Quand Sassou et Cie distraient les âmes naïves

Les grands esprits de la planète terre sont préoccupés par les conséquences néfastes du Covid 19 qui n’épargnent aucun État, ni humain, moins encore, le système économico-financier mondial. Les charlatans et les manipulateurs montent en puissance. Sur la base des fakes news, par exemple, des « hommes de Dieu » de la RDC et du Nigeria font le buzz.

Évidemment, la psychose généralisée et l’avilissement mental laissent difficilement la place à la réflexion, si ce n’est à la naïveté. Sinon, comment expliquer que même l’élite congolaise puisse spéculer sur la prétendue contagion et  santé de Sassou Nguesso, alors qu’il est « bunkerisé » à Oyo, dépassé par le prix du baril de pétrole qui vient de chuter à 23 dollars américains et divers événements ?

Vivre c’est prévoir. Au lieu de se contenter des fakes news, il faudrait réfléchir par exemple aux solutions qui permettraient de stopper les effets dévastateurs de Covid 19 en saison fraîche en Afrique centrale ? Comment appliquer les règles d’hygiène ou de confinement dans un pays ou la pauvreté est endémique ? Comment améliorer ou gérer les déplacements dans les transports en commun ? Comment faire respecter les mesures barrières pour freiner le Covid 19 ?  Pourquoi ne pas développer l’élevage et le potager ? Pourquoi ne pas ressusciter la médecine traditionnelle « des plantes » ? Les chercheurs vont-ils continuer à se taire ?

 Que faisons-nous des valeurs du « Mbongui » ou de solidarité ?

Pourquoi ne pas prendre l’attitude des chrétiens de Bérée dans la bible face à des inepties balancées çà et là par plus d’une personne ? Pourquoi ne pas forcer les dignitaires à rapatrier l’argent planqué dans les paradis fiscaux comme le conseille la conférence épiscopale de l’Église catholique du Congo.

Pourquoi ne pas achever et équiper les douze hôpitaux qui ont engloutis des milliards ? Pourquoi ne pas équiper et transformer les logements sociaux de Mpila en centre de confinement ?

Peut-on faire comme le Rwanda qui a acheté les drones qui pulvérisent des produits pour désinfecter les rues ? Pourquoi la Ministre des PME ne peut-elle pas par exemple donner des tissus, fils, argent pour fabriquer des masques ?

Bref, l’heure est venue de prendre des grandes décisions que d’épiloguer sur les fakes news et sur le silence de Sassou qui s’apparente à celui de Biya, Obiang, Deby.

Ghys Fortune BEMBA DOMBE

52 thoughts on “Quand Sassou et Cie distraient les âmes naïves

  1. Depuis que cette pandémie sévit de par le monde, les chefs d’état préoccupés par la santé de leurs peuples sont montés aux créneaux et leur ont parlé. Chez nous, le chef du PCT a préféré prendre la poudre d’escampette direction son village natal où il se terre comme un lapin. Et il y a des gens qui veulent encore de ce poltron en 2021. Allez-y comprendre !

  2. Ghys Fortune BEMBA DOMBE,on peut à juste titre penser qu’avec le COVID 19 les dirigeants africains en général et congolais en particulier tireront les conséquences de leurs turpitudes et idioties! Depuis les indépendances, il y a 60 ans, ils ont travaillé pour la France en soumettant leur peuple et ayants droits à l’ésclage dans leur propre pays. Aujourd’hui, avec le COVID 19, Dieu vient de reveler aux yeux du monde entier, une fois encore, que c’est lui le Seigneur de l’histoire.Les dirigeants africains au lieu d’améliorer les conditions de vie dans leur pays, au lieu de former des gens, préferaient voler de l’argent pour des placements à l’étranger. Un pays comme le Congo avec un reseau hydrographique bien arrosé, le pays est en manque crillard d’eau. Où trouvez de l’eau pour se laver les mains a tout moment? Le diable est au Congo et il s’endort encore, attendez, que chacun se prépare à la hauteur de ses moyens. Le sérieux arrive. Madame Mikolo, a dit que le cas importé n’a pas d’importance. Qui vivra, verra. L Italie est en pleures, elle a tenu ces memes propos. hier plus de 600 morts. ATTENDEZ BIEN. LA LUTTE C ‘EST MAINTENANT. VOUS REGRETEREZ VOS TURPITUDES. COURRIR APRES LE COVID 19? ON VA VOIR.

