«

»

Nov 05 2016

Tentative d’enlèvement et d’assassinat du Général Jean Marie Michel MOKOKO et du Colonel Marcel NTSOUROU dans la nuit du 2 au 3 novembre 2016 à la maison d’arrêt de Brazzaville

police-cgo

Dans la nuit du 2 au 3 novembre 2016, un complot ourdi contre le Général J3M et le Colonel Marcel NTSOUROU  par le Commandant Destin OBA-APOUNOU et ses commanditaires venait d’être déjoué.

Sous la grande pluie qui s’est abattue la nuit du 2 au 3 novembre sur Brazzaville, le Commandant OBA-APOUNOU va profiter de ce moment particulier où la météo était très mauvaise,  surtout de l’absence de son adjoint, Monsieur Sylvert OKANDZE, surveillant général de ladite maison d’arrêt, pour remplacer les cadenas des portes des cellules de J3M et du Colonel NTSOUROU. Malheureusement pour ce jeune Commandant,  l’initiative pour le moins suspecte n’a pas échappé à la vigilance citoyenne des geôliers de faction, conscients du fait qu’on les rendrait responsables du forfait que Monsieur OBA-APOUNOU s’apprêtait à perpétrer contre le Général J3M et le Colonel NTSOUROU.

Après être saisi de la situation par le biais des personnes de bonne foi, Monsieur Sylvert OKANDZE a menacé son Directeur d’en référer à la tutelle pour dénoncer cet acte extrêmement grave qui n’obéit de moins aux principes de la gestion pénitentiaire par lequel il ne voudrait pas être complice.

Démasqué comme un cafard bien enfariné, le Commandant OBA-APOUNOU n’avait d’autre choix que de remettre en place les cadenas officiels des deux cellules en présence du surveillant général et des geôliers de service. Dans ce contexte, les questions que tout le monde se poserait, c’est de savoir pourquoi le Commandement OBA-APOUNOU a tenté de changer les cadenas des cellules de ces deux officiers valeureux des FAC ? Et sur instruction de qui ? Et pour quel dessein ?

A la lumière de ce qui précède, nous pouvons dire que ce jeune officier dont le seul mérite semble être le patronyme qu’il porte,  a été affecté à la maison d’arrêt pour être la main qui exécutera la sale besogne contre ces deux grands officiers que monsieur 8% aimerait faire taire définitivement. D’autant,  monsieur OBA-APOUNOU a avoué à huis clos que c’est sur instructions de Jean Dominique OKEMBA et NDENGUET qu’il a changé les cadenas.

A ce titre, nous attirons l’attention de la Gendarmerie Nationale qui a la charge d’assurer la sécurité de ces lieux et prenons à témoin les communautés nationale et internationale ainsi que les ONG des droits de l’homme sur ce qui pourrait arriver de fâcheux au Général MOKOKO et au Colonel NTSOUROU.

 

Alphonse ONANGA

 

(14 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. URGENT

    Congo-Brazzaville: manifestation de jeunes escadrons de la mort contre la Cour pénale internationale.
    Le dictatueur en série Sassou Nguesso commande ; les jeunes militants associés aux escadrons de la mort, de génocide et de crimes contre l’humanité au Congo-Brazzaville obéissent. Loin d’être les modèles de jeunes épris de valeurs de liberté, de la dignité humaine et de justice. Quel gâchis et sacrifice contre la jeunesse congolaise? http://congo-objectif2050.over-blog.com/2016/11/congo-brazzaville-manifestation-de-jeunes-escadrons-de-la-mort-contre-la-cour-penale-internationale.html

