Droit de réponse à l’Upads : Je serai là pour rendre la dignité à notre peuple et pour honorer la terre de nos ancêtres

Il n’est jamais facile de répondre à un texte truffé de mots approximatifs et bordé d’injures. Néanmoins, nous publions ce droit de réponse, non pas pour nous confondre avec ceux qui nous insultent mais pour les aider à mieux comprendre la nécessité absolue d’un examen de conscience collectif en faveur d’une alternance politique et à y adhérer si possible (au mieux), ou se taire (au pire).

Soyez en sûr, nous n’arrêterons jamais de dénoncer cette opposition artificielle, véritable actionnaire de la majorité présidentielle, qui manque d’ossature, soutenue par des élus improvisés et nommés, le tout dirigé par un président marionnette, qui a fait la démonstration en trois (3) ans d’exercice, qu’il n’est pas à la hauteur des enjeux. Il est clair qu’aujourd’hui les masques portés par cet agrégat de bras cassés choisis par opportunisme, se fracassent les uns derrière les autres, sur le mur de vérité et de la réalité politique.

L’Upads qui jadis était une machine électorale, créée avec l’ambition d’aller à la conquête du pouvoir et animée par des acteurs œuvrant pour plus de démocratie et plus de respect des engagements des dirigeants, est devenue un comptoir de bistrot ou un repaire où l’on forme et produit d’éternels nécessiteux qui n’ont pas honte d’assumer le fait d’avoir vendu leur âme au diable contre des broutilles.

De son slogan, le défi d’un continent, l’espoir d’une génération, il n’en reste qu’un champ de ruine, un véritable fake parti, sans âme, ni ligne politique, qui n’a pu former, ces trente (30) dernières années, que deux cadres (Jean-Claude Siapa Ivouloungou « paix à son âme » et Honoré Nsayi) qui ont essayé de vendre le rêve de Pascal Lissouba, au milieu d’une moutonnière, dressée pour défendre un pharaon de poche, véritable boite à coucou de Pierre Ngolo et Jean Dominique Okemba.

Alors que le Professeur Pascal Lissouba et les créateurs de ce parti caressaient le rêve de faire du Congo une petite Suisse, son champion actuel, Monsieur 3%, ancien Directeur de l’Ecole Supérieure du Parti Congolais du Travail (PCT), en a fait un paillasson et un refuge de vassaux qui servent la soupe à M. Sassou Nguesso Denis, celui-là même qui a envoyé les pépites et les plus valeureux cadres de ce parti, en exil. Ceux qui ont trahi les idéaux du leader historique de l’Upads et l’énergie d’une génération de penseurs, n’auront jamais l’onction du peuple et ne connaitront jamais la gloire. Vous êtes indignes de représenter le Professeur Pascal Lissouba.

Que l’Upads profite de sa réaction pour essayer, toute honte bue, de disculper ses députés, inaudibles, sans réelle conviction, et qui se distinguent plus par leur inexpérience que par leur cohérence, cela démontre bien que ce parti assume le truquage du jeu politique mais aussi le fait que les bénéfices personnels que peuvent en tirer ses élus, l’emportent largement sur le sentiment de culpabilité.

Il est évident qu’à la fin du mandat de ces éternels « intermittents » du spectacle, le rideau tombera mais sans les applaudissements, simplement parce que leur niveau d’expertise ressemble à de la chirurgie exercée avec des outils de menuisiers.

Quand l’Upads affirme que : « les Députés de l’Opposition ont voté le projet de loi portant ratification dudit Accord, non sans avoir demandé au Président de la République d’écarter les responsables de la débâcle socioéconomique et financière du Congo de toute gestion pour incompétence avérée et gabegie », on voit bien que ce parti est adepte du changement dans la continuité.

La peur bleue de regarder, les yeux dans les yeux, M. Sassou Nguesso Denis, celui qu’il convient de poursuivre pour incompétence avérée et gabegie, est visible. En somme, pour l’Upads, le mal du Congo ce sont les ministres, pas leur chef. Ce dernier pourrait dès lors, rester éternellement au pouvoir, tant que le « mercato » des ministres continue, avec pourquoi pas les ministres de l’opposition dite «républicaine et responsable ». Vous m’inspirez un sentiment de pitié et de dégoût !