    1. Nous avons appris depuis une semaine que le collaborateur de Clement Mouamba, arrivé à brazzaville, par un vol Ethiopian air Line en provenance d’Amsterdam où il avait pris part à un seminaire de travail, était atteint du Covid 19. C’est ce qui a fait que Clement Mouamba fasse son test pour voir s’il est touché ou pas. Cela fait plus d’une semaine, que Mouamba avait fait son test. Alors que disent les résultats de ce test? On peut avoir la presomption que le premier ministre est infecté de ce virus en vertu de son silence. Autrement il aurait fait une publication tapageuse comme ils savent bien le faire au PCT.

        1. Val de Nantes et Jean Okomba, c’est le tabac de la même pipe. Toutjours contre notre pouvoir malgré les grandes réalissations et le succès du Président Sassou. Ne nous en faites pas pour le coronavirus nos gens sont prêts pour sauver le pays contre ce virus. Je ne veux pas faire le commentaire. Ces gens là ont déjà fait leur preuves et vous allez voir. L’Italie est bien diffétente du Congo Brazzaville, n’est ce pas?

          1. « Notre pouvoir…notre pouvoir » ! Un pouvoir
            – voleur de plus de 14.000 milliards de frs des générations futures
            – incapable de fournir de l’eau et l’électricité au peuple
            – incapable e payer des bourses aux étudiants
            – menteur devant le FMI
            – tueur de dizaines de milliers de Congolais depuis qu’il a assassiné Marien NGOUABI, MASSAMBA DEBAT, le Cardinale BIAYENDA à nos jours
            – un pouvoir qui pratique l’apartheid ethnique
            – un pouvoir qui triche à chaque élection…
            – UN POUVOIR, POUBELLE TRIBALE, QUI PUE GRAVE LE MBOCHI !!!!

  3. Seigneur Dieu d’Israël dans quel pays m’as tu placé pour mon séjour sur terre? Le président a foui dans son village devant ce fameux virus et laissé derrière lui toute la population. Merci de ce que tu me révélés oh Jésus que c’est toi vraiment le bon Berger, tu ne peux nous fouir alors que les fils de Satan ont pris la fuite. Mais Père je suis vraiment dans l’étonnement qu’un chef d’Etat va se cacher et que ses fameux partisans continuent de l’aduler. Seigneur agit vite pour nous, abrège le temps de ces dirigeants beaucoup perdent le foi à cause des autorités que tu nous a données.

  4. CONGO-BRAZZAVILLE: A CRISES MAJEURES, RÉVOLUTION MAJEURE INÉVITABLE ET POURQUOI?
    Parmi les cinq crises majeures congolaises que nous avions constaté au cours de ses 23 dernières années figurent 1- les crises psycho-politiques, 2- les crises géopolitiques, 3- les crises macroéconomiques, 4- les crises anthropologiques, 5- les crises sociétales (crises de société ). A la chute de dictateur Sassou Nguesso, ces crises cumulées risquent d’aboutir à des situations politiques et culturelles régressives ou transgressives incontrôlables dans ce pays. https://www.youtube.com/watch?v=ogPx_MonB7M

  5. @ibovi
    Je ne pense pas que tu sois un des leurs.Il se degage ,de votre part ,une sorte de mélancolie déguisée de la gestion chaotique du pouvoir de ton maître..
    Le défaut d’être un dévot ,c’est l’acceptation ,sans sourciller ,de boire les vomissures de celui qui prétend vous protéger.au nom d’une nation totalement dézinguée.
    @frangin ,demain, »le soleil se lèvera, « comme le disait
    « David Hume. et illuminera votre avenir bouché par trop des débilités mbochis….

  6. @ibovi
    Je vous sais malin et ironique tant votre désinvolture me surprend..
    Vous métaphorez à merveille Socrate ,lui ,qui ne savait qu’une chose, c’est qu’il ne savait rien ….
    C’est la maïeutique socratique l’art d’accoucher des esprits.
    C’est au travers d’un questionnement dialectico -dialogique que Socrate dirige son interlocuteur ulcéré vers la vérité universelle..
    Frangin, tu sais ,comme Socrate, l’impéritie du pouvoir ,à cause de laquelle tu es devenu un disciple déguisé de Socrate…
    Je loue Dieu pour qu’un jour on puisse en parler ou sous forme de « disputatio « pour le compte de notre pays .
    Aucune animosité de ma part à votre égard, les problèmes resteront toujours ,après Sassou…