  2. URGENT

    ENJEUX EDUCATIFS ECOLOS SUR LE RESEAU GLOBAL: COMMENT REPENSER LES ENJEUX DU BONHEUR NATIONAL BRUT A VELO ET EN VILLE PARTOUT DANS LE MONDE?
    Le parcours emprunté dans cette vidéo par Isidore AYA TONGA : Rue Saint-Antoine – Place de la Bastille – Boulevard Henri IV – Pont de Sully – Quai de la Tournelle – Quai de Montebello – Quai Voltaire – Quai Anatole France – Quai d’Orsay – Esplanade des Invalides – Pont Alexandre III – Avenue Winston Chrurchill – Avenue des Champs Elysées – Avenue Montaigne – Avenue Matignon – Rue du Faubourg Saint Honoré- Place Beauvau ministère de l’intérieur et enfin le Palais de l’Elysee. Fin de parcours. http://congo-objectif2050.over-blog.com/2016/11/enjeux-educatifs-ecolos-sur-le-reseau-global-comment-repenser-les-enjeux-du-bonheur-national-brut-a-velo-et-en-ville-partout-dans-le

  3. M

    La manifestation de jeunes, membres du Front patriotique (FP) et du Mouvement réveil (MR2020), qui ont manifesté à Brazzaville, plaidant le retrait du Congo de la Cour pénale internationale (CPI) est une opération curieuse qui a été initiée par le pouvoir sanguinaire de Sassou Nguesso.Sassou Nguesso et sa clique qui sentent l’étau se reserrerer sur eux, veulent que le Congo sorte de la CPI pour que se mettre à l’abri des possibles poursuites judiciaires pour les crimes conte l’humanité, crimes de guerre très nombreux sciemment commis. Le tyran et sa bande de criminels savent maintenant que les recettes de près de 20 ans de manne pétrolière qu’ils ont en bonne partie dépensé comme des fous, dans l’achat des consciences et des âmes sur tous les continents ne suffisent plus pour assurer l’impunité tant souhaitée. On comprend ainsi le silence antidémocratique du Président de la France;François Hollande qui avait déclaré à propos de Sassou Nuesso: « Sur le Congo, que Sassou peut consulter son peuple; cela fait partie de son droit, et le peuple doit répondre. » On comprend le mutisme des gouvernements de ce monde, des institutions internationales de défence de droit de l’homme,des grands médias sur les violations tout amazout des droits de l’homme qui s’est de plus en plus intensivée depuis le 17 octobre 2015, lorsque les forces armées- police tribales du dictateur Sassou Nguesso, on a tiré sur des paisibles citoyens au rond-point Lumumba à Pointe-Noire, puis à Brazzaville.On recommancé depuis à procédere à des tortures, emprisonnements arbitraires des opposants et simples citoyens ayant pris part aux manifestations contre le référendum et qui ont manifesté de la manière la plus pacifique qui soit, leur désaccord contre le coup d’État constitutionnel.La raison du silence est claire face à la répression sauvage et à l’épuration éthnique encore menée par le tyran sanguinaire, Sassou Nguesso et ses sbires au Congo dans le Pool. Mais cela n’est pas la solution définitive pour le pouvoir sanguinaire du Congo, qui d’ailleurs commence à comprendre qu’il n’est plus simple, dans le monde actuel d’échapper à tant de crimes commis malgré la très grande opération de corruption et l’ adoption d’un article complètement dingue dans sa nouvelle constitution. L’article 10 de la constitution du pouvoir illégitime de Sassou Nguesso stipule : “Sauf en cas de perte ou de déchéance de nationalité, aucun citoyen congolais ne peut être ni extradé, ni livré à une puissance ou organisation étrangère” quel que soit le motif.Pour le prendre ici qu’un seul cas, la chasse récente contre le génocidaire Pierre Oba, actuel ministre des Mines du Congo-Brazzaville et ancien ministre de l’Intérieur, s’est glissé entre les mailles du filet judiciaire tressé par la Belgique et la France, alors qu’il est accusé de crimes de guerre commis entre 1997 et 1999 et des crime contre les disparus du Beach, le démontre clairement qu’on ne peut jamais étoffer la vérité et échapper éternellement à la justice pour des motifs si cruciaux qui