Poursuivant sa logorrhée, le représentant de cette plateforme de l’opposition dite «républicaine et responsable »  affiliée de la majorité Présidentielle (dixit Blaise Nzonza) renchérit « de mémoire des Congolais ce chantre de la distraction n’a jamais  osé délier sa langue lorsqu’il a rarement séjourné au Congo, tandis qu’il la maintient bien pendue en terre étrangère juste pour jouer les Cassandres. C’est l’occasion de l’inviter à rentrer dès maintenant au pays et commencer à nettoyer, puisqu’il veut s’attribuer ce rôle, les écuries d’Augias comme Hercule dans la mythologie grecque ».

On voit bien derrière cette perverse invitation d’un parti qui représente 3 % de l’électorat, la volonté de neutraliser tous les patriotes qui oseraient perturber la mise à sac du pays, initiée par le couple qu’il forme avec le pouvoir en place, comme ce fut le cas pour Gilbert Nsonguisa Moulangou il y’a quelques années ou encore André Okombi Salissa et le Général Mokoko aujourd’hui. Soyez moderne et clairvoyant. Contrairement à l’Upads, le mouvement dont j’ai l’honneur de diriger est déjà à l’heure de l’e-démocratie. Nous nous servons des algorithmes que propose l’intelligence artificielle pour concevoir la plupart de nos modèles. Dans nos études, les technologies de communication modernes appliquées à la participation citoyenne nous permettent de toucher un public précis de manière très efficace. Nous ne sommes pas obligés d’être à l’intérieur du Congo pour agir efficacement. D’ailleurs, l’histoire nous enseigne que le Général de Gaulle a libéré la France à partir de l’Angleterre et de Brazzaville. Prenez-en de la graine !

Dans le même temps, j’aimerais très humblement dire aux responsables de l’Upads que je serai au rendez-vous. Je serai là pour lutter aux côtés des nôtres qui subissent les humiliations infligées par vous et vos alliés, je serai là pour ceux qui meurent de la pauvreté et la misère dans l’indifférence totale, je serai là pour cette jeunesse qui a perdu espoir, je serai là pour honorer la mémoire de ceux qui ont eu le mérite et le courage de dénoncer très tôt les antivaleurs et de réclamer des changements (Pierre Kiganga, Ange Bidié Diawara, Ikoko, Olouka, Bakekolo, Elie Itsouhou, Franklin Boukaka, Moungounga Kombo Nguila, Bruno Ossebi et bien d’autres), je serai là pour rendre la dignité à nos anciens (Cardinal Emile Biayenda, Mgr Ernest Kombo, Alphonse Massamba Debat, Jacques Opangault, Simon-Pierre Kikhounga-Ngot), je serai enfin là pour honorer la terre de nos ancêtres, celle qui m’a tout donné et pour laquelle j’ai fait le serment de ne jamais abandonner.

Pour l’heure, je ne suis candidat à aucune élection. J’ai simplement le devoir de me battre pour mon pays et pour le bien-être de mes concitoyens. Pour qu’ils aient simplement le droit d’exister.

Quand l’Upads affirme « Dans ces conditions, il est inutile de se cacher derrière un faux problème, en l’occurrence le vote de l’Opposition, en prenant pour cible quelqu’un qui n’est pas habilité à trouver à notre quémandeur de poste ministériel ce qu’il recherche avec frénésie », cela traduit purement et simplement une forme de paresse et de banalité intellectuelles.

L’Upads aimerait donc qu’on laisse tranquille ses élus déambulateurs afin qu’ils continuent à opérer des choix hasardeux pour le pays ; des choix qui garantiraient au parti son petit bout de Nkossa. Contrairement à votre parti qui fait de la participation à un gouvernement d’union nationale une ambition ultime, les patriotes mènent un combat pour toutes les libertés, pour la justice sociale et pour la défense de l’environnement.

Cela est pitoyable d’en être réduit à rêver à des postes alors que le peuple crève à petit feu et que le pays s’affaisse de jour en jour. Combien de morts, combien de dégâts socio-économiques faut-il encore pour que les responsables de l’Upads comprennent enfin que le combat politique n’est pas qu’une question de partage de postes ?

J’ai toujours considéré pour ma part que l’engagement politique nous oblige à apporter des réponses concrètes aux problèmes des citoyens. Tout dans mon parcours le prouve : mes origines, mon attachement à la justice, à la liberté, ma volonté farouche d’aider les autres, mais aussi ma détestation des politiciens de complaisance.

Aussi, le fait d’avoir occupé des fonctions de responsabilités dans ma vie professionnelle dénote d’une capacité certaine à agir, à réfléchir, à savoir se confronter aux problèmes, à gérer des crises et des hommes et à savoir trouver les bonnes réponses.

