Réponse à Dominique Kounkou au sujet de son livre: « Le génocide des Laris au Congo »

Avant d’exposer notre critique, nous souhaitons tout d’abord résumer ce que nous en avons retenu après lecture.

“La raison pour laquelle les Laris meurent au Congo est le résultat d’une idéologie criminelle ancestrale. Cette idéologie de la haine des Laris est le moteur de ce génocide. Cette idéologie trouve ses origines du temps de Jacques OPANGAULT durant les émeutes de février 1959. Ce génocide des Laris a ensuite été programmé et exécuté par les ressortissants du nord une fois au pouvoir.

En 1963, Alphonse MASSAMBA-DEBAT, un Kongo de Boko a participé à la persécution des Laris. Beaucoup d’entre eux ont trouvé la mort au camp Makala. L’alliance de MASSAMBA-DEBAT avec les hommes politiques du Niari a été réalisée contre les Laris. Jusqu’à présent, les Kongos n’ont jamais fait l’inventaire de la persécution des Laris sous le régime de MASSAMBA-DEBAT.

Marien NGOUABI a été une courroie de transmission de cette haine d’une génération à l’autre. Sous NGOUABI, c’est l’élimination physique des officiers Laris par des faux coups d’Etat. Durant son règne, il va remplacer systématiquement dans la fonction publique les agents originaires du sud par ceux du nord.

Quant à Joachim YHOMBI OPANGO, durant son règne éphémère, il va continuer la même stratégie. Denis SASSOU-NGUESSO durant son premier mandat a contribué à diffuser l’idéologie de la haine contre les Laris. Les gens du nord ont programmé l’anéantissement total des Laris en premier et des ressortissants du Pool ensuite.

Sous Pascal LISSOUBA, alors que l’on croyait que les Laris et les Bembés étaient unis, il réussira à prouver le contraire. A Diata, durant la guerre civile, les Bembés ont entrepris des expéditions meurtrières sur des femmes laris enceintes qui furent éventrées et leurs bébés pilés dans des mortiers. Les Laris absents de la présidence de la République, vont être l’objet d’actes de violence et de crimes allant jusqu’au génocide.

Après la guerre civile de 1997,  cette idéologie se poursuit. Par son organisation criminelle Denis SASSOU-NGUESSO entretien par la corruption des milieux politiques et économiques français la haine des Laris. Les milieux maçonniques sont aussi corrompus par l’approbation de ce génocide. Quant à Frédéric BITSANGOU alias NTOUMI c’est un agent de SASSOU NGUESSO, instrumentalisé pour perpétrer le génocide.

Toutes les ethnies du Congo ont été manipulées pour faire des Laris la cause de tous les maux du Congo. L’effet bouc émissaire des Laris s’est manifesté puis amplifié tout au long de l’histoire politique du pays. Le Congo a voulu vivre la suite de son histoire après YOULOU, sans les Laris. On en veut aux Laris parce qu’ils sont trop fiers, vertueux, trop “famille”, trop entreprenants”.

Voici résumé le livre de Dominique KOUNKOU.

           Quel congolais, à commencer par les ressortissants de la région du Pool, ne seraient-ils pas choqués par ces écrits graves, fallacieux et diffamatoires qui ne résistent point à un élémentaire raisonnement historique? Connaissant l’histoire politique tragique de ce pays dans laquelle aucune tribu n’a été épargnée. Connaissant celle, récente, avec des réformes institutionnelles brutales, des élections contestées, des arrestations massives et arbitraires, des violences policières meurtrières, l’injustice, la corruption, les bombardements et la catastrophe humanitaire dans la région du Pool qui a touché près de 138.000 personnes, la faillite économique et financière, les drames de la pauvreté, comment peut-on trouver opportun, de mettre en pâture à l’opinion, des écrits erronés et incendiaires de nature à embraser un pays presque ruiné ?

       Si un génocide planifié et exécuté “par les gens du nord” contre les Laris était une réalité, les premières victimes auraient été les milliers de matsouanistes traqués, emprisonnés et déportés entre 1958 et 1959 dans les forêts du nord par l’abbé Fulbert YOULOU. Or, près de la ville d’Owando, ces Laris-matsouanistes vivent paisiblement et parlent la langue Kouyou. Rien au monde ne les ferait repartir dans la région du Pool. Au sujet de la persécution des matsouanistes par Fulbert YOULOU, l’auteur note l’itinéraire comparable des deux hommes politiques et que Fulbert YOULOU serait le Lari qui a symboliquement succédé à André MATSOUA, ce qui est une ignorance caractérisée de l’histoire politique du Congo.

      D’autre part, pourquoi le quartier cosmopolite de Poto-Poto et ensuite ceux de Moungali et de Ouenzé, où résident une immense communauté Lari depuis la fondation de Brazzaville en 1880, n’auraient-ils pas été touchés, si le génocide imaginaire auquel fait allusion l’auteur avait eu lieu? Sur la liste des prétendus génocidaires impliqués dans l’extermination des Laris, l’auteur mentionne, dans un cynisme machiavélique: Denis SASSOU NGUESSO, Alphonse MASSAMBA DEBAT, Marien NGOUABI, Joachim YHOMBI OPANGO et Pascal LISSOUBA. Cela ne révèle-t-il pas les intentions obscures de l’auteur sur l’unité, la paix et le progrès du Congo?…Un pays où tous les congolais sont d’origine Bantou. Dans son livre “The long way to freedom” (Le long chemin vers la liberté) Nelson MANDELA revendique lui aussi, les origines Bantou de sa communauté.

      Enfin, lorsque l’on constate, que la photo de la page de garde du livre est une image provenant d’un autre pays africain, cela n’est-il pas une offense à la vérité? Quand Nelson MANDELA affirmait que : “la miséricorde et la générosité résident dans le plus profond d’un être humain” Peut-on croire que l’auteur de ce livre est concerné?

      Si l’auteur de ce livre a raté sa vocation d’historien, ce livre ne pourrait-il pas être assimilé à la rhétorique hallucinatoire et égarée d’un gourou destinée à ses adeptes? Nous savons tous, comment se termine l’aventure des sectes.

Appolinaire NGOLONGOLO

Journaliste, diplômé dans les Arts et Techniques Audiovisuels et de la Communication à l’INA de Paris

 

Quelques extraits du livre

 

59 thoughts on “Réponse à Dominique Kounkou au sujet de son livre: « Le génocide des Laris au Congo »

  1. @Appolinaire NGOLONGOLO
    mais vous êtes un journaliste au rabais on ne répond pas à un livre , mais on en écrit un livre pour démontrer,ou contredire
    un droit de réponse ne vaut rien

    1. Je ne comprends vraiment rien du tout. Que dites vous? On ne répond pas à un livre? Pourtant c’est bien écrit: REPONSE A KOUKOU AU SUJET DE SON LIVRE. Facile à comprendre. Il ne répond pas au livre mais à Koukou.
      Avant de répondre mon frère il faut bien lire. Le français est compliqué.

