«

»

Mai 07 2017

L’émergence du Congo d’ici à 2025 : véritable utopie

En Afrique Sub-saharienne, plusieurs pays se sont fixés l’objectif d’être un pays émergent d’ici à 15 voir 30 ans. La Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) et  l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) ont même retenu comme date fatidique 2025 : d’où des slogans ; Bénin émergent, Congo émergent, Gabon émergent, etc. Certains pays, trop optimistes, tels que la Côte d’Ivoire, l’ont ramené à 2020,d’autres, plus pondérés, tels que le Cameroun, ont repoussé l’échéance à 2030.

Avant d’aborder le fond de ma réflexion, il convient de faire savoir qu’un pays émergent, ou économie émergente, ou encore marché émergent est un pays dont le PIB par habitant est inférieur à celui des pays développés, mais qui connait une croissance économique rapide, et dont le niveau de vie ainsi que les structures économiques et sociales converge vers ceux des pays développés.

Toutefois, on peut dire que les « pays émergents » représentent les pays en développement qui ne font pas partie des pays moins avancés.

Selon la Banque Mondiale, un pays est émergent s’il remplit deux conditions : un produit national brut (PNB) par habitant inférieur à la moyenne, soit 9000 dollars et l’existence d’une bourse.

Quelques autres critères communs à l’ensemble des pays de ce groupe ont été définis: IDH et PIB inférieur aux pays développés, croissance économique forte, part croissante dans l’économie mondiale, un indice de développement humain (IDH) à 0,8.

Donc des pays qui ont tendance à voir plusieurs indicateurs (notamment économique) à la hausse de façon conséquente et qui s’approchent petit à petit du groupe des pays développés.

A ces critères classiques, il faut aussi ajouter la stabilité politique et institutionnelle, condition fondamentale pour rassurer les investisseurs nationaux et étrangers.

Pour le cas particulier de notre pays, le Congo, sixième producteur de pétrole en Afrique (avec une production oscillant entre 262.000 et 278.000 barils/jour), petit Etat de  4,8 millions d’âmes, cette émergence « décrétée » est loin de se réaliser.

En effet, d’après le rapport du Fonds Monétaire International de 2015, l’IDH est à 0,592 (137ème). Le pays est classé 178ème du point de vue de  la création d’entreprise d’après  DOING  BUSINESS 2017.

A ces indicateurs, il sied aussi de noter que notre économie reste très peu diversifiée avec une économie rentière. Le secteur privé est peu développé et le pays accuse un lourd retard en termes de technologies.

A l’instar des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), le Congo doit transformer son économie rentière en économie productive, un défi vers une avancée économique.

La monnaie est aussi un indicateur important dans l’émergence d’un pays. Il convient de remarquer que, les pays dits émergents, ont leur propre monnaie, le Real pour le Brésil, le Rouble pour la Russie, la Roupie pour l’Inde, le Yuan pour la Chine et le Rand pour l’Afrique du Sud. Or le Congo utilise le Franc CFA, une monnaie arrimée à l’euro et qui est commune à quinze pays africains.

Pour devenir un pays émergent, cela demande beaucoup de travail. Cela va exiger une réduction de la pauvreté, une réduction des inégalités, des restructurations dans la société, un plus grand accès aux services de santé par la population et un système éducatif efficient, car une seule université publique fonctionnelle pour 4,8 millions d’habitants  nous éloigne de cette  « émergence ».

Il faut donc réduire la dépendance au pétrole (57,4% du PIB en 2015 et plus de 80% des recettes  d’exportation), en développant d’autres secteurs comme les mines, l’industrie, le secteur agricole et les services, puis en encourageant le secteur privé en édictant des règles qui rendraient l’environnement moins pénible pour les entreprises.

Avec plus de 300 milliards de FCFA chaque année dans l’importation des denrées, le Congo est l’un des pays en Afrique qui dépendent le plus de l’extérieur pour nourrir sa population.

Il est donc incongru de parler « d’émergence » auCongo alors que les congolais manquent d’eau potable, d’une bonne couverture en électricité (le Congo est classé 178ème du point de vue du raccordement à l’électricité d’après DOING BUSINESS 2017), de gaz et même d’essence.

Rodolphe  Elie  NZONZA

Economiste, Formateur en Management des projets.

 

(10 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE: FRANÇOIS HOLLANDE VA-T-IL COUPER LES TÉLÉCOMMUNICATIONS? MACRON ET M.LEPEN SONT ARRÊTÉS

    ALERTE! ALERTE! ALERTE!
    Emmanuel Macron et Marine Lepen viennent d’être arrêtés, ce dimanche 7 mai 2017, jour du second tour de l’élection présidentielle, sur ordre du procureur de la république; ils sont actuellement détenus au RG, en train de subir un interrogatoire muscle et impitoyable.
    Notre source nous informe que François Hollande a personnellement ordonne de les torturer sauvagement pour les faire parler; il parait que Emmanuel Macron a ete gravement brule sur le dos avec du plastic, et Marine Lepen a sauvagement été violée par un groupe d’hommes en uniforme.

