«

»

Sep 18 2017

L’arrivée de la mission du FMI à Brazzaville reportée

L’arrivée de la mission du FMI, fixée pour le mercredi 13 septembre 2017, a été reportée par le gouvernement congolais, sans préciser les raisons de ce report.

La délégation attendue du FMI au Congo-Brazzaville serait composée de sept experts économistes au total. Elle pourrait être sous la conduite d’Abdoul Aziz Wane.

Cette délégation du FMI est censée venir ouvrir et conclure des négociations bilatérales avec le Congo, afin de mieux structurer l’ajustement du pays dans le contexte d’efforts régionaux.

On rappelle que la baisse des prix du pétrole inflige des difficultés considérables à l’économie de la République du Congo, qui s’est fortement contractée en 2016.

Après un fléchissement significatif en 2015, la croissance économique est devenue négative en 2016, pour la première fois depuis plusieurs années.

Selon les estimations préliminaires du FMI, la croissance s’est établie à moins de 2,7 % en 2016, avec une baisse de 3,3 % de l’activité économique. D’où des réformes profondes envisagées pour le redressement.

Ces réformes doivent être basées sur la réduction des dépenses de l’Etat, qui ne doit plus vivre au-dessus de ses moyens. Les dépenses de souveraineté doivent être revues à la baisse et des dépenses de prestige à éviter. Il faut des investissements prioritaires de qualité sur la base de l’urgence et de l’utilité avérée.

Les réformes vont se fonder sur la discipline budgétaire pour privilégier l’orthodoxie financière. Il est aussi question d’appliquer la tolérance zéro sur la corruption.

L’ajustement est nécessaire pour réhabiliter les finances publiques et assurer la soutenabilité de la dette devenue assez élevée, améliorer la confiance des investisseurs et la capacité de l’économie à générer suffisamment de ressources pour les investissements dans le capital physique et humain.

Un retard dans la mise en œuvre de cet ajustement provoquerait des conséquences néfastes pour l’économie congolaise.

Edwige KISSINGER

(3 commentaires)

