problème, puisque ce sont les recommandations de la franc-maçonnerie dont il se réclame le grand maître. Mais qu’il prenne des congolais pour des moins que rien, voilà ce que nous n’accepterons jamais !

    Quelle que soit la durée de la nuit, le soleil finit toujours par pointer à l’horizon. Le sang des innocents, c’est le levain et le froment qui engendre des esprits vif.. Comme disent les tekes, le pied et le serpent qui les deux marchent sur la terre finiront tôt ou tard par se rencontrer. Cette rencontre ne se fera pas ailleurs, sur une planète inconnue des vivants, que sur la terre sur laquelle nous vivons tous.

    Ce jour là, en tout cas ce jour là, et rien que ce jour là, Denis Sassou Nguesso comprendra que même un mourant, dans un dernier sursaut, peut avoir le courage de regarder dans les yeux son bourreau et le cracher dessus, car après tout qu’a t-il encore à perdre ?
    Le sang verse de monsieur Roland Ngambou ne sera pas vain, tenez-le pour dit. Lorsqu’on nait à Lékana, on n’a pas peur des autres humains. Et il n’y ait pas de dictatures qui durent 100 ans; à moins d’être un idéaliste pour s’en convaincre.
    Si des peuples qui, hier, se promenaient nus tels des vers de terre, allant jusqu’à cher avec leurs mamans, se permettent aujourd’hui de tuer des Ngantsié, n’est-ce pas « l’abomination de la désolation » pour paraphraser Victor Hugo dans LES MISERABLES ?

    « Aucun homme n’a gagné une guerre contre un peuple », comme aimait le rappeler le Professeur Pascal Lissouba, à moins que l’imbécile de Denis Sassou Nguesso contredise cette vérité notoire laquelle est d’une logique sans fissure.

    Tribut Mountsara Ngassele Gratte-Ciel

  13. habibah

    https://www.youtube.com/watch?v=TUFcMkBD1vk DZON MATHIAS ALIAS DZOKU COMPLICE DE SASSOU8%

  14. Vivien Karate Onanga

    Mon cher Tribut Mountsara Ngassele Gratte-Ciel,

    Votre texte est poignant dans son ensemble; Je comprends votre colère.
    Mbossi d’Oyo, je le suis. Je vous apprends que j’ai étudié à Djambala où mon grand frère était enseignant au CEG (collège d’enseignement Général) Ngouampolo de Septembre 1998 à Juin 2002. Jamais je ne regretterais ou bien n’oublierais les moments que j’ai passés à Djambala, pourtant au paroxysme de la crise politique dans notre pays, provoquée par la soif de pouvoir d’un fils d’Oyo, en l’occurrence le président Denis Sassou Nguesso.

    Après le C.E.G. Ngouampolo de Djambala, mon grand frère fut muté à Lékana, au C.E.G. du 15 Août 1960. A Lékana, nous sommes restés d’Octobre 2002 à Juin 2006. Notre séjour lékanéen était tellement bon que mon grand frère a demandé à être maintenu à Lékana pour encore deux ans, jusqu’en 2008. Nous en parlons toujours que nos séjours passés à Djambala et à Lékana ont été les meilleurs depuis que mon grand frère a commencé à enseigner en 1989.

    Autant vous dire, Monsieur Ngassélé Gratte-Ciel, que je connais assez bien le District de Lékana d’où fut originaire monsieur Roland Ngambou et son peuple Ô combien aimable puis chaleureux que je me sens très embarassé et très blessé dans ma chair de savoir que c’est un homme originaire d’Oyo, Denis Sassou Nguesso, qui a fait assassiner un enfant de Lékana, fut-il un frère du Député André Okombi Salissa.

    Je vous surprendrais en vous disant que mon frère ainé était en chômage après ses études en Union Sovietique. Savez-vous comment a-t-il trouvé du travail alors qu’il avait commencé à se demander s’il allait travailler un jour ?

    J’avais vu à Lékana le Ministre Andre Okombi Salissa et lui avais parlé de la situation tellement stressante et déplorable de mon frère. Le ministre m’avait tout juste prié de demander à mon grand frère d’aller le voir à son ministère, sans même lui donner un avis d’audience. A son retour à Brazzaville, mon grand frère alla voir le ministre. Cinq jours plus tard, il trouva du travail à l’ONEMO, où travaillait, tenez-vous bien, Feu monsieur Roland Ngambou, le frère cadet du ministre qu’on vient de tuer.

    Et pourtant, aucun des nombreux fils et filles d’Oyo au pouvoir n’avaient daigné même prendre le C.V. de mon frère. Pareillement, c’est pas tous les mbossi qui soutiennent les actions de Denis Sassou Nguesso, surtout lorsqu’il tue ou fait tuer des compatriotes. Sommes-nous, les congolais, devenus ses lapins sur lesquels il tire ou fait tirer ? Je pourrais même vous dire qu’il n’y a pas, au Congo, un endroit où l’on hait ce monsieur pire qu’à Oyo et plus précisément à Edou où il est né.

    Je compatis avec vous et avec le peuple de Lékana tout entier. Je ne suis pas né à Lékana, mais je me considère autant lékanéen que vous qui êtes né là-bas dans ce district.

