Interview Paris-Match avec Ferdinand Mbaou: « Pourquoi on veut me tuer »

Selon les révélations du Monde et du Figaro, ce général congolais aurait été la cible d’une tentative d’assassinat en France impliquant deux anciens agents de la Dgse. Ferdinand Mbaou répond aux questions de Paris Match Afrique.

Paris Match Afrique. La semaine dernière, Le Monde et Le Figaro révèlent qu’une tentative d’assassinat a été planifiée en région parisienne contre vous. Etiez-vous au courant ?

Ferdinand Mbaou. Non ! Je l’ai appris en même temps que tout le monde, en lisant dans le journal que des personnes avaient été arrêtées parce qu’elles projetaient d’assassiner un opposant congolais ici en région parisienne. J’ai été surpris de lire qu’il s’agissait de ma modeste personne.

Quel sentiment avez-vous éprouvé ?

J’ai déjà échappé à une tentative d’assassinat le 10 novembre 2015 à coté de chez moi dans le Val d’Oise. On m’a tiré dessus à bout portant. J’ai encore les projectiles dans mon corps, on n’est jamais heureux de ce genre de situation, jamais aguerri. On essaye de faire avec. La différence cette fois, c’est que d’après les articles des anciens agents des services de sécurité français sont impliqués. Cela m’a fait beaucoup de peine de l’apprendre. Heureusement, d’autres agents, en fonction ceux-là, ont bien travaillé. Je tiens à les remercier et j’espère qu’ils vont continuer maintenant qu’ils ont la preuve que je suis dans la ligne de mire de ce commanditaire dont je ne veux pas citer le nom.

Saviez-vous que des personnes cherchaient à vous tuer ?

Oui je sais pourquoi on veut me tuer. Les Congolais m’ont averti et puis j’ai reçu des menaces par SMS: « on va venir te tuer aujourd’hui. » J’ai tenté d’alerter les services, mais ils n’ont pas donné suite.

La justice ne m’a informé de rien et je n’ai aucune protection policière

Bénéficiez-vous d’une sécurité rapprochée ?

Non pas du tout. La justice ne m’a pas encore informé officiellement et je n’ai aucune protection policière. Seule la presse nous a informés. D’ailleurs, je suis très heureux que cette presse utile existe en France. Chez nous au Congo, les hommes de presse qui ont dit la vérité ont fini en prison.

Vous avez été le chef de la garde présidentielle du président congolais Pascal Lissouba jusqu’en 1997 avant l’arrivée au pouvoir de l’actuel président Denis Sassou-Nguesso, pourquoi vous en voudrait-il encore autant ?

Je suis l’un de ses ennemis les plus redoutables et dans sa république un peu bananière, tout est en train de partir en lambeau. Il y a une crise politique, économique, sociale, il est isolé sur le plan international et cela qui le rend comme un chien en cage.

Est-ce que vous constituez une menace ?

Quand un peuple est opprimé, c’est l’oppresseur qui définit la nature du combat. Quand le peuple est descendu dans la rue pacifiquement il s’est fait tirer dessus. Il y a eu des morts et les gens ont a compris qu’il fallait trouver d’autres moyens plus adéquats pour renverser cet état des choses.

Est-ce la raison pour laquelle vous avez été emprisonné lors de votre retour au Congo en 2009 ?

J’étais allé au Congo pour me recueillir sur la tombe de mon père, mort dans les combats en 1997. A mon arrivée, on m’a jeté en prison pour « atteinte à la souveraineté extérieure de l’Etat » et « usurpation de grade de général ». J’ai passé 170 jours bien comptés en prison. A ma sortie, les Congolais ont exigé que je sois jugé à la Cour criminelle qui m’a acquitté sur les deux chefs d’accusation.

Avez-vous subi d’autres intimidations depuis lors ?

Oui on a gelé mes comptes et mes avoirs en France à quatre reprises. Là aussi, je me demande pourquoi ! Quand je pose la question, on me répond : « Vous voulez renverser le Président Sassou Nguesso » (réélu après des élections contestées le 16 mars 2016, ndlr). Je dis clairement : « C’est votre président, ce n’est pas le nôtre ! » J’ai toujours dit à haute voix que je considère que depuis 1997 le Congo Brazzaville vit entre parenthèses. Pour autant, je sais qu’un jour, avec notre intelligence, dans l’unité et dans la paix, nous sortirons de cette situation pour que notre pays soit comme le dit notre hymne national dans l’unité, le travail et le progrès !