  2. Ecrire aujourd’hui la vraie histoire du Congo post colonial, devient un exercice particulièrement difficile, tellement que chacun veut donner raison à son leader soit il criminel multirécidiviste comme Sassou Nguesso. Le soit disant professeur Théophile Obenga, a soutenu lamentablement un argumentaire apologique, il y a quelques mois que Denis Sassou Nguesso était l’homme providentiel pour diriger le congo à vie. On peut comprendre qu’un élève de CE1 ou CE2 prononce ce genre de propos. Mais un professeur universitaire et de surcroit historien, c’est dire que personne ne veut construire le Congo. Les jeunes génerations veulent bien être éclairée sur les evenements historiques qui minent et mineront davantage la coetxistence entre les communautés vivant dans le territoire de l’ancien moyen congo ou le congo français. Mr Nkounkou qui publie son livre s’illustre lui aussi dans les memes travers que Théophile Obenga. Je serai d’accord cependant avec mr nkounkou sur un point Sassou Nguesso est criminel, je n’en disconviens pas. il y a des faits hier et aujourd’hui palpables sur la tete de denis sassou nguesso.: Les actes de CNS sont claires là dessus. Ce qui s’est passé en 2016 illustre encore une fois de plus la criminalité qui est rattachée au sieur Sassou Nguesso, son gout du sang et son plaisir de faire couler les larmes des autres.Alors que le pays amorçait la crise économique était il necessaire d’aller en guerre contre ntoumi dans le pool combien meme cette guerre sans en jeu etait absolument immorale. pourquoi sassou nguesso n’avait pas voulu resoudre ce conflit politique dont il est le geniteur par les negociations comme il a toujours fait dans le monde entier? Par ailleurs je voudrais rappeler à Mr Nkounkou, sassou nguesso était politiquement mort en 1991. C’est Lissouba qui lui a donné l’oxygène mais mgr Kombo et Kolelas l’ont ressuscité. Lisez bien le livre de guy menga, le comportement de mgr kombo vis a vis d’andré milongo est révoltant. Et si Sassou nguesso tue les laris aujourd’hui c’est parceque Kolelas a laissé le diable entré dans la maison.

  3. C’est encore une chicane entre Congolais.
    Ce qui est vrai, c’est que Sassou a tué, volé, pillé, emprisonné.
    Un président qui tue, pille, vole, un président ou une ethnie qui se croit tout permis et qui confisque tous les leviers du pouvoir a un agenda caché. C’est un génocide contre le peuple congolais.
    Sassou est un agent secret français. Il est né et a grandi pendant la colonisation, il était et reste Français. C’est un préfet de France. Donc il n’a rien à voir avec nous autres. Il a tué des Congolais pour asseoir le pouvoir des Français, ses maîtres. C’est un traitre.
    Celui qui le défend Sassou trouve son propre bénéfice et raconte du charabia.
    Nous travaillons pour les générations futures. Sassou travaille pour sa famille, son clan, son ethnie, ses cafards et ses chiens. Alors si vous vous considérez comme le chien de Sassou, continuez à le défendre.
    Autour de nous, dans le monde, ceux qui arrivent à la tête d’un pays sont ceux qui sont capables de changer le visage économique et politique du pays en bien. Mais si le pouvoir se maintient par la sorcellerie et la magie noire, alors, pour moi, c’est de l’artisanat politique.

    1. @willy makambo ..grosse validation…
      Dominique n’a rien inventé ….
      Au pouvoir sanguinaire de le démentir devant les instances juridiques internationales…

  4. mr appolinaire ngolongolo

    dominique nkounkou na pas dit que le pool se mele des affaires qui ne elc onerne pas.

    en 59 cest une bebeb qui ne voulait plus vivre aux coites dun teke un peu ce qu a fait entretemps adeliade moundele ngollo a benoit moundele.le teke donne des coups de poingts a sa femme cette derniere joue a la fausse victime les bembes vengent leur soeur les laris sen melent guerre civile

    en 1965 les laris sous lenvoutement de b kolelas avait voulu faire sauter le stade eponyme dal massa debat .dominique nkunkou ne la pas dit.

    en 1972 le pool revient a kla charge en attaquant la radio et la televiosn. comme ils lont recement fait avec la mairie de makelekele. marien n,gouabi deplace la radio de bacongo vers le centre ville et detruit le poumon vert de brazazcville soit la foret de la patte doie.cest de la sont nes les quartiers de diata makazou moutbala…avant cetait le prolongement de la forete de la patte doie

    yombhy opnago les tues eux tous car sous ngoubai les laris ne juraient que par sa mort.

    il ne s’etait rien passe entre sassou ng et le pool sinon que les laris chantaient « mountou foua kou » cad quelqun mourra dici peu

    sous p lisouba le pool avait a la base conteste la victoire de p lissouba sur b kolelals.le pool naiame pas etre classe deuxieme comme en 2016.

    si sassou ng devrait commettre un genocide contre les laris cest tellement il n’avait qu a se tenir a la gare brazzaville et secouer violemment toutes les soeurs catholique de la basilique sainte anne.

    mr appolinaire .

    le pool est extremement menteur il s le savenet eux lmemes.le pool menet bcppe et enduit facilement en erruer.

    sous p lissouba le pool avait assiane 120 aubevillois sur laveneue de loua. le pool avait expulse de baocngo et d e makelekel tous es niboleks.

    le pool en 1997 setait mele dune affaire qui ne le concernait pas. cest le pool qui avait mis en place la force dintreposistion pool pays du nairi force anti constitutionnelle. il n’etait ecrit nulle part dans la constitution du 15 mars 1992 qu en cas de violences politico ethniques larmee congolaise devarit se muer en force dintreposition entre milices qui juridiquement demeurent des associations de mafaiateurs. et la je suis desole pour dom nkounkou qui dit etre un avocat.cette force etait dirigee par un lari du nom de philippe binkinkita

    mr ph binkinkita doit etre attrait devant un juge pour exercice des fonctiosn absentes de l’organigramme des facs et perception indu dune remuneration.le pool doit etre juge.

    le pool sait que par la voie electorale il naccedera a jamais a la tete de letat .jamais.car il ne vote pour personne et personne ne vote pour lui. il est docn oblige de faire des coudes pour se faire entendre.cas de la conf nationale elle meme anti constitutionnelle, des nombreux DDR conclus en faveur du pool et du comite adhoc mixte je ne sais de quoi qu ils viennet de conclure entre seraphin ondele et gustave tondo

    le pb du pool est le suivant.quand les ninjas tuent les gens le pool admire sa bravoure.quand les memes ninjas sont tues le pool crie au genocide

    le pool n a pas avance dun cm cetet fois ci et cela ete la premeire defaite militaire du pool depuis 1944.

    limage mise en page de garde ne vient pas du pool. les femmes lari portent des pagnes et on aurait vu un ninja rescape.