sont crimes contre l’humanité, crimes de guerre et torture.Les affaires de disparus du Beach, de bien mal acquis et torture à eux seuls, suffisaient normalement pour partir à la CPI, ou en prison à vie n’importe où.Mais quant à cela,Sassou Nguesso et sa bande de criminels génocidaires jugent utile de continuer à alourdir leurs forfaits en allons de nouveau se livrer aux « Opérations » de purification ethniques, qui jour pour jour, se poursuivent à ce jour, depuis 7 mois dans le département du Pool,ils ne peuvent pas compter sur les ramparts qu’ils se sont construit.Le monde ne peut pas éternellement indifférent. jusqu’à ce point. Trop c’est trop.On ne peut pas continuer avec les intriques, les monsonges du passée pour camouffler les choses. « Dans ce drame que connait le Pool et qui est de plus en plus devenu un génocide, il y a des coupables. Passibles de la Cour Pénale Internationale (CPI). La culpabilité personnelle de Sassou Nguesso et de ses dirigeants politico-militaires est évidente, nonobstant leur propagande visant à jouer les innocents et vouloir imputer tous le mal à Ntoumi et ses ex combattants Ninjas. Ntoumi et ses ex combattants Ninjas ne sont pas de teroristes, mais des résistants pour la cause du peuple, du Congo. Les terroristes sont le dictateur génocidaire, Sassou Nguesso et de ses dirigeants politico-militaires » qui se livrent aux arrestations arbitraires, tueries, au génocide que nous connaissons Même en admettant la fallacieuse hypothèse selon laquelle le mobile leur aurait été imposé ce 4 avril 2016 par des prétendus « terroristes », la disproportion de la supposée riposte est si criarde et si absurde qu’elle les engage. Même quand on n’a point commandé les évènements, il reste qu’on est responsable de la manière dont on les traite. » » Pour fermer la ´parenthèse, reprenons les écrits et reflexion d’un autre auteur: Lorsqu’on a tué Diawara et Ikoko, puis les paisibles paysans de Goma Tsé-Tsé, le pasteur Bintsamou Ntumu y était-il ? En 1977, quand on a tué le Président Marien Ngouabi et liquidé les cadres du Pool, Ntumi était-il là ?Lorsqu’on a commis des attentats dans les cinémas juste afin d’évincer Thystère Tchicaya, Ntumi y était-il ? Lorsqu’à Owando, Ikonongo et d’autres villages, on a brûlé, torturé, tué, enterré vivants, violé les femmes, obligé les pères et enfants et petits-enfants à commettre l’inceste avec leurs filles, les mères et leurs grand-mères, Ntumi y était-il ? Lorsqu’on a tué dans les quartiers sud de Brazzaville, à Pointe-Noire et dans toute la partie méridionale du pays, les contestataires du viol de la Constitution, Ntumi y était-il ? « Est ce Ntumi qui était responsable du carnage à la maison du colonel Marcel Ntsourou, qui était prêt à témoigner devant un juge français dans l’affaire des disparus du beach? Il faut savoir connaitre les intriques du pouvoir Sassou Nguesso.Il faut sauver le Pool, le Congo. Il faut mener sans repis une vraie resistance contre »le système Sassou qui repose sur l’instrumentalisation du mythe du tribalisme dans son sens le plus négatif (surestimation de son identité, rejet de l’autre et refus de l’alternance ), sur la corruption de la communauté internationale et sur celui de la corruption de l’opposition  » et toutes les autres individues inconscients, qui livrent des informations aux chefs de la police GESTAPO du Congo; Ndengué, Okemba pour survivre.Peuple congolais de toutes les régions, de toutes les sensibilités politiques,de toutes les sensibilités philosophiques et religieuses,citoyens démocrates de ce monde conscients, de notre devoir et responsabilité, nous avons à nous réunir, représenter sans faille et avec détermination au sein de la résistance pour renverser le pouvoir illégitime, illégal du Congo et envoyer à la CPI le tyran génocidaire Sassou Nguesso et de ses dirigeants politico-militaires , complice, pour répondre de leurs crimes .