François de Labarre

23 thoughts on “Interview Paris-Match avec Ferdinand Mbaou: « Pourquoi on veut me tuer »

  1. tu as peur de mourir? les laris pouvaient mourir a diata moutabala mbuimi makazou et mfilou non. tu tetais battu contre les ninjas.et c’est toi qui avait stoppe leur marche maudite au bureau de l’unicef a brazzaville.officieilement ce troupeau de boeufs se rendait a moungali.qui t’avait dit qu une fois au ccf ce troupeau de boeufs tous ivres et maudits aurait vire a droite? tu n’avais aucune preuve et tu n’avais donc pas le droit d’ouvrir le feu sur ce troupeau.bilan je te le rappelle.2 boeufs tues.un troisieme boeuf avait ete tue au rond de point de moungali par le colonel nguembo.

    tu t’etais battu contre les soldats de la fadn (force d’auto defense ninja) tu avais perdu 120 hommes au grand youpis de mes amis.tu avais dit a tous mes amis que celui dentre vous qui franchuira la zab est un bouef mort.resultats du marche total a mindouli toute cette zone netait desormais remplit que des bouefs.

    vous n’avez pas rendu service au general okoi pour les maintenir dans les bas fonds du pool cette fois ci.

    felicitations au general okoi car il a vaincu ce corpus malefique pour la premeire fois depuis 1944. meme kimbouala nkaya chef detat major de l’apn sous m ng n’avait pas pu.mes bouefs attaquaient toujours la radio et la television .resulat: marien , ng fut oblige de lotir la foret de la patte d’oie.dou la naissance de diata quartier malefique.

    ferdinand ecoutes qui tue par la kalachnikov perira par la kalachnikov . il faut bien que l’on te tue par balles. VOUS NE VALIEZ RIEN CONTRE LE POOL ON NE LATTEND PAS.ON SE BAT CONTRE LE POOL CHEZ LUI LA OU IL VIT IL DORT IL FUME IL CHIE IL PETE IL MENT IL BOIT SOIT DANS LE POOL. IL NE FAUT JAMAIS ATTENDRE LE POOL.IL FAUT ALLER A SA RENCONTRE.

    vive le haut commandement militaire
    vive le gl okoi
    vive les troupes congolaises deployees dans la region du pool
    vive les zones de defense de kinkala mindouli et de kindamba

    1. @ Mr Maurice Yameogo,

      je vous ai à l’oeil…. Un qui se croyait plus redoutable que les jeunes du commissariat de Chacona vient de jeter l’éponge. Le Gouvernement, oh pardon ! Sassou Nguesso ne veut pas publier cette nouvelle, savez vous pourquoi ?

      D’ ailleurs je vous défie à venir démentir le secret d’Etat autour de cette nouvelle nécrologique …. Un régime qui a peur de manifester publiquement son deuil à l’égard d’un de ces plus grands serviteurs. Cela devait vous pousser à bien réfléchir avant de venir nous étaler votre obscurantisme….

      Kassava de Tsibakala

    2. Non. S’il avait peur de mourrir, Il aurait quité la France pour un autre pays. Il n y a pas une grande difference entre la France et le Congo (Les mêmes personnes, les mêmes pratiques,…….). Dans un pays comme l’Australie par exemple, personne ne connait Mbaou et Sassou. Par conséquent, personne va chercher à tuer Mbaou.

  2. MBAOU a toujours procuré des sueurs froides à SASSOU-NGUESSO. Le savoir vivant quelque part l’empêche de passer de bonnes nuits. Donc, le fait qu’il cherche à l’assassiner n’étonne personne.

    La décision de justice qui a acquitté MBAOU de la fallacieuse accusation de « l’atteinte à la sureté extérieure de l’Etat » et « usurpation du grade de général » a pris de court SASSOU-NGUESSO et son système tribalo-mafieux qu’il chapeaute en bon chef de coupole (mafieuse) à la Vito Genovese, Carlos Marcello ou Al Capone. Et donc c’est toujours en bon chef mafieux, qu’il a lancé un « contrat » sur la personne de MBAOU.

    Comment une personne qui va s’incliner sur la tombe de son défunt papa peut constituer une « atteinte à la sécurité extérieure de l’Etat » ? Est ce que SASSOU-NGUESSO et sa famille mafieuse, c’est l’Etat ?

    Quant à « l’usurpation du grade de général », ça donne vraiment envie de rire. Pour SASSOU-NGUESSO, le titre de « général » ne peut être accordé que par LUI. Aucun autre président de la république du Congo n’a le droit de nommer un général. Ridicule !!!

    On a vu le niveau intellectuel et moral des « généraux » nommés par SASSOU au procès de DABIRA où avec son congénère NIANGA MBOUALA NGATSE, ils ont fait tordre les Congolais de rires.

    WHAT A SHITHOUSE OF COUNTRY ! (Quel pays de merde ! )