Pour votre information et si cela peut vous être utile, durant mon parcours professionnel, j’ai occupé des fonctions de cadre supérieur auprès de plusieurs institutions financières internationales comme la Banque Société Générale France, la BNP Paribas, la Barclays Bank mais aussi dans de grands groupes d’assurance tel que ALLIANZ. Comme vous le constatez, pas besoin d’être ministre pour bien faire. J’aime mon pays, et quand j’aime quelque chose et que je choisis de m’y consacrer, je m’investis pleinement. Ce qui est un peu difficile à comprendre pour ceux qui ont fait de la politique leur métier.

Tout cela pour vous dire que si je me suis engagé en politique, c’est par amour pour mon pays, pour l’aider à sortir du piège de la spirale mortifère dans laquelle elle est enfermée. Voir grandir mon pays et aider mes compatriotes à se libérer du joug néocolonial que certains aimeraient les contraindre, voilà le projet pour lequel je consacre mon temps et toute mon énergie. Je ne ferais jamais la politique pour des intérêts personnels.

Aussi, vous insistez sur la notion de TRANSITION POLITIQUE, que nous réclamons à cor et à cri et que nous brandissons comme le seul moyen qui nous permettrait d’assouvir notre faim.

Retenez-le une bonne fois pour toute. Laurent Dzaba n’est qu’un éveilleur de conscience, un porte étendard pour les congolais, du nord au sud, de l’est à l’ouest, qui ont fait du combat pour la liberté et la restauration de la démocratie au Congo, le combat de leur vie. On les compte aujourd’hui par millions, ces patriotes congolais qui, chapelets à la main pour les uns, couteaux entre les dents pour les autres, attendent le son de cloche pour mettre fin au rêve de l’Upads et de son principal allié, le PCT. Et comme nous ne sommes pas des putschistes, nous avons la conviction que ce changement viendra d’une transformation profonde de notre manière de penser, d’agir et de vivre ensemble. Il est déjà là ce changement. Il est à portée de main.

Nous avons toujours dit que le Congo a un besoin d’une période de TRANSITION, sous la direction d’hommes et de femmes apolitiques nourris de la seule ambition de la réparation du pays.

Le rôle de la TRANSITION sera de rassembler toutes les forces vives du pays, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, pour faire l’autopsie du pays, trouver et appliquer les remèdes qui s’imposent afin de poser des bases solides pour une véritable union nationale et une gestion rationnelle de toutes les ressources du pays. Outre ces aspects primordiaux, la période de TRANSITION devrait aussi permettre d’organiser une opération nationale de ramassage d’armes de guerre, de réorganiser la justice et de reformer notre force publique afin qu’elle devienne réellement et définitivement républicaine.

Après cette TRANSITION, chacun pourra alors, sur la base de son projet de société, présenter au peuple les ambitions qu’il nourrit pour le décollage économique du pays. Le pouvoir reviendra alors au peuple de choisir qui il voudra. On ne peut pas être plus clair et plus ambitieux pour le développement de notre pays.

Comprenez une chose. L’enjeu aujourd’hui pour tous les citoyens de notre pays n’est pas la querelle entre personnes ou entre organisations mais plutôt d’œuvrer pour le bien-être de notre peuple. C’est pour cette raison qu’au-delà de l’invitation à la paix et au dialogue pour laquelle vous excellez, aucune perspective de changement ou d’évolution de notre pays ne se fera si chaque élu ou chaque homme ou femme politique, se permet de dire n’importe quoi, n’importe comment, dans n’importe quelle interview, sans prendre conscience de l’impact que cela pourrait avoir dans la société congolaise. Votre incapacité à se poser comme un parti d’opposition digne, plombe encore plus le moral de notre peuple.

Nous ne le dirons jamais assez. La vie politique c’est avant tout la gestion des rapports de force. Face à l’immense détresse de notre peuple, nous ne pouvons-nous permettre des comportements légers et mercantiles.

C’est parce que nous avons la conviction que notre indignation est légitime et mille fois justifiée, que nous estimons qu’il est temps pour nous de dépasser le stade du désemparement et de transformer notre colère en énergie positive.

Notre attachement sincère aux valeurs républicaines et la détermination de notre peuple nous pousseront toujours à porter haut et fort l’idée du changement.

Un seul mot TRANSITION, une seule exigence TRAVAIL COLLECTIF.