  4. LE PATRIOT

    TOUS CEUX TRAVAILLENT POUR QUE LA FRANCE PUISSE AIDER LE CONGO, VOUS ÊTES TOUS DANS LA MAUVAISE ROUTE.
    POUR RÉSOUDRE LE PROBLÈME DU CONGO IL FAUT AVOIR L’ŒIL DANS SE QUI SE PASSE DANS LE MONDE.
    NOUS POUVONS TOUT DIRE DE Kadhafi
    LA PREMIER SATELLITE AFRICAIN A VUE LE JOUR GRACE A Kadhafi
    Kadhafi A VOULU CREE LA MONEY AFRICAINE POUR NOUS DÉBARRASSE DU cfa (CETTE MONEY QUI VOLE 80% DU REVENU DE CHAQUE PAYS UTILISATEUR, SE NE VOIR AUCUN PAYS EUROPÉEN OU AMÉRICAIN QUI PEUT VIVRE EN PERDANT 80% DE SON REVENU)
    Kadhafi A VOULU CREE LES ÉTATS UNIS D’AFRIQUE.
    JE VOUS RAPPELÉ QUE LA France A ÉTÉ LE PREMIER PAYS A BOMBARDER LA LA LYBIE.
    CE QUI EST DEVENU LA LYBIE AUJOURD’HUI C’EST QUI EST LE CONGO ET LE FUTURE DU CONGO AVEC L’AIDE DE France.
    LA France C’EST LE PREMIER ENNEMIE DU CONGO, NOUS ALLONS RIEN ET RIEN OBTENIR DE LA France.
    JE LE RÉPÈTE EN SE DÉBARRASSANT DE LA France NOUS ALLONS RIEN PERDRE.

  5. MPONDO MBIMI

    A PROPOS DU RETRAIT DU CONGO DE LA CPI

    PETIT COURS DE DROIT POUR LES NULS, Pierrot MABIALA le fou du roi et OKO NGAKATA le pro-enculeur des mouches.

    En matière de Droit Pénal, il y’a un principe intangible qui est celui de la non retroactivité des lois.

    A savoir : « Les lois pénales plus douces ne disposent que pour l’avenir… »
    Autrement dit en clair, les auteurs de crimes contre l’humanité commis au Congo pendant que le Congo était membre de la CPI ne pourront jamais se prévaloir du retrait postérieur du Congo de la CPI pour ne pas être traduits devant cette illustre cour.

    Autre principe et pas des moindres : « Les crimes contre l’humanité sont imprescriptibles… »
    Donc de tout temps et en tous lieux, les auteurs de ces crimes pourront être apprehendés et transférés à la CPI.

    Ce qui nous amène à penser que les marches de Destinée DOUKAKA et ses militants pour demander le retrait du Congo de la CPI ne sont que de la poudre aux yeux de pauvres cancres hurluberlus et fanatiques en manque de raison de vivre.

    D’autre part signalons que quand Laurent GBAGBO a été transféré à la CPI, la COTE D’IVOIRE n’était pas encore membre de la CPI.
    Autrement dit, il suffira pour un nouveau gouvernement prenant le pouvoir de décider à sa guise en un claquement de doigts de la réintégration du Congo à la CPI, pour que SATAN NGUESSO et ses acolytes soient transférés, jugés et condamnés par la CPI.

    Pour finir, être transféré à la CPI pour certains grands criminels impénitents auteurs de crimes contre l’humanité serait assurément un grand bien, plutôt qu’un mal.
    Car être livré à la vindicte et sans doute au lynchage populaires des habitants d’un pays en soif de revanche est physiquement plutôt sans issu, contrairement au confort des cellules de la CPI.
    Confère la fin tragique de KADHAFI vs le repos actuel de Laurent GBAGBO. On oubliera pas la fin oooohh combien douloureuse de Samuel DO.

    Que cela fasse refléchir nos fétichistes criminels en manque d’inspiration avant de s’engager dans une voix plutôt comprommetante pour leurs propres vies et survies.

    Il ne serait pas étonnant que cette marche et ces procédures fallacieuses aient été vendus pour plusieurs millions de F CFA à SATAN NGUESSO par un de ces VENDEURS D’ILLUSIONS qui essaiment au CONGO.