  3. Oracles contre les derniers rois de Juda (Jérémie 22,1-23,8)

    22 Voici ce qu’a dit l’Eternel: «Descends au palais du roi de Juda, et là tu prononceras cette parole:
    2 Ecoute la parole de l’Eternel, roi de Juda, toi qui occupes le trône de David, ainsi que tes serviteurs et ton peuple qui entre par ces portes!
    3 Voici ce que dit l’Eternel: Pratiquez le droit et la justice, délivrez celui qui est maltraité de son exploiteur, n’opprimez pas l’étranger, l’orphelin et la veuve, ne recourez pas à la violence et ne versez pas de sang innocent dans cet endroit!
    4 En effet, si vous mettez fidèlement cette parole en pratique, les rois assis sur le trône de David continueront d’entrer par les portes de ce palais, montés sur des chars et sur des chevaux, eux, leurs serviteurs et leur peuple.
    5 En revanche, si vous n’écoutez pas ces paroles, je le jure par moi-même, déclare l’Eternel, ce palais deviendra une ruine.’
    6 »En effet, voici ce que dit l’Eternel au sujet du palais du roi de Juda: Tu es pour moi pareil à Galaad, aux sommets du Liban, mais je ferai de toi un désert, une ville inhabitée.
    7 Je prépare contre toi des destructeurs, chacun avec ses armes. Ils abattront tes plus beaux cèdres et les jetteront au feu.
    8 »Des nations nombreuses passeront près de cette ville, et elles se demanderont l’une à l’autre: ‘Pourquoi l’Eternel a-t-il agi de cette manière envers cette grande ville?’ 9 On répondra: ‘Parce qu’ils ont abandonné l’alliance de l’Eternel, leur Dieu, et qu’ils se sont prosternés devant d’autres dieux et les ont servis.’» 10 »Ne pleurez pas celui qui est mort, ne le plaignez pas! Pleurez, oui, pleurez celui qui s’en va, car il ne reviendra plus, il ne reverra plus le pays de sa naissance.
    11 Oui, voici ce que dit l’Eternel à l’intention de Shallum, fils de Josias, roi de Juda, qui était devenu roi à la place de son père Josias et qui est parti d’ici: ‘Il n’y reviendra plus,
    12 car il mourra à l’endroit où on l’aura exilé. Il ne verra plus ce pays.’
    13 »Malheur à celui qui construit sa maison sans respecter la justice et ses chambres sans respecter le droit, qui fait travailler son prochain sans le payer, sans lui donner son salaire!
    14 Malheur à celui qui dit: ‘Je me construirai une grande maison, avec des chambres spacieuses’, qui s’y fait percer des fenêtres, la recouvre de cèdre et la peint en rouge! 15 »Régnerais-tu donc parce que tu fais compétition avec du cèdre? Ton père ne mangeait-il pas, ne buvait-il pas? Cependant, il pratiquait le droit et la justice, et tout allait bien pour lui.
    16 Il faisait droit au faible et au pauvre, et tout allait bien. N’est-ce pas cela, me connaître? déclare l’Eternel. 17 Toi en revanche, tu n’as des yeux et un coeur que pour te livrer à des profits malhonnêtes, pour verser le sang innocent et pour exercer l’oppression et la violence. 18 »C’est pourquoi, voici ce que dit l’Eternel à l’intention de Jojakim, fils de Josias, roi de Juda: On ne le pleurera pas en disant: ‘Quel malheur, mon frère! Quel malheur, ma soeur!’ On ne le pleurera pas en disant: ‘Quel malheur, seigneur! Quel malheur, sa majesté!’
    19 On l’enterrera comme on le fait pour un âne, il sera traîné et jeté à l’extérieur des portes de Jérusalem.
    20 »Monte sur les sommets du Liban et crie! Fais retentir ta voix dans le Basan! Crie depuis l’Abarim! En effet, tous ceux qui t’aimaient sont brisés.
    21 Je t’ai parlé à l’époque où tout allait bien. Tu disais: ‘Je n’écouterai pas.’ Voilà ce que tu as fait depuis ta jeunesse: tu n’as pas écouté ma voix.
    22 »Le vent enverra paître tous tes bergers, et ceux qui t’aiment iront en exil. C’est alors que tu rougiras, que tu connaîtras la honte à cause de toute ta méchanceté.
    23 Toi qui habites sur le Liban, qui as ton nid dans les cèdres, combien tu gémiras quand les souffrances t’atteindront, des douleurs pareilles à celles d’une femme prête à accoucher!
    24 »Moi, je suis vivant, déclare l’Eternel. Même si Jéconia, fils de Jojakim, roi de Juda, était un anneau à ma main droite, je l’arracherais de là.
