«

»

Nov 29 2016

Observatoire Congolais des Droits de l’Homme: La torture interdite et pratiquée à grande échelle…

ocdh-torture-communique-presse-1 ocdh-torture-communique-presse-2

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. gabriella anna dos santos

    nous n’avons pas lu votre communique lors de l’assassinat du conducteur du cfco et de la fillette.ou etiez vous.saisssiez un juge .il ya bien une motivation a cet enlevement que ns condamnons.avec augustin kala kala cetait pareil.enlevement tortures reapparition pardon. qu il porte plainte.

    1. Apoh

      Chè(e)r(e)s compatriote(s),

      L’article 10 de la Constitution du 15 mars 1992 (seule Constitution reconnue par notre peuple) dispose : « la personne humaine est sacrée et a droit à la vie. L’État a l’obligation absolue de la respecter et de la protéger. Chaque citoyen a droit au libre développement et au plein épanouissement de sa personne dans ses dimensions psychologique, intellectuelle, spirituelle, matérielle et sociale, dans le respect des droits d’autrui, de l’ordre public et des bonnes mœurs. ». Son article 16 dispose que « tout acte de torture, tout traitement cruel, inhumain ou dégradant sont interdits. Quiconque se rend coupable d’actes énoncés au présent article, est puni conformément à la loi ». Tandis que l’article 17 stipule que « tout citoyen peut s’opposer à l’exécution d’un ordre reçu lorsque celui-ci porte atteinte aux droits et libertés contenus dans la présente Constitution ».

      Si l’on veut prendre le putschiste au pied de la lettre, on peut ajouter que les articles 8 et 11 de la constitution pécétiste du 25 octobre 2015 plagient les dispositions ci-dessus de la Constitution du 15 mars 1992. Force est de constater que le putschiste SASSOU II est une menace à l’ordre public. C’est un non-président de fait. Il doit donc quitter le pouvoir usurpé par la force à défaut de le quitter de son gré. VIVE LA RESISTANCE ! VIVE LE CONGO LIBRE !

  2. Publia

    Aux Bacongos, faites le tout possible de vous protegez contre l’agressions dont vous etes victimes de la part de Sassou Nguesso. il faut abatres ces militares par tous les moyens. Meme avec un couteau. Les bacongos, vous etes avertis, il faut resister meme en pleine ville quelque soit que vous vous trouvez. Ah ces genres des tourtures me prouve que le pouvoir de Sassou Nguesso est assassin et tres dangereux envers les peuples du Sud du congo. Ah, il nous faut nous defendre par tous les moyens. il ne faut pluds avoir peur,. ce pouvoir de Sassou doit tomber.

  3. Ovcanga jean jacques

    Il faut être un barbare, un primitif, un cannibale pour faire cela.

    Mais, comprenez que ces gens trainent un complexe d’infériorité légendaire qui explique cette haine viscérale.

Laisser un commentaire