  7. Le 23Mars 1970 mort du.cdt pierre kiganga.
    Kiganga debarque du Zaïre le 04Mars 03Mars 1970 se réfugie clandestinement au case Barnier. 2 gendarmes allaient le ravitailaient .
    Les causes de l’échec
    -l’ancien président Fulbert Youlou informa le pouvoir de Brazzaville,car les exilés politique de l’époque et les présidents Africains ne voulaient pas le reboir revenir au pouvoir à Brazzaville. Ces derniers souhaitaient plutôt kiganga Pierre comme président de la république au congo.
    Frustré Youlou informa le pouvoir de Brazzaville d’un coup de force des USA,dirigé par le cdt kiganga Pierre.
    Foccard se rendit immédiatement à Kinshasa pour contrecarrer le.coup ,et demanda aux militaires congolais,en général formés en France,de ne pas aider le cdt kiganga Pierre. Qui voulait placer les USA et la Cia.dans le precare français (Brazzaville ).
    Voilà qd kiganga Pierre débarque personne ne branche.
    Foccard persuade Mubutu de ne pas mettre la logistique militaire à kiganga. Car la logistique militaire kiganga Pierre la.trouverait à Brazzaville.
    Le colonel Ba envoyé par les présidents Africains de l’Ouest fini par repartir chez lui.

  8. Une fois à Brazzaville le cdr kiganga Pierre se rend compte que le travail ne fut pas fait.
    À 1 heure du matin dans la nuit du 23Mars 1970.
    L’adjudant Koutou et le chef adjoint de la garde présidentielle ne purent pas passer à l’acte.Alors que de l’argent leur était remis.
    Pour permettre à kiganga Pierre,à rentrer à la résidence du président Marien Ngouabi.
    Ces derniers vont venir remettre ces sommes d’argent à kiganga Pierre au stade Marchand.
    En plus le lieutenant poignet echoua à mettre en mouvement les gendarmes.
    Kiganga fâché voulait repartir chez Mubutu.
    Le cdt kiganga Pierre avait remis des sommes d’argent aux hommes restés à Brazzaville. Mais le travail mobilisation ne fut pas fait.
    Voilà les causes endogènes er exogènes dr l’échec du coup de force du cdt kiganga Pierre.

  9. Kiganga homme politique et non pas seulement soldat.
    Kiganga est co-fondateur du PCT. Pas dans sa forme communiste.
    Ce parti politique fut créé avant les événements du 31juillet 1968.qd Debat brillait par des assassinats politiques de Matsokota…Pouabou…et les exécutions du camp Makala.
    Les officiers du GAP kiganga Pierre et Sassou Nguesso…fondèrent le pct pour faire face aux au pouvoir de Massamba Débat qui conduisait le pays vers le socialisme bantou …et la tribalisation du pays.
    Marien Ngouabi se trouvait régulièrement en prison.mais comme il était le plus gradé,il est.place à la tête du pays en juillet 1968 par les officiers Sassou Nguesso…Kiganga Pierre,les véritables patron du 31juillet 1968.
    Et d’ailleurs c’est le lieutenant Pierre kiganga et qui conduisit l’attaque du camp meteo,et delogea habillement les.hommes de la defense civile.

  10. Une fois placé au pouvoir par les lieutenants Sassou Nguesso et Pierre Kiganga. Ngouabi va proclamer un régime communiste,à la grande surprise de ceux qui le plaça au pouvoir. (Contradiction ).
    Voilà la raison de l’exil du cdt kiganga Pierre à Kinshasa.
    Nous devrons vous dire que le 23mars 1970 Kiganga voulait reccuper son parti politique.
    S’il avait réussi son coup.
    Mais Dieu est grand,Kiganga fut réhabilité par la conférence nationale. Et le PCT abandonna son idéologie communiste. Tel e voulait le cdt kiganga Pierre.
    Le drapeau vert jaune rouge et la congolaise furent réhabilités par la.conference nationale.
    Je demande très poliment aux autorités politiques du congo. Que mon père et ses amis soient enterrés dignement. Comme ke fut le Maréchal Savimbi en Angola.
    Comme l’a été le cdt Kimbouala kaya enterré dans son département natal.
    Voilà une demande que je formule aux autorités politiques du congo.
    Que en sa qualité de premier instructeur parachutiste…que sa mémoire puisse trouver écho à Brazzaville. Comme le stade poignet Auguste à Sibiti.
    Banzouzi kiganga Guy-Macaire

  11. CONGO-BRAZZAVILLE: 5 RAISONS POUR LESQUELLES SASSOU NGUESSO PEUT-IL TOMBER A TOUT INSTANT
    1ère raison: l’impact de la pandémie actuelle sur le système Sassou Nguesso, 2eme raison: les indicateurs macroéconomiques au rouge et le pays ruiné et en faillite, 3eme raison- la division ou la désintégration de l’intérieur du système, 4eme raison- la division du clan au pouvoir tyrannique, 5eme raison- le peuple et l’expression de la volonté générale. https://www.youtube.com/watch?v=vEi2Z3BpIeo