    25 Je te livrerai entre les mains de ceux qui en veulent à ta vie, de ceux devant qui tu trembles, entre les mains de Nebucadnetsar, roi de Babylone, entre les mains des Babyloniens.
    26 Je te jetterai, toi et ta mère, celle qui t’a mis au monde, dans un autre pays où vous n’êtes pas nés, et là vous mourrez. 27 Quant au pays où ils désireront tant retourner, ils n’y retourneront pas.
    28 »Ce Jéconia est-il donc un récipient méprisé, mis en pièces? Est-il un objet qui n’apporte aucune satisfaction? Pourquoi ont-ils été expulsés, lui et sa descendance, projetés dans un pays qu’ils ne connaissent pas?
    29 Terre, terre, terre, écoute la parole de l’Eternel!
    30 Voici ce que dit l’Eternel: Ecrivez au sujet de cet homme qu’il sera privé d’enfants, qu’il ne réussira pas sa vie. En effet, aucun de ses descendants ne réussira à occuper le trône de David et à régner encore sur Juda.
    23 »Malheur aux bergers qui détruisent et dispersent le troupeau dont je suis le berger! déclare l’Eternel.
    2 C’est pourquoi, voici ce que dit l’Eternel, le Dieu d’Israël, sur les bergers chargés de prendre soin de mon peuple: Puisque vous avez dispersé mes brebis, que vous les avez chassées et n’êtes pas intervenus en leur faveur, je vais intervenir contre vous à cause de la méchanceté de vos agissements, déclare l’Eternel.
    3 Je rassemblerai moi-même le reste de mes brebis de tous les pays où je les ai chassées. Je les ramènerai dans leur domaine. Elles se reproduiront et deviendront nombreuses.
    4 Je placerai à leur tête des bergers qui prendront soin d’elles. Elles ne connaîtront plus la peur, elles ne seront plus effrayées et plus aucune d’elles ne sera manquante, déclare l’Eternel.
    5 »Voici que les jours viennent, déclare l’Eternel, où je donnerai à David un germe juste. Il régnera avec compétence, il exercera le droit et la justice dans le pays.
    6 A son époque, Juda sera sauvé et Israël habitera en sécurité. Voici le nom dont on l’appellera: ‘L’Eternel notre justice’.
    7 »Voilà pourquoi les jours viennent, déclare l’Eternel, où l’on ne dira plus: ‘L’Eternel est vivant, lui qui a fait sortir les Israélites d’Egypte’,Oracles contre les derniers rois de Juda (Jérémie 22,1-23,8)
    22 Voici ce qu’a dit l’Eternel: «Descends au palais du roi de Juda, et là tu prononceras cette parole:
    2 Ecoute la parole de l’Eternel, roi de Juda, toi qui occupes le trône de David, ainsi que tes serviteurs et ton peuple qui entre par ces portes!
    3 Voici ce que dit l’Eternel: Pratiquez le droit et la justice, délivrez celui qui est maltraité de son exploiteur, n’opprimez pas l’étranger, l’orphelin et la veuve, ne recourez pas à la violence et ne versez pas de sang innocent dans cet endroit!
    4 En effet, si vous mettez fidèlement cette parole en pratique, les rois assis sur le trône de David continueront d’entrer par les portes de ce palais, montés sur des chars et sur des chevaux, eux, leurs serviteurs et leur peuple.
    5 En revanche, si vous n’écoutez pas ces paroles, je le jure par moi-même, déclare l’Eternel, ce palais deviendra une ruine.’
    6 »En effet, voici ce que dit l’Eternel au sujet du palais du roi de Juda: Tu es pour moi pareil à Galaad, aux sommets du Liban, mais je ferai de toi un désert, une ville inhabitée.
    7 Je prépare contre toi des destructeurs, chacun avec ses armes. Ils abattront tes plus beaux cèdres et les jetteront au feu.
    8 »Des nations nombreuses passeront près de cette ville, et elles se demanderont l’une à l’autre: ‘Pourquoi l’Eternel a-t-il agi de cette manière envers cette grande ville?’ 9 On répondra: ‘Parce qu’ils ont abandonné l’alliance de l’Eternel, leur Dieu, et qu’ils se sont prosternés devant d’autres dieux et les ont servis.’» 10 »Ne pleurez pas celui qui est mort, ne le plaignez pas! Pleurez, oui, pleurez celui qui s’en va, car il ne reviendra plus, il ne reverra plus le pays de sa naissance.
    11 Oui, voici ce que dit l’Eternel à l’intention de Shallum, fils de Josias, roi de Juda, qui était devenu roi à la place de son père Josias et qui est parti d’ici: ‘Il n’y reviendra plus,
    12 car il mourra à l’endroit où on l’aura exilé. Il ne verra plus ce pays.’