    1. mr ortega, arrêtez de parler du pool,arrêtez de dénigrer le pool qui est un vaste département habité par plusieurs ethnies et abrite brazzaville la capitale du congo,on te demande de faire le distingo entre pool département et lari l’ethnie des mythomanes laris libre à toi de combattre de dénoncer le lari mais ne confond pas le lari au pool le populations du pool hors le lari vit en harmonie vec les autres départements .retiens le désormais

  5. Maître Nkounkou est dans le vrai, il ne fait que relater la vraie histoire sans falsification, ni déni .Si les gens gesticulent dans tous les sens, c’est parce que maitre Nkounkou à atteind sa cible, seule la vérité blesse dit l’adage .La vérité est têtue, elle finit toujours par se savoir.

    1. Ngologolo n’a perdu aucun parent dans la folie meurtrière de Sassou….
      Voilà des gens qui caressent affreusement les joues du dictateur congolais…
      Qu’il aille au Congo ,il y serait très bien reçu…..

  6. @ ortega
    toi qui assène des contre vérité sur ce site avec des posts mensongers comme Mouzabakani était chef d’État major au temps de Marien, tu ne.nous feras pas changer d’avis, ni ébranler notre courage.Malgré le temps que prend la nuit, le jour finit toujours par se lever.L’ enfant que tu es, qui a gouté au bonbon que tu ne trouvais pas dans ta brousse du nord, où tu vivais de chasse,de pêche, de cueillette, ne veut pas que ce bonbon soit finit.Tes diatribes ne sont que des coups d’épée dans l’eau.Tout est mouvement, tout est changement, rien ne reste éternel, et nous vous aurons, aujourd’hui ou demain c’est une vérité que tu ne pourras pas empêcher petite cervelle

  7. QUELLE MINABILITE DE L’AUTEUR MONSIEUR NGOLONGOLO APPOLINAIRE QUI AU LIEU DE NOUS PONDRE UN OUVRAGE POUR REPONDRE A ME NKOUNKOU CHOISIT LA FACILITE DU FAUX DEBAT.

    CE N’EST PAS DE SA FAUTE CAR IL A ETE ELEVE DANS LE SENTIMENT ANTI-LARI DEPUIS SA JEUNESSE. JE CONNAIS L’AUTEUR POUR AVOIR LU SES ECRITS SUR L’ABBE FULBERT YOULOU QUI SONT D’UNE MINABILITE SANS NOM.

    C’EST ENCORE UN PRODUIT PCTISTE.

    SON ARTICLE M’ECOEURE POUSSE A VOMIR.

    MONSIEUR LORSQUE HITLER S’EN EST PRIS AUX JUIFS PENSEZ-VOUS QUE TOUS LES JUIFS VIVANT EN ALLEMAGNE ETAIENT-ILS TOUCHES ?

    NE LE SAVIEZ-VOUS PAS QUE DES JUIFS AU SERVICE DES NAZIS ONT MASSACRE LEURS FRERES JUIFS. EST-CE QUE C’EST POUR AUTANT LE CARACTERE GENOCIDAIRE DES TUERIES CONTRE LES JUIFS N’A T-IL PAS ETE RETENU.

    QU’IL Y AIT DES LARIS A OUENZE MOUNGALI POTO POTO ETC. CELA N’ENLEVE EN RIEN D’OBSERVER LE POSITIONNEMENT DES REGIMES POLITIQUES VIS A VIS DE CES DERNIERS RESIDANT EN GRANDE MASSE DANS LES COMMUNES SUD DE BRAZZAVILLE ET DANS LE POOL ?

    MONSIEUR REVOYEZ VOS COURS DE JOURNALISME OU D’ANALYSTE AVANT DE VOULOIR NOUS DONNER DES LECONS EN MATIERE DE VOCATION D’HISTORIEN ET JE NE SAIS QUOI !

    PAUVRE JOURNALISTE ET DIPLOME DANS LES ARTS NON PAS D’AUDIOVISUELS OU DE COMMUNICATION MAIS DANS LE DENI DES SOUFFRANCES OU DU MARTYRE DES LARIS !

  8. Cette BD qu’ils appellent « livre » est le symbole de la mythomanie pooliste, dans sa forme diasporique la plus folklorique. La thèse bidontissime qu’expose son auteur est d’une ratatouille historico-intellectuelle absolument exquise. Primo, l’image bidon qui est utilisée pour illustrer le présumé génocide ou « laricide » est un fake. Elle a été vu un peu partout en Afrique, les imposteurs tribalistes impénitents de tous les pays l’utilisent, à des fins politico-mythomanes. Ah béno !!! Etre lâââri, c’est quoi ? Donc quand tu es du Pool, on ne peut te soupçonner de rien, parce que tu es le bien incarné, tu es genti, tu es sage comme une fioti-fioti de Bacongo, tu n’as provoqué personne depuis 1960, tu n’as jamais pris les armes pour attaquer autrui puis te plaindre à la CPI d’être un éternel looseur ? Quel étrange comportement ! Les matwanistes qu’on a deporté par milliers dans le Nord, à l’initiative d’un president sudiste, ont ils’ déjà subit d’est injures et des violences à caractère génocidaires ? Non, ils vivent en harmonie et en paix, avec leurs compatriotes nordistes m’bochis-kouyous. Deuzio, la terre pooloise était à l’origine habitée par les tékés. Les lâââris sont venus plus tard s’y installer, après avoir fuit l’Angola. Bref, nous sommes tous des africains, les gens s’en foutent des laris, des nordistes et des sudistes. Au 21ème siècle, on parle de la mondialisation économique, les questions ethniques sont sans importance. Lari, lari, lari. Ben voyons. Même Eli Wisel (NO COMMENT…) n’en revient pas, lui qui est réputé être l’un des plus grand escroc du siècle. Sa mythomanie communautaire est tout à fait pathologique.

  9. Pauvre tordu dédaigneux sauvagement hautain et totalement aliéné. Votre haine pathologique et rancune aveugle historiques confirment bien là un Toto touché arrogant imbu de fumier puant le caca.

    Consultez un véritabve Psy pour vous soigner.
    On payera la facture médicale pour votre tare.

  10. S’ il n’y pas de génocide pour quelle raison a t on bombardé le Pool et plus particulièrement les pays Laris ?
    c’est un président mbochis qui l’a fait le reste n’est que balivernes

  11. @hina@aol.fr
    Je ne comprends vraiment rien du tout. Que dites vous? On ne répond pas à un livre? Pourtant c’est bien écrit: REPONSE A KOUKOU AU SUJET DE SON LIVRE. Facile à comprendre. Il ne répond pas au livre mais à Koukou.
    Avant de répondre mon frère il faut bien lire. Le français est compliqué.