    P.S : – QUE CEUX QUI PEUVENT NOUS LIRE, LE DISENT A SATAN ET SES LIEUTENANTS PASSIONNES DE CRIMES ET ASSOIFES DU SANG DES AUTRES.

    L’IDIOTIE ET LA BETISE ONT DES LIMITES, MEME POUR LES PLUS IDIOTS ET LES PLUS BETES DU MONDE.

  6. URGENT

    ENJEUX ÉDUCATIFS ÉCOLOS- SOCIÉTAUX SUR LE RÉSEAU GLOBAL: COMMENT REPENSER AUX ENJEUX DU BONHEUR NATIONAL BRUT? http://congo-objectif2050.over-blog.com/2016/11/enjeux-educatifs-ecolos-societaux-sur-le-reseau-global-comment-repenser-aux-enjeux-du-bonheur-national-brut.html

  7. guy b s'est trompe lamentablement d'epoque son pere etait un dieu lari chez les lari mais pas lui.

    Par RFI Publié le 05-11-2016 Modifié le 05-11-2016 à 04:44

    Environ 400 jeunes ont marché sur plus de deux kilomètres jeudi 3 novembre à Brazzaville jusqu’au ministère de la Justice où ils ont transmis au gouvernement un «Plaidoyer pour le retrait du Congo de la CPI». «Cour pénale internationale : une justice à géométrie variable. Nous demandons le retrait immédiat du Congo de la CPI», pouvait-on lire sur leurs banderoles. Pour rappel, le Congo a ratifié le statut de Rome portant création de la CPI en mai 2004, devenant le 94e pays membre de cette cour.
    Après le Burundi, l’Afrique du Sud et la Gambie, le Congo va-t-il lui aussi annoncer son retrait de la CPI ? La question peut être posée, car les deux mouvements politiques à l’initiative de la démarche, le Front patriotique et le mouvement Réveil, appartiennent à la majorité. Qui plus est, la ministre de la Jeunesse, Destinée Hermellia Doukaga, qui dirige le Front patriotique, était dans le cortège de manifestants.

    C’est aux cris de « Cour pénale internationale : une justice à géométrie variable » ou encore « Nous demandons le retrait immédiat du Congo de la CPI » que les jeunes ont remis au ministre de la Justice Pierre Mabiala un document intitulé : « Plaidoyer pour le retrait du Congo de la CPI ».

    A (RE)LIRE → CPI: retraits de l’Afrique du Sud, de la Gambie, du Burundi, «un effet domino»

    Le ministre Mabiala a fait comprendre qu’il transmettrait aux plus hautes instances du pays ledit document.

    Contacté, le ministre a refusé d’en dire plus, affirmant simplement « Le Congo c’est le Congo, attendez un peu pour voir, vous serez informés. »

    Pour les manifestants, il y a incompatibilité entre la ratification du traité de Rome et la Constitution congolaise en son article 10 qui stipule : « Sauf en cas de perte ou de déchéance de la nationalité, aucun citoyen congolais ne peut être ni extradé, ni livré à une puissance ou organisation étrangère, pour quelque motif que ce soit. »

    De son côté, l’opposant Charles Zacharie Bowao, président de la coordination IDC-FROCAD, affirme que l’opération a été pilotée et que le pouvoir souhaiterait retirer le Congo de la CPI pour ne pas avoir à répondre de crimes passés. Le ministre de la Justice, Pierre Mabiala, dément en bloc.

    Le gouvernement du Congo n’a pas ce sujet sur sa table, ni à l’ordre du jour d’une quelconque réunion. Il s’agit là d’une initiative populaire prise par les jeunes.

  8. LE PATRIOT

    QUI A PRIS EN COMPTE LES REVENDICATIONS DU PEUPLE CONTRE LE REFERENDUM?