Ensemble, pour un Congo uni, libre et prospère. Plus jamais sans nous. Que Dieu bénisse le Congo.

Laurent DZABA

Président du Mouvement Panafricain et Citoyen « Bougeons-Nous » 

11 thoughts on “Droit de réponse à l’Upads : Je serai là pour rendre la dignité à notre peuple et pour honorer la terre de nos ancêtres

  1. Et toc !
    Que l’UPADS et leurs jeunes en jupes, la « JUPADS », viennent encore exposer leur mauvaise éducation et leur imbécilité. Nous les attendons pour leur botter le derrière (intellectuellement parlé s’entend).

  2. Depuis un certain temps, les oficiers ayant organisé le coup d’Etat contre le président Marien Ngouabi sont entrain de partir l’un après l’autre et quasiment en catimini. Sans la vidéo dans laquelle maitre Massengo Tsassé est entrain d’interroger maitre Moudileno Massengo, je n’aurai jamais su que le général Raymond Damase Ngolo, chef d’Etat majeur au moment de la mort de Ngouabi, était déjà englouti sous la terre de son ngabe natal. Il y a quelques jours seulement, on parle sur facebook de la mort d’un autre officier sulfureux, le colonel Ibara Denis, directeur de la sécurité d’Etat en mars 1977. Ni Zenga Mambou, Ni Congo Liberty, ni Lion de Makanda, ni Mwinda.org, ni la semaine africaine, ni Polele polele, ni le Choc d’Asie Dominique d’Ekeyi, ni le Patriote, ni Epandza Makita etc.n’ont pas voulu rendre public le décès de cet officier.Même Isidore Aya Tonga et son ami installé au Canada habitués à faire les viedo chaque jour sur leurs blogs, n’ont fait aucun commentaire!!!! C’est bien étonnant. Est ce parcque l’officier aurait été cité par la CNS comme des gens ayant comploté contre Ngouabi et après l’avoir fait assassiner, ils ont continué à faire assassiner d’autres compatriotes véritablement innocents( Emile, Biayenda, Alphonse Massamba Debat, Barthelemy Kikadidi, Daniel Kianguila,Kimboula Kaya etc). Est ce parceque le plus dangereux des ces criminels courent toujours? En tout cas la mort d’Ibarr denis est cachée aux congolais

  3. 1977 mienakou tadet de la region du pool est abattut dune rafale a la presidence par le medecin cubain carlos. 1997 les ninjas sont abattus par les angolais dit :

    je serai là pour rendre la dignité à nos anciens (Cardinal Emile Biayenda, Mgr Ernest Kombo, Alphonse Massamba Debat, Jacques Opangault, Simon-Pierre Kikhounga-Ngot), je serai enfin là pour honorer la terre de nos ancêtres, celle qui m’a tout donné et pour laquelle j’ai fait le serment de ne jamais abandonner.

    complement

    je serai là pour rendre la dignité à nos anciens et aussi a
    laurent bisset assassine de 32 balles ninjas a mfilou
    angele bandou premiere femme candidate a une election presidentielle assassinee tot le matin par le groupe qui esitime que sassou ng tue enormement
    aux 10 eveques assassines dans le pool alors qu ils sy etaient rendus pour reconcilier sassou ng a f bitsongou
    a charles mvouama assassine par les ninjas n’eut ete cet assassinat il avait le profil requis pour etre le representant resident de la societe generale des banques au congo sgbc en sigle
    des 120 aubevillois assassines par les ninjas en 1993
    des 14 gendarmes assassines par les ninjas a loulombo
    des peres guth et czoe qui repose a loulombo
    au hcr pour la protection assuree en faveur de chris walembeau que les ninjas avaient tente dassassiner merci au hcr brazza
    au dr roger moulouba representant resident de loms au senegal assassine chez les bokilos par les aubevillois de p lissouba

    le pct et l’upads etaient des allies politiques sous la banniere de land. c’est officielement ce groupe qui avait remporte lelection presidentielle du 31 juillet 1992.ce groupe politique avait eu des pbs et b b kolelas s’etait engoufre pou contester la victoire de mr p lissouba.

    en principe l’upads doit attraire en justice le mcddi de b kolelas pour perturbation de mandat et insertion dans les affaires privees. la brouille qui avait surgit entre p lissouba et denis sassou ng relevait du strict domaine prive

  4. 1977 mienakou tadet de la region du pool est abattut dune rafale a la presidence par le medecin cubain carlos. 1997 les ninjas sont abattus par les angolais dit :