  12. Que le pouvoir arrête de nous emmerder. Le Pool s’arrête à la rivière Léfini. De Boko à Ngabé en passant par Louinguis Kinkala, Brazzaville Ignié etc etc quelle est la population qui a été constamment bombardée, tuée comme du gibier? C’est bien dans l’habitat uniquement Lari où Ntoumi le complice de Sassou s’était terré. Quand on ne tue à grande échelle que dans un même habitat, comment appelle t-on cela?
    Au Rwanda il y a eu génocide, encore que là aussi je ne suis pas d’accord parce que quand les hutus tuaient les tsutis ceux ci n’avaient pas les bras croisés. Ils se sont tués mais le génocide a été prouvé par le simple fait que les hutus sont allés tuer les tsutis dans leur zone à grande concentration tsutis.
    Si vous allez tué à Djambala ne mourront que les Téké car on n’y trouve que les tékés hormis quelques fonctionnaires qui sont venus pour travailler, mais ils sont combien? un nombre insignifiant. A Makoua ce ne serait que des Akoua. A Kéllé ce ne serait que les Mbérés. A Oyo ce serait les Mbochis et ainsi de suite.
    Le pouvoir de Sassou est accusé pour génocide, il a promis porter plainte en France où se trouvent l’auteur et l’éditeur du livre. Au lieu de nier, et nous prendre à témoins, qu’il ouvre le Pool aux enquêteurs pour savoir ce qui s’est exactement passé. Il y a encore des témoins, les acteurs qui ont pris part à ce génocide. Le reste n’est que gesticulation du pouvoir qui ne peut tenir un débat contradictoire ailleurs que continuer à nous faire rire à téléfoufou qui lui est acquis depuis belle lurette.
    Que notre Ministre de l’injustice et notre indoudou national aillent débattre un peu de tout çà avec M. Koukou et l’éditeur à TV 5 ou France 24 qui leur donnera volontiers le micro pour qu’ils nous édifient un peu de leur connaissance sur le sujet. Et nous verrons de quel bois ils réchauffent au lieu de nous embrouiller ici où tout leur est acquis d’avance.

  13. De l’enfumage ,en quoi ,Dominique Kounkou innove dans son domaine ????…
    Les génocides , le Congo en connaît un rayon ….
    En quoi, Dominique est il plus dangereux que Bouya ,Kiki ,,etc ..réunis???.
    Allez y ,devant les tribunaux internationaux pour défendre vos arguties ….
    Le pouvoir s’étonne d’être surpris par la gifle de Dominique …….
    Eh oui,,,

  14. Chers compatriotes
    Arrêtons de nous abrutir sur cette fonction présidentielle devenue criminogène au COngo………
    Un premier ministre encadré par les parlementaires ferait bien l’affaire…
    C’est ce qui se passe en Angleterre……..
    Un président de la république du Congo ,après Sassou ,pourquoi faire ????……..
    Êtes vous des moutons pour reproduire les mêmes erreurs commises sous Sassou???.
    Quelle l’importance économique d’un président de la république au Congo???.
    Êtes vous sûrs que ,sans président de la république ,le Congo en mourra????….
    Qui connaît le président de l’île Maurice???….
    Êtes-vous des animaux ou des humains ????.

  15. C’est étonnant tout cela juste pour un livre ah les Congolais ne trouvez vous pas qu’il y’a mieux à faire ? le Congo se meurt et vous vous chamaillez au chevet du malade prenez l’exemple des Pays de l’Afrique de l’Ouest. vous vous gardez toujours votre argent chez le voisin humm vous etes maudits vous ne voyez que le présent et n’arrivez pas à corriger vos erreurs du passé vous trouvez toujours des boucs émmissaires pour expliquer vos malheur et déboirs
    pendant ce temps les étrangers trouvent leurs comptes là ou vous ne trouver rien pauvres diables que vous etes.

    1. m, j’adhère à ta vision des choses par rapport au comportement primitif des congolasi particulièrement du lari et son repli ethnique exacerbé qui à coup sûr lui portera préjudice à la fin

  16. Le Génocide des laris :
    Publié le 28 octobre 2018 par Kidianguiri Dia Ngani

    « il n’y a pas eu de génocide laris. », sans doute « il y a eu en s’appuyant sur certains témoignages qui fusent de partout des exactions et des atrocités durant une période qui s’étale de 1998 à 2017 qui pourraient s’apparenter à des crimes de guerre commis par les forces belligérantes dans la région du pool. »

    Après la parution du livre :  » les Cygnes sont immortels  » aux éditions le Seuil de l’écrivain franco-Congolais Alain Mabanckou, un autre livre polémique vient d’être mis sur le marché au édition L’Harmattan avec un titre d’une violence inouïe.  » Le Génocide des laris ». Son auteur, Dominique KOUNKOU, Avocat au Barreau de Paris, écrivain prolifique est également un Congolais.

    Cet ouvrage, dès sa parution a suscité une levée de bouclier de la part du pouvoir en place à Brazzaville, le qualifiant <> il a été frappé du sceau de la censure avec à la clef une interdiction d’entrée et de circulation sur le territoire national. Des mesures dignes de la période de gloire de l’Inquisition au moyen âge européen, du Communisme, du Nazisme et du Marcarthurisme aux USA, tous ayant en commun la volonté de contrôler la production intellectuelle et la pensée des masse. Ce qui en soit est une atteinte grave aux libertés individuelles notamment la liberté d’expression et de pensée, inscrit en lettre de marbre dans la Déclaration universelle des Droits de l’homme, reprise dans nos constitutions.

    Une réaction épidermique, disproportionnée et à la limite inefficace car non seulement elle fait la publicité du livre, mieux, elle suscitera l’intérêt des élites aussi bien du pouvoir que de l’opposition, favorisant ainsi sa circulation sous le manteau.

    D’ailleurs il est assez causasse de voire que les officiels qui sont passé à la télévision nationale pour expliquer le pourquoi de cette mesure administrative se sont appuyés sur ce livre qu’ils qualifient de fascicule pour étayer leur thèse. Ne devrait t- on pas laisser aux Congolais la liberté de le lire et d’en juger par eux même la médiocrité de ce torchon ?

    Cette mesure brutale a aiguisé notre curiosité d’intellectuel et nous a emmené à nous le procurer afin de savoir si réellement : y a t-il eu un génocide des laris?

  17. ADVERTISING

    A la lecture de cette ouvrage, il apparait clairement que : « il n’y a pas eu de génocide laris. », sans doute « il y a eu en s’appuyant sur certains témoignages qui fusent de partout des exactions et des atrocités durant une période qui s’étale de 1998 à 2017 qui pourraient s’apparenter à des crimes de guerre commis par les forces belligérantes dans la région du pool. » Mais de là à parler de génocide, c’est pousser le bouchon trop loin et cela est dangereux à long terme pour la cohésion nationale et le regard que les autres ethnies du Congo auront vis-à-vis des balaris, le Congo étant une mosaïque d’ethnie à la quête inlassable de l’avènement de la nation.

    L’auteur de ce livre, Dominique Nkounkou, prenant comme support de recherche l’ostracisme et les exactions dont aurait été victimes les BALARIS , groupe ethnique du Congo Brazzaville, dans un continuum historique et quasi cyclique entre 1998 et 2017 dans la région du pool en République du Congo, s’interroge dès l’entame de son sujet sur le droit du génocide tel que défini par la convention de 1946 de Genève et sont applicabilité sur ce cas spécifique  » les laris » et sur les crimes économiques qui découlent de la prédation des richesses Nationales d’un homme au pouvoir et sa famille au détriment de tout une Nation. Il aborde également la question du programme santé communautaire de la fondation perspective d’avenir dans la région du pool qui visait à donner des soins gratuit aux populations démunis de cette région en les qualifiant de ‘’ solution finale’’ car selon lui cet programme visait entre autre à l’extermination chimique des laris à travers des médicaments contaminés et échappant à tout contrôle de l’OMS.