    13 »Malheur à celui qui construit sa maison sans respecter la justice et ses chambres sans respecter le droit, qui fait travailler son prochain sans le payer, sans lui donner son salaire!
    14 Malheur à celui qui dit: ‘Je me construirai une grande maison, avec des chambres spacieuses’, qui s’y fait percer des fenêtres, la recouvre de cèdre et la peint en rouge! 15 »Régnerais-tu donc parce que tu fais compétition avec du cèdre? Ton père ne mangeait-il pas, ne buvait-il pas? Cependant, il pratiquait le droit et la justice, et tout allait bien pour lui.
    16 Il faisait droit au faible et au pauvre, et tout allait bien. N’est-ce pas cela, me connaître? déclare l’Eternel. 17 Toi en revanche, tu n’as des yeux et un coeur que pour te livrer à des profits malhonnêtes, pour verser le sang innocent et pour exercer l’oppression et la violence. 18 »C’est pourquoi, voici ce que dit l’Eternel à l’intention de Jojakim, fils de Josias, roi de Juda: On ne le pleurera pas en disant: ‘Quel malheur, mon frère! Quel malheur, ma soeur!’ On ne le pleurera pas en disant: ‘Quel malheur, seigneur! Quel malheur, sa majesté!’
    19 On l’enterrera comme on le fait pour un âne, il sera traîné et jeté à l’extérieur des portes de Jérusalem.
    20 »Monte sur les sommets du Liban et crie! Fais retentir ta voix dans le Basan! Crie depuis l’Abarim! En effet, tous ceux qui t’aimaient sont brisés.
    21 Je t’ai parlé à l’époque où tout allait bien. Tu disais: ‘Je n’écouterai pas.’ Voilà ce que tu as fait depuis ta jeunesse: tu n’as pas écouté ma voix.
    22 »Le vent enverra paître tous tes bergers, et ceux qui t’aiment iront en exil. C’est alors que tu rougiras, que tu connaîtras la honte à cause de toute ta méchanceté.
    23 Toi qui habites sur le Liban, qui as ton nid dans les cèdres, combien tu gémiras quand les souffrances t’atteindront, des douleurs pareilles à celles d’une femme prête à accoucher!
    24 »Moi, je suis vivant, déclare l’Eternel. Même si Jéconia, fils de Jojakim, roi de Juda, était un anneau à ma main droite, je l’arracherais de là.
    25 Je te livrerai entre les mains de ceux qui en veulent à ta vie, de ceux devant qui tu trembles, entre les mains de Nebucadnetsar, roi de Babylone, entre les mains des Babyloniens.
    26 Je te jetterai, toi et ta mère, celle qui t’a mis au monde, dans un autre pays où vous n’êtes pas nés, et là vous mourrez. 27 Quant au pays où ils désireront tant retourner, ils n’y retourneront pas.
    28 »Ce Jéconia est-il donc un récipient méprisé, mis en pièces? Est-il un objet qui n’apporte aucune satisfaction? Pourquoi ont-ils été expulsés, lui et sa descendance, projetés dans un pays qu’ils ne connaissent pas?
    29 Terre, terre, terre, écoute la parole de l’Eternel!
    30 Voici ce que dit l’Eternel: Ecrivez au sujet de cet homme qu’il sera privé d’enfants, qu’il ne réussira pas sa vie. En effet, aucun de ses descendants ne réussira à occuper le trône de David et à régner encore sur Juda.
    23 »Malheur aux bergers qui détruisent et dispersent le troupeau dont je suis le berger! déclare l’Eternel.
    2 C’est pourquoi, voici ce que dit l’Eternel, le Dieu d’Israël, sur les bergers chargés de prendre soin de mon peuple: Puisque vous avez dispersé mes brebis, que vous les avez chassées et n’êtes pas intervenus en leur faveur, je vais intervenir contre vous à cause de la méchanceté de vos agissements, déclare l’Eternel.
    3 Je rassemblerai moi-même le reste de mes brebis de tous les pays où je les ai chassées. Je les ramènerai dans leur domaine. Elles se reproduiront et deviendront nombreuses.
    4 Je placerai à leur tête des bergers qui prendront soin d’elles. Elles ne connaîtront plus la peur, elles ne seront plus effrayées et plus aucune d’elles ne sera manquante, déclare l’Eternel.
    5 »Voici que les jours viennent, déclare l’Eternel, où je donnerai à David un germe juste. Il régnera avec compétence, il exercera le droit et la justice dans le pays.
    6 A son époque, Juda sera sauvé et Israël habitera en sécurité. Voici le nom dont on l’appellera: ‘L’Eternel notre justice’.
    7 »Voilà pourquoi les jours viennent, déclare l’Eternel, où l’on ne dira plus: ‘L’Eternel est vivant, lui qui a fait sortir les Israélites d’Egypte’,

