«

»

Fév 13 2018

Jean Didier Elongo sous pression à la DGST « balance » le ministre Gilbert Ondongo

Jean Didier Elongo, le jeune premier qui est arrivé les mains vides à Brazzaville en provenance de Bordeaux il y’a quelques années, est devenu multimilliardaires au bout d’une décennie. Harcelé par les agents sulfureux de la DGST, l’homme aux bretelles ne tient pas sa langue, surtout en matière de partage de responsabilités. Après sa troisième nuit à la DGST, l’homme s’est montré bien loquace, plaçant le ministre Gilbert Ondongo au cœur d’un système dont lui ne serait qu’un des maillons.

Le ministre Gilbert Ondongo est entendu depuis quelques heures par les enquêteurs de la DGST sur des dossiers portant sur des marchés liés au fonctionnement du Chu à l’époque où il était ministre des finances. C’est sur ces mêmes dossiers que Jean Didier Elongo est entendu à la DGST depuis trois jours.

Les enquêteurs ont mis à jour un système de détournement de fonds publics savamment organisé par un réseau bien outillé de « gros bonnets ».

Vraisemblablement, Jean Didier Elongo devrait être déféré à la maison d’arrêt centrale de Brazzaville.

Et si madame Ambiéro qui en son temps, dénonçait un système mafieux dans la gestion du CHU avait raison ?

Aux dernières nouvelles de l’Oyoland, 700 millions de Frs CFA en liquidité aurait été trouvés dans la maison de Jean Didier Elongo à MIKALOU.  Les agents de la DGST auraient perquisitionné son bureau et envahi ses chantiers dans la ville pour évaluer de son patrimoine.

Meraf MARAKA

 

(23 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Ngoma

    Il faut enquêter, traquer, juger et punir sévèrement tous ces « jeunes premiers » et leurs acolytes, qui se livrent au pillage du trésor publique. Pourquoi avoir attendu si longtemps ? La plus bonne justice avant la sanction, est de récupérer la totalité des sommes d’argent volées et tous les biens mal acquis par ces criminels. Débusquez partout et par tous les moyens, ces mafieux saboteurs de l’économie et des finances nationales. J’attends le châtiment, en espérant qu’il sera exemplaire. Couper leur bras droit esit l’une des sanctions que je propose.

    1. HYPO CULOT

      Veux-tu dire que le tout sale Takou et tous ses thuriféraires tous pourris devraient absolument balancer au bout d’une corde très rigide et en vieux slip orange cache-sexe?

      Vas-y ‘Mayachi’, prouve-le nous que tu ne bluffes pas!

      Ou bien impudence?

  2. Limingi - Britos La main de Moungalla

    sassou nguesso lui-même est à la bas de ces stratagèmes qui servaient et continuent à servir de boulevard d’enrichissement rapide de ses multiples fils et filles adultérins, de ses neveux et nièces sans nombre, et de ses Mbochi de premières heures ou bras droits.
    Croyez-vous que sassou n’était pas au courant de ces vols et détournements? Fallait-il attendre le FMI pour qu’on puisse chercher a attraper tel ou tel autre? … Et au fait, pourquoi jusqu’alors Kiki le zairois n’est pas inquiété?… Ça se voit que c’est un jeu qui n’est pas sincère: seulement Bouya, Odongo, Elongo et quelques autres impurs sans toucher au tas d’immondice formé de Kiki, Claudia et autres enfants incestueux.
    La réponse est bien simple. Les gens de sassou se préparent à l’arrivée de la prochaine mission du FMI qui dès le départ avait voulu que des têtes des prétendus hauts fonctionnaires voleurs Mbochi tombent. Tout ceci c’est pour tromper le FMI. Après, sassou libèrera ses acolytes Mbochi et le vol reprendra comme d’habitude, sans honte et avec plus d’intensités…

  3. Ngoma

    Il faut enquêter, traquer, juger et punir sévèrement tous ces « jeunes premiers » et leurs acolytes, qui se livrent au pillage du trésor publique. Pourquoi avoir attendu si longtemps ? La plus bonne justice avant la sanction, est de récupérer la totalité des sommes d’argent volées et tous les biens mal acquis par ces criminels. Débusquez partout et par tous les moyens, ces mafieux saboteurs de l’économie et des finances nationales. J’attends le châtiment, en espérant qu’il sera exemplaire. Couper leur bras droit est l’une des sanctions que je propose.