  9. LE PATRIOT

    SI VOUS PRENEZ RFI COMME RÉFÉRENCE VOUS FAUSSEZ TOUT CAR RFI C’EST LA RADIO FRANÇAISE POUR LE SOUTIENT AUX TERRORISTES AFRICAINS INSTALLES PAR LA FRANCE.
    TOUT SE QUI PASSE AU CONGO LES ORDRES VIENNENT DE LA France, DONC DU COUP LA France N’EST UNE RÉFÉRENCE. HIER C’EST CETTE MÊME RADIO QUI DISAIT QUE LE CHANGEMENT DE LA CONSTITUTION N’EST POUR QUE SASSOU SE REPRÉSENTE, ET QU’EST QUI C’EST DANS LA RÉALITÉ. RFI VEUT VOUS TROMPER L’OPINION INTERNATIONALE QUE LES JEUNES ONT AGIT SEUL. LES CONGOLAIS VEULENT DU DÉPART DE SASSOU C’EST TOUT. QUE RFI PUISSE LE DIRE.

  10. Anais Polo

    Alphonse onanga, merci de citer la source. OEIL DU CONGO

  11. URGENT

    Les études sur les indicateurs subjectifs de bien-être montrent que le plus important n’est pas le niveau de confort matériel en lui-même mais le niveau des inégalités quelles qu’elles soient anthropologiques, cognitives, raciales, sociales, économiques, écologiques et sociétales.
    Plus les inégalités brutes et nettes sont fortes, plus le sentiment de mal-être brut et net sera fort. http://congo-objectif2050.over-blog.com/2016/11/albert-einstein-quotient-d-intelligence-160-isaac-newton-qi-190-et-vous.html

  12. La vérité vient toujours après le mensonge.

    LA VÉRITÉ SUR L’ATTAQUE DU 04/04/2016 dans les quartiers sud de Brazzaville.

    Je veux partager cette vidéo avec vous , elle date du 04 avril 2016
    Déjà , des les premières minutes nous dénoncions la guerre idiote du POOL et le simulacre de l’attaque des quartiers sud de Brazzaville
    Aujourd’hui , notre diagnostic de l’époque était prémonitoire: https://www.facebook.com/bricelandry.decaux/videos/1158560880904560/

  13. Alerte générale

    OEIL DU CONGO

    ALERTE GENERALE : OPERATION « HORS JEU »

    Les Services secrets du pouvoir de Brazza adoptent le plan « Hors jeu »

    Suite aux multiples faisceaux d’informations à notre disposition, nos sources patriotiques nous indiquent avec précision la mise sur pied d’un plan machiavélique de neutralisation des activistes de la diaspora et de certains opposants congolais résident hors du Congo. Le non de code de cette opération est baptisé « Hors jeu ».

    En effet, c’est au cours d’une séance de travail initié par Staline Hitler Mr 8% que les instructions ont été donné à Jean Dominique Okemba Secrétaire Géméral du scabreux Conseil National de Sécurité de réunir l’ensemble des services de renseignements pour bâtir une strategie de neutralisation des foyers de contestations du régime après l’échec de l’infiltration de plusieurs cellules de la diaspora qui sont perçu par le régime de Brazzaville comme une réelle menace.

    En difficulté dans le Pool car le régime voit maintenant le diable partout, les faucons incompétents du régime qui malgré les moyens, manquent d’efficacité ont jugé utile de passer une autre manche.

    La mission de cette opération est confiée à trois Services Spéciaux (La Direction Générale de la Surveillance du Territoire, la Direction des renseignements extérieurs et les Services dirigés par les Colonels Bakala et Ndoudi).
    une autre mission est menée par une cellule sécrète clanique qui est contrôlée par Jean François Ndéngué sous la supervision de Jean Dominique Okemba constitué des réseaux d’anciens Cobras.

    D’emblée : « Hors Jeu « – Services secrets n’a strictement aucun rapport avec le renseignement classique, ni même avec les échanges d’information entre services internes et externes « Hors Jeu » est un Passeport pour neutraliser la diaspora et certains opposants Congolais établis hors du pays et qui sont restés droit dans leur botte.