  4. 1 Vision d’Esaïe, fils d’Amots, sur Juda et Jérusalem, durant les règnes d’Ozias, de Jotham, d’Achaz et d’Ezéchias sur Juda.

    2 Ciel, écoute ! Terre, prête l’oreille ! En effet, l’Eternel parle : « J’ai nourri et élevé des enfants, mais ils se sont révoltés contre moi.
    3 Le bœuf connaît son propriétaire et l’âne la mangeoire de son maître, cependant Israël ne connaît rien, mon peuple n’a pas d’intelligence. »
    4 Malheur à la nation pécheresse, au peuple chargé de fautes, à la lignée des méchants, aux enfants corrompus ! Ils ont abandonné l’Eternel, ils ont méprisé le Saint d’Israël. Ils ont fait volte-face.
    5 A quoi bon vous frapper encore ? Vous multipliez vos révoltes. La tête entière est malade et tout le cœur est souffrant.
    6 De la plante des pieds jusqu’à la tête, rien n’est en bon état : ce ne sont que blessures, contusions et plaies vives qui n’ont été ni pansées, ni bandées, ni désinfectées.
    7 Votre pays est dévasté, vos villes sont réduites en cendres, des étrangers mangent les produits de votre sol sous vos yeux : c’est une dévastation pareille à la catastrophe opérée par des étrangers.
    8 Et la fille de Sion a survécu. Elle est restée comme une cabane dans une vigne, comme une hutte dans un champ de concombres, comme une ville épargnée.
    9 *Si l’Eternel, le maître de l’univers, ne nous avait pas conservé un faible reste, nous serions pareils à Sodome, nous ressemblerions à Gomorrhe.
    10 Ecoutez la parole de l’Eternel, chefs de Sodome ! Prête l’oreille à la loi de notre Dieu, peuple de Gomorrhe !
    11 Que m’importe la quantité de vos sacrifices ? dit l’Eternel. Je suis rassasié des holocaustes de béliers et de la graisse des veaux, je ne prends aucun plaisir au sang des taureaux, des brebis et des boucs.
    12 Quand vous venez vous présenter devant moi, qui vous demande de piétiner ainsi mes parvis ?
    13 Cessez d’apporter des offrandes illusoires ! J’ai horreur de l’encens, des débuts de mois, des sabbats et des convocations aux réunions, je ne supporte pas de voir l’injustice associée aux célébrations.
    14 Je déteste vos débuts de mois et vos fêtes : c’est un fardeau qui me pèse, je suis fatigué de les supporter.
    15 Quand vous tendez les mains vers moi, je détourne mes yeux de vous. Même quand vous multipliez les prières, je n’écoute pas : vos mains sont pleines de sang.
    16 Lavez-vous, purifiez-vous, mettez un terme à la méchanceté de vos agissements, cessez de faire le mal !
    17 Apprenez à faire le bien, recherchez la justice, protégez l’opprimé, faites droit à l’orphelin, défendez la veuve !
    18 Venez et discutons ! dit l’Eternel. Même si vos péchés sont couleur cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige ; même s’ils sont rouges comme la pourpre, ils deviendront clairs comme la laine.
    19 Si vous voulez bien écouter, vous mangerez les meilleurs produits du pays,
    20 mais si vous refusez et vous montrez rebelles, vous serez dévorés par l’épée. Oui, c’est l’Eternel qui l’affirme.
    21 Comment ! La ville fidèle est devenue une prostituée ! Elle était remplie d’équité, la justice y habitait, et maintenant il y a des assassins !
    22 Ton argent s’est changé en impuretés, ton vin a été coupé d’eau.
    23 Tes chefs sont des rebelles et sont complices des voleurs. Ils aiment tous les pots-de-vin et courent après les récompenses. Ils ne font pas droit à l’orphelin et la cause de la veuve ne les touche pas.
    24 C’est pourquoi, voici ce que déclare le Seigneur, l’Eternel, le maître de l’univers, le Dieu fort d’Israël : Je prendrai ma revanche sur mes adversaires, je me vengerai de mes ennemis.
    25 Je porterai de nouveau la main contre toi : je te débarrasserai de tes impuretés comme avec de la potasse et j’éliminerai toutes tes parcelles de plomb.
    26 Je rétablirai tes juges tels qu’ils étaient par le passé, et tes conseillers tels qu’ils étaient au début. Après cela, on t’appellera « ville de la justice », « cité fidèle ».
    27 Sion sera rachetée par la droiture, et ceux qui s’y convertiront par la justice,
    28 mais la ruine atteindra en une seule fois les rebelles et les pécheurs, et ceux qui abandonnent l’Eternel disparaîtront.
    29 Oui, on aura honte des térébinthes auxquels vous prenez plaisir et vous rougirez des jardins que vous avez choisis,
    30 car vous serez pareils à un térébinthe au feuillage fané, à un jardin dépourvu d’eau.
    31 L’homme fort deviendra pareil au chanvre et son activité pareille à une étincelle : ils brûleront tous les deux ensemble et il n’y aura personne pour éteindre ce feu.

    C’est ce que l’Éternel DIEU tout puissant exige de tous congolais et de tous ceux qui sont au pouvoir, car l’heure est arrivée et elle est là!
    L’ÉTERNEL nous appelle à la repentance!!!!!!
    Merci! que DIEU bénisse le Congo et qu’il se souvienne de nos cries de souffrance et de nos douleurs…..

  5. Vous les FAUX PASTEURS DES EGLISES DE SOMMEIL là ! C’est vous qui avez détourné les Congolais de leur lutte pour libérer leur pays de l’emprise des NGUESSO. Le jour où ç’en aura fini avec cette famille kleptomanes, vous irez endormir les gens ailleurs car vous avez brisé l’éveil des Congolais. C’est une promesse.

  6. il est en convalescence au maroc et selon les dernieres nouvelles de son medecin traitant le malade jean fr ndenguet reagit bien aux produits administres et pourra sous peu rejoindre son poste de directeur general de la police nationale a brazzaville.tout homme tombe malade. meme willy matsanga delinquant sur le plan civil et « colonel » chez les ninjas(groupe de malfaiteurs sur un plan juridique) etait malade

    selon le colonel mbaou ferdinand(en passant commandant au sein des facs a la date du 31 aout 1992 et ce jusqu’en fin 1992 vous comprenez que cinq ans apres on ne pouvait pas devenir general non mr il y avait bel et bien corruption ou usurpation de grade vous etes un colonel) c’est pascal lissouba qui avait remporte lelection presidentielle de juillet 1992.ce n’etait pas l’avis du mcddi de b kolelas;

    qui donc avait remporte l’election presidentielle de juillet 1992?

    1. Je me souscris en faux, votre général a rendu l’âme… Il n’est plus de ce monde. La junte à Brazzaville craint la diffusion officielle de cette nouvelle… Elle croit ne pas savoir gérer les cris de joie et les fêtes spontanées dans les rues de Brazzaville d’un côté et de l’autre l’onde de choc que provoquerait une telle nouvelle chez les « Mbochis réfractaires au changement et à la dialectique »… Sassou le sait et il veut galvaniser ses supporteurs autour d’une prétendue invincibilité de leur pouvoir même devant la mort. Sassou croit détenir le secret de l’horloge de son destin…. Même Hitler l’avait cru, tout le monde sait comment il a fini…

      Kassava de Tsibakala

  7. jean fr ndenguet n’est pas mort. il demeure un officier superieur des facs de haute valeur comme le general paul mbot. rien avoir avec ferdinand mbaou qui avait fait perforer le mur de zab pour tuer les gens soupconnes d’etre des laris complices ninjas ou des ninjas complices laris ou les deux a la fois.