    1. lI y a bien des citoyens qui se posent la question légitime dans les réseaux sociaux pour savoir où se cache l’autoproclamé président de la République Populaire du Congo, le dictatovirus Sassou Nguesso? serait -il déjà coronavirusé et se cacherait dans une termitière à Oyo pour sa quarantaine? Aurait-il rencontré Marien Ngouabi ou Emile Biayenda ou encore Massamba Debat en ce mois de mars qui lui rappelle ces crimes? Aurait-il revu toutes ces personnes qu’il a fait systématiquement exécuter pour accéder au pouvoir? En tout cas, depuis que le monde est secoué par le coronavirus et que les leaders mondiaux sont entrain de prendre les décisions pour protéger leurs citoyens contre le Covid 19, le silence de címetière que l’on observeaujourd’hui laisse penser que sassounguessovirus, connu pour son arrogance, subit les effets mortifères du coronavirus. Ce vieux de plus de 75 ans est parmi les cibles de ce virus qui accable les peuples libres.

  12. Macaire,
    Un passage c’est comme un océan il y a des fonds… dites nous-en plus (…).
    L’histoire instruit, l’avenir interpelle dit-on!
    J’ai avec moi, une kyrielle de questions quant au rôle joué par chacun
    A priori, les valeurs pour lesquelles il a lutté sont reléguées au second plan. A en croire votre temoignage, le compagnonnage politique a dû lui jouer des tours. Instruisez-nous davantage sur ces différents faits historiques.
    Votre requête, est fondamentalement légitime.
    Cdt.

  13. Un jour comme celui ci, un mardi 22 mars 1977, un Cardinal, l’Archevêque de Brazzaville Mgr Emile Biayenda agé d’à peine 50ans a été exécuté par les escadrons de la mort à la solde de Denis Sassou Nguesso alors ministre de la défense et de la securité, fondateur du CMP: Je prie les catholiques congolais d’avoir aujourd’hui une pensée pieuse pour le BON CARDINAL EMILE BIAYENDA.

  14. Mon cher Rabbi….
    Le coup de force était bien ficelé mais la trahison fut grande parmis ses amis de lutte.
    -Moudileno reçoit un envoyé du cdt kiganga vers les premières heures du matin. Moudileno informa Ngouabi nuitamment de la présence du cdt kiganga Pierre à Brazzaville.
    Marien Ngouabi renforce sa garde
    L’adjudant chef Koutou coincé va remettre l’argent reçu pour ouvrir le portail de la résidence du président Marien Ngouabi…fut obligé de remettre les sous à kiganga au stade Marchand
    La trahison de Moudileno fait echec.
    Surtout que Marien Ngouabi fui sa résidence pour se réfugier à Brazzaville Nord .
    Kiganga était sur le point de surprendre Marien Ngouabi au.lit.si Moudileno n’avait pas informé Marien Ngouabi.

  15. Dans l’enceinte de la résidence du président Marien Ngouabi…une fois kiganga Pierre mort.moudileno coupa..tranche la rête de kiganga Pierre.
    Pour dit il selon la tradition kongo. Comme les colons avaient tranché la tête du résistant kongo Mabiala ma nganga du clan mpandzou comme kiganga Pierre.

  16. Moudileno et claude Ernest Ndalla avaient fusillé les compagnons de kiganga à la résidence du président Marien Ngouabi.
    Moudileno m’avait avoué avoir tué seulement 1combattant ,alors que Ndalla avait fusillé plus.

  17. Mon cher Rabbi…l’histoire politique du congo est faites des trahisons …de jalousie…de tribalisme .
    Mon père avait des atouts pour réussir mais.
    ..l’appui de la Cia , des certain compatriotes…de l’argent….mais Foccard voulait beaucoup d’argent…pour aider kiganga Pierre. Ce dernier refusa .
    Si j’étais âgé…je lui disait qu’il ne compte pas trop pour ses amis restés à Brazzaville. Il fallait débarquer avec une logistique militaire.comme fut rentré Kabila père. Ou les Angolais en 1997 lors de l’offensive générale…qui a permis au général d’armée Sassou Nguesso a prendre la chose .

  18. Oh là là!!! Cela dépasse mon entendement humain. Mais je me rends compte que toute l’histoire de mon pays est totalement opaque. L’histoire avance masquée. Notre devoir c’est de lui ôter ce masque, et soyez-en sur, votre apport est énormément contributif. Ces histoires ont toujours été masquées comme disais-je, sauf qu’aujourd’hui elles ont une puissante caisse de résonance que constituent les réseaux sociaux.
    Très cher frère cela mérite toute une tribune, cet espace y est totalement dédié. La vérité libère.