    1. HYPO CULOT

      Veuillez couper les bras de Takou en premier, mais aussi son zizi mou d’adultère qui a engendé tant d’autres descendants voleurs zaïrois.

      Allez ‘Mayachi’, des machettes coupes-coupes et coutelas à lame épaisse et longue s’il vous plait et vite!

      Hey, toi Takou, tia moko ba kata!

  4. Carnet d'histoire nucleaire de France et ses matières fissiles (uranium) en provenance d'afrique noire

    LA PROBLÉMATIQUE NUCLÉAIRE EN FRANCE ET DÉCHETS ULTIMES: VERS UN NOUVEAU CENTRE DE STOCKAGE DE COMBUSTIBLES USÉS A BELLEVILLE -SUR- LOIRE – DEUX VIDÉOS AUPRÈS DE LA CENTRALE NUCLÉAIRE – IMAGE PROPRIÉTÉ D’ISIDORE AYA TONGA: http://congo-objectif2050.over-blog.com/2018/02/la-problematique-nucleaire-en-france-et-dechets-ultimes-vers-un-nouveau-centre-de-stockage-de-combustibles-uses-a-belleville-deux-vi

  5. Jean OKOMBA

    « Il faut enquêter, traquer, juger et punir sévèrement tous ces « jeunes premiers » et leurs acolytes, qui se livrent au pillage du trésor publique ». dit Ngoma. Cher ami Ngoma, à la CNS Yomby Opango avait dit que Sassou Nguesso est le chef de tous les pestiférés du Congo qui agissent en bande organisée. Que pouvons nous attendre de toute cette publicité? Connais tu celui qui est en prison au Congo pour les vrais délits en déhors de ces petits delinquants de droit commun? Il faut savoir que Sassou Nguesso a été depuis toujours un LION SANS DENTS. Madame Ngaliba était citée dans l’affaire du Trésor en 2009, elle n’a jamais été entendue par le juge et ce qu’ on a fait semblant de mettre en prison tambures battant sont sortis par la petite porte sans difficultés.

  6. carole claudia sassou ng claudine munari et stella mensah sassou ng maire de kintele

    un journaliste ne s’exprime pas au conditionnel a moins d’etre auteur, co auteur ,complice de diffamation et diffusions de fausses nouvelles.

  7. carole claudia sassou ng claudine munari et stella mensah sassou ng maire de kintele

    il n y avait aucune mafia au chu de brazzaville des l’instant ou mr mouyokani y travaille sans problemes.

  8. A suivre

    Jean-Marie Michel Mokoko, l’homme du devoir et de synthèse, le fédérateur, le républicain congolais est dans l’esprit consensuel de Nelson Mandela « apaiser, responsabiliser et introduire les bases politiques, institutionnelles et socio-économiques fiables interférentes positives entre une république congolaise nouvelle et l’esprit même du vivre ensemble – Et puis se retirer définitivement de la place publique, le tout au bout de cinq ans de travaux de refondation de l’état et de son autorité » !!! http://congo-objectif2050.over-blog.com/2018/02/le-congo-brazzaville-a-un-homme-etat-le-federateur-jean-marie-michel-mokoko-mode-emploi.html

    1. Chante Rossignol

      DIAMBA ke kim’ ya IMBIIIII !

      Nightingale Passereau_

  9. OYESSI

    J’espère tout simplement que tout le monde passera devant les enquêteurs de la DGST et que les maisons des Bouya, Sassou alias KIKI, son beau père Ngandzion Maxime, Ondongo Evariste de la CNSS en gros tout le clan du carré Boudji, Obouya, Oyo et Ollombo tant d’autres devront être entendus et que leur patrimoine acquis en un temps record seront évalués en rapport avec leur salaire mensuel et annuel. Monsieur Elongo alias coin na coin n’est pas le seul à détenir plus de 1/2 milliard sous ses matelas à Mikalou. Il sont nombreux dans la partie nord de Brazzaville. La DGST ne doit pas attraper seulement quelques fretins pour laisser les gros poissons tranquilles pour donner l’impression aux Congolais que c’est la fin de l’impunité.

  10. mbembe ya mboma

    L’histoire tumultueuse de notre pays nous enseigne que depuis 1958 à nos jours, les partis politiques, les alliances politiques sont essentiellement basées sur la tribu, la région et surtout sur la base des intérêts plus ou moins égoïstes des protagonistes. Ce qui du reste ne permet pas au peuple de comprendre le sens réel de la politique qui est en réalité une science de développement. Aussi, ce que nous nous étions promis de faire il y a trois ans au sortir du forum, nous ne l’avons pas fait, et l’environnement politique du pays a subi de nouvelles dégradations.

