Détournement de fonds publics : Le Ministre Jean Marc Thystère Tchicaya se défend

Accusé d’avoir détourné des fonds publics, le Ministre des hydrocarbures Jean Marc Thystère Tchicaya se bat comme un beau diable afin d’essayer de sauver ce qui peut l’être.

Ci-dessous une lettre qu’il a adressée au Premier Ministre Clément Mouamba et la deuxième à Monsieur Lamyr Nguele, Président de la commission nationale de lutte contre la corruption, la concussion et la fraude.

7 thoughts on “Détournement de fonds publics : Le Ministre Jean Marc Thystère Tchicaya se défend

  1. Le Ministre ne démontre pas qu’il n’a pas profité de sa fonction pour piller les deniers publics. Ses courriers décrivent la forme de l’information au lieu d’insister comment il serait INNOCENT.

    Comment est-on devenu milliardaire Congolais? La concussion est devenue le mode de vie des ministres, des généraux, des PDG ou DG de Sassou.

    Tous des ripoux à l’exemple des membres du clan du despote et putschiste d’Oyo.

  2. En service commandé du voleur en chef et criminel, le dictateur Sassou-NGuesso, le président de de la commission congolaise de lutte contre la corruption, la concussion et la fraude, M. Lamyr Nguelé accuse Jean Marc Thystère Tchicaya, ministre fantoche des Hydrocarbures, d’avoir détourné la modique somme de 1,032 milliard de francs CFA, fonds sorti du Trésor public pour la construction du siège de l’Organisation des pays africains producteurs de pétrole (APO), entre mars 2015 et juin 2017.

    Selon le président de ladite commission et à la solde du tyran, la seconde affaire visant Jean Marc Thystère Tchicaya est liée au fonds alloué à la formation du personnel en 2017, soit 1,7 milliard de FCFA versés par les sociétés pétrolières mais utilisés à d’autres fins.

    L’ancien directeur de cabinet du rejeton de feu Jean-Pierre Thysthère Thycaya aurait reconnu les fait. Par contre, Jean-Marc Jean Marc Thystère Tchicaya crie au scandale et affirme en privé que c’est en réalité la vengeance de son patron Sassou qui n’aurait pas supporté qu’il ne se marie pas à sa fille, en déshérence sentimentale ! Encore une de « C » » qui se termine mal !

    Mais au pays de Marien, cette affaire vraie ou fausse n’intéresse pas les Congolais qui attendent que les vrais coupables du pillages ( Sassou Denis, sa famille, tout le système Pct ) des richesses nationales, à savoir le dictateur Sassou Denis et son fils Christel se retrouvent derrière les barreaux de la maison d’arrêt de Brazzaville, pour leurs crimes économiques et de sang, qui d’ailleurs pour le dernier est imprescriptible !

  3. Bonjour !

    La bonne façon de faire, serait de demandé aux gens d’anonymement accusé les mauvaises pratiques. De ce fait le contrôleur général, demandera les états de compte aux entités ciblées. Les actifs versus les passifs et les postes extraordinaires crées de façon farfelue devraient être justifiés avec les factures à l’appui de façon scientifique (Faire des vérifications en amont et en avale). Tenez un ministre Congolais avait acheté des Locomotives au Canada, et la personne servant de relation avait disparue. Le ministre des transports à l’époque avait engagé un avocat. Ce dernier recevra par la suite un cout de file du ministre décommandant le processus tout en lui assurant sa part. Entre temps, le ministre avait reçu ses documents officiels des juridictions canadiennes qui lui fallait pour justifier le forfait. Vous voyez comment ça se passe au Con go !

    En passant, quel est cet état qui peut tuer ses enfants… Moungala, petite vermine, LÂCHER NGoka de vos Geôles AHH TCHI Bahondélé yo!

    Harvey-Lovely

    1. A Hervé-Gilles Koutsimouka, cette chose là de Thierry Lezizi Mougala sera vendue chez les burundais après avoir été sévèrement jugé

Laisser un commentaire