Les agents de E2C soupçonnés de couper l’électricité avant les matchs de football européen

Les populations de Pointe-Noire ont constaté que électricité était souvent coupée avant les grands matches de football européen et rétablie après la fin des rencontres. En effet, soutiennent-elles, à quelques minutes du coup d’envoi, les domiciles ainsi que les quartiers entiers sont privés d’électricité à leur grande surprise. 

« Le constat que j’ai fait est que lorsqu’il y a des grands derbys du genre Réal Madrid – Fc Barcelone, il y a toujours des coupures d’électricité peu avant le début du match. Ces faits ne datent pas d’aujourd’hui. De nombreuses personnes soutiennent que certains agents de la société Energie Electrique du Congo (EEC) seraient en complicité avec des tenanciers des vidéos clubs de la ville. Il serait mieux que les autorités mènent des enquêtes pour élucider la question des coupures d’électricité. Si cette opinion est vraie, il faut sanctionner les coupables, car nous subissons un grand préjudice. Alors que j’ai la possibilité de suivre les rencontres chez moi, je ne peux plus aller débourser de l’argent dans un ciné club. Ajouter à cela le paiement des factures chaque fin du mois », s’insurge Fulgence Kouloutsabonga.

Les coupures d’électricité sont vécues dans la plupart des quartiers de la ville océane sous l’œil impuissant des autorités de l’EEC. Bien que confrontée aux difficultés sur le terrain, il était impérieux que les pouvoirs publics prennent des dispositions nécessaires pour éradiquer cette pratique qui ne cesse de ternir l’image de cette société en sanctionnant les agents qui seraient pris en flagrant délit de coupure pour satisfaire les tenanciers des vidéos clubs en privant les populations.

A Brazzaville ces soupçons avaient aussi été évoqués. Mais en l’absence d’une enquête policière, il est difficile de soutenir que ces coupures sont soit une coïncidence ou une un acte volontaire. La société d’électricité n’ayant jamais l’habitude de communiquer, la vérité se fera toujours attendre.

Auguste NGUEMBO

5 thoughts on “Les agents de E2C soupçonnés de couper l’électricité avant les matchs de football européen

  1. C’EST AINSI QUE FONCTIONNE UN PAYS DE MERDE !

    Chacun fait sa loi ;
    – Le policier rançonne les chauffeurs de taxi au coin de la rue,
    – Le douanier vous fait payer votre propre ordinateur à l’aéroport,
    – L’agent de Trésor vous exige un pourcentage sur votre retraite sinon il ne traite pas votre dossier.
    Alors quoi d’étonnant si les anciens agents de la SNE et de la SNDE qui n’ont jamais abandonné leurs pratiques nauséabondes se mettent d’accord avec des tenanciers de vidéos clubs ?

    Surtout n’allez pas attendre quoi que se soit de ces tordus qui nous tiennent lieu d’autorités. Ces vidéos clubs tout comme les dépôts de carburant clandestins en temps de pénurie, leur appartiennent.
    VOUS PARLEZ D’UN BORDEL DE PUTAIN DE PAYS DE MERDE QUI PUE GRAVE LE MBOCHI…!

  2. CONGO-B & K, GABON ET CAMEROUN : QUATRE PRESIDENTS ELUS ET SANS TRONE ET DEUX EN PRISON ET POURQUOI ?
    La liberté et la dignité sont deux vertus fondamentales de l’individu et d’un peuple. Sans ces deux vertus, l’individu et son peuple ne sont traités d’êtres libres et de dignes peuples. Ils sont d’ailleurs jugés comme d’esclaves et peuples opprimés par le droit des sociétés constituées ou libres.
    Alors pourquoi les congolais, gabonais et camerounais sont-ils incapables d’être des peuples libres et dignes ?
    Sinon, pourquoi après quatre hold-up électoraux et des Présidents élus sans trône et deux d’ailleurs en prison – il est indispensable de s’interroger de la valeur de ces peuples au regard des fondamentaux universels de droits et devoirs de citoyen et de peuple. Explications : https://www.youtube.com/watch?v=lIvbY864z1Y&feature=youtu.be

  3. Où va le Congo? Faut- il encore hésiter de dire que l’avenir du Congo est sombre?

    Quand on aime ce pays, on a le droit de s’inquiéter sérieusement car tous les indicateurs sont au rouge. Unicongo le syndicat patronal vient de dresser un tableau des plus alarmant et des plus préoccupants de la la situation économique nationale.

    En voici un.passage. « Alors qu’il se classait 176e en 2016, 177e en 2017 et 179e en 2018, le Congo occupe aujourd’hui le 180e rang sur cent quatre-vingt-dix pays au classement du Doing Business 2019 (source World Bank).

    Ce recul constant est révélateur de la dégradation continue du climat des affaires au Congo, alors même que le secteur privé congolais, au travers de ses syndicats patronaux, ne cesse d’alerter les pouvoirs publics sur la nécessité d’entamer un véritable dialogue public-privé pour sortir le pays de la crise économique qui sévit depuis bientôt quatre ans.

    Les opérateurs économiques évoluent dans un contexte économique difficile, caractérisé par des indicateurs sociaux négatifs, une chute du PIB de près de 50% entre 2014 et 2016 (source World Bank), une pression fiscale hors norme en comparaison aux autres pays de la sous-région, une corruption endémique, une parafiscalité illégale quasiment instituée et une administration publique encline au harcèlement et aux sanctions systématiques.

    Le secteur privé souffre d’indicateurs divers qui empêchent le développement de l’entrepreneuriat. Facteur déterminant, la dette publique intérieure s’élève à environ 1 800 milliards de francs CFA (soit 2 milliards 744 millions d’euros) et continue d’asphyxier les fournisseurs de l’Etat, notamment les entreprises du BTP. Ce phénomène impacte tous les secteurs d’activités et l’on estime que 65 000 emplois directs ont été détruits entre 2015 et 2017.

    La baisse continue des investissements et la fermeture de nombreuses sociétés et établissements a engendré l’un des taux de chômage les plus élevés de ces trente dernières années. Malheureusement, les nombreux messages d’alerte envoyés à l’endroit du gouvernement n’ont pas eu d’effet. Au contraire, la situation devrait se dégrader. http://congo-objectif2050.over-blog.com/2019/03/congo-b-decryptage-du-climat-des-affaires-pendant-la-dictature-francafrique-de-sassou-nguesso.html

Laisser un commentaire