  19. Crs récits relevant de l’histoire politique de notre pays démontrent l’immoralité ,l’amateurisme ,la haine entre fils du pool ,laquelle est maniée par Mvouba au profit de son maître Sassou..
    @Macaire et @rabbi ,sachez une chose que le pool ,sous le règne de Ngouabi et de Sassou a été fortement instrumentalisé au point d’éliminer les plus brillants de cette contrée..
    Cette auto destruction etait le prix à payer pour réduire à néant l’influence intellectuelle et humaine de cette région…
    Lissouba était anti pool ,car la domination post coloniale du pool sur les autres régions lui était restée au travers de sa gorge…..
    En résumé, le pool doit se prendre en main, après Sassou ,pour lui redonner son lustre d’antan….
    Le problème du pool sera plus la mise de l’intellect au service de son développement que les tribulations politiques qui l’ont néantisé….
    Les générations passent avec leurs lots de déceptions, il nous revient de faire mieux qu’eux ….
    Le pool se doit de recouvrir son indépendance mentale ,intellectuelle et humaine pour un parcours linéaire de son développement socio-économique…
    Rassemblez tout le capital humain de cette région et vous y verrez le miracle ..

  20. Val de Nantes.
    Pour faire court, et éviter les passions de toute sorte, je dis, qu’ à travers votre intervention ô combien révélatrice, vous avez su résumer le fond ma pensée et je ne peux que vous en remercier.

  21. @rabbi
    Seule la raison doit guider le fils du pool vers la félicité..
    Pouvez vous imaginer un seul instant qu’un pooliste intellectuellement bien armé en veuille à la vie d’un pooliste au sujet d’une disputatio politique ?
    C’est ce qui s’est produit hier ,au sein de cette région..

  22. Nombreux ont présenté le cdt Pierre kiganga comme un assoiffé du pouvoir,comme tribaliste.
    SOUS le regne du président Alphonse Debat Massamba. Les officiers du GAP composés de :
    Des yombi , Sassou,Ngouabi….originaires du Nord congo.
    Des ressortissants du Nibolek:Tchika kabala poignet…des ressortissants des.plateaux…du kouilou…
    Bref il y avait les originaires de tout le pays.
    Il y avait une dynamique nationale,car le pouvoir de Brazzaville ne respectait les droits de l’homme. Des assassinats politiques,des arrestations tout azimut.
    Debat Massamba va instaurer le socialisme Bantou.le pays vire vers le socialisme…le.communisme , arrivé massive des Militaires Cubains…des pays communistes .Mao ,Castro , Lénine,Ché Nguevara…
    Les kiganga Pierre vont s’organiser autour d’une formation politique anti-communiste Pct.
    Arrive le.31juillet 1968 avec la victoire militaire ,politique des anti-communistes.
    Le lieutenant kiganga Pierre qui prend la tête de la compagnie terrestre qui déloge les para militaires du camp de Météo de la defense civile.
    Il est à noter les Ngouabi…voulaient la neantissement physique des éléments de la defense civile du camp de Météo.
    Mais le lieutenant Pierre kiganga très politique ayant un savoir militaire et une culture des droits de l’homme…n’executa guerre les consignes données par les Marien Ngouabi…
    Grâce au lieutenant Pierre kiganga cette opération militaire ,ne fabriquera pas des morts.
    Le lieutenant Pierre kiganga préfère remettre cette victoire aux haut commandement militaire et ils plaçerent à la tête ,le plus gradé :le capitaine Marien Ngouabi.
    Alors fort de cette victoire le lieutenant Pierre kiganga ,pas ambitieux,ne s’empara jamais du pouvoir. Surtout que le lieutenant Pierre kiganga avait la logistique militaire.
    Mais curieusement une fois à la tête du pays,.le capitaine Marien Ngouabi instaure le communisme avec un régime soviétique…voilà la principale contradiction avec le kiganga Pierre ,qui lui était Modéré…libéral.
    N

  23. La contradiction devenait ouverte,Marien tente d’arrêter et liquider les officiers du GAP modérés.
    Le capitaine kiganga Pierre car avant de fuir du.pays ,il élevé au grade de capitaine. Et une fois à Kinshasa…vues les prouesses militaires,le général d’armees Mubutu l’élève au grade de commandant.peu avant le débarquement pour Brazzaville,le général Mubutu tenta à titre exceptionnel le nommé général de brigade…mais le commandant kiganga Pierre refusa.

