Journal Epanza Makita : Le projet discriminatoire de rétrogradation scolaire initié par le Ministre Collinet Makosso favorise un apartheid social et scolaire

5 thoughts on “Journal Epanza Makita : Le projet discriminatoire de rétrogradation scolaire initié par le Ministre Collinet Makosso favorise un apartheid social et scolaire

  1. Compatriote,
    Pourquoi vous vous attardez sur les réalisations des individus qui ont l’opportunité de travailler parce qu’ils lèchent les pieds d’un idiot de service ou parce qu’ils sont parents de la dame qui participe à l’équilibre sexuel de l’idiot.

  2. Leurs enfants à eux sont dans les ecoles privées, au lycée français alors qu’à l’epoque il ne leur etait pas possible d’integrer le lycee français qui etait exclusivement reservé aux etrangers.
    Je ne crois pas que les enfants de Collinet Makosso soient à l’ecole publique.

    Que sont devenues les ecoles publiques? Des taudis sans tables bancs, et ce en plein centre ville avec parfois des batiments qui menacent de s’ecrouler.
    M Makosso roule 4×4 alors que cet argent pourrait suffire à rehabiliter quelques classes
    Encore un villi vilain peureux, qui est dans un gouvernement du 4e producteur de petrole d’afrique et qui est ministre d’un systeme dans lesquels ses enfants ne sont meme pas concernes.
    Apres vous vous etonnez que Oko montre la mer à Tati, esclave.

  3. Desolé, l’expression Oko montre la mer à Tity est innaproprié, je retire ,
    j’ai des amis qui s’appellent oko, tati, etc, car nous etions tous dans les memes ecoles publiques qui faisait le ciment de notre unite que cet idiot utile de ministre est en train de consolider
    Devenu fonctionnaire, il parait difficile de digerer cette repression au quotidien sans exprimer mon indignation.
    M Makosso est un idiot utile, c’est ça

  4. CREER DES ECOLES ET DES LYCEES D’EXCELLENCE, C’EST DIVISER LES CONGOLAIS.

    L’égalité des chances n’existe plus au Congo du pouvoir Mbochi. Ce pouvoir a entrepris de séparer les enfants des nantis de ceux des autres. En procédant ainsi, des enfants qui étaient au départ des amis au sens naturel du terme, sont « orientés » vers des amitiés forcées par le système. Bientôt il ne sera plus étonnant d’entendre des phrases comme : « Au départ, nous étions ensemble, puis les parents de mon ami qui avaient plus de moyens que les miens, l’ont mis dans une école de riches et maintenant mon ami a de nouveaux copains et ne me parle plus ». Bravo Mr Collinet MAKOSSO! C’est MASSAMBA DEBAT et Marien NGOUABI qui doivent se retourner dans leur tombe.

    Si la grande URSS, la Chine de MAO, Cuba…avaient eu un système d’education à la Collinet MAKOSSO, ces pays ne seraient pas aujourd’hui de grandes puissances émergentes (Russie, Chine) ou un model dans le domaine de la santé (Cuba). Mais nous sommes au Congo où on n’aime copier surtout ce qui n’est pas bon.

    Chez nous, les Collinet MAKOSSO et les Bruno ITOUA ne veulent pas que les autres arrivent là où eux sont arrivés. Leur égoïsme a instauré l’apartheid social et scolaire et C’EST GRAVE !

Laisser un commentaire