    COLLEZ LA PAIX A DENIS SASSOU NG IL FALLAIT ORGANISER LES ELECTIONS EN 1997

  5. J’apprécie cet article autant sur la forme que sur le fond. Par rapport à ce que nous constatons de l’UPADS, de qui ce parti est-il opposition? Déjà le fait d’accepter d’être nommé chef de l’opposition, c’est louche et très problématique. Alors,soutenir le pouvoir dans son machiavélisme, de quoi se demander si ce parti est vraiment une opposition. Je continue à soutenir qu’il y a un problème de cohérence dans ce groupement politique. Je pense que la vraie opposition est incarnée par Matthias Dzon et son front de partis, Munari, Miérassa… En tout cas, pas l’UPADS, pas YUKI…

  6. @ 1977 mienakou tadet de la region du pool est abattut dune rafale a la presidence par le medecin cubain carlos. 1997 les ninjas sont abattus par les angolais ( HONTE ET HONTE AU POOL ,lopez obrador ,mme angele bandou assassinee a brazzaville devant mon mari par ceux la qui disent que les droits ne sont pas respectes, agathe okoumba, caca-mouéka paul, ortega daniel, trou du Q ) :

    « je serai là pour rendre la dignité à nos anciens (Cardinal Emile Biayenda, Mgr Ernest Kombo…), je serai enfin là pour honorer la terre de nos ancêtres, celle qui m’a tout donné et pour laquelle j’ai fait le serment de ne jamais abandonner » RECADRAGE : HÂ ! VAS LA-BAS ! MAIS DE QUELLE DIGNITÉ TU PARLES ( KÂ NDÔKÔ?) ? DE QUEL HONNEUR TU PARLES ( KÂ NDÔKÔ?) ? TU ES UN VÉRITABLE TROU DU Q RÉDUIT A L’ESCLAVAGE & A L’ADORATION DES MEURTRIERS DE CEUX DONT TU CITES & DONT JE T’INTERDIS DE LES CITER DANS TES INEPTIES ! DANS TA MÊME MENDICITÉ TU APPLAUDIS LE complexé criminel aspirant takou denis le GÉNOCIDAIRE mr 8% QUI EST ENTRAIN DE GAGER LES TERRES DE NOS ANCETRES AUPRES DES chinois !!! TU ES UN VRAI esclave idiot & imbécile ( NE PAS CONFONDRE VERITES AUX INJURES ) !!! AU MOMENT OU TU LIRA CE RECADRAGE, QUE LES ESPRITS DE : Cardinal Emile Biayenda, Mgr Ernest Kombo, Alphonse Massamba Debat, Jacques Opangault, Simon-Pierre Kikhounga-Ngot & de nos Ancetres TE HANTENT & QUE çA T’APPRENNE A TE MOQUER DE LEUR MÉMOIRE !!!!

    « complement » RECADRAGE : TON COMPLÉMENT STATISTIQUE FALSIFIÉ & INVENTÉ DE TOUTE PIÈCE N’EST RIEN CONTRE:

    – l’assassinat du Président Marien NGOUABI
    – l’assassinat de Mgr Ernest Kombo
    – l’assassinat du Président Massamba Debat
    – l’assassinat de Emile BIAYENDA
    – Le Génocide des peuples de IKONGONO
    – les milliers de morts du coup d’état de 1997
    – les morts par asphyxie de l’affaire des disparus du BEACH
    – les morts du DC-10 de UTA
    – les milliers de morts (civils & militaires ) de la « guerre » de 1998
    – la responsabilité de tous ceux qui sont morts par empoissonnement
    – Le Génocide des peuples du Pool pendant deux ans
    – les morts ( civils & militaires ) du 04 Mars
    – les morts de la contestation de l’incestueux référendum de cette constitution mortifère
    – les morts de la publication des résultats de l’auto-proclamation du chef coutumier de la chefferie tribale mbochie !
    – les jeunes morts du commissariat de Chaconat
    – etc ( la liste est très très longue )

    QUE çA SOIT BIEN CLAIR :
    – Kolela père & ses ninjas NE SONT PAS IRRÉPROCHABLES !
    – Lissouba & ses obevillois NE SONT PAS IRRÉPROCHABLES ! Bien que Lissouba ait été démocratiquement élu
    – takou denis le GÉNOCIDAIRE mr 8% & ses cobras NE SONT PAS CATÉGORIQUEMENT PAS IRRÉPROCHABLE !
    TOUS ONT ÉTÉ RESPONSABLES DE CE DONT ILS SONT REPROCHES ! CEPENDANT CEUX QUI SONT RESPONSABLES DE LA SODOMISATION ACTUELLE DU PAYS DEPUIS PRES DE 40 ans : C’EST takou denis le GÉNOCIDAIRE mr 8%, sa famille, son clan nazi du pct & les cobras ! N’EN DÉPLAISE A QUI ! RIEN A FOUTRE CAR C’EST çA LA RÉALITÉ & LA VÉRITÉ !!