  24. Les prouesses du commandant Pierre Kiganga à Kinshasa.
    Le commandant Pierre Kiganga s’est vu confier l’encadrement de la division de garde présidentielle du président Mubutu au camp kokolo.dans laquelle se trouvait des officiers USA.
    Pierre kiganga fut un officier modeste ,qui ne voulait pas du tribalisme, il appellait Amis les soldats du GAP sans distinction de grade,de tribu..
    Il n’aimait jamais les milices privés d’où son aversion contre la defense civile.
    Très fidèle à ses amis ,le lieutenant Pierre kiganga repoussa une proposition très alléchante du président Alphonse Debat Massamba,celle d’encadrer les éléments de la defense civile et d’être élevé comme cdt de la defense civile. Car Debat Massamba voulait intégrer les militaires dans une armée populaire comme en chine.
    Mais mon père refusa catégoriquement,car le lieutenant Pierre kiganga ne voulait pas trahir ses amis les Ngouabi…les Sassou Nguesso les yombi,les poignet….
    Voilà le sens de l’amitié d’un Bokotois. Fibre ethnique que le Bokotois Debat Massamba voulait exploiter.

  25. Je profite pour dire aux amis militaires et politiques de mon père le commandant kiganga Pierre que nous avons le sens de l’amitié.
    Je remercie très bien tout ceux qui ont aidé mon papa Pierre kiganga durant tout son combat politique et militaire.
    Comme Mandela avait le sens de l’amitié vis à vis de son ami le père du président Tabou-Meki .mort devant Mandela en prison après torture. Qui confia à Mandela…Mandela je ne peut vivre…prend la tête de ce mouvement politique. …
    Voilà l’amitié….

  26. Pourquoi ne pas achever Takou et les louches-douches mbochis et assimilés qui ont englouti des milliards?

  27. A la vallée nantaise, @Val de Nantes
    C’est Rabbi et non rabbi merci ça change tout, un peu d’égard ne ferait pas de mal. J’ose spérer que c’est une boutade ironique, enfin bref…,
    Pour le reste tout à fait ok avec vous.
    Petit rappel quand même : la traîtrise n’est pas le propre du pool; deux frères d’une même région peuvent bel et bien se canarder comme on peut le constater partout ailleurs (dans d’autres régions du pays) , qui plus est, lorsqu’il est question d’intérêt politique ou de conquête du pouvoir, hélas .
    Évidemment tout cela est déplorable. Nous n’avons qu’à en tirer les leçons qui simposent afin d’éviter toute sorte de résurgence….

    1. Je partage votre point de vue sur le fait que la traîtrise n,’est pas l’apanage du pool Pour autant ,nous devons nous en défaire totalement pour nous singulariser des autres…
      Les mauvaises habitudes sont l’absence de l’examen de soi même..

  28. Mon cher Rabbi…Kiganga avait le sens de l’amitié.
    S’il n’y avait pas cette contradiction politique…Kiganga n’ira jamais en Exil.
    De son retour de l’attaque conduite totalement par Kiganga,car Marien était près de fuir le congo. Kiganga va remettre la logistique militaires et les militaires aux hauts commandements militaires.
    Et Ngouabi devenu président du pays.grace à mon père alors qu’il tremblait comme une feuille morte.
    Au passage Ngouabi et kiganga Pierre furent des amis de l’école militaire enfant de troupe de Brazzaville. Toujours ensemble par leur petite taille. Dormais dans la même chambre…Kiganga allait les deux dans notre village chez nos parents à Mbamou…
    Les déclarations à la radio congo disaient je cite «  » » »nous voulons pas du sang «  » » »
    Mais Ngouabi ne lui fait de cadeau. Le 23Mars 1970.Kiganga fut sauvagement tué hum …
    Lorsque kiganga Pierre fut conduit à la résidence du président Marien Ngouabi,torturé devant ceux qui étaient de loin ou de près ont préparé le coup de force. Kiganga blessé partout ne les dénonce pas du tout .voilà le sens de l’amitié. On bon politique et officier de combat il est parti avec ses secrets sans trahir ses copains.

  29. Je vois à travers ce récit qui m’a viscéralement touché plusieurs facettes tres peu connues qu’il recèle du personnage.
    Il n’est point de secret que le temps ne révèle, tout, absolument tout finit par se savoir à travers le temps. Ma question: le peuple n-a-t-il toujours pas de haine a l’égard de ceux qui lui sont superieurs ? A mon avis si, puisque sa vaillance faisait trembler plus d’un. C’est un grand homme qui mérite d’être inscrit au panthéon de lhistoire et c’est entre autres, l’objet de votre démarche. Je la trouve loyale.
    Je retiens ceci d’un de mes meilleurs passage du Prince: « celui qui est cause qu’un autre devienne puissant s’effondre. Car cette puissance est causée par lui, soit par habileté, soit par force, et l’une et l’autre sont suspectes à qui est devenu puissant ». En homme redouté il a su mettre l’ordre, mais il a en effet, été trahi par son intégrité, son humanisme et sa générosité. Il mérite une attention toute particulière.