    Car le régime de Brazzaville ne parvient pas à cerner la détermination de la nouvelle classe des jeunes Congolais qui ne faiblissent pas, elle reste très active sur les réseaux sociaux où cette nouvelle génération à remporté la bataille de la communication face au pouvoir en réduisant à néant les jeunes comunity mager recrutés à coûts de millions par le pouvoirs.

    Les éléments recrutés par les services du pouvoir de Mpila possèdent chacun une identité secrète : celle de l’un des différents agents mis en jeu. Ils les manipulent collectivement pour effectuer des rencontres dans des villes déterminées par le sort ou bien récupérer des paires d’objets. Ces derniers sont disséminés dans la diaspora et envoyés en mission de neutralisation. Des femmes des jeunes sans papiers ou désireux de se rendre en France sont recrutés pour cette opération avec des cibles précises.

    Dans leurs viseurs les groupes des combattants de la diaspora, les relais médiatiques et des réseaux sociaux de la Diaspora comme le responsables du site Brazza News, Zenga Mambu, Brazza Paris Info, les relais installés aux Etats Unis au Canada, en Italie, à Londres, les pays de l’Est, etc…
    D’autres cibles sont répertorier par les barbouzes de Mpila: Les intellectuels comme Alain Mabanckou, Magloire Ndoba, Ndongalla Boundzéki , Maître Massengo Tiassé… Les hommes politiques et d’autres hommes de l’ombre sont également sur la ligne de mire comme les soutiens politiques du Général Mokoko à l’étranger notamment sur la place de paris, les représentants de Ntumi. Les officiers, sous officiers et anciens combattants en exil sont également ciblés tout comme les anciens Cobras et déserteurs qui ont quitté le navire de Mpila sont aussi sous la sellette des services spéciaux du dictateur.

    Le Général Kéteka en Allemagne est nommément cité dans les fiches de renseignements. Autres personnages ciblés, le Ministre Bikinkinta qui vit à Londres, le Général Ferdinand Mbaou et d’autres …

    Le pouvoir par le biais des anciens éléments de la DGSE Française évoluant dans le privé depuis un moment ont été recruté pour Sassou par le biais de Bernard Squarcini et Jean Yves Olivier ami de Falcon (ce grand marchant d’arme), ils ont pour mission de s’approcher d’un certain nombre d’opposant pour leur vendre des projets d’achats d’arme et de mise en relation directe avec Debby ou Ali Bongo pour mener une opération de déstabilisation du Congo.
    C’est la cane à pêche que compte tendre les barbouzes pour attraper comme des poissons les opposants congolais qui seront par la suite livrer à Brazzaville et présenter lors d’un procès notamment au moment où on continue de fabriquer les preuves contre Mokoko.

    Chacun des éléments dispose d’une carte d’action. Les cartes d’actions permettent de mouvoir un personnage de ville en ville, d’échanger sa place avec un autre agent, de troquer un objet ou bien de le voler à un partenaire/concurrent.
    Moins d’une dizaine d’actions sont possibles, de sorte que le jeu se trouve très contraint et l’action de l’opération « Hors jeu » éfficace .

    Mode opératoire :
    L’empoisonnement, le sabotage des véhicules, la filature active, sauf que le pouvoir a recruté beaucoup d’amateurs qui ont déjà été détecté, puis certains agents notamment les filles une fois arrivées renoncent à la mission et changent d’identité.
    Le pouvoir a débloquer de moyens importants pour mener cette opération. Quand un agent a accompli une mission, tous les agents ayant participé à l’opération marquent un point, c’est le mot d’ordre.
    Comme dans l’excellent Origo, de Wolfgang Kramer, on progresse sur la piste de score non pas de case en case, mais de case libre en case libre. Cela permet parfois de fulgurantes ascensions c’est la promesse faite aux agents par le pouvoir finissant de Mpila.

    L’un des agents s’appelle Mister Black. Comme son nom l’indique, c’est un vilain personnage: au lieu de progresser sur l’échelle des scores, il recule. Dès qu’un joueur le rencontre, la partie s’arrête. Chacun dévoile alors son personnage, et ajoute à son score le nombre de missions qu’il a accomplie durant la partie.