    « le pct et l’upads etaient des allies politiques….. pou contester la victoire de mr p lissouba » RECADRAGE : LE MENSONGE ET RIEN QUE LE MENSONGE SANCTIFIE AU SERVICE DU CRIME ! COMME IL EST PROMULGUE PAR LA chefferie tribale mbochie de la « mbochinie », D’AUTANT MÊME QUE VOTRE INCESTUEUX CHIFFON DE constitution de 2015 imposé par la repression & le gangstérisme SANCTIFIE le MENSONGE & LE CRIME !!!! N’IMPORTE QUOI !!!! UN VRAI VENDU AYANT TRAHI LES SIENS AU MEME TITRE QUE LES mvouba, imparfait kolela, adelaïde, ntimabéléla… !!!

    « en principe l’upads doit attraire en justice le mcddi….. denis sassou ng relevait du strict domaine prive » RECADRAGE : HÈÈÈ !!!!!!!!!! ARRÊTES MOI CES FANTASMES !!!! L’upads (mabialanisé) & mcddi (enfantillement-adopté) SONT DES EXTENSIONS DU takou système ; parti nazi du pct QUI A ENDEUILLE LE PEUPLE CONGOLAIS DEPUIS PRES DE 40 ans ! QUE çA SOIT LA DERNIÈRE FOIS QUE TU EXHIBES TES FANTASMES !

    « COLLEZ LA PAIX A DENIS SASSOU NG IL FALLAIT ORGANISER LES ELECTIONS EN 1997 » RECADRAGE : JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS ! NOUS NE COLLERONT JAMAIS LA PAIX AU complexé criminel, potentat, chronique paresseux, incontestablement le plus idiot des « présidents » Africains, le dénommé aspirant takou denis le GÉNOCIDAIRE qui s’est auto proclamé avec 8% !!!!! JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS ! NOUS NE COLLERONT JAMAIS LA PAIX A SA FAMILLE takou ( LES kiki, LES coco, LES caca, LES pipi, LES zizi,…) !!! JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS ! NOUS NE COLLERONT JAMAIS LA PAIX AU clan nazi du pct AINSI QUE LEURS FAMILLES RESPECTIVES !!! Ngué ortéga daniel ngué ké vrai litakou ! LE MANDAT DE Lissouba N’ETAIT IL PAS ENCORE EN COURS ??? Bonobo va ! (NE PAS CONFONDRE LA VÉRITÉ AUX INJURES-INSULTES) !

  7. Décidément seuls les imbéciles ( bonobos limités mentaux & mendiants ) ne changent pas !

    @ l’insoumis :

    Bien dit ! Tout à fait d’accord !

  8. en 1970 le lieutenant jean marie michel mokoko en compagnie des capitaines kimbouala nkaya chef detat major des facs et felix mouzabakani chef detat major adjoint des facs defrichent la foret de la patte d'oie.POURQUOI dit :

    le dc 10 d’uta avait fait l’objet dune enquete officielle de la beac de la dgac francaise. le rapport avait ete rendu. le nom de sassou ng n y figurait pas.

    il n y a pas eu de genocide dans le pol. le 4 avril comme toujours le pool avait crut remporte lelection presidentielle comme en 1992. qui dit au pool qu il a remporte l’election presidentielle.

    bon ecrit aubevillois et non obevilois. aubeville est une ville congolaise transformee en champ de tirs par p, lissouba.

