«

»

Déc 09 2016

Convoitise de terres congolaises: mobile caché de la guerre du Pool ?

terre-pool

La Chine, tout comme les nouveaux pays émergents, prévoit toujours une clause réservée à l’agriculture dans tous les contrats de coopération qu’elle signe avec les pays africains. Cette politique est calquée sur le modèle américain et européen pour la nouvelle conquête de l’Afrique. Agissant à travers leurs multinationales, Américains et Européens visaient en 2010, l’acquisition de  20 millions d’hectares des terres africaines (cf. le centre d’études et de prospectives française). Certains pays Africains ont déjà commencé à liquider leurs terres. C’est le cas de Madagascar (803.000 hectares), Ethiopie (600.000), Ghana (160.000). La Cote d’Ivoire est en train de changer sa constitution pour arracher les terres des mains des propriétaires fonciers.  Banques et organisations ont été mises à contribution pour mener à bien cette politique de spoliation de l’Afrique. Pour ce faire, les Américains ont investi pour la cause15 milliard de dollars : l’objectif acquérir le maximum de terres arables en Afrique. Une chose est certaine, d’ici à  2040, le foncier ou la terre sera la matièrepremièrela plus convoitée du monde. Les Puissances financières veulent les terres africaines afin de s’assurer depuis la base, de la fourniture ininterrompue des matières premières agricoles.

Le Congo traverse une crise économique sans précédent ; et le gouvernement qui cherche l’argent partout, et par tous les moyens n’a pas d’autres choix que de liquider les terres congolaises en se soumettant aux exigences des bailleurs de fonds internationaux. C’est dans ce sens qu’il faudra comprendre d’une part l’acharnement cruel de l’armée congolais contre les civiles du Pool, et d’autre part le silence de grande puissances et des organisations internationales devant les massacres inédits qui se perpétuent et perdurent dans ce département. Il faut vider au maximum le Pool pour faire place aux multinationales occidentales et chinoises. Mais le Pool ne sera pas la dernière cible de cette politique du gouvernement congolais et du capital international. Après viendront la Bouenza, le Niari et la Lékoumou. Le Nord serajusque-là épargné à cause de son non accès directau port, mais ce ne sera que pour un court temps.

Dans la réalité, le gouvernement congolaiss’appuie sur la théorie coloniale « de terres vacantes sans maître» qui appartiennent à celui qui les met en valeur. Cette théorie est une forme déguisée d’expropriation des populations de leurs terres avec l’appui de certains hommes politiques du Pool dont le gouvernement entend tromper la vigilance en les nommant chef d’institutions de l’Etat. Une fois le Pool vidé ou réduit de sa population, le gouvernement pourra allouer  ses terres sous forme de concession aux multinationales.

Abbé Brice Ruffieux Bahouamio

 

 

(7 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Mbote

    il y a une grande part de verite dans ce recit.

  2. Dumb Ass - Embrasse-Moi Idiot

    Pourquoi??? Mais alors POURQUOI donc, Mouamba Ngagi a dit ‘OUI’ et pas ‘NON’ à Takou Ngué-sot pour devenir son premier ‘minus’ alors que le très sale larron mbochi venait de tripoter la constitution et trafiquer pour ne pas dire ‘VOLER’, les élections de la honte?
    Pourquoi de pourquoi, Congo ZOBA?

    Bande d’IMPOSTEURS éternels, médiocres divertisseurs HAINEUX!

    D’où es-t-il déjà cet énième énergumène, marchand d’illusions et sans utilité, piètre intello de panier?

    Voyez-vous, même après un paisible ‘stage social’ à Bac city, le ‘Moi Mba’ là, alias Tchatcho-Mbala, restera TOUJOURS, bas.
    Se faire embaucher et enquiquiner par un singe ILLÉGITIME, de surcoît VOLEUR-ASSASSIN de renom tristement célèbre et en mal de popularité sur toute l’étendue du territoire, WAOOOUUUHHH!

    C’était une fois, la république populaire!?!?!?

    BIHOULOUs,

    CON-go-LAID_

    1. IGOR AGORA

      Dumb Ass-Embrasse… sans doute avait-il le fusil sur la tempe ! Ces gens très doués et intelligents – et pour cause, ils sont natifs de la partie Sud du Congo – ne peuvent s’associer à des mbochis du pouvoir que sous la menace . D’ailleurs, lui comme les autres -Mampouya;Tchistère;Coussoud-Mavoungou;Pierre Mabiala et j’en oublie ne profitent guerre des bienfaits matériels de ce pouvoir inique qui ne se maintient que par la terreur et qui fait violer,torturer,emprisonner tous ceux qui osent le contester – ceux des supposés opposants qui n’inquiètent pas le pouvoir sont tranquilles , se pavanent dans les rues de Brazzaville, prennent tranquillement l’avion à Mayamaya pour venir se ravitailler en Europe …- quand ils ne sont pas assassiner . Oui tous ces gens ne sont associés aux mbochis du pouvoir que par la contrainte . LOL !