    Le grand problème qui se pose à nous est de savoir si nous sommes prêts à prendre les difficiles décisions propres pour modifier rapidement et radicalement nos habitudes en matière de gestion de la chose politique, de sécurisation des populations, de la liberté de circulation ?

    Sommes-nous capables de ramasser les armes qui se trouvent entre les mains de nos propres guerriers ?

    Si oui, que leur donner en échange ?

    Comment réparer le déséquilibre du recrutement dans nos districts ?

    Sommes-nous capables de faire des réalisations susceptibles d’amener notre propre électorat à voter positivement ?

    Sommes-nous capables de contenir la furie de l’opinion nationale et internationale ?

    C’est donc ici, l’occasion de proposer au Président de la République des solutions susceptibles de nous sortir de l’impasse.

    Au vu de la lecture de ce tableau de sondage réalisé à notre pays propre demandé par le groupe français IBM, il nous est impossible de remporter la moindre élection quelle que soit notre manière de battre campagne.

    Dans notre fief du Nord, où nous croyons avoir la majorité sinon la totalité des voix, notre propre électorat nous lâche et nous ne possédons la majorité que dans le Plateau-Nord, alors que le Général Yhombi-Opango reste majoritaire largement dans le restant de toutes les régions Nord. En conséquence, il n’y a rien à attendre des régions Sud du pays qui nous sont traditionnellement hostiles et les populations qui ont subi les pires humiliations resteront toujours attachées à Lissouba et Kolélas.

    QUE FAIRE ?

    1° AU NORD

    a)- faire des réalisations urgentes (micro-barrages, routes, écoles, dispensaires) pour amener les populations à voter positivement.

    b)- Il nous faut réussir une réconciliation avec Yhombi, Ganao, Galibali, Bokamba et autres…

    Pour cela, notre discours envers ces frères doit être modéré ; nous devons arrêter de les traquer et préparer leurs indemnisations, et mettre leurs Partis dans les meilleures conditions de travail. Le grand travail, c’est savoir comment renouer le contact avec des personnes qui ont perdu parents et biens. Le travail commencé avec Ganao, Tsomabet et Mouambenga doit se poursuivre et s’intensifier. Il faut créer les conditions du retour du vieux BAZINGA à Impfondo.

    2° AU SUD

    Nous avons dit plus haut que le travail politique au Sud du pays ne nous apportera pas grand chose. Cela ne peut nous empêcher à faire le travail que nous avons commencé en direction de Jean Pierre Thystère TCHIKAYA, Benjamin BOUNKOULOU, MAMPOUYA, Hervé DIATA.

    Cependant, il est plus qu’impérieux d’aider des jeunes comme NZOMONO Macaire, les NGUIMBI, à organiser des associations de soutien au Président de la République en leur apportant la logistique nécessaire pour leur permettre de réaliser certains projets en milieu jeune.

    COMMENT CONSERVER LE POUVOIR

    Depuis la fin de la guerre du 5 juin 1997, notre gros problème, celui qui nous préoccupe le plus, c’est la conservation du pouvoir. Ainsi, nous n’avons devant vous que deux schémas.

    1. Le schéma militaire

    2. Le schéma électoral

    1- Par les moyens militaires

    Malgré les accords de cessez-le feu et de cessation des hostilités de Pointe-Noire et de Brazzaville, notre première analyse de juillet 1999 reste valable, car nous sommes convaincus que des hommes rusés comme nos frères du Sud, ne nous pardonneront jamais la perte du pouvoir de 1997 ; ils se vengeront sûrement.

    C’est pourquoi nous devons nous préparer à une action militaire forte pour imposer la paix, en formant avec l’aide des Français des troupes de réserve dans nos villages, en commandant des armes de guerre pouvant nous permettre de résister pendant cinq ans. Pour cela, les zones militaires du Nord doivent être commandées par des personnes que nous contrôlons réellement en poussant les autres à l’énervement pour ainsi nous permettre de reprendre les hostilités et aller jusqu’au bout.