    IL EST DEMANDE A LUPADS DATTRAIRE EN JUSTICE LE MCDDI POUR AVOIR ENLEVER DEUX DIRECTEURS DE CABINET DE P LISSOUBA PRESIDENT DE LA REP

    MAIS QUE DIANTRE COLLEZ LA ¨PAIX AU GENERAL DENIS SASSOU NG

    1. @ 1977 mienakou tadet de la region du pool est abattut dune rafale a la presidence par le medecin cubain carlos. 1997 les ninjas sont abattus par les angolais ( HONTE ET HONTE AU POOL ,lopez obrador ,mme angele bandou assassinee a brazzaville devant mon mari par ceux la qui disent que les droits ne sont pas respectes, agathe okoumba, caca-mouéka paul, ortega daniel, trou du Q ) :

      « je serai là pour rendre la dignité à nos anciens (Cardinal Emile Biayenda, Mgr Ernest Kombo…), je serai enfin là pour honorer la terre de nos ancêtres, celle qui m’a tout donné et pour laquelle j’ai fait le serment de ne jamais abandonner » RECADRAGE : HÂ ! VAS LA-BAS ! MAIS DE QUELLE DIGNITÉ TU PARLES ( KÂ NDÔKÔ?) ? DE QUEL HONNEUR TU PARLES ( KÂ NDÔKÔ?) ? TU ES UN VÉRITABLE TROU DU Q RÉDUIT A L’ESCLAVAGE & A L’ADORATION DES MEURTRIERS DE CEUX DONT TU CITES & DONT JE T’INTERDIS DE LES CITER DANS TES INEPTIES ! DANS TA MÊME MENDICITÉ TU APPLAUDIS LE complexé criminel aspirant takou denis le GÉNOCIDAIRE mr 8% QUI EST ENTRAIN DE GAGER LES TERRES DE NOS ANCETRES AUPRES DES chinois !!! TU ES UN VRAI esclave idiot & imbécile ( NE PAS CONFONDRE VERITES AUX INJURES ) !!! AU MOMENT OU TU LIRA CE RECADRAGE, QUE LES ESPRITS DE : Cardinal Emile Biayenda, Mgr Ernest Kombo, Alphonse Massamba Debat, Jacques Opangault, Simon-Pierre Kikhounga-Ngot & de nos Ancetres TE HANTENT & QUE çA T’APPRENNE A TE MOQUER DE LEUR MÉMOIRE !!!!

      « complement » RECADRAGE : TON COMPLÉMENT STATISTIQUE FALSIFIÉ & INVENTÉ DE TOUTE PIÈCE N’EST RIEN CONTRE:

      – l’assassinat du Président Marien NGOUABI
      – l’assassinat de Mgr Ernest Kombo
      – l’assassinat du Président Massamba Debat
      – l’assassinat de Emile BIAYENDA
      – Le Génocide des peuples de IKONGONO
      – les milliers de morts du coup d’état de 1997
      – les morts par asphyxie de l’affaire des disparus du BEACH
      – les morts du DC-10 de UTA
      – les milliers de morts (civils & militaires ) de la « guerre » de 1998
      – la responsabilité de tous ceux qui sont morts par empoissonnement
      – Le Génocide des peuples du Pool pendant deux ans
      – les morts ( civils & militaires ) du 04 Mars
      – les morts de la contestation de l’incestueux référendum de cette constitution mortifère
      – les morts de la publication des résultats de l’auto-proclamation du chef coutumier de la chefferie tribale mbochie !
      – les jeunes morts du commissariat de Chaconat
      – etc ( la liste est très très longue )

      QUE çA SOIT BIEN CLAIR :
      – Kolela père & ses ninjas NE SONT PAS IRRÉPROCHABLES !
      – Lissouba & ses obevillois NE SONT PAS IRRÉPROCHABLES ! Bien que Lissouba ait été démocratiquement élu
      – takou denis le GÉNOCIDAIRE mr 8% & ses cobras NE SONT PAS CATÉGORIQUEMENT PAS IRRÉPROCHABLE !
      TOUS ONT ÉTÉ RESPONSABLES DE CE DONT ILS SONT REPROCHES ! CEPENDANT CEUX QUI SONT RESPONSABLES DE LA SODOMISATION ACTUELLE DU PAYS DEPUIS PRES DE 40 ans : C’EST takou denis le GÉNOCIDAIRE mr 8%, sa famille, son clan nazi du pct & les cobras ! N’EN DÉPLAISE A QUI ! RIEN A FOUTRE CAR C’EST çA LA RÉALITÉ & LA VÉRITÉ !!