    A ce titre, ce livre est très intéressant pour les intellectuels et les philosophes car il nous invite à la réflexion, avec pour finalité, mettre un holas sur la banalisation du crime et meurtre au Congo Brazzaville et la fin de la prime à l’impunité.

    Malheureusement à la fin de l’ouvrage le lecteur sort de là perdu et perplexe.

    Manque de documentation crédible :

    L’accusation grave de génocide des laris grâce à un programme planifié d’extermination par le par de l’actuel président de la république qui est nommément cité, se heurtent à un manque de documentation crédible et de témoignages pour l’appuyer . Les seuls documents qui sont présentés sont ceux prétendus être du ministère de la défense classé sert défense. En y faisant une lecture minutieuse, ils font plutôt état de plan de bombardements de plusieurs départements notamment Niari, Bouendza et le pool. Dans un programme de pacification de ces régions au lendemain de la victoire des forces des FDU sur ceux du pouvoir déchu de Pascal Lissouba. Ce qui de fait exclu l’hypothèse d’un plan d’extermination visant essentiellement les laris.

    Du peuplement du pool

    Il faut ajouter que la région du pool n’est pas peuplées que des laris (pour la plupart en réalité les sundi du pool), on y retrouve, les Hangala, les Kongo, les tékés, les kengués… etc. En excluant de manière délibéré les autres ethnies de la tragédie qui s’est déroulée dans cette partie du Congo, l’ auteur s’embarque dans un ethnocentrisme lari pernicieux et dangereux qui contribue plus à la stigmatisation de ce vaillant peuple travailleur et organisé qu’à le protéger comme il prétend vouloir le faire.

    Kdianguiri Dia Ngani

  18. Un suprématisme lari :

    Il oppose dans sa démarche philosophique le lari aux M’bochi et le reste des Congolais qui voueraient contre celui-ci une haine et de la jalousie. Le lari serait doté d’un charisme, un ensemble de valeurs morales qui ferrait de lui de par son éducation un être soucieux de l’intérêt commun et qui gèrerait avec parcimonie les richesses natinale pour le profit de tous et peu enclin à la violence, ce qu’il qualifie du KIMOUNTOU, tandis que les autres posséderaient le KIHOULOU c’est-à-dire la bestialité, la sauvagerie et la barbarie. Où la prédation des richesses nationales pour soit et l’égoïsme seraient les valeurs cardinales. Dans une sorte de panalarisme qui n’est pas loin de nous rappeler le pangermanisme avec ces effets dévastateurs tels que le Nazisme et la seconde guerre mondiale.

    L’auteur circonscrit l’histoire du Congo avec deux personnages : André Grenard Matsoua qu’il qualifie de façon abusive de père de l’indépendance, et de l’Abbée Fulbert Youlou qui est présenté comme le leader politique et vertueux. Les germes de l’eugénisme lari et du suprématisme lari sont ainsi plantés.

    Le Combat de André Grenard Matsoua fut l’abrogation de code de l’indigénat, l’octroi de la citoyenneté française à tous les ressortissants de l’A.O.F et L’ A.E.F, ainsi que la promotion de l’homme par l’école et la culture. Un visionnaire dont les idéaux avaient largement dépassés la sphère locale lari, pour se hisser dans un panafricanisme embryonnaire. Matsoua avec la création de l’AMICAL, était trop en avance sur son temps. Une vision d’aigle que ne peut être associé à l’atrophie intellectuelle de la démarche de notre auteur qui de manière délibéré passe sous silence d’autre acteurs qui ont joué un rôle important dans l’indépendance du Congo.

    Felix Tchicaya, fondateur du Parti Progressiste Congolais (1946) P.P.C ,députés du moyen Congo à l’Assemblée Constituante équivalent de l’Assemblée Nationale Française de 1946 à 1957 est passé délibérément sous silence.

    Jacques Opagault, fondateur de la S.F.I.O Section Française de l’Internationale Ouvrière (1947), qui deviendra par la suite le Mouvement Progressiste Africain M.S.A section local du RDA parti panafricain né à Conakry en 1957, député de l’Assemblée locale de 1947 à 1958, premier président du Conseil équivalent local du président de la République en France nommé le 25 Novembre 1958 est également passé délibérément sous silence.

    La restitution des faits historique est très important lorsque l’on se donne pour vocation de travailler à la concorde nationale et la réparation des to
    Conclusion

    En fin de compte ce livre de Dominique Kounkou qui a la prétention de démontrer que le droit du génocide tel que défini par la convention de Genève devrait être appliqué dans le cas des différentes crises successifs du pool, est un ramassis d’informations colportées ça et là au grès de la rumeur , des fantasmes et de la haine des autres sans une rigueur scientifique que nécessite l’historicité pour une telle démarche. Cet ouvrage est plus un exutoire de manifestation d’un tribalisme lari exacerbé et d’un panalarisme pernicieux et dangereux car non seulement il stigmatise les laris vis-à-vis des autres ethnies, de plus il est générateur de ferment pour le prolongement de la division. Il est à classer dans les annales des livres ayant fait la promotion de l’idéologie de la haine. Il est dommage que les autorités de Brazzaville de par leurs réactions épidermiques ont permis la publicité de ce ouvrage.

    Kdianguiri Dia Ngani

  19. Conclusion

    En fin de compte ce livre de Dominique Kounkou qui a la prétention de démontrer que le droit du génocide tel que défini par la convention de Genève devrait être appliqué dans le cas des différentes crises successifs du pool, est un ramassis d’informations colportées ça et là au grès de la rumeur , des fantasmes et de la haine des autres sans une rigueur scientifique que nécessite l’historicité pour une telle démarche. Cet ouvrage est plus un exutoire de manifestation d’un tribalisme lari exacerbé et d’un panalarisme pernicieux et dangereux car non seulement il stigmatise les laris vis-à-vis des autres ethnies, de plus il est générateur de ferment pour le prolongement de la division. Il est à classer dans les annales des livres ayant fait la promotion de l’idéologie de la haine. Il est dommage que les autorités de Brazzaville de par leurs réactions épidermiques ont permis la publicité de ce ouvrage.

    Kdianguiri Dia Ngani

  20. JE LES AVAIS AVERTI LE REPLI-ETHNIQUE ASSOURDISSANT DES LARIS (TOUJOURS EUX) FINIRA A TERME PAR LES ISOLER DU RESTE DES ETHNIES CONGOLAIS LES PRIVANT DES ALLIERS NECESSAIRES POUR GAGNER UNE ELECTION PRESIDENTIELLE ON LE VOIT GUY PARFAIT KOLELA MALGRE SON CHARISME N’ENGRANGE PAS AU-DELAS DES LARIS MÊME LEUR GENITEUR LE KONGO NE VOTERAIT JAMAIS AU SECOND TOUR POUR LUI. KIADI HEIN! MAWA… LES VRAIS BIHOULOUS CE SONT EUX LE KIMOUNTOU EST AILLEURS CHEZ LES KONGO,VILIS KOUYOUS TEKES ETC… EN TOUT CAS PAS CHEZ LE LARI ET LA DAMNATION DE TÂ YOULOU RISQUE BIEN DE SE REALISER VOYONS SUR LES 8000 ANS ON EN EST DEJA MOINS 78 ON EST DONC PAS LOIN DU PREMIER CENTENAIRE DE PRIVATION DU POUVOIR INFLIGEE A CETTE ETHNIE ASSOIFFE DE POUVOIR. ALLONS SEULEMENT NA MBOUINNNN !!!