    C’est comme ça que nous parvenons à notre niveau a démonter les pièges tendues par le pouvoir de Mpila qui butte à vaincre les FALC ( Forces d’Autodéfenses pour la Libération du Congo) du Président Ntumi dans le Pool.
    Le pouvoir veut couper soi-disant le Président des FALC des relais d’informations à partir de l’étranger ou ce dernier ferait passer ses messages. Ce pouvoir cris à tort ou à raison que la Diaspora à l’instar de Ntumi constitue une menace .

    Malheureusement, la piste de score est un peu courte. Le système de marque est à priori séduisant et astucieux. Il rend cependant le jeu encore plus chaotique qu’il ne l’est déjà, à cause du grand hasard gouvernant le choix des actions possibles.
    Néanmoins, il y a là, plusieurs bonnes idées que l’on est peu accoutumé à voir dans un jeu car le pouvoir de Brazzaville se retrouve lui-même « hors jeu ».

    Les possesseurs de téléphones portables (il y en a encore, paraît-il) peuvent en outre opter pour une variante amusante. Elle consiste à se faire expédier par SMS un certain nombre de missions supplémentaires.

    Nous n’avons pas testé cette option, mais d’ici peu nous affirme notre source patriotique au service du peuple et qui déjoue à l’intérieur les plans macabres du pouvoir. Ce dernier nous indique que la situation de crise actuelle profite à plusieurs chefs militaires et sécuritaires qui pompent chaque jours des milliers des francs sortis soit du trésor soir des fonds spéciaux gérés par JDO et Mboulou dans le cadre de la Sécurité Nationale .

    Chers compatriotes de la diaspora vous êtes désormais informé, prenez vos gardes, car le dispositif de la mission « hors jeu » a été déniché et mis en échec mais comme elle est constitué de plusieurs cellules et les différentes cellules ne communiquent pas les unes des autres nous sommes aux aguets pour contrer toutes les velléités.

    La France à intérêt de mettre hors d’état de nuire les agents double du pouvoir de Brazzaville qui veulent mener des actions de terrorisme d’Etat sur son sol.

    A bon entendeur salut Affaire à suivre.

    Anais Polo

    LES SACRIFICES HUMAINS: LA NÉBULEUSE FRANC-MAÇONNERIE FRANÇAISE MISE EN CAUSE AU CONGO BRAZZAVILLE. http://congo-objectif2050.over-blog.com/2016/11/les-sacrifices-humains-la-nebuleuse-franc-maconnerie-francaise-mise-en-cause-au-congo-brazzaville.html

  14. Angela

    Il est revenu après 9 mois

    Bonsoir à toutes et à tous,

    Certains d’entre vous se souviendront peut-être de moi et de mon histoire.
    J’étais durant 5 ans avec quelqu’un qui m’a quitté pour diverses raisons. Notre rupture a duré 9 mois.
    9 mois pendant lesquels j’ai tout fait pour le récupérer et j’ai énormément souffert (dont une tentative de suicide).

    Plusieurs personnes du forum me disait : « de contacter marabout SAID qui est un Spécialise du retour Affectif qu’il m’aidera a le faire revenir dans 3 jours ».
    Et bien voilà c’est fait !

    Aujourd’hui il est revenu mon mari grâce a marabout SAID et nous sommes de nouveau ensemble depuis peu.
    Nous avons beaucoup discuté et fixé quelles étaient nos priorités respectives.

    En y réfléchissant bien, je pense que cette rupture nous a été bénéfique à tous les deux. Elle nous a permis de murir chacun de notre coté et de savoir ce qu’on voulait vraiment.

    Aujourd’hui on s’en sort beaucoup plus fort de cette rupture et beaucoup plus proches. On a tiré des leçons de nos erreurs et je pense que c’est une bonne chose.

    voilà, ce petit post pour donner du courage à tous ceux et toutes celles qui souffre aujourd’hui,de contacter SAID

    Mail: marabout.said@hotmail.fr

    Je vous embrasse

Laisser un commentaire