Présentation et dédicace du livre de Ghys Fortuné Bemba Dombe : De l’enfer à la liberté

 

6 thoughts on “Présentation et dédicace du livre de Ghys Fortuné Bemba Dombe : De l’enfer à la liberté

  1. VIVE LA LIBERTE ET LA DIGNITÉ DE TOUS DANS LE STRICT RESPECT DES RÈGLES COMMUNES ET DU VIVRE ENSEMBLE AU CONGO…
    L’expression faire le con  » faire l’idiot, faire l’imbécile, faire le clown, jouer au con, jouer à quelqu’un qui ne sait pas ou qui s’enfiche de… « , Denis Sassou Nguesso, tu as fini de faire le con ? Sinon, tu vas t’en prendre une !
    LIBÉRATION DE J3M MOKOKO DEMANDÉE PAR MACRON ET POURQUOI LE DICTATEUR SASSOU NGUESSO FAIT-IL LE CON? https://www.youtube.com/watch?v=QNns14d0z-8

  2. A SUIVRE…
    Joseph Kokolo Zassi, le dialogue qui s’établit sur un rapport de force d’un dominant sur un dominé n’en est pas un. Le régime corrompt les participants pour qu’ils acceptent des conclusions écrits à l’avance, nous n’avons pas affaire à un dialogue mais à un COMPLOT. Il faut bien utiliser les mots. Quand il n’y a pas corruption, si les participants subissent les conclusions, c’est un diktat.

    Au Congo, il n’y a eu qu’un seul VRAI dialogue, la Conférence nationale. Le reste, ce sont des COMPLOTS contre le Congo. Nos pseudo-dialogues sont des COMPLOTS entre complices divisés en deux camps, l’un jouant le pouvoir et l’autre, l’opposition. Ce qui nous amène à conclure que pour qu’il y ait un VRAI DIALOGUE, commençons par instituer une vraie opposition.

    Pourquoi parler de COMPLOT et non de DIALOGUE ? Chez nous, vu que la partie adverse est corrompue avec de l’argent sale, on ne peut parler de diktat mais juste de COMPLOT contre le peuple congolais.

    Quand deux protagonistes s’entendent d’avance sur les conclusions d’une rencontre, il n’y a pas DIALOGUE mais CONSPIRATION. Ce que l’on vient jouer en public, c’est juste la pièce théâtrale du COMPLOT ourdi dans l’ombre.

    Cher ami, si vous voulez critiquer le seul VRAI dialogue qui a eu lieu dans notre pays, attaquez la Conférence nationale. En effet, depuis lors, IL N’Y A PLUS EU DE DIALOGUE LIBRE ET TRANSPARENT DANS NOTRE PAYS.

    Sibiti, Ewo, Brazzaville, Dolisie, n’ont pas été des DIALOGUES mais des COMPLOTS, les participants ayant été en plus corrompus. C’est pour cela que l’intégrité des participants à un dialogue est très importante. Sassou joue sur la corruptibilité des participants pour réussir ses COMPLOTS.

    Tu vois qu’une bonne lecture de la réalité éclaire les concepts. On reprend souvent des lieux communs sans prendre la peine d’examiner avec rigueur les concepts qu’on utilise.

    IL NE SUFFIT PAS DE PARLER DE DIALOGUE POUR QU’IL Y AIT EU VRAIMENT DE DIALOGUE. UN DIALOGUE RÉPOND À DES CRITÈRES PRÉCIS.

    Le dialogue véritable accouche souvent d’une surprise comme au Cameroun car personne ne sait ce qui va en sortir dans la mesure où des compromis sont faits de part et d’autre pour aboutir à un consensus. Les diktats passent par le complot qui lui-même passe par la corruption. A la fin, on reste dans le statu quo car rien ne change.
    Denis Sassou

    Nguesso redoute un VRAI DIALOGUE, raison pour laquelle il cherche à le contrôler au travers des complices ; ce qui appelle un choix méticuleux d’esprits pourris, corruptibles à souhait.