        1. Viguple IDIOT !!!

          Pas étonnant du tout. T’est masgistralement le prototype 001 de L’IVROGNE examplaire hyper IGNORANT qu’une gamine du CP1 au trou super vierge sentant encore le pipi…

          Allez, on va t’éduquer gratuitement, Petite:
          Je dis bien G R E D I N = [Mendiant, gueux, personne malhonnête, méprisable]

          Et non pas (CRETIN), que tu es aussi bien; cela va sans dire.
          Vois-tu finalement comme t’es qu’un simple TOTO sans valeur ici?

          Repars au « debutant »!

          Clichés de  »MORONS’, l’arme des NULLARDS.

          1 TOCARD exposé.

          ZOBA

  21. EN DEHORS DU POOL QUELLE AUTRE REGION A ETE BOMBARDEE ?
    ALLEZ RACONTER VOS BALIVERNES AILLEURS
    J’ESPERE QUE VOTRE ETHNIE OU VOTRE REGION NE SERA JAMAIS OSTRACISEE NI BOMBARDEE
    LE VRAI SUPREMACISTE C’EST VOUS !

  22. Matraque tu sors d’où toi t’es aussi cancre que çà ?! apprends que owando ville capitale de la cuvette a été bombardée dans l’affaire nguésso vs Anga et encore nguésso vs population de cette ville en 1997 sans raison aucune si ce n’est la haine gratuite du kouyou. concernant notre pool martyr nos parents laris courent derrière le pouvoir depuis le 15 août 1963 et ne trouvant pas d’allliés pour faire élire un de leurs à la magistrature suprême ils ont crée une milice armée qui tous les 5 ou 10 ans attaquent tous les régimes qui s’installent au palais du peuple démocratiquement élus ou pas c’est pour celà que la zone lari du pool où se refugient les fuillards nindjas est bombardée j’espère t’avoir édifier. en passant on retiens que l’INJURE est l’arme des faibles d’esprits l’arme des semi-analphabètes Yi wiriii

  23. CANCRE TOI MËME VA TE CULTIVER !
    AUCUNE OPERATION D’ EXTERMINATION CONTRE LES KOUYOUS LE BOMBARDEMENT D’OWANDO N’EST PAS DE LA MËME AMPLEUR QUE CELUI DU POOL A T ON VIOLE DES FEMMES LA BAS ?
    VA TE CULTIVER ET VA T RACONTER TES BALIVERNES AILLlEURS

  24. Viguple IDIOT !!!

    Pas étonnant du tout. T’est masgistralement le prototype 001 de L’IVROGNE examplaire hyper IGNORANT qu’une gamine du CP1 au trou super vierge sentant encore le pipi…

    Allez, on va t’éduquer gratuitement, Petite:
    Je dis bien G R E D I N = [Mendiant, gueux, personne malhonnête, méprisable]

    Et non pas (CRETIN), que tu es aussi bien; cela va sans dire.
    Vois-tu finalement comme t’es qu’un simple TOTO sans valeur ici?

    Repars au « debutant »!

    Clichés de « MORONS », l’arme des NULLARDS.

    1 TOCARD exposé.

    ZOBA

  25. VA REPANDRE TA MERDE ET TA HAINE DES LARIS AILLEURS DANS TON VILLAGE PAR EXEMPLE
    POUR TA GOUVERNE JE NE SUIS PAS DU POOL ET JE NE SUIS PAS LARI

    VAURIEN !!!!!

  26. Il était une fois, {dieudonné Tsati} à ‘Oyo’ si bien et puis, métamorphosé.
    Mais par oû est donc passé l’ami étourdi de l’ex leader du Front ‘401’?

    Malappris

  27. AU SECOURS LES MYTHOMANES LUNATICS laris en plein DELIRE AU SECOURS ba laris LAHOUKIRIE EEE CES PRIMITIFS RECLUS CES PSYCHOPATHES ANACHRONIQUES DEPORVUS D’AMIS D’ALLIES REJETTES MÊME PAR LES KONGOS CES POUILLEUX DEGUEULASSES PUANT LE DIAMBA A LA RONDE ETC… POUAAAAH DES VRAIS DEBILES CES GENS LA NA MBOUINNN VOILA VOUS N’AVEZ PAS LE MONOPOLE DU VERBE ORDURIER

  28. POV DAMNE AIGRI PRIMITIF TRIBALISTE JE TE CRACHE DESSUS ET MES VERITES TE FONT SOUFFRIR ET AGRAVENT TA SCHIZOPHRENIE C’ EST TON GGROUIN A YAKA NA MAKAYABU + NUNGU QUI PUE A DES KILOMETRES

  29. AU SECOURS LES MYTHOMANES LUNATICS laris en plein DELIRE AU SECOURS ba laris LAHOUKIRIE EEE CES PRIMITIFS RECLUS CES PSYCHOPATHES ANACHRONIQUES DEPORVUS D’AMIS D’ALLIES REJETTES MÊME PAR LES KONGOS CES POUILLEUX DEGUEULASSES PUANT LE DIAMBA A LA RONDE ETC… POUAAAAH DES VRAIS DEBILES CES GENS LA NA MBOUINNN VOILA VOUS N’AVEZ PAS LE MONOPOLE DU VERBE ORDURIER

  30. C O M P L E X E.
    Le CON ci-dessus vient seulement de couiller sa maman. Il se lèche manifestement les babines méphitiques à ce point-ci après avoir culbuté et gavé gentiment les lèvres en velours froissé, toutes ridées et empuantissantes d’un autre âge.
    N’oublie pas cher glouton d’aller grignoter encore en douceur les « nénés » atrophiés et très amer de mamie…

    PINEUR matrimonial va!