  3. Dumb Ass - Embrasse-Moi Idiot

    Pourquoi??? Mais alors POURQUOI donc, Mouamba Ngagi a dit ‘OUI’ et pas ‘NON’ à Takou Ngué-sot pour devenir son premier ‘minus’ alors que le très sale larron mbochi venait de tripoter la constitution et trafiquer pour ne pas dire ‘VOLER’, les élections de la honte?
    Pourquoi de pourquoi, Congo ZOBA?

    Bande d’IMPOSTEURS éternels, médiocres divertisseurs HAINEUX!

    D’où est-il déjà cet énième énergumène, marchand d’illusions et sans utilité, piètre intello de panier?

    Voyez-vous, même après un paisible ‘stage social’ à Bac city, le ‘Moi Mba’ là, alias Tchatcho-Mbala, restera TOUJOURS, bas.
    Se faire embaucher et enquiquiner par un singe ILLÉGITIME, de surcoît VOLEUR-ASSASSIN de renom tristement célèbre et en mal de popularité sur toute l’étendue du territoire, WAOOOUUUHHH!

    C’était une fois, la république populaire!?!?!?

    BIHOULOUs,

    CON-go-LAID_

  4. KABILA/SASSOU BYE BYE ET CPI COMPAGNIE

    KABILA ET SASSOU BYE BYE…
    L’article 12 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme et du citoyen précise que : «La garantie des droits de l’Homme et du citoyen justifie l’existence et l’entretien d’une force publique, mais cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée.»

    Et j’ajouterais, moi, Isidore AYA TONGA que si donc, des autorités ou des individus corrompus contrevenaient aux clauses de cet article – il serait alors du devoir de leurs subordonnés de leur désobéir et de s’opposer à leurs supérieurs, y compris par leurs armes fidèlement restées au service du Peuple. http://congo-objectif2050.over-blog.com/2016/12/congolais-quelle-est-la-signification-universelle-des-droits-de-l-homme-et-des-droits-humains-en-france.html

