Un mari cocu surprend sa femme dans une chambre d’hôtel avec un pasteur à Pointe-Noire

La pire des situations possibles s’est réalisée pour un mari cocu et dont les cornes frottent déjà contre le plafond, à Pointe-Noire, la capitale économique du Congo.

Il soupçonnait depuis un moment sa femme d’une éventuelle infidélité jusqu’au jour ou finalement il l’a surprise dans l’acte mardi soir dans un hôtel de la ville océane. Sa femme se fait bien « déchirer » par son pasteur.

Le trompé, n’aura d’autres choix que de se battre contre  » l’enculeur » de sa femme.

Enragé comme un buffle blessé, il a fracassé le pare-brise de la voiture du serviteur de Dieu avec un tuyau métallique et a traîné le pasteur, âgé de 49 ans, de nationalité congolaise (RDC), hors de son véhicule, nu avec une grande quantité de contusions et autres blessures.

Le pasteur, talons aux fesses, à la manière d’Usain Bolt, a donc eu le temps de s’éclipser le temps que la surprise s’estompe, laissant la pauvre femme à son sort face à son époux en effervescence.

Germaine Mapanga

 

 

 

11 thoughts on “Un mari cocu surprend sa femme dans une chambre d’hôtel avec un pasteur à Pointe-Noire

    1. Chè(e)r(e)s compatriote(s),

      L’un des intérêts de cette information est que nos compatriotes apprennent à ne plus se laisser escroquer le fruit de leur dur labeur par les charlatans de tout poil, qu’ils viennent des églises du réveil ou des églises catholiques, protestantes et islamiques.

      Pour le régime putschiste, la religion c’est l’opium du peuple. Voilà pourquoi il y trouve son compte. Il faut rompre avec toutes ces églises coloniales et esclavagistes. Il est temps d’en finir avec elles en chassant avant tout le putschiste SASSOU II par tous les moyens. VIVE LA RESISTANCE ! VIVE LE CONGO LIBRE !

      La Sentence

  1. C’est juste.

    Je valide la note de Zaïko. Web master , faîtes un tri rigoureux des infos à mettre sur la toile.

    Zenga Mambu ne doit pas être un fourre-tout. Il est désormais perçu comme un lieu de réflexions ou de propositions sur la survie du Congo.

  2. Et oui, lorsque vous avez des ‘leaders’ comme Olessongo au Congo, quoi de plus ‘normal’?
    Ce gros cul imposant avait asssurément troublé le pasteur pendant l’homélie évangélique.

    MAWA !

  3. Les pasteurs qui enculent leurs fidèles, c’est tous les jours. Les maris qui laissent leurs femmes aller seules dans les « églises de réveii » doivent le savoir… Zenga Mambou aussi.

  4. Allo! Allo! Allo! Y-a-t-il encore quelqu’un pour reglementer ce site? Depuis plusieurs semaines on fait la promo des sites pornographiques sur ZM, et maintenant on descend dans la vulgarite… Allo! Allo! Allo!

  5. Parlez politique autant que vous voulez. Nul ne fera obstacle. Les articles sont là. Et c’est monotone sans résultats depuis Takou Ngué-sot.
    Mais bon, c’est le propre du congolais: ebonga, ebonga te, toujours meilleur!
    On demeure fixiste sans humour ni la moindre humeur réparatrice. Aussi, avec des pseudo-pasteurs qui pinent librement les femmes mariées, le pays ne peut que regresser. Il faut bien une autre politique.

    BORN AGAIN !

Laisser un commentaire