    Oyo ako ngola, a’ngola
    Oyo ako liya, a’liya

    Yup, keep it in the family, Perv_

    1. TU L’AS EN PLEIN DANS LE MILE POUR NE PAS DIRE DANS TA CITROUILLE RECTANGULAIRE CARICATURALE MON CHER L’AIGRI ATTARDE VA DONC LIRE UN INTELLECTUEL UN DES RARES INTELLECTUELS CONGOLAIS QUI DEMAIN DIRIGERONT NOTRE CONGO SI LE « SORCIER » DE LA FAMILLE NOTRE « NOKO » C.A.D NOTRE COLONISATEUR LE PERMETTAIT VA DONC LIRE CE DIGNE FILS DU PAYS CE DIGNE FILS D’AFRIQUE UN PATRIOTE ET UN VRAI LE NOMME HERVE MAHICKA DANS SA REPONSE AU SIEUR PHILIPPE BAYOUNGA CELA POURRAIT TE RAFRAICHIR TON ESPRIT EN EBULITION SURCHAUFFE PAR LA HAINE DES AUTRES ET TE RASSURE TU VIS APPEURE DEPUIS TA FUITE D’ANGOLA MALGRE QUE LE MÂKOKO T’AVAIT ACCEUILLI HEBERGE ET DONNE DES TERRES TU NE TE SENS PAS EN SECURITE TU T’ES REPLIE SUR TOI TON CLAN ET TON ETHNIE, TON ETHNIE ?! , JE NE PENSE PAS BECAUSE HERVE MAHICKA TE LE RAPPELLE TU ES LA PREMIERE ETHNIE A AVOIR EXILE TES PROPRES PERES MERES ONCLES FILS ET FILLES (LES MATSOUANISTES) HORS DE TA MAISON, RECEUILLIS DANS LA PARTIE SEPTEMTRIONALE DU PAYS Où ILS VIVENT EN HARMONIE AVEC LES AKOUAS ?KOUYOUS SANGHA MBONDJOS TEKES GANGOULOUS ETC… depuis 1959 à nos jours TU ES LE PREMIER A AVOIR CHASSE UN DE TES FILS ELUE 1er PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE WAO!!! QUI A SON TOUR VOUS A DAMNE SEVEREMENT EN VOUS INTERDISSANT L’ACCES AUX FONCTIONS PRESIDENTIELLES QUEL GACHIS !!! LARI NGUE KE MINDONDO TROP AMBÔ NGUE BUZOBA ?!! NGUE TAPARRI NGUE MOULARI EWOU et PAN sur ton GROUIN… Mdr KIO KIO KIO KIOOOOOOOH
      NA MBOUINNNN !!!!

      1. Commence déjà et d’abord par arrêter d’être hypocrite et aigri. C’est plus simple!
        Prend le syllabaire et repars seulement à l’école. Il n’est jamais trop tard pour apprendre dit-on.

        Ne pleure pas, maman sera là à ton retour.

  31. Cessons nos invectives sur le net et concentrons nous sur le truand sassou et à son départ car il a échoué à nous unir en bombardant nos régions surtout le pool.Les kongos boko ,certains tékés ,les hangalas,les soundis,les dondo parlent lari.Le lari est une langue d’union.Beaucoup de compatriotes non originaires du pool s’expriment en lari avec éloquence comme robert poaty pangou,paulin makaya,mme sassou etc;;Gardons nos énergies pour mettre la pression sur sassou sur le plan international car la situation est militaire à brazzaville.Les militaires ont abandonné le peuple affamé qui n’a plus de force por marcher jusqu’au palais dégager l’usurpateur et prédateur sassou.Entre nous kakamoueka utilise bien des mots laris..

  32. Mes chers compatriotes, vous devez savoir que le Congo était le pays originel des populations autochtones, je parle des véritables natifs Pygmés. Les dénommés Bantous étaient jadis en Egypte, ils sont tous étrangers, à l’Afrique centrale. Les dits laris, quant à eux, sont tout sauf des nilotiques. Bien qu’ils s’hasardent ça et là depuis deux décennies, à vouloir s’attribuer dans la cacophonie permanente une pareille ascendance imaginaire, par le mensonge et la tromperie. Quand on les entend bavarder chaque jour de façon affirmative, c’est comme si ils étaient tombés du ciel, directement dans le Pool. Pour quoi pas de Sirus pendant qu’ils y étaient à Genève ? Les nordistes n’existent pas, les sudistes non plus, il n’y a que des immigrés congolo-égyptiens. Merci.

  33. Ah béno ba! c’est pas la peine uppercut alias matraque alias soss,plus borné que toi c.a.d ton ethnie (qu’on aime bien pourtant) mais que vous avilissez à cause du traumatisme de mbandza-kongo que vous trainez vous restez appeurés frileux détalant au moindre frissement d’un cafard mais rassurez vous donc aucun autre congolais ne vous veut de méchanceté c’est vous qui aimez la BAGARRE c’est pas mal attaquez donc le colonisateur qui installe ses valets dans ses ex colonies dont notre congo comme le font les gabonais quieux au moins savent que c’est sarko et donc le colon qui leur a imposé yà Ali,arrêtez de vous en prendre aux laris comme vous l’avez fait en 59 en exilant d’autres laris (les matsouanis) arrêtez de chasser vos propres fils quand ils sont au pouvoir comme vous l’avez fait en 63 en chassant comme un malpropre votre enfant Président Abbé fulbert Youlou 1er Président du congo quel GACHIS ?! ambô béno éh! arrêtez l’épuration ethnique en chassant vos cousins du sud qui habitaient les quartiers suds et ne parlaient plus leurs langues maternelle que le lari arrêtez donc d’être de tous les conflits du congo depuis le colon à nos jours.intu ngolo malgré les 800 ans d’interdiction du palais par Youlou dans sa Colère ku wa mpélé… premiers chrétiens d’afrique centrale et australe ethnie adorateur de rénommée universelle mais dépourvu de sagesse Ba panguinya vincent abwé tusa na béno vraiment ???

