«

»

Oct 02 2016

Impitoyable détournement de 13 milliards de Francs de fonds de pension à la mairie de Brazzaville

hugues-ngouelondele

Depuis que Sassou Nguesso avait confié la gestion de la mairie de Brazzaville domestiquement à sa fille et à son gendre, le comble des détournements de fonds publics est arrivé. Il s’agit tenez vous bien des fonds de pension de retraite. Quelle malédiction !

Et pourtant le maire de la ville de Brazzaville se sert déjà à satiété des fruits des taxes et impôts fiscaux suivants:

– Taxes fiscales acquittées par les opérateurs de la téléphonie tels MTN, AZUR, CONGO TELCOM…

– Des taxes sur les panneaux publicitaires,

– Des taxes de roulage acquittées par les automobilistes,

– Les taxes sur les redevances pétrolières que personne n’a jamais vues.

Cette liste est non limitative.

Pourquoi Voler la retraite des paisibles agents municipaux?

L’institutionnalisation du vol et des crimes est un élément non négligeable du vivre ensemble.

La pension de retraite peut être composée de plusieurs éléments distincts, régis par des règles d’attribution différentes. Le premier élément est l’avantage principal de droit direct. Il est acquis en contrepartie de l’activité professionnelle et donc des cotisations versées (et des validations de trimestres acquis) qui y sont liées. Cet avantage peut être transféré au conjoint survivant lors du décès du bénéficiaire. On parle alors d’avantage de droit dérivé, souvent appelé pension de réversion, qui peut être cumulé à un avantage principal de droit direct.

Il appert que les agents municipaux retraités et en activité de la mairie de Brazzaville ne peuvent bénéficier de leur retraite du fait que le maire à vie Hugues Ngouélondelé sur instruction de son beau père Denis Sassou Nguesso détournent sans scrupule toutes les cotisations retraites et avantages de ces agents d’un montant provisoirement arrêté à 13 milliards de Francs CFA.

Cette affaire est révélée par les agents municipaux admis à la retraite dont les dossiers ont été rejetés par la Caisse nationale de sécurité sociale au motif que le maire de la ville de Brazzaville n’a jamais versé leurs cotisations à la CNSS et pour cause Denis Sassou Nguesso a donné des instructions au maire de la ville de Brazzaville de transférer au trésor public privé présidentiel de la ville de Oyo toutes les cotisations « versées à la CNSS » au titre de pensions et autres avantages des agents municipaux de la ville de Brazzaville.

Les documents compulsés en notre possession sont alarmants. Ces détournements de fonds publics priveront les agents actifs et retraités de la mairie de Brazzaville de pensions de retraite.

Le stratagème consiste à faire figurer sur les bulletins de salaire deux lignes de retenues salariales des sommes versées à la CNSS par la mairie de Brazzaville. A la vérité l’intouchable Hugues Ngouélondele maire de la ville de Brazzaville ne reverse à la CNSS aucune cotisation. Toutes ces cotisations sont transférées à OYO ville chez Denis Sassou Nguesso le donneur d’ordre.

La question qui taraude les esprits est de savoir l’ampleur de ces détournements comme l’atteste la rétention ou le refus du directeur général Evariste ONDONGO de publier la liste des agents municipaux régulièrement admis à la CNSS.

Les dépêches de Brazzaville dans sa rédaction du mardi 11/05/2013 – 14:34 avait honteusement protégé Denis Sassou Nguesso et son gendre de cette affaire de détournement de fonds.

Le détournement de fonds est l’appropriation frauduleuse de biens par une personne pour son propre intérêt à qui l’on avait fait confiance pour gérer l’argent et les fonds détenus par un autre individu ou par une organisation tiers. Les fonds peuvent être des fonds sociaux ou des fonds publics. Au Congo Brazzaville, ce délit lorsqu’il est commis par le président de la République ou sous le couvert de celui-ci tel est le cas dans ce dossier n’est plus réprimé et ce conformément à l’article 96 de la nouvelle constitution Sassou Nguesso votée SANG le peuple.

Boosté doublement par l’immunité contre le vol dont il bénéficie de par sa filiation par alliance avec le président de la République d’une part et par la dépénalisation constitutionnelle des crimes et délits d’autre part, le maire de la ville de Brazzaville affiche ostensiblement avec désinvolture un comportement pédiatrique d’un enfant gâté à qui on ne peut refuser aucun jouet à noël au risque de déclencher le chantage suicidaire de sa femme, gage viager de sa carrière municipale. Le comportement du maire de Brazzaville est indigne d’une autorité municipale à en croire son modus vivendi et operandi caractérisés par un développement psycho-moteur et physiologique normal d’un enfant dès sa naissance jusqu’à la période post-pubertaire où il devient adulte. La liste des incapables majeurs est à repenser. A ce titre la mairie de Brazzaville doit être placée sous tutelle. L’argent a le goût boulimique d’une friandise chez certain, on n’en veut toujours, toujours et toujours et même par caprice comme l’inflation abêtie de véhicules neufs dans un parking à l’abandon.