  8. l’equipe des diables noirs doit porter plainte contre x pour cette lapidation d’un autre age. la lapidation des personnes et des biens est une grave violation des droits de l’homme. bientot vous allez dire que « les pierres venaient de la presidence ». les auteurs co ,auteurs et complices de cette lapidation doivent etre juges et l’heure est venue pour le congo de mettre un terme aux quartiers ethniques

    meme si c’est entre vous lari mais faites lire le droit.deja en novembre 1993 les memes laris avaient deja lapide le cortege funebre de mme marie massamba debat l’epouse de leur propre dieu.p lissouba etait traumatise et fut oblige dinstruire yombhy opango de faire regner l’ordre et la discipline a bacongo.

    LE POOL EST EXTREMEMENT SAUVAGE ILS SONT VRAIMENT A LAGE DE LA PIERRE TAILLEE

    diables noirs doit porter plainte contre x meme si l’agression a eu lieu a bacongo zone aromatisee faites chier les gens

  9. @ Kassava Tchibakala

    A propos de l’horloge du destin, rions un peu :

    Un membre fanatique du PCT mort, arrive à la porte du paradis où évidemment l’entrée lui est interdite par l’ange de service.

    – Je ne comprends pas pourquoi je ne peux pas aller au paradis ?

    Réponse de l’ange :
    – Tu es membre du PCT. Le paradis vous est fermé. C’est écrit. Mais je peux te faire visiter la salle des horloges avant que tu continues ton voyage pour enfer.

    Dans la salle horloges, le cama’ memb’ du PCT demande:
    – Pourquoi ces horloges n’ont chacune qu’une seule aiguille et ne fonctionnent pas au même rythme?

    L’ange:
    – Ces horloges représentent chacune un chef d’état de la planète. Elle marchent en fonction des bêtises commises par chacun d’eux.
    Regarde, par exemple, l’aiguille de l’horloge du Pape est au ralenti alors que celles des présidents américain et nord-coréen tournent très vite.

    Le cama’ memb’:
    – Mais je ne trouve pas l’horloge correspondante à mon « Otchombé chéri » !

    L’ange:
    – Ah celle là ? St Pierre l’a placée dans sa chambre pour lui servir de ventilateur; tellement son aiguille tourne très vite !

  10. reagissez d’abord au caillassage du bus des diables noirs a bacongo zone pourtant aromatisee et surtout ne dites pas que ces pierres vous ont ete donnees par nianga mbouala ngatse. il n’est meme plus la bas. vivement que l’avocat conseil des diables noirs porte plainte contre x.

  11. Non, sérieusement, qui peut prendre le risque de léser un aussi influent partenaire diplomatique et économique, en commanditant un assassinat ciblé sur son territoire ? Cette histoire est peu convaincante. Surement une tentative francaise qui vise la déstabilisation du Congo, c’est de la propagande poolo-diasporique, encore une pure invention de la presse néocoloniale. Ce monsieur a pourtant séjourné dans son pays, il y a cela quelques années, sa vie n’a jamais été mise en danger lors qu’il était à Brazzaville. Qu’on nous apporte la preuve formelle du présumé complot, les ragots des medias occidentaux ne sont pas vérité d’évangile. Merci, au revoir.

  12. au colonel ferdinand mbaou

    avez vous des nouvelles de p lissouba ancien dauphin politique dal massamba debat? vous direz a p lissouba que le pool vit toujours dans des camps de refugies depuis 1997 et ce de facon cyclique.actuellement ils sont dans la bouenza.le train ne circule toujours pas dans le pool depuis novembre 2016 comme a son epoque. il faut dire a p lissouba que le pool comme en 1992 a crut avoir gagne l’election presidentielle de mars 2016. il n a pas supporte detre declare deuxieme. donc comme en 1992 ils ont eu a attaquer la mairie de makelekele a la roquette.

  13. Quelqu’un qui a été nommé verbalement, d’après ses propres dires, on va l’assassiner pour chercher quoi? Dit, il ne faut pas mélanger les gens, avec des rumeurs bidon. Quel est son véritable grade? Autrement, il est à l’image d’Alexande Benalla, l’homme de main de Macron. Tous ont été nommé de facon frauduleuse, verbale et fictive. Voici donc le M’Benalla de la « Petite Suisse ». Aujourd’hui, les réseaux sociaux tribalistes de Paris cherchent à le faire passer pour un poète. Et puis quoi encore.