  30. Il faut dans toutes les révolutions un dictateur pour sauver l’État même au moyen de la force, le cas échéant; et/ou des censeurs pour le sauver par la vertu. Ce qui constitue une république c’est la destruction de ce qui lui est opposé, je comprends donc aisément le sens de sa démarche d’alors. Maintenant que tout se dit il faut formuler une requête en bonne et due forme pour le rétablir dans ses droits…
    On dit qu’il faut profiter des bénéfices du temps mais bien au contraire de ceux de la vaillance et de la sagesse, car le temps pousse tout devant lui, le mal comme le bien. Il était un homme de bravoure loin de ce que j’aurais pu imaginer. Merci de nous faire part de ses différentes facettes.

  31. Il voulait prendre en charge la direction de tout un pays, dans un élan transcommunautaire puisqu’il il y avait associé toutes les ethnies, avec comme pour visée principale la restauration d’un pouvoir usurpé. Ils fut un précurseur en son temps. Seulement la fin de l’histoire , très loin d’être une happy end, nous laisse entendre qu’il a été trahi par les siens (son groupe d’amis bien que n’étant pas d’une même tribu) et cest ce qui est des plus tragique.
    Puisse son âme reposer en paix et son souvenir demeurer intact, je crois fermement qu’au delà de la justice des hommes il y a celle de Dieu, qui voudra bien lui ouvrir ses portes si ce n’est déjà fait, pour tout le bien qu’il a fait alors qu’il était sur terre. Vous avez tout mon soutien.

  32. Les grands personnages qui ont marqué l’histoire du Congo à l’instar du Commandant Kikanga devraient être enterrés au panthéon des grands hommes, une stèle en leur mémoire devrait y être érigée pour un hommage national digne de ce nom.

  33. @Macaire Banzouzi kiganga

    Hello, on comprend votre détermination à réhabiliter l’honneur et la mémoire de votre père. Et je vous en félicite et vous y encourage. Mais votre version, à plusieurs endroits, se retrouve contredite par celles de diverses autres sources et témoins de l’époque, et elle est même contredite par quelques faits logiques.

    Exemples:

    1- Vous soutenez que Marien Ngouabi devait « son » pouvoir à votre père. Car, selon vous, c’est votre père qui l’avait libéré de prison.

    Or, ce que nous pensions savoir, c’est que votre père, semble-t-il, fut emprisonné autour du 15 mai 1968 pour sa participation au coup d’Etat avorté du Français DeBreton. Marien est à son tour emprisonné et rejoint donc votre père en prison le 29 juillet 1968. 3 jours plus tard, le 31 juillet, Marien est libéré par un détachement de paras conduits par l’adjudant Akouala (et vraisemblablement commandité par les officiers Sassou et Yhomby). Précisons que c’est bien Marien qu’on vient libérer car il fait figure de fait de premier opposant à Massamba-Debat. Ensuite, le 02 Aout (encore 3 jours après ) ce même détachement (à la demande des mêmes commanditaires ou de Marien) libère votre père et le commandant Moundzabakani.

    Moundzabakani avait été emprisonné pour le projet de coup d’Etat de Bernard Kolelas de 1964.

    2- Vous soutenez, plus fortement encore que Marien Ngouabi devait « son » pouvoir à votre père parce que, selon vous, votre père aurait été l’un des deux co-fondateurs vraies du PCT et donc propriétaires de ce parti avec le lieutenant Sassou.

    Mais nous pensions savoir que si tel avait été le cas, Sassou l’aurait clamé haut et fort ; or Sassou ne se désigne comme créateur du PCT qu’en « 9è position » (il se dit le 9è des fondateurs). Les autres co-fondateurs auto-déclarés étant Moungounga-Nguila, etc. Puis, le PCT dès sa création est franchement un parti classé à Gauche ; il ne le devient pas par trahison de Marien, contrairement à vos affirmations! Moungouna-Nguila, dans son livre, explique la création du PCT.

    On peut dès lors s’interroger : pourquoi et comment votre père, qui avait une idéologie de droite (c’est son droit), se serait-il retrouvé dans un même cercle de réflexion, dans le même parti politique que des gens qui en voulaient déjà à mort à l’impérialisme ?

    Non, Marien a eu des défauts, mais il a au moins été constant : il a toujours été, semble-t-il, de la gauche marxiste! Ceux qui ont été troubles sur leur idéologie, ce sont les Yhomby et Sassou, etc.

    Souvenez-vous que, Marien en 1966 ou 1967, écrit un petit livre: « SOLDAT DU PEUPLE »!