Le rapport financier confidentiel de la mairie de Brazzaville à notre possession, rendu accessible, révèle des magouilles au niveau de la gestion des taxes et impôts municipaux. Le mode de transport des fonds municipaux est à l’image d’un Kebab de fortune. Le maire étant à la fois ordonnateur et comptable.

Enfin ce rapport financier a relevé que la mairie n’a pas reporté les taxes et impôts perçus, de façon manuelle, au niveau des recettes des communes dont le détail ne peut pas être extrait du système d’information de celle-ci. Cette situation ne permet pas une analyse adéquate des écarts relevés ainsi que leurs ajustements.

Au regard de ce rapport il est urgent que la mairie prenne les dispositions nécessaires sur le plan organisationnel et informatique pour assurer l’exhaustivité de leurs déclarations et cotisations pour les prochains exercices afin de remédier à la gestion domestique des deniers municipaux.

A nos voleurs éhontés, Allons seulement.

Sylvain SENDA,

Docteur en Droit, Ancien membre du conseil de l’Ordre du Barreau de la Seine Saint Denis, Enseignant à l’institut supérieur du Grand Duc

7 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Ngoma

    Les armes de Okombi Salissa tuent les congolais dans le pool par la main de Ntumi. Le problème du Pool réside aussi dans le comportement de certains laris à l’instar de Maître Masséngo Tiassé, Maître Mbémba, Kolélas et autres qui sont tous des Ninjas et oeuvrent pour la déstabilisation de la République depuis 1970 après le coup d’état du premier ninja Kinganga. Pour ces traites à la nation, la sécurité du peuple du pool et du Congo ne doit être stabilisée. L’Etat congolais doit tous les arrêter et les juger. Nous n’acceptons plus que les ressortissants d’une seule région puissent toujours mettre en péril la vie des citoyens de la même région et d’un même pays..

  2. Kassava de Tsibakala

    Chers compatriotes,

    Nul n’est point besoin de demander à tout congolais épris de bonnes facultés mentales et intellectuelles de ne pas composer avec le régime actuel. Ceci va aussi à l’endroit de tous ceux qui veulent se passer d’être les soi-disant « opposants modérés ».

    Prenez vos distances vis-à-vis de ces bandits de grand chemin… Un jour viendra !

    Vive le Congo

  3. NE FAITE JAMAIS A AUTRUI CE QUE VOUS NE SOUHAITEZ PAS QU'ON LE FASSE A VOUS

    Dites aux traîtres et aux ennemis du Congo dont l’instigateur est le connard monsieur Sassou Nguesso et ses enfants, familles, clans et dignitaires voici ce qui va vous arriver quand le pays sera dans les mains du peuple et de ses vrais représentants.

    1-La plupart des criminels ministres, députés, sénateurs et hauts fonctionnaires, etc seront incarcérés dans les conditions indignes et sans issu de sortie.

    2-Ceux qui fuiront à l’étranger, nos nouveaux services secrets s’occuperont sans scrupule et sans état d’âme d’eux ; comme l’ont fait les sionistes en traquant les nazis entre 1950 à nos jours. Vous savez que beaucoup d’entre eux ont été assassinés par le mossad, ca devrait se faire pour l’honneur du Congo aussi.

    3- Mettre ensemble avec l’accord des dignes fils d’owando, de Makoua, de la sangha, de la likouala, de la cuvette ouest, des plateaux, du Pool, de la Bouenza, du Niari, de la lekoumou et du Kouilou – des plans de bombardements militaires et massifs des localités d’Edou, Obouya, Oyo, Tsambitso, allembé, tsikapika et tous les villages situés dans la zone d’oyobeek. Cette zone devient un vaste champ d’opération militaire consistant à punir et pour de nombreuses années, les populations de ce territoire de criminel. Il n’y a pas d’exception, et sassou le sait comme il avait fait à ikongono et dans le Pool.

    4-Interdire par la loi tout individu pour le nom sassou ou Nguesso et ou sassou nguesso d’occuper une fonction quel qu’elle soit administrative, politique et économique dans le pays pendant une 50aine d’année (contrôle d’état civil, espionnage famille, condamnation, etc).

    5-Fusillés au petit matin une centaine des membres du clan dès la chute de Sassou et après traquer et répéter les mêmes opérations autant que possible.

    6- Effacer tout symbole de Sassou Nguesso sur l’ensemble du territoire national y compris sa tombe. Sassou n’aura pas de tombe au Congo et si à l’exterieur, les services s’occuperont pour la profaner et pire encore….(?)

    7-Secrets défense…on vous dira pas ici.