  1. Birto

    le FMI veut préter de l’argent à Sassou Nguesso qui va contre la démocratie au Congo-Brazzaville. Sassou Nguesso est un Hitler de ces derniers temps qui se livre aux génocides, emprisonne les vrais opposants, les manifestants au Congo.
    „L’aide du FMI au régime de Brazzaville, de Sassou Nguesso qui a violé la constitution en octobre 2015, organisé un hold-up électoral en mars 2016 et une fraude massive aux législatives de juillet 2017 et aussi du carnage repétée qui a fait des centaines de morts avant de se livre à sa 2e l’épuration éthnique dans le Pool, tout en emprisonnant les vrais opposants, les manifestants, serait une caution à la guerre de nettoyage ethnique que ce Sassou et son clan mènent dans la région du Pool?„
    La loi est universelle. Elle assiste les vigilants et les endormis. Elle est la seule à assurer l’avancée des sociétés et de ce monde „.:„Tout individu, tout agent de l’Etat, toute autorité publique qui se rendrait coupable d’acte de torture ou de traitement cruel et inhumain, soit de sa propre initiative, soit sur instruction, est puni conformément à la loi. „“Sassou Nguesso est l’ auteur des crimes économiques, crimes de sang, crimes de guerre, crimes contre l’humanité. Il est connu dans le monde entier pour cela et pour ses génocides dans le Pool, lui et sa clique sont absolument à punir conformément à la loi.Le dictateur génocidaire, Sassou Nguesso continue à donner la mort aux populations du Pool et à détruire les localités, les villages de cette région du Pool et quartiers sud de Brazzaville.Tout récemment, les zones situées après les poteaux à haute tension de Ngapoko où vivent près de 3000 personnes ont été sacagées par les miliciens de Sassou Nguesso. „Le Congo se retrouve dans une situation beaucoup plus grave qu’en 1991 avec la gouvernance de Sassou Nguesso, le semi illétré et criminel génocidaire. Le pays est économiquement ruiné, politiquement déchiré et socialement au bord de l’explosion.
    Sassou Nguesso est un vai chef de gang criminel, de mafia internationale et a initié ses enfants, neveux, parents, clan. Sassou Nguesso est un terroriste, génocidaire qui s’est hissé de force `au sommet de l’état depuis la fin des années 60. Depuis 33 ans, chef d’état, président illégal, illégime, Sassou Nguesso et sa clique,le pouvoir du dictateur Sassou Nguesso tue, viole, assassine, terrorise quotidiennement à grand jour au Congo .Qu’est ce qu’ a apporté le chemin d’avenir au peuple Congolais. Que va nous apporter la contitinuité de la gouvernance mafieuse, criminelle, génocidaire de Sassou Nguesso ? Rien du tout. Si le peuple Congolais incapable de nous soulever de manifester, d’arracher notre liberté, d’assurer notre survie,les Nguesso et courtisans vont continuer à nous tuer ouvertement ou à petit feu. Les génocides, les prisons, la terreur, vont terrasser davantage les Congolais.Les Sassou et clan vont continuer de plus en plus le pillage des richesse du Congo , jouir des biens mal acquis, de la richesse illicide.La Gouvenance Sassou Nguesso a mis la république du Congo complèment à terre. Après le pétrole, Sassou Nguesso et sa clique se sont mis à saccager les forêts du Congo. Sassou Nguesso vend des grandes étendues des forêts du Congo sont vendues aux multinationales. Les forêts vierges du bassin Congo sont en danger.Les immenses machines à découper sont à l’ouvrage. Les moteurs bramants et l’odeur et fumées diesel,dominent la scène dans les forêt vierges du bassin Congo. La forêt vierge du Congo est massivement déboisée. Le dictateur Sassou Nguesso et ses enfants , ses gendres, neveux , nièces et son clan mettent le précieux héritage commun en danger. En ce qui concerne la pollution, la maritime à Pointe -Noire et à la cote maritime du Kouilou est immence. Les cours d’eau des villes, Pointe-Noire , Brazzaville, une grande quantité de déchets et polluants y est rejetée. Sassou Nguesso et ses multiples gouvernements maitres de la corruption à grande échelle, ne sont pas arrivés en 33 ans d’ existence à garantir l’eau courante potable, l’électricité , du travail aux Congolais. La voirie, les services de forêt, les fontaines publiques, ainsi le déplacements, voyages par le CFCO qui existaient jusque la fin des année 60 ne sont plus que des vieux souvenir . Il faut une grève illimitée dans le secteur pétrolier et tous les autres secteurs et conjuguée d’ une lutte armée au Congo pour renverser Sassou Nguesso et sa bande.
    „“Sassou Nguesso est l’ auteur des génocides du Congo depuis des années. Sassou Nguesso est auteur des crimes de guerre, les crimes contre l’humanité, le crime de génocide , de crimes économiques sans communes mesures.
    https://blogs.mediapart.fr/jecmaus/blog/011212/congo-brazzaville-les-crimes-de-sassou-nguesso
    Après le massacre des Laris, Bacongo après l’assassinat de Marien Ngouabi le 18 mars 1977, accusés à tord et à travers,d’avoir assassiné le président en question, Sassou Nguesso se signale 11ans plus tard par un autre génocide: „En 1988, un capitaine répondant au nom de Pierre Anga se rebelle contre la tyrannie de Sassou Nguesso, et se réfugie dans la forêt d’Ikonongo, District d’Owando. Sassou Nguesso envoie des militaires à qui il ordonne de ne rien épargner pour le retrouver. Ainsi des villages entiers furent incendiés et des dizaines d’habitants de la même éthnie décimés. Pierre Anga mourra au cours de cette purge ethno-tribale. Sassou Nguesso est auteur du 1e grand Génocides des Laris, Bakongo dans le Pool et quartiers sud de Brazzaville de 1998 à 2003 qui débouché par l’affaire des disparus du Beach. „ Les disparus du Beach: Le massacre du Beach de Brazzaville 1999, est un des crimes contre l’humanité commis par Sassou Nguesso après le coup d’état très sanglant de 1997.
    “Après avoir tué les 530 jeunes qui revenaient de leur refuge à Kinshasa après la guerre , Sassou a fait plus de 15.000 tués comptables à sa milice ethnique appelée les cobras, en association avec l’armée tribale composée des généraux de son village , d’ailleurs, les seuls généraux que compte l’armée congolaise “ à un temps record. Depuis une année et demie, Sassou Nguesso l’hitler des temps modernes, à qui le FMI veut venir en aide pour avoir si endetté la république du Congo, s’est remis à mettre à feu et à sang le Pool.
    Le régime Sassou Nguesso est incaple de donner du travail à la jeunesse, à la population active de moins de 3 millions de Congolais. Le taux de pauvreté, la famine ainsi que la dette de la République du Congo, ne font que honteusement s’augmenter. Le régime Sassou Nguesso, dont le président illégal, fils Kiki et autres membres de famillle comptent parmi les gens forunés du monde entiers et qui planqué beaucoup d ’argent dans les paradis fiscaux,n’a pas pu créer des emplois, garantir le Congo-Brazzaville d’entreprises capablent à faire vivre les Congolais poutant potenciellement si riche. Sassou Nguesso et sa clique sont à renverser et à punir sans autre forme de procès:„Tout individu, tout agent de l’Etat, toute autorité publique qui se rendrait coupable d’acte de torture ou de traitement cruel et inhumain, soit de sa propre initiative, soit sur instruction, est puni conformément à la loi. „

  2. Yves Luc SOLNASOL SOLAU

    Sassou Nguesso est bient cuit je vous le rassure. Cette situation durera jusqu’à quand? A mon avis le régime des nguesso est comparable à une vieille mangue séchée qui reste suspendu sur une branche et qui n’attend qu’un grand vent pour tomber. Que le FMI intervienne au Congo ou pas, le mecontement généralisée finira par gagner le pays. Le FMI avec ses mesures reduira le pouvoir acquisitif des congolais avec le rabattement des salaires à X%, la suppressions des recrutements à la pletorique FP congolaise, à la suppression de l’Effet financier sur les avancement , certainement au licencement des travailleurs etc. Des mesures sociales qui ne vont pas plaire au congolais sans doute. Et de là quoi? Observer Sassou Nguesso et son clan siphonner l’argent du pays? Et pendant combien de temps encore? Des mesures pareilles allaient être adoptées par le gouvernement Youlou en mai 1963. Quelques mois après la déterminante itervention des syndicats a décidé de l’avenir du régime corrompu de l’Abbé. Et Sassou nguessso qui a trop blagué avec les congolais ne doit pas oublier qu’en 1990 une grève génerale conduite par la CSC à cause des mesures d’austérité l’avait fait perdre le pouvoir en 1991 au profit d’André Milongo et de Pascal Lissouba après. La vérité est que les congolais finiront un jour de sortir dans la rue pour pleurer leur faim.

  3. Annasi

    Le meilleur site de rencontres pour adultes http://ow.ly/fbnU30fgPwF

Laisser un commentaire