    Oui, il y avait une très forte contradiction idéologique entre votre père et Marien, mais pas au sein d’un même parti. Et j’ai des doutes qu’ils aient été trè_s proches à l’Ecole des Cadets (il me semble au contraire que leur animosité réciproque remonte à cette époque là). Ce qui est certain, c’est que les seuls officiers connus de cette époque qui partageaient l’idéologie politique de votre père ce furent Moudzabakani et Poignet ; d’ailleurs en 1969 votre père retentera un coup d’Etat avec Moudzabakani pourtant alors ministre de l’intérieur ; puis en 1970 avbec Poignet alors commandant de la gendarmerie.

    3- Selon votre version,
    « Arrive le.31juillet 1968 avec la victoire militaire ,politique des anti-communistes… »

    Le 31 juillet, fut la victoire des anti-Massamba-Debat de tous bords ; oui. Menés par les officiers de la Cuvette ; oui. Le ralliement militaire de Ange Diawara à cette insurrection fut décisif dans la chute de Massamba-Debat ; oui. Mais ces officiers pro-Massamba-Debat, ainsi que d’autres dont les Kimbouala Kaya, furent sans aucun doute les dindons d’une farce tribale, comme ils le découvrirent plus tard et qu’ils dénommèrent cela OBUMITRI. C’est grâce à Ange Diawara que le sang ne coula pas beaucoup ce jour là.

    Comme Diawara(du Pool), Votre père(du Pool), me semble avoir lui aussi été victime de la duperie tribale des officiers de la Cuvette, comme le sera plus tard en mars 1977 Kikadidi(du Pool). Car en sus d’avoir créé ou e s’être camouflés dans un parti, lePCT sincèrement de gauche marxiste et communiste, ces officiers de la Cuvette étaient mus par la soif de la confiscation ethno-régionale du pouvoir : il fallait pour eux se venger des… Bakongos!

    Sous toutes réserves.

  34. @Macaire Banzouzi kiganga

    La question qui me tourne dans l’esprit est : pourquoi votre père voulait-il en janvier 1969 puis en mars 1970 tuer son frère et ami de jeunesse Marien, alors que moins de 6 ou 18 mois auparavant (Aout 1969), c’est grâce à Marien qu’il sortait de prison ?

    La seule rivalité idéologique n’explique pas tout.

    Etaient-ils en conflit au GAP entre 1965 et 1968 : où Marien était le commandant de corps et votre père sous ses ordres ?

    Je crois profondément qu’il existait une détestation féroce entre votre père et Marien, depuis l’école des cadets. Parce que, même quand on ne partage pas la même idéologie politique ou la même vision d’une chose quelconque, deux anciens amis, deux frères élevés ensemble, ne se font pas la guerre aussi facilement que le témoignent les 2 coups d’Etat de votre père (janvier 1969) et mars 1970 contre qui ? Contre son ami et frère Marien!

    En venir aux coups d’Etat, au point de « vouloir surprendre Marien dans sa chambre et le tuer » comme le visait votre père, cela témoigne de l’existence d’une haine lourde, profonde, assez ancienne. Une telle détermination à tuer l’autre met en général des années à se sédimenter dans un esprit avant le passage à l’acte. Cela n’est pas habituel! Sassou, aussi mauvais qu’on le sait, a eu besoin de 8 ou 9 ans avant d’avoir suffisamment de pulsion mortelle pour assassiner Marien. Compaoré, 4 ou 5 ans.

    Ou votre père ne voulait-il pas rétablir le pouvoir de Youlou(le lari) à tout prix, comme il le clamera sur la radio le 23 mars 1970 ? Le lari, au sens que votre père ne considérait-il pas que le pouvoir du Congo devait être assumé par les seuls laris, comme beaucoup de laris le croyaient… ou le croient encore çà et là ?

    Qu’est-ce que Marien avait bien pu faire à votre père ?

  35. @Macaire Banzouzi kiganga

    A l’inverse, on peut aussi reprocher à Marien : pourquoi et comment est-il que, devenu président, il n’ait pas confié de poste de responsabilités à votre père, alors qu’ils étaient frères élevés ensemble et aux parcours scolaires/& formation similaires ? Est-ce par tribalisme ? Pour d’autres raisons ?

    Mais la vraie question c’est : pourquoi durant cette période (et même plus tard), ce sont les laris seuls qui recouraient aux coups d’Etat ? Pourquoi par ailleurs, les laris politisés sont-ils souvent de droite, voire du Front national en France ? Cela me semble toujours un mystère.

  36. Tantôt ‘Moumpata’;
    Des fois ‘Moudzabakani’;
    Si ce n’est pas, euh, ‘Ndiawara’ ?

    Eh-eh-eh, c’est comme à l’eau de source…

    M A W A !

Laisser un commentaire