    Au revoir mon frère. Puisse la terre être légère à Roland Ngmabou qui fut un garçon tranquille, puisque nous nous connaissions très bien, lui et moi.

    Bien cordialement

    Vivien Karaté Onanga

  15. Omertus Bazoola Ganongo

    En tout cas notre ami Vivien Karate Onanga a raison.
    Moi je suis Omertus Bazoola Ganongo, originaire de Bounji. Je suis de mère originaire d’Oyo, mais je ne me reconnais pas dans les agissements crapuleux du Président Denis Sassou Nguesso, surtout lorsqu’il sponsorise un terrorisme d’état en tuant ou faisant tuer un innocent tel que Monsieur Roland Ngambou. Que lui a t-il fait ?

    Monsieur Tribut Ngassélé Gratte-Ciel a aussi entièrement raison. Tuer un innocent omme monsieur Roland Ngambou ctout juste parce qu’il est le cadet de l’Honorable Okombi Salissa, est-ce normal ou justice ? Roland Ngambou aurait-il refusé son grand frère en raison de ses prises de position politiques ?

    En tout cas, je ne sais pas qui le conseille désormais fut-ce Asie Dominique De Marseille, Jean-Francois Ndenguet, Jean Dominique Okemba, Nyanga Mbouala Ngatse ou bien Jaques Bouity, puisqu’il semblerait qu’il n’écoute maintenant plus que ces deux là.

    Pour ma part, je crois très sincèrement que Denis Sassou Nguesso est sur la mauvaise pente, comme si sa fin était trés proche. Mais qu’il reconnaisse que même s’il arrivait à mourir aujourd’hui, il n’amènerait pas dans sa tombe sa femme et toute sa kyrielle d’enfants, les unes dont on l’accuse de coucher avec. N’est-ce pas honteux qu’on accuse ainsi d’entuber ses propres filles ? Ah la politique du grand frère là ?

    N’est-ce pas triste pour un chef d’Etat ?

    Omertus Bazoola Ganongo

  16. Onkindi Bombara

    Que les ésprits se réveillent . La stratégie du pouvoir criminel du Congo s’est fondé à trouver des boucs émissaires sur ces crimes. A propos de l’assassinat de Monsieur Roland Gambou, frère d’André Okombi Salissa, le génocidaire, Sassou Nguesso et sa clique ne vont en tout cas pas accuser Ntoumi d’ avoir tué Mr Gambou..Le tyran Sassou Nguesso arrivé aux affaires par effraction et son clan sont les énnemis les vrais terroristes, énnemis du Congo . Ce génocide qui a cours au Pool et couvert par une certaine classe influente de la communauté internationale corrompue par l’argent est un véritable scandale.Il est un des pires crimes contre de l’humanité
    L’attaque du 4 avril 2016 mise sur le dos de Ntoumi est l oeuvre de Sassou Nguesso et sa bande pour occulter le hold up electoral et faire diversion. Il n’ ya que des complices,les corrompus, les ignorants pour croire à un tel scénario.Un président qui envoie l’ armée pour aller bombarder une partie de son peuple avec des helicopteres, avions de combats, chars de combat, alors que s’ il s agissait d’aller traquer des bandits,cela relevait de la police ou de la gendarmerie.Entre autre aucune enquêtes n’avait été réalisée pour désigné Ntoumi comme agresseur.
    Sassou Nguesso, auteur de la mort des présidents Ngouabi, Massamba débat, du Cardinal Biayenda, des disparus du Beach et de millieers d’autre victime, le long de près de 40 ans de folie meurtrière a choisi de » creér un mythe sur le nom de Ntoumi ,le nom de Ntoumi est devenu un epouvantail pour faire oublier le coup d état constitionnel , les autres crimes contre l’humanité, massacres et tortures au Congo, »et continuer son opération macabre au non de Mouebara.Les congolais doivent tout faire pour stopper Sassou Nguesso et sa clique.
    .https://www.youtube.com/watch?v=bdfoWFuq6ZE

  17. KOKO

    tout la famille des Nguesso , fils,filles,ptit fils, neveux a l’execption de edgard est leures proches seront comme les hutus du rwanda eparpiller dans toute l’afrique acause du feu a leurs fesse
    ils ne peux ni s’assoir , que chaque citoyen retienne l’histoire , Dieu au cile ce moque des mechant est il rit.
    regarde bien leurs visages.
    merci

  18. KOKO eloge

    tout la famille des Nguesso , fils,filles,ptit fils, neveux a l’execption de edgard est leures proches seront comme les hutus du rwanda eparpiller dans toute l’afrique acause du feu a leurs fesse
    ils ne peux ni s’assoir , que chaque citoyen retienne l’histoire , Dieu au cile ce moque des mechant est il rit.
    regarde bien leurs visages.
    merci

  19. inconnu

    Par ces actes la democratie du sang creuse sa tombe .le jour ou se levera simultanement comme un seul homme s en sera fini pour elle jusque là le peuple est passif il y aura toujours ou il deviendra actif .Sassou et les siens sont entrain de creer les conditions de sa revolte

Laisser un commentaire