  34. Si le pouvoir de Sassou Nguesso s’étonne de la vérité relatée dans le livre de reférence de Dominique Nkonkou et tente à nier, l’existence du génocide des Laris, ceci ne tient qu’à lui. Mais comment comprendre le comportement de ses Congolais, qui suivent encore Sassou Nguesso, le diable en personne, et se font le défenseur de celui-ci, dont les scandales, les crimes contre l’humanité ne se comptent plus à la longueur du temps et étouffe les Congolais et brade les ressources du pays? La véracité du génocide des Laris n’est plus à démontrer, pareil au cas des disparus du Beach, ainsi qu’aux massacres de 1977 qui ont suivis l’assassinat du président Marien Ngaoubi.Paralèllement à l’opération lancée par Sassou et sa bande pour éliminer des témoins gênants qui connaissaient cette affaire de la disparution de Ngouabi, un grand nombre des Laris-Bacongo étaient tués à tord en accusant les Llaris Bacongo d’ avoir tué Ngouabi. Ce scénario macabre monté par Sassou Nguesso et sa clique a mis l’unité du peuple Congolais à une rude épreuve.En 1997 est survenu le grand coup d’état le plus sanglant de l’Afrique, appelé la guerre de Brazzaville. Pendant des mois Brazzaville, le Pool étaient à feu et à sang. Après tant de mois, la dite guerre cesse à cause de l’armée angolalaise notamment qui était venue préter mains fortes aux soldanesses et mercenaires de Sassou Nguesso soutenus par la compagnie pétrolière Elf et le gouvernement de France sous Chirac. Mais les exactions des Cobras de Sassou Nguesso continuaient toujours à pertuber la vie des Laris dans le Pool.En décembre 1998. une nouvelle guerre éclate de nouveau. Commencée par le régime, dans les quariers du sud de Brazzaville, habités majoritairement par les Laris-Bacongo. Cette guerre se transforme rapidements en 1ere guerre contre le Pool , les Laris-Bacongo en général.Elle va durer de décembre 1998 à 2003. On trouve de nouveau impliquée dans celle-ci, l’armée de l’Angola, les mercenaires du Congo démocratique, du Tchad, du Ruanda etc qui vont ensemble avec les Cobras, soldats de Sassou Nguesso se metre à la destruction humaine et matérielle dans le Pool.Les Laris en première ligne seront visés avec une attenion particulière. Pendant la première période d’acalmi va se passer un massacre connus sous l’appelation des disparus de Beach connu du monde entier et avoué par Sassou Nguesso et sa clique . Depuis lors, le caractère ultra criminelle et Hitlérien du régime Sassou Nguesso, originaire de l’Afrique du Nord, qui a pris en otage les Mbochi, tribu dont il se déclare originaire de fait d’être né par concours de circonstance, au sein de la région habitée par la dite tribu en question a été connu à grand jour.Le massacre des disparus du Beach que l’ on a tendance à assimuler à une ultime conséquence de la terrible guerre civile, Coup d’état de Sassou Nguesso, qui a ensanglanté la capitale de la République du Congo, Brazzaville, le Pool et les environs est une tuerie collective orchestrée par Sassou Nguesso et des hauts responsables d’État.Elle s’est déroulée entre le 5 et le 14 mai 19999 au débarcadère fluvial( Beach ) de Brazzaville .Notons bien que « l’instruction ouverte en France il y a près de 10 ans suit son cours depuis sa réouverture en septembre 2008 n’est pas encore close. Et „le Groupe de travail des Nations unies sur les disparitions forcées le rappelle ausi de sa part que l’affaire des disparus du Beach de Brazzaville n’est pas close“.En tout casle dictateur, génocidaire Sassou Nguesso et sa bande sont confrontés de plus en plus en plus à des sérieux problèmes avec cette affaire bien vraie du génocide des Laris.Le dictateur sanguinaire, le terroriste Denis Sassou Nguesso et sa clique finiront par répondre de tous ses crimes contre l’ humanité, notamment ceux du génocide Lari et des disparus de Beach, en passant par les crimes économiques qui ont conduit le peuples Congolais dans la misère éhontée. Sassou Nguesso qui était parti parlé aux Laris du goût du sang un beau jour à Kinkala, capittale du Pool, s’est toujours montré très tribaliste et s’est toujours pariculièrement attaqué aux Laris.La 2eme guerre ou disant mieux, le 2eme génocide a eu lieu d’ avril 2016 à 2007 ,dans le département du sud du Congo-Brazzaville.Les quartiers Sud de Brazzaville et particulièrement les Laris, épris l’espris de la justice, de la libération, idéaux hérités d’ André Matsoua, qui ne laissent pas la France indifférente « ont toujours été les principaux foyers de contestation et de résistance contre le pouvoir de Sassou Nguesso. Malgré tous les baratins, intimidations, menaces à la fois de Sassou Nguesso avant de changer la constitution en 2015, organiser des élections manipulées en 2016 pour se maintenir au pouvoir, Sassou Nguesso auteur des crimes humains, économiques énormes qui y ont été commis par lui avec ses partenaires depuis 1977, qui n’a pas arrivé à faire accepter ses dérives auprès des Laris, n’a trouvé mieux que de relancer une nouvelle guerre. Celle-ci a commencée dans la nuit du 4 avril 2016 après la proclamation des faux résultats qui ont fois encore on donné le dictateur sanguinaire, le terroriste Denis Sassou Nguesso vainqueur des élections que ce dernier qui n’avait que pourtant eu 8%n’avai pas du tou remporté.
     » la soit disant crise,la 2eme guerre, 2eme génocide dans le département du sud du Congo-Brazzaville d’ avril 2016 à 2007 , qui a opposé forces de sécurité du pouvoir tribal, ultra criminel du Congo , appuyé par des mercenaires de tout bord et les partisans de l’ancien chef rebelle, Frédéric Bintsamou alias le Pasteur Ntumi, est bel et bien un génocide. L’essentiel des soit disant combats s’est déroulé à huis clos, sans journalistes et sans humanitaires sous le bombadements incéssants des hélicoptères, des avions de Combat que tout un chacun a pu voir décoller et atterir à Brazzaville. « En dehors du génocide qu’aucun ésprit saint , personne lucide qui vit au Congo, qui connait l’histoire ne peut ignorer, la nouvelle  » crise du Pool , provoquée par le dicateur génocidaire Sassou Ngueso e sa clique, qui a duré 2 ans, a favorisé de lourdes conséquences, humaines, économiques supplémenaires dont le peuple congolais n’avait pas du tou besoin. Le trafic ferroviaire est interrompu dans la région, suscitant un manque des denrées alimentaires et par ricochet, l’inflation des coûts de ces produits. »

  35. ngoko leboumba

    C’ est le lari qui donne l’eau sale ?
    C’est le Lari qui commet le génocide ?
    C’est le Lari qui ne paie pas le salaire?
    C ‘est le lari qui force d’autres Congolais à l’exil ?
    C’est le Lari qui refuse l’électricité aux Congolais ?
    C’est le Lari qui a fait tombé l’école l’université les hôpitaux ?
    C’est le Lari qui viole les femmes d’autre ethnies ?
    C’est le lari qui soumet les autre Congolais aux tracasseries administratives?
    C’est le Lari qui divise le congo ?
    C’est le Lari qui a pillé le Congo?
    C’est un Lari qui a usurpé le pouvoir ?
    C’est le Lari qui vend le Congo aux étrangers ?
    Le Lari a t il jamais bombardé une autre région ?
    C’est le Lari qui a envoyé doukaga terrorisé les enfants Congolais ?
    etc……………………………
    Il y’a un adage qui dit « tourne ta langue 7 fois dans ta bouche avant de parler « 

  36. Pauvre Moungala! C’est donc lui qui est choisi pour nier le genocide du Pool alors qu’il est lui meme en partie du Pool? Le livre a ete publie et Nkoukou vit en France legalement. Quoi de plus simple que de lui porter plainte en France sur le contenu de son livre? Car on sait tres bien que Nkoukou ne viendra pas a Brazzaville pour aller droit dans les geoles du pouvoir pour se faire torturer et tuer. Si le pouvoir de Brazzaville pense qu’il n y a pas eu genocide au Pool, qu’il porte plainte dans une juridiction internationale et Nkoukou et nous autres nous repondrons. Pas la peine donc d’insulter de nier, ou de renier, Portez Plainte!

  37. N’importe qoui..un genocide au Pool? Il n’a qu’aller reveiller la bataille d’amboiuilla en angola. La tete du roi Kongo est encore au portugal. Voila comment ces peuplables ce sont déplacés vers le Congo Brazzaville et occupants des terres par le mariage. Si vous chercher un génocidaire , c’est 1993 à Diata, c’est la chasse au Matsouanistes par Youlou. Les matsouanistes vivent en paix à Djamabala et Owando. Ils n’ont jamais été arreté. donc, c’est un génocide imaginaire. La ville de Ouenze est occupée à une grande partie des Lari. ce sont ils menacés?

Laisser un commentaire