  14. mbaou est un colonel.il le sait.il avait manque de respect au general j m mokoko en le faisant defile a pied du lycee lumumba aux bougainvillees la zone ou residait p lissouba. il le sait .p lissouba a l »epoque vivait derriere olympic palace. tout cette zone sappelle les bougainvillees un quartier residentiel de brazzaville tres beau dailleurs.alors depuis quand un commandant pouvait il faire defile le chef detat major des forces armees congolaises fut il chef de la garde presidentielle.sous un angle juridique qui est au dessus de qui entre le cemga congolaises et le chef de la garde presidentielle? entre okoi et nianga mbouala qui commandait qui?

    et la encore c’est l’expression du tribalisme que nous sommes entrain de combattre auj a brazzaville. p lissouba nibolek chef de la garde presidentielle mbaou ferdinand lui aussi nibolek. pareil attellage biaise les resultats et nous dison NON. p lisosuba aurait pu avoir pôur chef de la garde presidentielle un lari un vili un mbochi par exemple

    denis sassou ng de la cuvette, chef de la garde presidentielle nianga mbouala ngatse lui aussi de la cuvette ca biaise les resultats

    al massamba debat, pere grand pere et arriere grand pere du desordre politique d’hier et d’aujourdhui au congo originaire de la region du pool chef de la garde presidentielle kinganga siroko,lieutenant des facs (lequivalent du grade de general auj) lui aussi du pool et bien les resultats etaient biaises a la chute de massamba debat lui aussi avait cesse d’etre militaire alors qu il etait en contrat de travail avec l’armee congolaise

    pourquoi le colonel mbaou ferdinand avait il quitte l’armee congolaise?

    il est demande a denis sassou ng de chambouler sa garde presidentielle qu il y mette des vilis des laris des niboleks des cecis des celas…on ne va pas continuer comme ca

    tous les niboleks soutiennent p lissouba et comment peut on aller en demcratei dans un tel contexte? il y a des niboleks non lissoubistes cas de justin koumba ex nations unies ex assemblee nationale ex ministre dandre milongo. ben messieurs les niboleks vous netes pas serieux. justin koumba vous le connaissez non. nibolek et non lissoubiste puisque non lissoubiste donc mauvais. cest vous qui etes mauvais.

    tous les laris soutiennent bernard kolelas pourtant decede mais sont tous passes comme lettre a la poste a guy b p kolelas. il y a bien un pb. lequel est ce. tribalisme et ethnicisme.

    tous les mbochis soutiennent denis sassou ng et nous disons NON

    le pool par exemple peut desormais soutenir denis sassou ng. zenga mambu peut desormais magnifier tous les aeroports construits par denis sassou ng.zenga mamabu peut desomrais magnifier tous les deplacements nationaux et intrenationaux de denis sassou ng.

    ferdinand mbaou doit etre attrait devant un juge pour irreverence vis a vis du chef d’etat major des facs

    1. @ Message aux Mbochis réfractaires au changement qui visitent le site Zenga-Mambu!

      D’après les dernières nouvelles en provenance du Maroc, le Trésor public congolais doit encore un peu plus saigner pour conserver le corps du général du peuple Jean François Ndenguet mort au Maroc hier le 20 Septembre 2018…

      Comme toute la médiocrité qui a accompagné ce mec ne suffit pas déjà au peuple congolais. Les autorités marocaines viennent de signifier à la famille que les morgues marocaines ne sont pas calibrées à entretenir longtemps les corps, car selon les coutumes marocaines les morts se font très vite enterrés soit à l’immédiat dans les 24 heures ou au maximum 48 heures qui suivent le décès.

      Selon les coutumes Mbochis, le Cobra royal veut se rendre himself au Maroc pour aller chercher son ami de lutte… L’amertume du côté du peuple congolais reste le vice affiché du gouvernement congolais de réussir l’exploit de la conservation de ce corps encombrant jusqu’au moment opportun, eh bien tenez-vous bien prêts, le trésor congolais doit encore pour une énième fois être consigné pour ce petit luxe posthume…

      Pauvre Congo !

      Kassava de Tsibakala

  15. Au GENERAL MBAOU, l’homme qui empêche SASSOU-NGUESSO de dormir.

    Mon Général,
    A vous seul, vous valez toute la racaille des « généraux » d’opérette du Sassouland.
    MES RESPECTS, MON GENERAL !!!

  16. Mon Général,
    Je voulais dire : A vous seul, vous valez PLUS que toute la racaille des généraux d’opérette du Sassouland.
    Re- MES RESPECTS, MON GENERAL !!!

  17. En vous lisant tous, j ‘ai l impression d ‘écouter un peuple(congolais) divisé par le tribalisme, non éduqué,non émancipé,chauvin et esclave. vous faites de la pitié et êtes de la raclure de bidet.
    Avec tout ce qui se passe dans le monde et les médias vous avez oublié l histoire: de l esclave,la colonisation,la décolonisation,l’indépendance en carton,de la religion imposée,la géopolitique,du fcfa,de la france-afrique, »de la démocratie »,de l impérialisme,du néocolonialisme,du capitalisme???? Au lieu de vous s entre-tuer,vous ne pouvez pas prôner et appliquer le panafricanisme comme un seul peuple unit autour d ‘un même projet ( la souveraineté) afin de combattre nos vrais ennemis précités et en particulier la France???? Quand est ce que nous africains(congolais) allons redevenir des êtres humains RESPECTABLES sur cette terre?AVEZ VOUS OUBLIEZ le combat de THOMAS SANKARA, LUMUMBA etc….????

Laisser un commentaire