    Un dialogue est un échange horizontal et non vertical. L’horizontalité est une condition sine qua none du VRAI dialogue. Ceux qui dialoguent doivent se mettre au même niveau ne pas fausser le dialogue. Or, ce n’est pas ce à quoi on assiste dans notre pays. https://www.youtube.com/watch?v=QNns14d0z-8

  3. @Ghys
    Si j’etais a Paris, je t’aurais volontiers apporter un gros coq rouge et une bouteille de vin de palme comme le veut la tradition car sortir vivant des geoles des Nguesso est une veritable grace du Tres Haut (meme si aux dires de certains tu flirtais avec le systeme des crocodiles). Je ne peux que louer le Seigneur Jesus pour toi mon frere Ghys. Qu’il continue de te benir et de te proteger de la mechancete des Nguesso. Mets le livre sur Amazon.fr afin que chacun puisse s’en procurer .

  4. @Ghys’

    Je rends grâces à Dieu pour toi d’être sorti vivant de cet enfer des N’Gay-Sots. Comme je te l’avais déjà dit une fois à Paris, dans un hôtel où l’on avait mangé du bon homard et bu un grand cru, que tu étais sur un fil très tranchant. Tu as trop joué et flirté avec ces barbares mbochis. Rassures-toi cher petit frère, ce n’est pas un reproche, mais tu as longtemps joué avec le feu. Comprenne qui pourra. A l’avenir il faut faire très attention. Tu pensais que JDO était ton  »Grand », mais n’oublie jamais que c’est d’abord et avant tout un mbochi haineux du Poolaillier.

    Rends vraiment grâces au Très-Haut de t’avoir conservé la vie!

    Je crois que tu me reconnaîtras.

  5. Sassou Nguesso,est un président par effraction , illégal, autopoclamé, ultra criminel,assassin génocidaire, qui extermine les Congolais, principalement les Laris, Bakongos dans le Pool? Tout Congo Congolais, tout citoyens de ce monde civilisé doit
    comprendre que les assassinats, les génocides, les détournements des deniers publics sont des crimes punissables, impardonnables.dans toutes les communautés humaines, dans le monde entier quelque soit la personne qui les commet.
    Sassou Nguesso, est traitre à la nation, qui ne cesse de le demontrer qu’il n’est pas Congolais dans son âme et tue, massacre les Congolais, dilapide avec ses enfants , sa famille, clique l’économie du Congo Brazzaville et pousse les populations dans la misère, dans la mort proclamée? « Le « clan » Sassou-Nguesso détourne des millions de dollars des caisses du Congo-Brazzaville, terassé par la Pauvreté, chômage et la fermeture des centres de soins.
    Sassou Nguesso assassin principal de Marien Ngouabi le 18 mars 1977 et qui « en sa qualité de ministre de la Défense, chef du comité militaire du parti (1977–1979), fait procéder à l’arrestation de plusieurs personnalités politiques et à l’assassinnat du defunt Président Massamba Debat, du cardinal Biayenda, de l’ancien chef d’état-major de l’armée de terre Luc Kimbouala-Kay ,ainsi que de nombreux autres citoyens est un abominable dictateur, concepteur du regime ultra criminel,genocidaire, mafieux qui a mis l’.economie du Congo à terre et conduit le peuple Congolais à la très grande pauvriété, précarité,l’insécurité. « La mal gouvernance,la terreur,la violence, le crime,l’impunité sont la seule marque du régime Sassou Nguesso. La république du Congo-Brazzaville regorge de charniers connus et non encore répertoriés à ce jour. ». L’ attention de ce monde sera inséssamment attirée sérieusement sur le cas de Sassou Nguesso et du régime épaulé par la Françafrique. Avec la determination, les Congolais opprimés doivent multiplier les initiatives les plus inattendues, pour que ce moment arrive vite et précipiter la chutte de cette dictature incroyable. Pas de dialogue avec Sassou Nguesso et sa clique.Avec une désobeissance civique, la dénonciation, les articles dans les nombreux médias, les conférences, les nombreuses marches devant les chancelerie Congolaises, l’Elysée, les Nations Unies, suffisament soutenus,Sassou et son régime finiront par partir. Cela n’est plus qu’une question de temps.Les Congolais doivent parallèment et sérieusement se préparer pour une transition politique sans Sassou Nguesso et clan pour fonder un état de droit.

Répondre à Loathey Annuler la réponse.