  5. MC

    Le Peuple Congolais tout entier doit se mobiliser. Cela est une légitme défence. Si aujourd’hui l’heure est à l’ extermination des Laris, Kongos dans le Pool, demain  » le Pool ne sera plus la dernière cible de cette politique macabre de Sassou Nguesso, clique , et du capital international. Après, le Pool viendront avec certitude, la Bouenza, le Niari et la Lékoumou, ainsi des autres régions.Le monde entier, les gens sincères doivent se joindre activement à l’action concrète et bien soutenue qui doit abouti
    au renversement du tyran Sassou Nguesso et mettre un terme au régime génocidaire, sanguinaire, criminel, tribaliste à l’accès, qui s’est déjà assez fait remarquer par l’affaire de disparus du Beach au niveau international. Le Congo est en train de vivre un moment tragique et personne mentalement saine ou qui n’est corrompue ne peut en tout cas nier cette évidence, ne peu sympathiser avec Sassou et clique. Sassou Nguesso est l’incarnation du mal mal absolue. Il est temps que Denis Sassou Nguesso soit sans retard sous le coup d’un mandat d’arrêt international, que so régime disparaisse. L’armée se doit de prendre au premier chef ses responsabilités.Les soldats congolais doivent se donner le devoir de désobéir et de s’opposer à leurs supérieurs, y compris par leurs armes et se mettre au service du Peuple.Sassou est à arrêter sans autre forme de procès, c’est un putschiste récidiviste ! Il faut aller contre tous ceux qui soutiennent et protègent le régime criminel aux méthodes et pratiques inhumaines. Les massacres dans le Pool par le dictateur, sanguinaire; Sassou-NGuesso est un des grands problèmes auxquels le Congo et l’Afrique sont confrontés. Ntoumi n’est qu’un alibi pour tétourner l’attention sur le hold up électoral et les crimes multiples contre l’humanité.Le régime mafieux , sanguinaire de SASSOU NGUESSO est un véritable problème pour la paix,la démocratie,le developpement au Congo et la sous région.Sassou NGuesso et sa clique sont des véritables criminels, terroristes. » La haine de Sassou Nguesso contre les Laris, Bacongos; est connue publique depuis 1977 après qu’il ai assassiné le Président Ngouabi et quand il accusa les Laris- Bacongos d’avoir commis cet assassinat. « L’ancien président, Alphonse Massamba-Débat; soit disant premier accusé est exécuté précipitament,durant la nuit du 25 mars 1977, dans des circonstances mystérieuses. Son corps n’a jamais été rendu à sa famille et n’a jamais été revu. Le cardinal Émile Biayenda fut enterré vivant 2 jours plus tard. Des centaines d’autres cadres, personnes appartenant à la tribu Lari – Bacongos sont fusillées sous les ordres de Sassou Nguesso qui va continuer allégrement à commettre d’autres crimes contre l’humanité tel que celui des disparus du Beach, les explosions de Mpila, les massacres chez Ntourouet le problème actuel du Pool pour ne parler que de ceux là. Le changement de la constitution en 2015 qui était rejetée par plus de 90 % de la population Congolaise et qui fut adoptée de force ont été les premiières choses qui sont à l’origine de la crise du Pool et du Congo. Ensuite est venu le hold-up électoral qui été aussi suivi par une répression brutale et systématique .La repression du régime sanguinaire du Congo avait dépassé les frontières du Congo. « le 9 octobre 2015 par exemple, les sbires du dictateur sassou avaient brutalisé à l’ambassade à Paris les congolais sous l’œil protecteur de la police française.“Après avoir falsifié les élections et validé sa soit disant victoire par la Cour constitutionnelle en se donnant vainqueur dès le premier tour avec plus de 60% des voix pour l’élection présidentielle de mars 2016, alors qu’il avait obtenu que 8% des suffrages, le dictateur Sassou Nguesso n’a pas trouvé mieux que de plonger le Congo dans la terreur et se donner aux massacres dans le Pool pour empêcher le peuple du Congo de lui demander de rendre les comptes sur la gestion très catastrophique de plus de 32 ans de pouvoir. Le résultat du scrutin avait été donné à 3 heures du matin et entre temps les chars et véhicules blindés avaient été déployés dans toute la ville de Brazzaville, les forces de l’ordre du dictateur surveillaient les rentrées et sorties de la ville. Après ce hold up électoral, la stratégie diabolique de Sassou Nguesso et bande s’est tablée sur le fait d’empêcher la population du Pool de prendre part aux élections législatives. Un plan appelé“ MAMA MBOUALE „ fut adoptée pour l’extermination de la population du Pool qui l’avait infligée une cuissante defaite et qui n’est nullement prête à voter pour Sassou Nguesso et son PCT. A la veuille de l’annonce du résultat du scrutin „le 4 avril 2016, la population de Brazzaville est réveillée par les détonations des armes lourdes,alors que tous les carrefours, tous les « buissons des forêts » étaient sous haute surveillance des la force publique et milciles du pouvoir de Sassou Nguesso .Agressives et intransigeantes, elles étaient pour la cause de protection des résultats électoraux avec en prime un pays coupé du reste du monde, (internet et portables coupés) ».Ntoumi n’est qu’un alibi pour tétourner l’attention sur le hold up électoral et les crimes multiples contre l’humanité. Sassou Nguesso est l’initiateur du grand massacre entamé depuis le début avril jusqu’ à maintenant. Depuis 9 mois, les bombardements,les forces terrestres barbares du pouvoir illégitime de Sassou Nguesso ont brulé la quasi totalité villages. Un très grand nombre de villageois ont été tués.En dehors des forces aériennes, les forces terrestres du pouvoir de Sassou Nguesso sont composées de la garde présidentielle, en passant par les milices d’un député du PCT au nom de Hyldevert Mouhani et de Nduegué , renforcées par des milliers de mercenaires tchadiens,burundais, rwandais et centrafricains, angolais etc, comme cela était en partie fait pendant le premier génocide de 1998 -2003 après la prise du pouvoir par le coup d’etat le plus sanglant de l’histoire de l’Afrique en 1997.