      « le pct et l’upads etaient des allies politiques….. pou contester la victoire de mr p lissouba » RECADRAGE : LE MENSONGE ET RIEN QUE LE MENSONGE SANCTIFIE AU SERVICE DU CRIME ! COMME IL EST PROMULGUE PAR LA chefferie tribale mbochie de la « mbochinie », D’AUTANT MÊME QUE VOTRE INCESTUEUX CHIFFON DE constitution de 2015 imposé par la repression & le gangstérisme SANCTIFIE le MENSONGE & LE CRIME !!!! N’IMPORTE QUOI !!!! UN VRAI VENDU AYANT TRAHI LES SIENS AU MEME TITRE QUE LES mvouba, imparfait kolela, adelaïde, ntimabéléla… !!!

      « en principe l’upads doit attraire en justice le mcddi….. denis sassou ng relevait du strict domaine prive » RECADRAGE : HÈÈÈ !!!!!!!!!! ARRÊTES MOI CES FANTASMES !!!! L’upads (mabialanisé) & mcddi (enfantillement-adopté) SONT DES EXTENSIONS DU takou système ; parti nazi du pct QUI A ENDEUILLE LE PEUPLE CONGOLAIS DEPUIS PRES DE 40 ans ! QUE çA SOIT LA DERNIÈRE FOIS QUE TU EXHIBES TES FANTASMES !

      « COLLEZ LA PAIX A DENIS SASSOU NG IL FALLAIT ORGANISER LES ELECTIONS EN 1997 » RECADRAGE : JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS ! NOUS NE COLLERONT JAMAIS LA PAIX AU complexé criminel, potentat, chronique paresseux, incontestablement le plus idiot des « présidents » Africains, le dénommé aspirant takou denis le GÉNOCIDAIRE qui s’est auto proclamé avec 8% !!!!! JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS ! NOUS NE COLLERONT JAMAIS LA PAIX A SA FAMILLE takou ( LES kiki, LES coco, LES caca, LES pipi, LES zizi,…) !!! JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS ! NOUS NE COLLERONT JAMAIS LA PAIX AU clan nazi du pct AINSI QUE LEURS FAMILLES RESPECTIVES !!! Ngué ortéga daniel ngué ké vrai litakou ! LE MANDAT DE Lissouba N’ETAIT IL PAS ENCORE EN COURS ??? Bonobo va ! (NE PAS CONFONDRE LA VÉRITÉ AUX INJURES-INSULTES) !

  9. @ 1977 mienakou tadet de la region du pool est abattut dune rafale a la presidence par le medecin cubain carlos. 1997 les ninjas sont abattus par les angolais ( HONTE ET HONTE AU POOL ,lopez obrador ,mme angele bandou assassinee a brazzaville devant mon mari par ceux la qui disent que les droits ne sont pas respectes, agathe okoumba, caca-mouéka paul, ortega daniel, trou du Q ) :

    « MAIS QUE DIANTRE COLLEZ LA ¨PAIX AU GÉNÉRAL DENIS SASSOU NG » RECADRAGE : takou denis le GÉNOCIDAIRE mr 8% N’EST PAS « général » !!!! C’EST UN aspirant !!!! CETTE POURRITURE N’A FAIT QUE FALSIFIÉ SON « parcours » !!! TOUT SON VÉCU EST LE PRODUIT D’UNE GIGANTESQUE FALSIFICATION AVÉRÉE & OFFICIELLE !!!!! MÊME L’ANNEE DE SON INCESTUEUSE VENU AU MONDE RÉSULTANT DU COïT ADULTÈRE & ILLÉGAL DE SON PÊCHEUR DE PÈRE poroporo & DE moébara EST UNE FALSIFICATION !!!!

    REPLAY : FALSIFICATION ( MENSONGE ) COMME IL EST PROMULGUE PAR LA chefferie tribale mbochie de la « mbochinie », D’AUTANT MÊME QUE VOTRE INCESTUEUX CHIFFON DE constitution de 2015 imposé par la répression & le gangstérisme SANCTIFIÉ le MENSONGE & LE CRIME !!!! N’IMPORTE QUOI !!!!!

    QUE çA SOIT LA DERNIÈRE FOIS QUE TU FANTASME DE LA SORTE SUR LA TOILE !!!!!!!!!!!!!!

  10. Laisser le insultes le président SASSOU est un général d’armées cinq étoiles , il est lieutenant en 1962 sous le président YOULOU .Ne tirer pas les gens vers le bas svp!!!
    il a gagné la guerre 1997 contre des généraux de pascal .quel mensonge ? Le président SASSOU a fait des études militaires svp !!!
    En plus il est très politique et stratège militaire , le reste c’est de la haine contre une personne qui est arrivé au sommet du pays .
    J’aime le président SASSOU ,il connait .

Laisser un commentaire