    L’internet et électricité vont être coupes sur toute l’étendu du territoire français, jusqu’à la proclamation des résultats du deuxième tour, dimanche 14 mai 2017 a 3 heures du matin.
    Des chars et des militaires lourdement armes ont quadrille toutes les grandes villes de France.
    A Paris, Lyon, Lille, Marseille, Bordeaux , Montpellier , Strasbourg , etc., les populations sont terrorisées mais sortent tout de même pour aller voter pour ce deuxième tour car elles sont déterminées, elles croient et espèrent le changement.

    Mais notre source nous révèle aussi que François Hollande est plus que jamais décide a ne pas lâcher le pouvoir, quitte a enjamber les cadavres des français.
    RESTEZ VIGILANTS et soyez prudents
    PARTAGEZ L’INFO SVP

    http://congo-objectif2050.over-blog.com/2017/05/p.lissouba-et-j.m.m-mokoko-leurs-points-communs-et-differences-de-traitement-geopolitique-nationale.html

  2. Uossas-Osseugn-Mouebara

    L’émergence du Congo n’est pas une utopie mais une IDIOTIE. Qui va assurer l’émergence?? Cette bande de saoulards-tueurs????? ou cette racaille de voleurs et jouisseurs?????

    Soyons sérieux, le Congo est reparti dans la préhistoire. Les Grands rois Nimi Lukeni, Makoko et Ma Loango auraient mis de l’autre depuis longtemps. Mais cette bande de hyènes sans civilisation, sans foi ni loi, vorace et sans scrupule venue d’on ne sait où qui ne connait même pas la joie de la liberté, s’est donnée pieds et points liés aux pillards patentés de la françafrique. Elle croit à l’émergence. Mais laissez-moi rire. Vous donnez votre destin à un autre et vous prétendez agir librement??? Mais vous êtes des fous!!!!!! Plus idiots que vous on meurt. Vous pouvez mettre votre émergence votre trou de balle si ça vous plait.

  3. anonyme

    Pourquoi perdre son temps à réfléchir sur des choses qui n’ont aucun sens? Pour vous en convaincre, faites une chose simple: regardez autour de vous. Un habitat sale et impropre, des voies défoncées, des nuées de mouches et de moustiques, des habitations côtoyant des lieux d’inhumation, etc. Rien que ce petit constat devrait donner matière à réflexion aux décideurs africains.
    Mais, rien de rien, sauf les slogans.

  4. Mokengeli

    L’émergence ne se décrète pas.
    Est-ce que les pays du BRICS (Brésil-Russie- Inde- Chine-South Africa) ont annoncé un seul jour de leur existence qu’ils deviendraient pays émergents vers les années 2000? NON!!!
    Ces pays ont tout simplement bossé, bossé, bossé…jusqu’à atteindre les résultats actuels. Et c’est pas eux qui ont déclaré au finish qu’ils étaient devenus « pays émergents » ; mais plutôt ceux qui ont observé et suivi leur évolution qui l’ont dit.

    Au Congo, ces IMBECILES qui nous tiennent lieu d’autorités croient qu’il suffit de dire que le Congo sera pays émergent en 2025 pour que leur rêve se transforme en réalité. Les pauvres diables !

    Franchement, croyez-vous qu’en 2025, c’est-à dire dans seulement 8 (huit) ans, le Congo construira ses propres trains, ses propres avions, ses propres chars et hélicoptères de combat, ces propres véhicules, ses propres bateaux, ses propres routes… comme les pays du BRICS ???

    NE RÊVEZ PAS DEBOUT !!! VOUS N’ÊTES MÊME PAS FICHUS DE FABRIQUER VOTRE PROPRE PAPIER HYGIENIQUE POUR VOUS TORCHER LE CUL !!!

  5. VOUS N'AVEZ RIEN COMPRIS DE LA BANQUE MONDIALE N'INTERPRETEZ PAS A TORT LES COMPARAISONS DE LA BANQUE MONDIALE

    je suis desole de lire un tel article ecrit d’un dit economiste et formateur en gestion des projets. on ne parle pas de « date 2025″ mais D’HORIZON TEMPOREL.

    jeune lari ecoutes moi selon les statistiques du pool energetique de l’afrique centrale (peac) le congo fait partie des pays de la zone cemac ayant le meilleur taux de couverture energetique.vous en beau lari vous dites qu il n y a ni eau ni electricite.je me pose des questions. »economiste » quelles sont vous sources.