“Peu avant le viol de la Constitution par Sassou, les Congolais, bouche bée, découvrent à la télévision nationale le visage d’une milice composée d’hommes en noir dont le leader est un député du PCT, un certain Hyldevert Mouhani. Le commando qui se présente à l’antenne menace de représailles quiconque oserait contester Sassou sur la voie publique. Armés de fusils en bandoulière, coiffés de cagoules, on aurait pu confondre les miliciens de Mouhani avec les Indépendantistes corses ou les djihadistes de Daesh“.Le nettoyage éthnique continue son cours dans le Pool. La communauté internationale, la grande presse et surtout la France qui bloque les résolutions de l’ONU restent complices par leur silence. Denis Sassou Nguesso a pris des mesures par sa nouvelle fausse constitution qui lui donne le droit de tuer avec impunité absolue – même s’il venait à quitter le pouvoir. Lui et sa clique veulent que cette fausse constitution les mette à l’abri d’une condamnation de la CPI .A l’ instar de Hollande et certains membres de la classe politique de la France, „la Francophonie aussi une des institution qui encouragent Sassou Nguesso dans ses crimes contre l’humanité et la mise en œuvre de sa nouvelle constitution illégitime du pouvoir de Sassou Nguesso, avec ses articles 10 et 96. La Francophonie, comme le gouvernement de la France, en passant L’Union Africaine, sont des institutions complices qui sont vouées dans le travail de protéger Sassou Nguesso et sa clique contre les poursuites pour les multiples crimes et donnent au génocidaire le temps de continuer le nettoyage,le génocide dans le département du Pool qui dure déjà 9 mois“.Une plainte pour complicité doit aussi etre portée contre Michaelle Jean, Francois Hollande, Valls, Fillon, Fabius, les présidents africains tel que Maky Sall et autres personnages qui bébéficient de l’argent du tyran Sassou Nguesso. La crise du Pool est née de la terreur, des enlevements,tortures,emprisonnements arbitraires commencées pendant la période du changement de la constitution en 2015 persiste à Brazzaville et à Pointe-Noire et dans les autres localités. Il y a plus d’ une année que Paulin Makaya a été fait prisonnier par la dictature de Sassou Nguesso. En ce qui concerne le Général Jean-Marie Michel Mokoko, qui „depuis la proclamation des résultats qu’il a contesté, il est depuis le 16 juin 2016 écroué à la Maison d’Arrêt de Brazzaville. Dans les cas des tortures et enlevements, parlons en un peu.„Après d’Augustin Kalla Kalla torturé, pris pour mort et abandonné sous la pluie devant la morgue, il ya un certain temps, la presse indépendante et les organisations de droit de l’homme évoque le cas M. Passi Franck Euloge, secrétaire national du CNR enlevé lesamedi 26 novembre 2016,à 16h45 à Mayanga par les éléments de Ndengué.“Le dit samedi, au vu et au su de tout le monde, des hommes sortis d’une toyota land cruiser V8 immatriculée 237 FV4 et d’une toyota BJ ont violenté Franck Passi avant de l’embarquer par la suite dans une direction inconnue, „alors ce dernier sortait d’une réunion sur la crise du Pool.“le 28 novembre 2016. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) exprime sa profonde indignation et condamne fermement les actes de torture infligés à M. MAYANGUI Jugal, sergent en service à l’intendance militaire.“ Ceux ci ne sont là que quelques exemples parmi des milliers d’autres. En tout cela, le Pouvoir du dictateur génocidaire Sassou Nguesso qui prétexte avoir réagi à l’ attaque attribuée sans preuve au Pasteur Ntoumi, le 4 avril dernier à Brazzaville est le seul responsable de la crise du Pool. Sassou Nguesso et sa clique qui ont envoyé la dite force publique soit disant « mettre hors d’état de nuire » les « soit disants bandits » retranchés dans « les buissons des forêts » du Pool.“ sont les vrais bandits et terroristes. Pour mettre fin aux massacres,génocides, orchestrés par le tyran génocidaire Sassou Ngueso et sa clique, les Congolais de toute la république doivent s’unir sans plus attendre et renverser le pouvoir du diable Sassou Nguesso.Il faut barrer la route à la la confiscation perpétuelle du pouvoir d’Etat par un seul clan et une seule famille, dans des visées de domination absolue des autres Congolais.Sassou Nguesso est un primitif, un adapte de la gouvernance dans l’affrontement sanglant, dans la division, de biens mal aquis. Or faire la politique ne consiste pas de faire du pouvoir un bien personnel. Mais servir une cause à travers un projet pour lequel le peuple t’accorde son adhésion. Les congolais doivent tout faire sans plus attendre l’aide éventuelle des grandes puissances et des organisations internationales qui gardent un silence incroyable et complice devant les massacres , l’épuration éthnique au Congo et dans le département du Pool. Le Peuple Congolais tout entier doit se mobiliser. La survie du Peuple Congolais en dépend.Si aujourd’hui l’heure est à l’ extermination des Laris, Kongos dans le Pool, demain  » le Pool ne sera plus la dernière cible de cette politique macabre de Sassou Nguesso, clique , et du capital international. Après, le Pool viendront avec certitude, la Bouenza, le Niari et la Lékoumou, ainsi des autres régions.

  6. le vantard

    analyse trop sommaire qui n’explique pas le calvaire de la maman du Pool. En effet, quelle tribu accepterait que l’on la dépossède de ce qui fait l’essentiel de sa vie , c’est à dire la terre. SVP, trouvez une autre explication à ce drame.

Laisser un commentaire