  4. LE CONGO2016

    A Loulombo, le chef des terroristes français au Congo au nom de sassou depuis 1998 il a place une équipe de l’armé du désordre au camp chemineaux qui se trouve derrière la gare , a une distance 3 a 5 mètres séparé par juste une route qui va a SOFICO le carrefour avec la nationale numéro 1. Alors comment Ntumi va attaquer le train en passant cette équipe du désordre. Sassou le criminel veut embrouiller les cartes. Le génocide du Pool a recommencé quant sassou après avoir triché les élections a décidé de bombarder les Pool sur des civiles non armés.
    DEPUIS LORS NOUS RÉCLAMONS UNE ÉQUIPE HUMANITAIRE ASSOCIÉE AVEC DES ORGANISATIONS DE DROIT DE L’HOMME. LA France BLOQUE TOUT, LES TERRORISTE DISAIENT QUE LA GUERRE DANS LE POOL N’EXISTE QUE DANS LES ESPRITS DES PERSONNES, AUJOURD’HUI AVEC LES IMAGES DES MORTS SASSOU COMME D’HABITUDE IL VEUT DONNER LE RESPONSABILITÉ A NTUMI
    SASSOU LE TERRORISTE DOIT ÊTRE ARRÊTÉ POUR RÉPONDRE SUR SES CRIME PAR MILLIER.

  5. Sassou Nguesso est entrain d'exterminer une partie de la race noire quelque part au Congo Brazzaville

    Prenant prétexte des violences survenues le 4 avril 2016, au Sud de Brazzaville, pourtant commanditées par lui même, au lendemain de sa victoire volée sur les candidats de la nouvelle majorité républicaine aux présidentielles anticipées du 20 mars 2016, Mr Sassou Nguesso met à feu à sang la région du Pool au motif que la force publique recherche le Pasteur Ntoumi, d’autorité rendu responsable de ces violences du 4 avril 2016.

    Ce qui est apparu comme une crise sécuritaire post électorale se transforme, au fil du temps, en conflit armé. Les derniers développements font état de 17 morts, 9 disparus et 12 blessés du côté de la force publique et miliciens suite aux attaques des forces militaires du pouvoir illégitime et illégal de Mr Sassou Nguesso en ce vendredi 30/09/2016.

    Ces violences sont le fait des bombardements par hélicoptères et d’autres moyens de destruction massive qui causent intentionnellement la mort, occasionnant de grandes souffrances et de graves atteintes à l’intégrité physique et mentale des paisibles populations sans défense.

    Les effets collatéraux les plus visibles de ces violences sont la destruction des villages entiers, la dévastation des cultures vivrières et les déplacements des populations contraintes à une vie sommaire en forêt vers des secteurs moins exposés aux assauts militaires….

    Devant la gravité de cette situation qui prévaut dans cette région du Pool, la Représentation en Europe des Plateformes congolaises FROCAD- IDC- Composante Jean Marie Michel Mokoko sollicite instamment l’implication urgente de la communauté internationale pour un arrêt immédiat des attaques de l’armée et d’autres forces supplétives du pouvoir dans cette région.

    Elle en appelle à l’esprit républicain de la force publique congolaise pour se délier objectivement de toute collusion d’avec un régime qui écrase ses propres populations aux fins de se ranger résolument aux côtés de celles- ci et s’opposer à une barbarie militaire orchestrée par un clan au pouvoir.

    La Représentation en Europe des Plateformes congolaises FROCAD-IDC-Jean Marie Michel Mokoko dit sa solidarité avec les forces patriotiques et citoyennes qui luttent sur les positions du Pasteur Ntumi Bintsamou Frédéric dans son combat pour la démocratie et la liberté, ayant donné la preuve de sa résistance à un régime injuste qui brutalise son peuple, divise la nation et ne gouverne que dans un dessein d’enrichissement sans limite de ses membres.

    Fait à Paris le 30 septembre 2016

  6. LE CONGO2016

    Le grand terroriste au CONGO C’EST SASSOU IL A SUR SA TÈTE PLUS 100 000 MORTS CONGOLAIS. Le problème du CONGO EST POLITIQUE. NOUS VIVONS CECI PAR CE QUE SASSOU A VOLÉ NOS RÉSULTATS DES ÉLECTIONS. IL FAUT RÉSOUDRE LE PROBLÈME ÉLECTORAL ET LA SOLUTION DE NTUMI SERA TROUVÉE, IL ACCEPTE DE SE PRÉSENTER EN JUSTICE, ET POUR QUOI LE GRAND TERRORISTE CONGOLAIS SASSOU REFUSE DE DIALOGUER AVEC TOUTE LA CLASSE POLITIQUE?
    SASSOU N’EST PAS AU DESSUS DE LA LOI, IL DOIT RÉPONDRE A LA JUSTICE COMME NTUMI L’ACCEPTE.

  7. isidore aya

    Philosophie essous – t’as un pouvoir t’auras toujours des gens qui trottinent à vos cotés et puis plus rien http://congo-objectif2050.over-blog.com/2016/10/comment-mesurer-le-quotient-intellectuel-d-une-foule.html

Laisser un commentaire