    2- Par les élections

    Comment remporter les élections dans un pays où la carte électorale nous donne battus avant le vote ?

    a) – Il faut préparer des électeurs fictifs Ce travail nous l’avons expérimenté pendant les élections législatives passées. Il suffit de le perfectionner, en recrutant au Gabon, au Cameroun et surtout en RDC, moyennant des cartes nationales d’identité et des petites sommes d’argent. Les intimidations et les menaces de reprise de guerre peuvent provoquer beaucoup d’abstention dans leur camp.

    b) – Il faut fausser les listes électorales. Cela demande un travail méthodique, suivi et bien coordonné. Le ministère de l’intérieur nous aidera à le faire.

    c)- Il faut maintenir l’embargo sur les autres Partis à l’intérieur du pays.

    d)- Mettre beaucoup de moyens pour acheter des voix.

    e)- Remanier l’équipe gouvernementale, pour amener au gouvernement des hommes capables.

    Brazzaville, le 15 juillet 2000

    Le Président de la Commission

    Le Général Norbert DABIRA

    Inspecteur Général des Forces Armées Congolaises

    1. carole claudia sassou ng claudine munari et stella mensah sassou ng maire de kintele

      FAUX

  11. le fils du pays

    Ces voleurs de deniers publics ne sont que le bout de l’iceberg.Une petite piece de theatre que l’Oyocratie présente aux Congolais.
    Le sérieux et vrai c’est quand le chef de l’orchestre Mr Sassou,sa famille et les autres piranhas de l’argent du pays seront sous investigation et mis aux arrêts.Ca se voit qu’Ondongo et Elongo bien que voleurs de l’argent du Congo mais ils ne sont pas les proches parents de Mr Sassou.Sinon ils ne seraient pas inquiétés du tout comme les kiki,kaka etc.

  12. carole claudia sassou ng claudine munari et stella mensah sassou ng maire de kintele

    deux chefs d’etat congolais tous deux elus pour un mandat de cinq ans avaient chie du caca noir par le seul fait du pool.l’un repondait au nom de fulbert youlou .elu pour un mandat de cinq ans, il n’en passa que trois a la tete de l’etat par la seule faute du pool et l’autre repond au nom de pascal lissouba. il avait vu son election etre contestee par le pool.au cours de son mandat mr p lisouba le disait clairement a haute et intelligible voix « cette guerre m’a ete imposee ».par qui ? contre qui avait il livre cette « guerre »?

    NOUS VOULONS POUR CE PAYS DES BONS HISTORIENS DIXIT ANTOINE LETHEMBET AMBILY MEMBRE DHONNEUR DU MCDDI AVANT DETRE ECARTE DU MCDDI SANS CONGRES PAR MICHEL MAMPOUYA

  13. Val de Nantes ,

    @oyessi , Evariste Ondongo ,ce fut mon ami de galère.
    Mais, aujourd’hui il marche sur l’eau.
    En espérant qu’il ne mangera pas des boîtes de sardines au gnouf.
    Son hôtel de la rue mbochis bis, ou yakomas est la parfaite illustration
    des vols à haute voleur ,pardon , valeur ajoutée…il ne me reconnaît plus, tant
    ma pauvreté l’insupporte….

  14. Obima lalaya

    En Afrique du sud un president voleur et corrupteur vient de demissioner. Zouma favorisait son enfant par l’enrichissement illicite grace au vol. Tenez, ils avaient elabore un faux projet pour aider les noirs pauvres de pouvoir produire du lait. Alors le gouvernement avait decaisse de largent pour le dit faux projet mais malheuresement l’argent etait depose dans un compte prives d’un Indien appele Gupta qui est l’ami personnel de l’ancien president Zuma. Ce Gupta a ete arrete par le nouveau president Cyril Ramaphosa qui a declare la guerre a la corruption et a meme donne un ultimatum a Zuma de quite le pouvoir. Si en Afrique on avait des gens comme Cyril Ramaphosa, le continent africain serai deja develope.

  15. OYESSI

    @ Val de Nantes,
    Pour ton information, ton ex ami de galère Evariste Ondongo qui porte maintenant des beaux costumes depuis qu’il est DG/CNSS a son hôtel nommé Africa sur le rue Kouyou et non sur la rue mbochis ou yakomas. En face il a acheté deux parcelles jumelées pour en faire le parking. Ce n’est pas tout, sur l’Avenue Marien Ngouabi, à côté du Lycée de la Liberté, il a une insolente maison à étage. Vers la Radio télé foufou à Nkombo Matari, il a deux villas qui se regardent sur la rue Mayela. Je ne te donne pas les numéros. Avec les drones, on ne sait jamais. L’une est habitée par son enfant et l’autre par sa maman, lui même n’habite pas loin, juste sur le goudron dans un duplex à deux étages à côté du marché non occupé depuis sa construction;
    Tu peux souffrir du peu car la liste est longue. Nous faisons la comptabilité des biens mal acquis de ce beau monde car le moment venu on saura quoi faire.