    larrimage du cfa a l’euro vs me faites penser a marine lepen n’est pas un obstacle ni l’obstacle au dev du congo. une monnaie tire sa force dans la balance commerciales cad le solde entre les importations et les exportations.la balance commerciale vous renvoie aux incoterms de la cci et dans ce sens il revient aux autorites economiques de bien proteger leurs exportateurs en imposant un incoterm favorable a leconomie nationale.

    petit lari attentions aux imbecilites que vous developpez

    ah mon petit lari cest vraiment du lepen ce que vous faites quand LA BANQUE MONDIALE PARLE DE BOURSE EN MATIERE DE ¨PAYS EMERGENETS C’EST PARCEQUE L’ECONOMIE D’UN TEL PAYS N’EST PLUS UNE ECONOMIE D’ENDETTEMENT MAIS PLUTOT UNE ECONOMIE BOURSIERE.OK ESPECE DIDOT LE FINANCEMENT DES ENTREPRISES TOUTES EXPORTATRICES DE SERVICES ET DE BIENS NE SE FAIT PLUS PAR CONCOURS BANCAIRE (emprunts et amortissement
    de la dette) MAIS PLUTOT PAR CAPITALISATION

    Y A T IL ASSEZ D’ACTIONNAIRES LARI. LE POOL EST REPUTE POUR ETRE LE MEILLEUR POURVOYEUR DE DELINQUANTS AU CONGO. NE ME PARLES PAS DE LA BANQUE MONDIALE.

    1. AG76140

      Toute réflexion devient nulle dès l’instant qu’elle est discourtoise

    2. Touma

      si un débat sur une telle problématique renvoie aux injures et toutes insultes contre les laris, je dois m’inquiéter des qualifications de celui qui avance un tel argumentaire. Je me demande dans quelle école il a été formé? Pour annuler tout paradigme et toutes théories pour une conclusion.

  6. LULENDO de Ponton

    L’émergence ne doit pas être uniquement économique. C’est superficiel et trompeur. Ce dont le Congo a besoin, c’est une émergence qui aurait pour monnaie, l’éthique.

    Sassou et clan ont éliminé la morale dans le pays, le plongeant dans les gorges profondes du Vice . Le plus pervers des hommes est le modèle que l’on admire. Le pays est devenu un repaire de flatteurs, pirates, despotes, fraudeurs et tueurs en fête. Assiégé et souillé par la maçonnerie qui abrutit le Congolais de tout bord, le Congo Brazza se meurt inexorablement.

    Je suis convaincu que si c’est Débat ou Lissouba qui avait eu tant de milliards de CFA, de nombreuses réalisations en faveur du peuple souverain eurent été conçues. Le Tchad par exemple, a bien construit 11 Universités avec ses CFA?. Combien au Congo ??

    Ce n’est donc pas le CFA qui a empêché le putschiste tortionnaire de Mpila de construire des hôpitaux, Lycées ou chemins de fer au Congo. Un homme guidé par la raison, aurait pensé aux étudiants, aux enseignants, aux retraités, à tout ce qui est urgent et manque aux Congolais.

    Non , nous avons un putschiste, un fraudeur, un chenapan-usurpateur qui descend des cancres allergique à l’humanisme.

    Aussi, une émergence sans éthique pour support est une plaisanterie de mauvais goût.

  7. Il Etait 1 Fois: D'ici A L'an 2000 & D'innombrables Autres Foutus Programmes Pour Les Mêmes Intentions Bidons

    Tous ces slogans à la CON n’ont qu’un seul objectif: se donner une raison ‘fallacieuse’ supplémentaire (du genre « évolution des institutions », en dernier lieu) pour se maintenir au pouvoir en repoussant les échéances diverses plus loin, à chaque crise, et parallèlement en tentant « d’impressionner » les naïfs doux…

    Eux, pensent-ils, après un calcul démoniaque, doivent passer TOUTE leur vie au pouvoir et couillonner TOUT le peuple sans se faire inquiéter.

    C’est TOUT!

  8. JBoss

    La Corée du sud en 1959 était parmi les 3 pays les plus pauvres au monde juste derrière le Soudan.En 10 ans seulement, la Corée du sud a pu s’industrialiser en hissant Hyundai comme le plus grand chantier naval du monde .En 20 ans, soit l’équivalent de la longévité de sassou au pouvoir, la Corée est passée du statut de pays pauvre à nouveau pays industrialisé(NPI).

    sassou en 33 ans cumulé au pouvoir n’a pas été capable de résoudre les besoins primaires des con-congolais comme l’eau, électricité, Internet, santé, école alors que des pays aux budgets plus modestes sont avances que nous.

    On ne peut pas viser l’émergence sans formation des ressources humaines de qualité dans des secteurs économiques dont notre pays a besoin.Il se trouve que depuis la colonisation, on continue de former les jeunes dans la bureaucratie, donc un secteur qui n’a aucune prise avec les besoins économiques

Laisser un commentaire