  16. Jean Julien OLLINGOU KANOHA

    Cher Géneral Dabira, vous n’avaez rien compris en plus de 60 de vie dont une trentaine passée avec Sassou Nguesso. Vous tous, géneraux de carton pour reprendre l’expression de Jean Claude Kakou vous devrez défiler en prison pour avoir vendu votre âme à un Denis Sassou Nguesso qui vous humilie tous. Je suis kouyou d’owando né à Fort Rousset, je voudrais bien que vous parler davantage de votre union pour détruire le Congo. Hier Mokoko alors chef d’Etat major, disait à propos des massacres des populations d’owando lors de l’affaire Pierre Anga- Sassou Nguesso, que si ce dernier lui envoyait encore pour refaire la même chose à Owando, c’est à dire faire tuer les populations civiles, il le ferait au nom de l’Etat. De quel Etat disait il? Oui de ce même Etat voyou que Sassou Nguesso vous jette arbitrairement en prison comme bon lui semble. Goutez et voyez comme il fait bon vivre dans les prisons de Sassou Nguesso. Les populations d’owando, comme celles des autres parties du Congo, notamment du Pool, vos victimes, vous souhaitent un heureux sejour dans les bagnes de Sassou Nguesso.

  17. alerte generale

    LA FRANCAFRIQUE DE SASSOU ET DES NGUESSOS AU CONGO BRAZZAVILLE ET XXIE SIÈCLE EST-ELLE PSYCHOPATHIQUE ET SOCIOPATHIQUE?? http://congo-objectif2050.over-blog.com/2018/02/la-francafrique-de-sassou-et-des-nguessos-au-congo-brazzaville-est-elle-psychopathique-et-sociopathique.html

  18. KELE -KELE

    Hier les congolais mettaient tout sur le président SASSOU,partout où les choses ne marchaient pas, ils criaient c’est la faute du président SASSOU.Ce dernier étaient le directeur de toutes les entreprises du Congo.
    Mais depuis le discours du nouvel an, les choses sont devenues claires.Le président SASSOU a dit devant tout le monde, qui’il va responsabiliser la DGST afin de faire des enquêtes économiques.là le travail a commencé à porté des fruits,leurs petits qui reçoivent de l’argent en France pour payer leurs loyers se plaignent.
    y parait que c’est le président SASSOU qui saccage les finances de l’Etat?
    nous allons vous prouver le contraire,il y aura des arrestations encore la liste des voleurs est longue. Cette fois ci pas de pitié pour les voleurs, ils seront traqués partout, mêmes les 25è femmes iront au tribunal de grande instance de Brazzaville.
    Monsieur le président ses sont des feuilles mortes, il faut frapper même ceux qui sont au gouvernement.pas des protégés,Si tu voles rendez vous à la DGST chez le général OBARA point.Mon général après toi il ya un mur frappe ses voyous économiques.
    Faites l’équation train de vie et ressources financières du mois.Tu es fonctionnaire et tu as des villas,des Vx…Mon général prend des gens à la volés qu’ils viennent à la DGST expliquer leur train de vie ostentatoire.
    Terrorise les voleurs comme disait le ministre Pascoua.
    les mêmes qui saccagent le trésor PUBLIC.est ce que vous savez il ds jeunes retraités qui ont eu 60 ans ,et qui n’ ont vu les fiches de paie dans leur vie? mais c’est à cause des voleurs Congolais,des générations sacrifiées qui ont fait des études brillantes et se retrouvent chômeur à vie, à cause des voleurs du Congo.malheureusement,on met tout sur la tête du président SASSOU.
    Est ce que vous savez que STALINE avait fusillé des russes qui n’avaient pas payé les billets dans le bus et çà publiquement?
    Alors pour moi,ces Congolais qui retardent l’évolution du pays n’ont pas le droit de vivre point.

  19. Ebolo noland

    La main qui donne …. c’est la main qui retire §§§§

Laisser un commentaire